L'actualité en continu du pays de Brive


Comme un arbre dans la ville

Une charte de l'arbre

Sa présence en milieu urbain peut sembler anti-nature et pourtant il agrémente notre quotidien de citadins. Cet arbre, patrimoine vivant, méritait bien une charte pour le protéger. Sa signature ce matin lance aussi la quinzaine de l’arbre qui va s’enraciner du 17 au 30 septembre. Elle débute avec les journées du patrimoine – tout un symbole! – pour se ramifier jusqu’aux états généraux qui réuniront le premier week-end d’octobre des scientifiques de renommée internationale.

Le député-maire Philippe Nauche signe la charte de l'arbre qui définit les règles à respecter par l'ensemble des intervenants agissant à proximité des arbresReplacer l’arbre dans le patrimoine et affirmer son rôle d’élément structurant, telle la volonté affirmée par cette charte, cette quinzaine et ces états généraux. « Depuis 2008, nous avons souhaité que ce patrimoine arboricole soit respecté et devienne l’élément auquel les aménagements s’adaptent et non l’inverse« , a rappelé Philippe Nauche en préambule de cette signature de charte. Le député maire a souligné que les arbres et espaces boisés remarquables avaient d’ailleurs été « intégrés dans les documents d’urbanisme de la ville ». En tout, 10 arbres dont 7 sur la Guierle et 20 hectares d’espaces boisés.

"Préserver le patrimoine vert en ville malgré les contraintes urbaines", une vlonté affirmée par l'adjoint à l'urbanisme Etienne Patier« Comment transmettre ce que nous avons reçu », a questionné son adjoint Etienne Patier, fervent défenseur de cette essence. « L’arbre en ville est quelque chose d’anti-naturel d’où les difficultés à le préserver malgré toutes les contraintes souterraines et aériennes. » Cette charte élaborée par la Ville est un document technique qui définit les règles à respecter pour l’ensemble des intervenants agissant à proximité des arbres. Elle établit ainsi « une véritable méthodologie pour favoriser le développement d’un patrimoine arboricole participant à la qualité de notre paysage urbain« . La charte a été cosignée par les différents délégataires des services publics, France télécom, la SAUR, GRDF, l’Agglo, le Conseil général, la Semabl, l’office public de l’habitat… A noter que le prochain Jeudi du Garage le 22 septembre à 19h, traitera cette charte sur le thème « nature de ville, nature en ville ».

« C’est aussi dans ce sens qu’a été créée la commission de l’arbre« , a complété Philippe Nauche. Cette commission présidé par l’adjoint à l’urbanisme et aux espaces verts Etienne Patier, regroupe des représentants de chaque quartier, deux associations nationales (la Société française d’arboriculture et la Ligue de protection des oiseaux), le médiateur municipal et des techniciens des espaces verts.

La quinzaine de l’arbre organisée par la Ville et les Treize arches, va quant à elle toucher un plus large public à travers des expositions, conférences, diverses animations et même un concours photos. L’idée là aussi est de sensibiliser le plus grand nombre sur la place de ce patrimoine vert et la nécessité de le préserver pour notre qualité de vie. A noter que cette charte fait des émules chez les plus jeunes: les enfants du centre Jacques Cartier ont eux aussi réalisé leur propre version de la charte en collaboration avec le service municipal des espaces verts, charte qui sera distribuée dans toutes les écoles de la ville. Une volonté qui s’enracine.

Plus d’infos sur le site brive.fr.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

15 − trois =