L'actualité en continu du pays de Brive


Bon bilan pour l'Office de tourisme à 49 communes

intro touristes en ville

L’office de tourisme de Brive Agglomération tenait son assemblée générale mardi, à l’immeuble consulaire. A cette occasion, le président de l’office Yves Gary a évoqué sa première année à la tête d’une structure passée, début 2014, de 16 à 49 communes à la faveur de la création de la communauté d’agglomération du bassin de Brive.

monsieur garyFin 2013, l’Office de tourisme intercommunal rayonnait sur 16 communes, avec 3 sites d’accueil. Début 2014, fusion des intercommunalités oblige, la structure s’est retrouvée avec 49 communes, 9 sites d’accueil (Allassac, Ayen, Brive, Donzenac, Lissac, Noailles, Objat, Saint-Robert et Turenne) et du personnel à intégrer de fait.

Devenu président de l’Office de tourisme de Brive Agglomération le 30 juin 2015, Yves Gary, avec le soutien du bureau de l’association, a dû gérer ces changements importants.

« A 16 communes, tout le monde connaissait à peu près tout le monde », a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse qui a suivi l’assemblée générale de l’Office de tourisme, mardi, à l’immeuble consulaire. « C’est vrai qu’à 49 communes, il a fallu du temps, et il en faudra encore, pour apprendre à se connaître ».

pano office tourisme cci

Et pourtant, très vite, Yves Gary a eu « une belle surprise » : « l’union autour de la marque Brive 100% Gaillarde s’est faite très vite et avec un vrai enthousiasme. Ce n’était a priori pas évident que tout le monde adhère à ce concept. On aurait pu penser qu’il y aurait quelques réticences ».

touristes en villePourtant, l’ensemble des communes « s’est approprié la marque très vite », insiste Yves Gary. « Je pense que chacun a compris qu’elle visait à valoriser l’ensemble du territoire et, si Brive est et restera « la capitale », les autres communes bénéficient elles-aussi du savoir-faire de l’Office de tourisme en terme d’accueil, d’information et de promotion ».

Les chiffres de l’année écoulée semblent corroborer les propos plein d’espoir du président, avec notamment 1,2 million de touristes passant au moins une demi-journée sur le territoire, soit une hausse de 4%, et 410.000 nuitées marchandes vendues, soit +7%. La taxe de séjour perçue par l’Agglo s’élève à quelque 300.000 euros.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire