L'actualité en continu du pays de Brive


Christian Puydebois pour l’éternité

 

La salle de boxe du gymnase Lachaud s’appelle désormais salle Christian Puydebois. L’ancien Directeur technique national et actuel président d’honneur du Boxing club briviste a consacré toute sa vie à ce sport. La Ville de Brive lui rend hommage.

Brive à son Stadium et son terrain d’honneur Amédée-Domenech désormais il y aura le gymnase Lachaud, temple de la boxe briviste, et la salle Christian Puydebois.

L’ancien directeur technique national et actuel président d’honneur du Boxing club briviste a reçu cette distinction lors d’une cérémonie qui s’est déroulée cet après-midi en présence de Frédéric Soulier, maire de Brive, du président de la Fédération française de boxe, Dominique Nato ainsi que des coprésidents du Boxing club briviste, Aurélie Crespy et Samuel Petit. Valérie Pécresse, candidate à la présidentielle, était présente avant son meeting qui se déroule, ce soir, aux Trois Provinces à 18h30.

Frédéric Soulier a tenu à souligner « l’engagement bénévole de Christian Puydebois au service de tous sans distinction, ses qualités humaines ». Et de conclure, « c’est ta salle. Celle dans laquelle tu as beaucoup donné. »

 

Aurélie Crespy et Samuel Petit, coprésidents du Boxing club briviste, ont affirmé la grande fierté qu’ils avaient de voir la salle s’appeler Christian Puydebois « qui a tant fait pour la boxe française et le club. »

Christian Puydebois s’est vu remettre des mains de Dominique Nato la médaille d’honneur de la Fédération française de boxe. Un honneur de plus. Une journée décidément bien chargée en émotion.

Un moment particulièrement émouvant pour Christian Puydebois qui a consacré sa vie au noble art et a contribué au rayonnement de la boxe française aux quatre coins du monde. Le CV de Christian Puydebois est bien trop long pour tenir ici en quelques lignes. De ses débuts en tant que simple licencié au Boxing dès 1956, le Briviste a ensuite occupé de nombreux postes à responsabilité régionales et nationales au sein de la fédération française de boxe et s’est vu confier ou à mener de nombreuses campagnes et actions avec comme support ce sport qui, pour lui, est un formidable outil de communication, de rencontres, de sensibilisation et d’intégration.

 

 

Le nom de la famille Puydebois, dont le grand-père, le père et les oncles de Christian étaient compagnons charpentiers du devoir, déjà inscrit à Brive au sommet de l’église des Rosier ou sur les poutres de la halle Georges-Brassens, celui de Christian Puydebois désormais gravé dans le marbre du gymnase Lachaud, raisonne au-delà de l’individu.

Désincarné, ce nom par le parcours, l’investissement et la passion de son titulaire devient une source d’inspiration pour la boxe briviste et tous les boxeurs Brivistes, les bénévoles.

Pour l’éternité.

 

 

 

 

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

5 − 4 =