L'actualité en continu du pays de Brive


C’est la fête des gauchers et tout le monde est convié !

Fête nationale des gauchers à la halle Georges Brassens

A l’occasion de la journée internationale des gauchers aujourd’hui, l’association “lesgauchers.com” fête à la halle Georges Brassens ces 8 millions de Français qui vivent de l’autre côté du miroir . “A travers cet événement, nous souhaitons sensibiliser les droitiers aux difficultés de naître dans un monde où tout est résolument fait pour eux”, précise Alain Galobardès, le président de l’association”. Tout l’après-midi, des artistes, gauchers cela va sans dire, vont se succéder sur la scène jusqu’à ce soir 19h. L’entrée est libre et les spectacles gratuits.

Le président de l'association, Alain Galobardès

“Je vis dans un monde de droitiers et j’en ai fait un avantage”, lance Thierry qui est venu d’Ambazac avec toute sa petite famille. Il a 3 enfants dont Maxime, 8 ans qui est gaucher. “On s’en est rendu compte à la maternelle lorsqu’il commençait à gribouiller. Pourtant, je dois bien avouer qu’au début, j’avais tendance à lui mettre la fourchette dans la main droite, par habitude”, confie Véronique, la maman. 

Thierry, lui, vit très bien d’être un gaucher dans un monde de droitiers. “Avec les appareils photo, j’ai encore tendance à vouloir appuyer sur le déclencheur avec ma main gauche et je vous cache pas que sur mes photos, il y a souvent un doigt qui dépasse ! Par contre, dans mon métier de cuisinier, j’ai pas mal embêté mes professeurs, surtout quand ils ont dû m’apprendre à lever les filets d’un poisson à l’envers. Aujourd’hui, je m’en sors très bien, même avec cette main gauche. Et puis c’est une force. Si vous voyiez la cramée que je mets au ping-pong à mes amis qui ne sont pas habitués à jouer contre des gauchers !”, plaisante-t-il.

Le stand librairieSi certains gauchers s’adaptent très bien, pour d’autres, la tâche se révèle moins aisée. Pas facile d’utiliser un ciseau ou un ouvre-boîte monté à l’envers ou de tailler son crayon de la mauvaise main. Sous la halle Georges Brassens, différents objets spécialement conçus pour les gauchers sont présentés. “Leur création témoigne de la reconnaissance des gauchers, c’est important. Symboliquement ça représente quelque chose”, affirme Pascale Chavonnet, graphologue parisienne, également bénévole sur le site “lesgauchers.com” où elle propose ses conseils. 

J’aide les droitiers comme les gauchers, qui souffrent de dysgraphie, à écrire plus lisiblement, plus rapidement et sans douleur. C’est important d’être à l’écoute des enfants car des traumatismes peuvent survenir. “J’ai récemment eu le témoignage d’un professeur qui scotchait le cahier d’un élève gaucher pour le maintenir droit. Ce sont des choses que l’on constate encore et qui doivent cesser”.

un artiste aux cordes inversées

Chacun doit pouvoir s’exprimer dans la différence”, termine le président de l’association. Certains gauchers cultivent et revendiquent cette différence. “Je suis fier d’être gaucher”, affirme un jeune musicien de ukulélé qui ne se produira pas sur scène mais qui a quand même tenu à faire le déplacement avec son instrument dont il a monté les cordes à l’envers. “C’est banal d’être droitier. Etre gaucher est une façon de se démarquer. Dès que quelqu’un cite un artiste célèbre et que je sais qu’il est gaucher, je ne manque pas de le faire remarquer. Et puis quand je pense à Cobain, McCartney et Hendrix… “, lance songeur le jeune musicien, déjà très adroit, en reprenant ses accords.

 

stand de fournitures pour gaucher

une artiste avec guitare pour gaucher

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire