L'actualité en continu du pays de Brive


Ça slame fort à Rivet et aux Chapélies

Comme des pros, des jeunes des Chapélies et de Rivet inscrits à l’accompagnement scolaire ont récité sur scène et en musique des slams dont ils sont les auteurs et autour desquels ils ont travaillés toute l’année.

Cheikh, Jeanne, Omar, et Soulaymana de Rivet ont retrouvé Naki, Eedem, Bekir, et Ilham des Chapélies afin, dans le cadre d’une action éducative menée par l’accompagnement à la scolarité, d’écrire et de concevoir des slams. Plusieurs textes rédigés autour de l’expression citoyenne ont ainsi vu le jour. Pour boucler la boucle et permettre à ses jeunes créateurs d’aller au bout de leur expression, Ken Thue, chorégraphe Hip Hop de l’association Multifacet à Limoges et chorégraphe des stages hip hop de Raoul Dautry a créé une bande son pour que les jeunes puissent poser leur textes slam.

Les apprentis slameurs des deux quartiers ont participé, hier 6 juin, à deux représentations « expressions citoyennes » aux Studios 19 après avoir été aidés par Jocelyn Perrouault pour l’enregistrement de leurs créations. « Tous les quartiers réunissent différents talents, la danse, le graff, le slam, autant d’expressions qui dans ce projet nous ont rapproché les uns des autres”, raconte Eve Moskoud, coordinatrice du projet pour Rivet. “Les jeunes se sont rendus compte que chanter est un vrai métier qui nécessite, rigueur, écoute et concentration. C’est une chance d’avoir pu bénéficier de conseils de professionnels et d’enrichir ainsi leur expérience. Tout nous a rapproché et montré que respect rime avec solidarité.”

Projet réalisé pour Rivet grâce à la participation d’Eve Mouskoud, Adjete Ametepe et Elodie Moura et pour les Chapélies grâce à Céline Venzal et Mourad Amagame.

 

Frédérique Brengues

Frédérique Brengues

Laisser un commentaire