L'actualité en continu du pays de Brive


Ce week-end, jardinons la ville

Ces samedi 21 et dimanche 22 avril, deux étudiants organisent à Brive les 48 heures de l’agriculture urbaine. De quoi rendre encore plus “riant” le fameux “Portail du midi”.

 

C’est comme la fête de la musique mais déclinée côté jardin sur un week-end, en remplaçant guitares et fanfares par graines et râteaux pour végétaliser la ville. L’invitation est nationale et si Brive y participe pour la première fois, il faut en rendre hommage à deux étudiants brivistes qui l’organisent dans le cadre de leur cursus: Adrien Boutot et Bastien Deroy, tous deux en BTS aménagements paysagers à Voutezac.

L’idée vient d’Adrien qui a justement effectué un stage l’an dernier au sein de La Sauge, une association qui a lancé cette opération voilà 3 ans à Paris. Tous deux en ont fait un joli projet d’études. “La nature en ville n’est pas qu’ornementale, elle peut intégrer des espaces comestibles. Nous voulons montrer que jardiner est à la portée de tous, même en milieu urbain. Notre idée sur ce week-end est d’encourager cette pratique, inciter la végétalisation des espaces délaissés et plus largement sensibiliser à l’environnement et créer du lien.”

Les deux compères ont prévu tout un programme en partenariat avec de nombreux acteurs locaux afin de rendre la ville plus verte et plus conviviale. « Nous souhaitons mettre en avant les circuits courts, le recyclage des déchets, les jardins partagés, tout ce qui contribue à végétaliser la ville. »

Ils vont ainsi, avec l’aide de tous, végétaliser la rue Farro avec des bacs potagers, en espérant que l’expérience perdure. Ils ont également prévu un village des 48h place Charles de Gaulle et un très programme très fleuri pour grands et petits. Ils proposeront ainsi sur plusieurs lieux divers ateliers où vous apprendrez par exemple comment jardiner autrement qu’en plein terre, fabriquer vos savons ou tenir un objectif zéro déchet, découvrir les petites bêtes du jardin, réaliser une structure en osier vivant, s’initier à la connaissance du sol… Il y aura trois boucles de visite à vélo des différents jardins potagers de la ville, la diffusion d’un film en plein air et même une « disco soupe » à la Ressourcerie, où vous pourrez venir préparer et déguster des soupes.

Vous pouvez vous inscrire à toutes ces animations qui sont gratuites. Retrouvez-les sur le site internet des 48h de l’agriculture urbaine ou sur la page Facebook que les deux étudiants ont créé pour l’événement. Une façon pour eux « d’éveiller les consciences », de semer des graines en quelque sorte et de lancer la saison du jardinage en ville… et certainement récolter de beaux sourires.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

3 commentaires

Laisser un commentaire