L'actualité en continu du pays de Brive


Brive progresse dans le baromètre des villes cyclables

 

La FUB (Fédération française des usagers de la bicyclette) vient de publier son traditionnel baromètre des villes cyclables. Et c’est mieux qu’il y a deux ans. Certes, il reste encore à faire mais les premiers effets de la mise en œuvre du plan vélo sont là. La majeure partie des répondants considère d’ailleurs que la situation s’est améliorée.

Et c’est heureux car les deux précédents résultats de 2017 et 2019 épinglaient la cité gaillarde. L’enquête effectuée via internet en fin d’année dernière révèle cette fois une note générale qui est passée de F à D, un classement au-dessus de la moyenne des villes concernées. Dans sa catégorie très large des villes de 15.000 à 100.000 habitants, Brive affiche en effet une progression sur plusieurs critères.

D’abord, le nombre de répondants à l’enquête est sensiblement important (473 réponses). Il place Brive au premier rang en Nouvelle Aquitaine et 8e au plan national, signe d’une sensibilisation plus forte de ces derniers aux usages du vélo en ville. La note moyenne de la ville est passée de 2,54 (F) sur les deux derniers baromètres à 3,14 (D), soit deux rangs de mieux et un classement au-dessus de la moyenne des villes concernées (3,14 contre 2,82). Cette progression ressentie est de l’ordre de 25 %, reconnaissant les efforts déployés par la municipalité. De fait, l’évaluation de la Ville progresse dans tous les critères et une majeure partie des répondants (57,8 %) considèrent que la situation s’est améliorée.

La mise en œuvre du plan vélo et de ses principaux engagements soutiennent cette progression dans ce classement. Il passe notamment par le déploiement du double-sens cyclable (notamment dans les secteurs résidentiels et les rues en sens unique). Brive poursuit également le développement des itinéraires sécurisés dans le cadre de la rénovation de la voirie (ce qui apparait au chapitre « confort »). Les commentaires mettent notamment en avant la réalisation de la voie verte, les couloirs cyclables réalisés sur les axes rénovés, par exemple Allard/Melitopol ou Lagrange. Il faut aussi compter avec le La Ville  a également développé le déploiement des structures d’usage du vélo (garages, bornes…), ce qui est révélé dans l’item « services/stationnement ». Dans ce chapitre d’ailleurs, la plus forte progression cible l’item « louer un vélo pour quelques heures ou plusieurs mois est facile ». L’Agglo a mis en place des services de location Agglo et aides à l’achat de véhicule électrique.

Indéniablement, les axes de progrès sont encore nombreux. Les items relatifs à la sécurité et les commentaires renvoient surtout au sentiment de sécurité, “point encore faible en raison de la récence de la mise en œuvre du double-sens et d’un manque d’habitude des usages, notamment dela part des automobilistes”, estime la mairie. La circulation va également progresser sur les grands axes avec la poursuite des grands chantiers de voirie avenues Zola, Maillard, Rivet et sur la première ceinture de boulevard.

“Au chapitre « Les efforts de la communes », les progrès les plus importants sont constatés sur la capacité d’écoute de la mairie (et dans une moindre mesure la communication). Sans atteindre la moyenne, ces items soulignent le bien fondé d’un travail basé sur un dialogue continu avec les associations représentatives comme Brive ville cyclable, et une feuille de route échelonnée dans le temps et intégrée aux autres politiques municipales.” Des résultats perçus donc comme encourageants.

Vous pouvez consulter ces résultats en détail sur barometre.parlons-velo.fr.

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire

douze − 10 =