L'actualité en continu du pays de Brive


CABCL: la force de l’impact

etude d impact CABCL CCI mairie1pano

Après sa victoire contre Grenoble, le CABCL voit s’éclaircir son horizon européen. Ce serait une excellente nouvelle pour le club, mais aussi pour Brive et le département de la Corrèze. Une étude réalisée par la Chambre de commerce et d’industrie, et présentée par Jean-Louis Nesti, son président, vient en effet de confirmer l’importance de l’impact économique de l’équipe. Des retombées très importantes puisqu’elles sont de l’ordre de 53,02 millions d’euros.

 

etude d impact CABCL CCI mairie5Cette étude, rendue publique en fin de semaine, a été réalisée par le service économique de la Chambre de commerce et d’industrie. Elle démontre ce dont beaucoup se doutait déjà, à savoir que l’impact économique du CABCL est loin d’être négligeable, pour ne pas dire important pour Brive et plus généralement pour la Corrèze. Globalement, cet impact est estimé à plus de 53 millions d’euros lors d’une saison en Top 14.

Pour arriver à un tel chiffre, l’étude a effectué des sondages lors de 3 rencontres: Brive-Newcastel le 13 novembre 2015, Brive-La Rochelle le 29 janvier 2016 et Brive-Toulouse le 5 mars 2016. A chaque fois, 677 spectateurs ont été interrogés sur leurs consommations liées au club, 484 supporters brivistes et 183 supporters de l’équipe adverse. etude d impact CABCL CCI mairie3Cette méthode a déjà été utilisée, notamment par le club de Bordeaux-Bègles.

On s’aperçoit ainsi que l’impact indirect, lié aux dépenses de ces supporters, s’élève à 5,34 millions d’euros. Chaque Briviste ou Corrézien dépense en moyenne 33,35 euros par match. C’est plus du double pour ceux des équipes adverses, 67,60 euros. Un écart dû essentiellement aux frais de restauration, d’essence ou même de nuits d’hôtel engagés par ces derniers. A noter que les plus importants secteurs de dépenses sont, hors achat des billets, le bar/buvette et la restauration.

etude d impact CABCL CCI mairie2Au-delà, l’impact induit, c’est à dire le rôle d’entraînement dans l’économie du territoire des flux monétaires générés est lui aussi important puisqu’il est estimé à près de 38 millions d’euros. Un exemple: un joueur recruté va toucher un salaire et donc, peut-être s’acheter une maison. Cela génère des taxes et impôts, mais aussi du travail pour l’agent immobilier, l’architecte, le notaire ou encore des artisans. Ce sont toutes ces conséquences qui sont comptabilisées dans l’impact induit.

etude d impact CABCL CCI mairie4Si on y ajoute l’impact direct lié au fonctionnement et aux investissements du club, soit près de 10 millions d’euros, on arrive à la somme de 53 millions par saison en Top 14. C’est un chiffre important et qui l’est de plus en plus. Lors de la présentation de cette étude, Frédéric Soulier a ainsi rappelé qu’il y a 20 ans, “on disait que les retombées du CABCL étaient 5 fois supérieures à l’investissement. Aujourd’hui, c’est presque 53 fois“. Pour le maire, “le CABCL reste la première entreprise de spectacle du département et il est très important de continuer à soutenir ce club”. Cette étude est, selon lui, “encourageante et valorisante pour demain, et pour mener une réflexion sur une façon de faire évoluer le stade Amédée Domenech“.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Mot clé

Laisser un commentaire