L'actualité en continu du pays de Brive


Brive Laroche, "un carrefour parfait"

Au cœur du conseil de quartier Sud hier soir, un dossier attendu: la présentation des projets concernant le site Brive Laroche par Patricia Broussolle, 1ère vice-présidente de l’Agglo, qui a tenu à le rappeler: “On est un carrefour parfait”.

Brive Laroche. C’est un dossier qui tenait à cœur aux conseillers (on vous en a déjà parlé ici et ). Un projet d’envergure qu’ils souhaitaient voir mis à l’ordre du jour du conseil de quartier Sud présidé par Chantal Féral-Mons. Il l’a été hier.

Patricia Broussolle, 1ère vice-présidente de l’Agglo, est venue présenter le projet de ZAC (zone d’aménagement concerté) en mettant en perspective les défis principaux: fluidification des flux à l’ouest et réalisation d’infrastructures d’envergure dictée par la typologie des lieux, avec les enjeux écologiques et bien sûr les activités que le site va accueillir: à savoir une partie artisanale, une activité industrielle voire logistique de proximité, le développement d’une pépinière d’entreprises, lieux d’innovation, mais aussi une activité à forte attractivité puis une zone mixte avec résidences, services et commerces de proximité.

Patricia Broussolle a aussi pointé les ressources multiples de l’implantation du site: “Il se situe au carrefour des deux autoroutes A20 et A89. C’est aussi un carrefour ferroviaire. C’est là un héritage important. Nous avons fait le choix de le valoriser”, a-t-elle avancé. Ainsi, l’idée est de réaliser un raccordement ferroviaire pour la desserte des passagers et d‘intégrer le fret. “C’est une zone d’entrée de ville. Le défi est aussi d’aménager une façade exemplaire et l’enjeu économique est grand: le site doit être pourvoyeur d’emplois et d’activité sur le bassin”, a t-elle résumé.

Parmi les premières interrogations: la légitimité de réintroduire le fret. “Je vous trouve très optimiste”, a lancé un conseiller. “Je voudrais que vous ayez raison mais le fret continue de baisser en France.” Réponse de la vice-présidente: “Le fret ferroviaire mérite réflexion. Nous la menons à l’échelle du bassin avec la CCI et l’agglomération pour aboutir à d’autres formes de fret. Les transporteurs vont s’y intéresser à nouveau. Il faudra alors être force de proposition.” Et de citer un exemple à l’appui: “Depuis un mois, une zone de fret a redémarré à Ussac.”

L’autre interrogation principale des conseillers a porté sur le calendrier des travaux: “Il faut compter un an d’étude et si aucune espèce en voie de disparition n’est trouvée (car le site constitue un interface entre deux réservoirs de biodiversité) le périmètre devrait être arrêté fin 2013. Suivra ensuite le projet d’aménagement sur un an puis la commercialisation à partir de 2015.

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire