L'actualité en continu du pays de Brive


Bernard Murat dit adieu à sa chère ville

L’ancien sénateur-maire  de Brive est décédé vendredi soir des suites d’un malaise cardiaque. Il avait 72 ans. Brive perd un “enfant de la Guierle”, comme aimait se décrire ce personnage public atypique, viscéralement attaché à sa ville natale.

“C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Bernard Murat”, a réagi le maire Frédéric Soulier. “Enfant de Brive, enfant de la Guierle, Bernard Murat a été un homme attaché à la vie de sa ville, qu’elle fut personnelle, professionnelle ou publique, une vie bâtie intensément et passionnément. Avec envie et énergie, il l’a défendue et partout où il se trouvait. Être Maire pour lui c’était, avec ses mots, “un honneur et une immense fierté”. Pour lui, l’homme devait être au centre des projets. Une sensibilité à la fois libérale et humaniste qui l’inspira dans le choix des politiques municipales, pour que Brive soit, comme il le répétait souvent “une ville pour tous”. Au nom du conseil municipal de la ville de Brive et en ces moments difficiles, j’adresse à sa famille, qui est dans l’épreuve, à Maryvonne son épouse, à ses filles Virginie et Aurélie et à ses petits-enfants, mes biens vives condoléance.”

Bernard Murat est né le 19 février 1946, à Brive. Il a mené une carrière commerciale dans le négoce du cuir puis dans le matériel médico-chirurgical, jusqu’à devenir P-DG de la filiale européenne du groupe américain United States Surgical Corporation. Conseiller général RPR de la Corrèze (1992-1995), puis député (1993-1997), il est élu maire de Brive en 1995 et exercera deux mandats jusqu’en 2008. C’est sous son deuxième mandat de maire qu’est née la communauté d’agglomération de Brive. Il aura fortement contribué à sa création et en aura été le 1er président de 2002 à 2008. Il a également été sénateur de 1998 à 2008.

À son épouse Maryvonne, ses deux filles et sa famille, Brive mag présente ses sincères condoléances. Bernard Murat reposera à partir de demain, lundi 30 avril, au funérarium du 32 avenue Emile-Zola. Les visites seront autorisées de 10h à 12h et de 15h à 19h. Ses obsèques seront célébrées mercredi 2 mai à 15h en la collégiale Saint-Martin.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire