L'actualité en continu du pays de Brive


Carrefour des collectivités: quel avenir pour les communes?

 

Jacqueline Gourault, la ministre chargée de rétablir la confiance entre l’État et les collectivités locales, s’est exprimée hier sur l’avenir des communes à l’Espace des Trois provinces où se déroule, jusqu’à aujourd’hui, le carrefour des collectivités territoriales.Le gouvernement n’envisage pas de faire une nouvelle réforme des collectivités territoriales”, a débuté la ministre. Pascal Coste, président du Conseil départemental, Jean-Jacques Dumas, président de l’Association des maires de la Corrèze ou encore Frédéric Soulier, maire de Brive et président de l’Agglo étaient présents.

“Dans les quatre années précédentes, des baisses considérables ont gêné les communes dans leurs investissements. Aujourd’hui un pacte avec l’État prévoit de ne pas augmenter les dépenses de fonctionnement de plus de 1,2% en moyenne”, a poursuivi la ministre, précisant qu’il n’y aurait “pas de baisse globale de la DGF” et que “la répartition se ferait en fonction de la population mais aussi de la richesse de l’intercommunalité”. “La Corrèze est un pays magnifique avec des pôles urbains dynamiques et une qualité de vie extraordinaire“, a t-elle ajouté, insistant pour que “la réponse au développement du territoire soit la différenciation qui permette d’adapter les politiques publiques en fonction des territoires.”

Le carrefour des collectivités a été aussi l’occasion pour l’Agglo de Brive de signer une convention avec DORSAL, acteur majeur du déploiement de la fibre optique. “D’ici mai 2021, les 42 communes de l’Agglo auront le haut-débit”, a confirmé son président Jean-Marie Bost aux côtés de Fréderic Soulier. “En plus d’un engagement pour l’aménagement numérique, c’est un engagement pour l’emploi“, a précisé ce dernier. Une formation par l’Union compagnonnique a d’ailleurs été créée à Brive pour enseigner les compétences des nouveaux métiers, liés à la fibre optique, qui ont fait leur apparition. “Ce sont des emplois prioritaires d’insertion”, a t-il insisté, mentionnant que “cela ne concerne pas que les quatre ans à venir mais bien les quinze prochaines années voire plus.” De quoi promettre aux habitants un avenir… connecté.

 

 

Elise Bonneval, Photos : Sylvain MARCHOU

Elise Bonneval, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire