L'actualité en continu du pays de Brive


C’est reparti dans les écoles

Classe De CM1-CM2 à Roger-Gouffault

“Soyez très heureux dans votre année scolaire et prenez beaucoup de plaisir à apprendre” a souhaité le maire Frédéric Soulier aux élèves des écoles qu’il a visité. C’est une tradition en ce jour de rentrée qui lui permet de constater les travaux réalisés pendant les vacances et de prendre le pouls. Une rentrée sereine malgré l’incertitude pandémique.

École Bossuet

Deuxième rentrée sous Covid, avec port du masque dès le CP et un protocole évolutif selon contamination. Le contexte sanitaire demande certes depuis bien des mois beaucoup de souplesse et d’adaptabilité de la part du corps enseignant et des équipes municipales à leur côté. Cette rentrée n’en est pas moins sereine. Il y a bien eu de grosses larmes versées côté maternelle par les tout-petits qui découvraient un nouveau monde. Les plus grands, comme Nola, Léa et Lucas en CE2 à Henri Gérard, étaient tout heureux de se retrouver. “On est content de revenir à l’école, de revoir les copains, les maitresses et même de travailler. Ce matin, on a appris le poème Je voulais dans mon cartable.

École Bossuet

C’est une tradition, le jour de la rentrée, pour le maire de visiter quelques écoles de la Ville. Frédéric Soulier était accompagné de sa première ajointe en charge de l’Éducation Valérie Taurisson, du nouvel inspecteur académique de Brive urbain, Antoine Emmanuel Artur, et au fur et à mesure des conseillers municipaux référents de chaque école. La visite a débuté cette année par le primaire Bossuet.

Si la Ville a effectivement en charge les écoles publiques, elle verse aussi aux écoles privées situées sur son territoire une subvention obligatoire pour les élèves brivistes, calculée sur la base du coût d’un élève du public (1233 euros pour un élève en maternelle, 565,49 en élémentaire). Elle leur verse également une aide à la restauration (1,52 euro par repas pour les élèves brivistes déjeunant en restaurant scolaire).

Les élèves de CM2 y ont eu, comme dans toutes les écoles visitées, une agréable surprise. Les élus ne sont en effet pas venus les mains vides et on offert de la part de la Ville à chaque élève deux places pour le prochain match de rugby Brive-Perpignan, ce samedi 4 septembre. Les quelques 500 autres CM2 recevront eux-aussi au fil de l’année des invitations, soit un total de 1000 places pour supporter l’équipe favorite de Top 14.

École Roger-Gouffault. Des menuiseries refaites

À la maternelle Roger-Gouffault, où une nouvelle directrice, Cécilia Mas, vient de prendre ses fonctions, deux classes ont été désamiantées et rénovées, aux couleurs d’ailleurs choisies par les enseignants. Côté élémentaire, le changement des  menuiseries de la façade nord est désormais achevé.

Pendant les vacances, le groupe scolaire Bouquet a aussi connu des travaux de désamiantage de salles qui ont été équipées de plaques anti phoniques très appréciées pour amoindrir le bruit.

Henri-Gérard. Une cantine toute neuve

Le gros des travaux aura été cet été la réfection complète de la cantine Henri-Gérard (114 380 euros), du réfectoire comme de l’office où on lavait encore à la main les 450 assiettes par jour et bien davantage de couverts.

Un aménagement que le maire et ses élus ont pu apprécier en partageant le déjeuner du jour: betteraves vinaigrette, navarin d’agneau, haricots verts persillés, camembert et tarte aux pommes. Une nouvelle configuration et un menu qui a également ravi les enfants.

2200 enfants du primaire déjeunent en moyenne chaque jour à la cantine publique, dans l’un des 21 restaurants scolaires de la Ville. Et chaque jour, la cuisine centrale relève le défi de confectionner autant de repas équilibrés (les menus de la semaine sont consultables sur le site brive.fr). De la réception à la présence à table en passant par la remise à température des plats, 250 agents sont mobilisés pour le déjeuner.

Sur les 626 000 euros de travaux consacrés cette année dans les écoles, 481 000 euros ont été réalisés pendant la période plus propice de l’été, que ce soit sur les bâtiments eux-mêmes (380 000 euros) ou sur leurs espaces extérieurs (101 000 euros). Des travaux qui offrent ainsi aux petits élèves brivistes de bonnes conditions pour apprendre et s’épanouir.

Betteraves, navarin d’agneau haricots verts, camembert et tarte aux pommes pour le menu de rentrée.

École Roger-Gouffault. Une bonne rentrée !

 

École Roger-Gouffault. Une récré avec une zone par classe

 

Bouquet. Des plaques anti phoniques très efficaces

 

École Bossuet

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire