L'actualité en continu du pays de Brive


Centre d’arts plastiques : nouvelle responsable, nouveautés au programme

Camille Cathudal est la nouvelle responsable du Centre municipal d’arts plastiques. Enseignante et artiste, Camille présente ses idées et son projet pour le Centre. Rencontre.

 

Camille Cathudal est la nouvelle et toute jeune – 32 ans – responsable du Centre municipal d’arts plastiques. Elle est aussi enseignante et possède un CV impressionnant (diplômée des Beaux-Arts de Bourges, diplômée de la Sorbonne, passée par le Cours Florent…). Mais Camille est aussi et surtout une artiste dans l’âme. La nouvelle responsable a effectué de nombreuses expositions seule ou en collaboration sur de nombreux projets très différents (dessins, sculptures, peintures, éditions, films, théâtres, performance…). « J’ai, en effet, un parcours d’artiste et d’enseignante. J’ai passé mon CAPES en candidat libre et j’ai été sept ans professeure dans un collège », raconte humblement la jeune femme.

Cette touche-à-tout multicarte entend bien en faire profiter le Centre d’arts plastiques. « J’ai une approche assez transversale et pluridisciplinaire de l’art », assure Camille. Nouvelle approche, donc, mais pas de bouleversements en vue. Du moins pour l’instant… Camille Cathudal a tout de même une idée bien précise de là où elle veut emmener le Centre.

« Je vais d’abord prendre mes marques. L’enseignement ici est déjà de qualité. On va avancer par petites touches. Mais, par exemple, de par mes expériences, j’ai l’intention de beaucoup appuyer sur la notion d’apprentissage, de parcours. Je souhaite vraiment insister sur la préparation des élèves aux concours des différentes écoles d’art, avance la responsable. Il va y avoir une réorganisation au niveau des tranches d’âge. Il faut ouvrir le champ des disciplines et les ouvrir à tout le monde », précise Camille.

Des ajustements, des nouveautés. « On innove en intégrant, dès la rentrée, un atelier bande dessinée destiné aux 15-18 ans. On ouvre les cours normalement réservés aux adultes aux adolescents de plus de 16 ans. » Et déjà des décisions fermes. « Les stages d’été vont disparaître. Je souhaite que des stages aient lieu toute l’année, les vendredi et samedi, par exemple. Pour différentes raisons. Cela crée une animation au sein du Centre, cela permettra d’étaler la durée des stages, de toucher un autre public et de favoriser de nouvelles inscriptions. »

Côté évènements, il y aura au Centre municipal d’arts plastiques une exposition des élèves à la rentrée, une journée portes ouvertes, une exposition calée sur le Festival de la BD d’Angoulême et une en parallèle du Printemps du dessin.

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire