L'actualité en continu du pays de Brive


Black M a retourné Brive Festival

Black M

“Ce soir, on va retourner le Festival”, a annoncé d’emblée Black M en clôturant cette 3e soirée de concert. Youssoupha et Fréro Delavega avait déjà bien secoué la plage avant lui. Un public conquis d’avance et une soirée à guichets fermés depuis des semaines, alors qu’autour de l’enceinte, ils étaient très nombreux à tenter de capter aussi l’instant. Ce soir dimanche à 18h30, encore un autre style avec Carré-Court, Vianney, Arthur H et les Chedid.

 

YoussouphaLa soirée aura commencé par du rap pour bifurquer dans la douceur et revenir de plus belle dans les beats et les punchlines“T’avais jamais entendu de rap français?”, fait scander DJ Myst pour l’arrivée de Youssoupha. Le public est déjà au diapason. “Est-ce que la foule est prête à faire la fête ce soir?”, questionne aussitôt le rappeur. “A droite, à gauche, les petits, les grands, les noirs, les blancs, vous pouvez tous chanter.” Avec énergie et sans (fausse) modestie, il fait entonner le refrain de La Foule, “Jette, jette, jette, jette ton Y en l’air”, le “Y de Youssoupha” évidemment. Son petit côté égo-trip.

YoussouphaLe public répond au quart de tour, jette avec les doigts son Y en l’air, saute sur place, hurle et applaudit. “Vous êtes toujours aussi bruyants d’habitude? Je sens que ça va être incroyable ce soir”, pressent l’artiste qui distille un rap véhément mais pacifique. Il peut chanter l’amertume et parler d’amour, comme avec Smile qu’il dédie à toutes les personnes qui lui ont donné le sourire à un moment dans sa vie. Un rappeur oxymorique. Sa force, ce n’est pas son flow (la manière dont il chante) mais bien la verve de ses textes.

“La vie nous illusionne, on voit pas les choses telles qu’elles sont, on voit les choses telles que nous sommes”, scande-t-il dans A cause de moi. Et si ce soir, les gens font autant de bruit, il le revendique, c’est bien “à cause” de lui dans un rap qui n’est pas sans quelques entorses. Puisqu’il se produit dans la ville de Patrick Sebastien, Youssoupha s’amuse avec Le petit bonhomme en mousse et Les Sardines. Il se lance ensuite dans une chanson congolaise, invitant la marée humaine à ses pieds à aller “droitement”, gauchement”, descendement”, “sautillement”. Explosif.

Frero Delavega Autre voyage avec Fréro Delavega qui débarque dans le décor d’un de leurs clips. Les membres du groupe ont adopté une casquette ou un tee-shirt avec la gaillarde moustache. A peine sur scène, le duo fait chavirer la foule avec Le chant des sirènes. Le public connait par coeur et roucoule à l’unisson. “Youssoupha a fait le travail, nous on est là pour prendre le relai”, surenchérit le duo.

En pantacourts, petites chaussures, hauts légers, avec leurs voix douces et apaisantes, ils nous font sentir un peu plus loin en vacances, du côté d’une célèbre dune. Les deux compères cultive leurs racines arcachonnaises, chipotent sur la qualité du sable de la manifestation – “on est pas très objectif vu qu’on est né sur une plage” -, Frero Delavega voguant sur la fouletaquinent les festivaliers et établissent eux-aussi une belle complicité avec le public.

Ils déversent telle la marée les tubes de leur album Mon petit pays, Que toiSur la route, Sweet darling, s’aventure dans une reprise jazzy de Je ne veux pas travailler, livre leurs nouvelles compositions En équilibre, Autour de moi, Au fond de mes pensées… Le public en redemande? Les deux beaux gosses se jettent à l’eau… à bord de canots pneumatiques portés à bout de bras par les festivaliers. Une joli manière de conclure leur prestation endiablée.

Black M2

Black M11Le public s’impatiente, scande le nom de Black M. Enfin à 22h, avec plus d’une demi-heure de retard, la star déboule sur scène, casquette vissée de travers, micro en or et entame derechef Spectateur, Madame Pavoshko et On s’fait du mal. Le public saute sur place, chante, frappe des mains, lève les bras. Hypnotisé, tout le monde s’y met, des premiers rangs aux loges. “Ce soir, on transpire, on se fatigue. Vous allez rentrer avec des crampes chez vous”, promet le rescapé de Sexion d’assaut.

Black M14Sur le grand écran, au dessus du globe terrestre, son regard scrute la foule. “Je vous vois tous, n’oubliez pas que j’ai Les yeux plus gros que le monde, titre de son premier album solo dont il enchaine les succès Pour oublier, Je ne dirai rien, C’est tout moi, Sur ma route… Devant une rangée d’crans lumineux, il s’offre une dédicace à la Sexion. En rangs serrés, la foule exulte. Le rappeur n’est pas venu seul. Avec lui, l’équipe Wati B. Pour eux, à l’instar de Fréro Delavega,  pas de panoplie gaillarde. La troupe arbore sa propre marque. Tout un label. Black M fait la promotion du rappeur qui chante à ses côtés sur scène en expliquant qu’il va sortir son premier album, se joint pour Billet facile à Abu Tall et Dadju, les deux membres de Shin Sekaï, groupe montant, lancé lui aussi par le label Wati B.

Black MLe public est ravi. Sur scène, le spectacle est bien au rendez-vous, avec danseurs et chorégraphies maîtrisées à la perfection. Du grand show pour un rap festif et grand public. Un rap qui adoucit les moeurs. Les festivaliers sont venus l’écouter en famille.

Un public conquis à l’avance et avec qui Black M et ses amis du Wati B interagissent. Ils font monter sur scène des jeunes et applaudissent lorsque le petit Meteo se lance dans un hip-hop effréné. “Je sens que vous êtes fatigués”, provoque le rappeur. “On n’est pas fatigué”, rétorque à pleins poumons la foule. Lorsque le rappeur tombe le tee-shirt, c’est l’hystérie collective. “Je suis sur l’écriture de mon deuxième album, rendez-vous à très très bientôt. Brive, je vous aime”, lance la star avant de s’éclipser, laissant les festivaliers comblés.

Sur l’édition 2015 de Brive Festival, vous pouvez aussi lire nos précédents articles:

Youssoupha

Youssoupha3

Youssoupha4

Youssoupha6

Youssoupha7

Youssoupha8

Youssoupha9

Youssoupha10

Youssoupha11

Frero Delavega 3

Frero Delavega 2

Frero Delavega 4

Frero Delavega 5

Frero Delavega 6

Frero Delavega 7

Frero Delavega 8

Frero Delavega 9

Frero Delavega 10

Frero Delavega 11

Black M

Black M3

Black M4

Black M5

Black M6

Black M7

Black M8

Black M10

Black M9

Black M12

Black M15

Black M16

Black M18

 

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire