L'actualité en continu du pays de Brive


Brive tient-elle enfin sa scène musicale ?

A Brive la musique ne se résume pas qu’aux Trois Cafés Gourmands et à Jocelyne Lafaille… De jeunes auteurs, compositeurs, interprètes talentueux émergent. Variously, Nicolas Geoffre, Enzo Bergamasco, Stamina font partie de ce que l’on pourrait appeler la scène briviste. Petit coup de projecteurs sur ces artistes du cru…

 

Variously

Le groupe de rap originaire de Brive, Variously, duo composé d’Hugo Cier alias Rapaz, 21 ans, et d’Axel Buges, alias Geez, 22 ans, commence sérieusement à faire parler de lui. Leurs sons et flow sont désormais écoutables sur toutes les plateformes, leur second EP Chiral de six titres est sorti récemment, deux clips sont aussi en ligne. Cerise sur le gâteau, vainqueur en 2019 du tremplin du festival Les Massiliades, le duo jouera, en 2022 (la pandémie est passée par là) sur la « vraie » scène du festival qui se déroule à Marseille, une des villes berceau du rap français. À voir et à écouter. Entretien avec l’un des membres de Variously, Hugo aka Rapaz.

« Nous sommes venus au rap par l’écriture, raconte Hugo. Axel faisait beaucoup de poèmes au lycée, moi je jouais et je joue encore de la batterie… j’écrivais mais je faisais beaucoup de placements rythmiques. Nous nous sommes complétés et entraidés avec chacun son pont fort. Axel pour les textes, moi pour le flow en gros. Pour la musique on crée ou on utilise des instrus libres de droit et on compose. Léo Cantaloube, de Brive également, dont le pseudo est J-Wave, nous aide beaucoup pour les sons. » Le groupe se fait vite remarquer. Tremplin du Printemps de Bourges, première partie de l’Urban Empire au Zénith de Limoges avec notamment Kobea LaD, 13 Block…et enfin le tremplin de Les Massiliades… avec une victoire au bout du compte… » Une reconnaissance dans la ville d’IAM.

Trap, cloud rap sont les influences musicales de Variously. Niveau textes, Hugo se réfère à Lino du groupe français Arsenik. Pour Axel, l’environnement du groupe 1995, dont Nekfeu faisait partie, et le rappeur Népal sont ses références.

Le groupe prépare pour la fin de l’année la sortie d’un EP de cinq titres accompagné de clips vidéo…

En attendant, pour découvrir Variously, vous pouvez écouter  ci-dessous leur son CHIRAC, petit clin d’œil… Attention Explicit lyrics

 

Nicolas Geoffre

Pianiste et guitariste Nicolas Geoffre 25 ans, compositeur de ses musiques – les paroles sont écrites par sa petite-amie, Marine Montazaud – et interprète, commence à chanter à l’âge de 15 ans, sous la douche comme beaucoup de monde mais semble avoir un peu plus de talent que certains. En tout cas, une volonté déjà d’en faire son métier… il fredonne les chansons de Michael Jackson. « Cela a été un déclic, j’ai eu envie d’être sur scène », explique le musicien. À 16 ans, il participe à son premier concours de chant. Le temps passe un peu, en 2015, il suit une formation à Cannes sous la houlette de Rachid Ferrache, coach vocal, juré dans l’émission A la recherche du nouveau Michael Jackson et professeur de chant dans La Star Academy… En 2018, il rejoint un groupe de quinze musiciens et fait une tournée estivale du littoral du sud de la France… puis Nicolas s’inscrit au concours Les étoiles de nos régions et finit premier de Nouvelle-Aquitaine puis second au niveau national lors de la finale de ce concours qui s’est déroulée près de Marseille en septembre 2021. « Des expériences formatrices qui permettent de « rencontrer des personnalités et de se faire un carnet d’adresses », admet Nicolas Geoffre, habitué des premières places lors des concours de chant. Influencé par la musique des années 1980, Nicolas Geoffre prépare son premier album, prévu pour 2022, qu’il enregistre chez lui et qui sera finalisé près de Bordeaux, au studio Chryogène.

En attendant, Nicolas Geoffre devrait jouer dans les bars et restaurants de Brive pour y interpréter compositions et reprises… A découvrir et à soutenir. Fin octobre, Nicolas sera à Montélimar pour un autre concours national Le tremplin des étoiles. Sans doute une nouvelle place d’honneur pour le Briviste.

Pour écouter l’une des compos de Nicolas Geoffre c’est juste en dessous… des airs de Georges Michael. La chanson s’appelle Heaven’s blue.

 

 

Enzo Bergamasco

Enzo a 18 ans, il est étudiant à la fac de droit de Brive. Il joue de la guitare depuis qu’il a 8 ans… et compose ses propres morceaux depuis environ deux ans. Un talent précoce qui s’exprime en anglais. «  Je trouve cette langue plus musical, plus en accord avec mes influences rock, » explique Enzo.

Comme beaucoup de musiciens actuels, Enzo enregistre depuis chez lui. « J’ai sorti un EP (mini album) de six chansons. Il est en écoute sur toutes les plateformes de streaming et j’ai joué ces chansons sur la scène du Off de Brive Festival en juillet dernier accompagné d’un bassiste et d’un batteur. Je prépare le deuxième EP qui sera produit chez moi aussi et devrait sortir en janvier j’espère. Le temps de peaufiner les chansons. J’aime bien ce format assez court. Cela me permet d’envisager d’en sortir un tous les cinq mois à peu près…, souligne Enzo. Le musicien, précoce on vous dit et prolifique, espère pouvoir jouer prochainement dans les bars de Brive pour y exprimer son talent avant de pouvoir monter sur des scènes plus conséquentes.

Pour vous faire une idée, un petit extrait du premier EP d’Enzo avec I Think I’m Gonna Love Her. Prometteur !

 

 

Stamina

Nous avions rencontré Stamina peu avant la Fête de la musique qui ne s’est finalement pas tenue. Le groupe a depuis évolué puisque il ne comporte plus que trois membres, Jean Desnoyer, Flox et Lucas Favalessa. Le trio travaille inlassablement aux Studios de Brive pour sortir un EP.

Nous vous proposons de relire l’article sur Stamina ci-dessous.

 

 

Dans un mois devrait se dérouler la fête de la musique. Nous avons rencontré les quatre membres du groupe briviste Stamina, aux Studios de Brive, lors de l’une de leurs répétitions. Rencontre à 100 à l’heure avec un groupe survolté et plein de fraîcheur.

Le groupe de rock briviste Stamina est actuellement en plein travail aux Studios de Brive. Entre deux chansons, les quatre membres du combo nous ont accordé un peu de leur temps pour revenir sur cette période délicate qu’ils vivent depuis le début de la pandémie, comme beaucoup d’autres artistes, mais surtout pour aborder l’avenir, leurs projets.

Jean Desnoyer, 25 ans, chant et guitare, Flox, 27 ans, basse et chant, Lucas Favalessa, 25 ans, batterie, Florian Vallez, 27 ans, seconde guitare, sont Stamina. Groupe de la scène briviste aux multiples influences rock. Punk, heavy metal, glam rock, surf music…

Formé fin 2017, le groupe s’est vite mis au travail, mais a été stoppé net par la pandémie. Une situation frustrante pour le groupe à bien des égards. « C’est vraiment la galère », assure Jean Desnoyer, le chanteur. « Ce n’est pas facile déjà de trouver un endroit pour répéter dans de bonnes conditions. Et les concerts, ben… j’en parle même pas puisqu’il n’y a plus rien. »

Le groupe a tout de même profité de cette période pour travailler. « Nous avons eu de la chance malgré tout. Nous avons pu profiter des Studios de Brive, nous avons aussi joué à Tulle où nous avons enregistré une session qui a été filmée et nous avons réussi à faire quelques répétitions entre nous. » Le groupe a pu ainsi avancer sur ses compositions. « Nous avons une dizaine de chansons », affirme Lucas, le batteur.

Avec l’allégement des mesures gouvernementales, Stamina retrouve espoir. Cependant, le groupe n’est pas au bout de ses peines. « Florian Vallez, notre lead guitare, doit nous quitter pour des raisons professionnelles. Nous sommes donc à la recherche d’un second guitariste pour le remplacer », explique Jean. Une chose qui semble être en bonne voie puisque le jour de notre entretien, deux guitaristes étaient à l’essai. « Il nous tarde surtout de rejouer devant du public », avoue Flox, le bassiste.

Effectivement, on comprend mieux les propos de Flox, tant les concerts, le direct semblent être le moyen d’expression favori du groupe. L’énergie dégagée lors de la prestation live à laquelle nous avons pu assister aux Studios nous conforte dans cette idée. Stamina est un groupe de scène.

Mais il faudra passer également par la case studio. « Nous avons bien sûr un projet d’EP. Un enregistrement propre pour pouvoir démarcher les bars ou les salles de concerts », précise Lucas. « Mais effectivement, avant tout, nous souhaitons rejouer devant du public. » Pour retrouver des sensations, gagner un peu d’argent et se payer l’enregistrement. Le nerf de la guerre.

Une chose est certaine, le groupe est déterminé. Stamina ne manque pas d’endurance.

Petite prestation en direct du groupe lors de notre rencontre… énergique

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire

trois + vingt =