L'actualité en continu du pays de Brive


Brive Festival prépare sa nouvelle édition

© Loïc Cousin

Il y a fort à parier que la quantité limitée de pass à l’aveugle 4 soirs à 120 euros ouverte depuis ce midi à la billetterie, va très vite s’écouler. Ce qui ne ferait que confirmer l’engouement exprimé à travers le sondage réalisé auprès des festivaliers cet été: on y vient pour “vivre une expérience qui va au-delà d’une soirée de concert”, assure Stéphane Canarias, directeur de Festival production. De quoi nourrir la réflexion des organisateurs pour rendre la future édition encore plus attractive.

© Pixéline Photo

Le profil type du Brive festivalier qui a en moyenne 38 ans (donc plus âgé que la référence nationale), serait en fait une festivalière, écoutant de la pop et du rock, venant en famille ou entre amis, habitant à moins d’une heure de voiture et assez fidèle à la manifestation puisque plus de la moitié y est déjà venue et plus du tiers n’assiste à aucun autre festival.

À Brive production, “on est pas surpris” des résultats très instructifs de cette enquête de satisfaction envoyée par mail à tous ceux qui avaient acheté un billet à la dernière édition. Sur les 5.400 contacts, 1.051 ont répondu au questionnaire fouillé qui nécessitait tout de même 16 minutes. Qui sont-ils, qu’écoutent-ils, d’où viennent-ils, comment, avec qui, comment en ont-ils entendu parler, qui sont-ils venus voir (au podium Julien Doré et Clara Luciani qui détiennent le record de la soirée avec 10.000 festivaliers, et bien sûr les Black Eyed Peas), vont-ils à d’autres festivals, des concerts, sont-ils déjà venus, combien de fois, ont-ils aimé (oui à 89%), recommandent-ils (oui à 92%), reviendront-ils (oui à 89%), qu’est ce qui leur a le plus plus (la sécurité au sein du festival, le professionnalisme des équipes, la facilité de circulation et la programmation), le moins (le stationnement, le rapport qualité/prix des aliments et boissons, le temps d’attente pour accéder aux lieux de restauration), que changeraient-ils s’ils avaient une baguette magique (des parkings dédiés, le prix des consommations plus d’animations pendant les changements d’artistes), quels artistes attendent-ils (évidemment Angèle, Stromae suivis d’Indochine et Vianney)… Et là, on ne vous donne qu’un aperçu.

Toutes ces données ont été analysées et recoupées avec les études chiffrées de flux et de consommation afin d’améliorer l’édition 2023 du 20 au 23 juillet, prenez date. Elles rassurent aussi l’organisation qui après une année sous Covid puis une édition tronquée par les mesures sanitaires, a pu prendre réellement la mesure du nouveau site des Trois Provinces.

“Le site vit bien, on a pu retrouver la configuration en arène. Le plus dur a été de convaincre les festivaliers de revenir.” Ils étaient 35.000 sur les quatre soirs, certes en deçà des chiffres d’il y a deux ans (37.000), mais bon nombre de festivals ne s’en tirent pas aussi bien. Le sondage a révélé des pistes d’évolution. “Les festivaliers viennent vivre une expérience qui va au-delà d’une soirée de concert, ce que montre la vente des pass en aveugle. On nous fait confiance. Nous allons travailler sur l’ambiance, l’expérience, proposer davantage d’animations, de musique pendant les changements d’artistes…” Sans toucher aux prix du billet, pour rester sur des enveloppes stables. “Mais nous proposons des facilités avec un achat en trois fois sans frais”, rappelle Clémentine Fréchinos, directrice communication.

Aucune infos sur la prochaine programmation. “Nous sommes en pleine négociations. Pour l’an prochain, nous allons nous recentrer sur ce cœur de cible féminine, même sur les rappeurs“, finit par lâcher Stéphane Canarias. “La programmation devrait être dévoilée intégralement fin novembre. Peut-être un premier nom avant…” Les paris sont ouverts. En attendant, vous pouvez revivre l’édition 2022 avec cette vidéo concoctée par Festival production :

Et plus d’infos sur brivefestival.com.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire

trois + trois =