L'actualité en continu du pays de Brive


Battue aux sangliers au golf de Planchetorte

Le golf de Brive sera fermé ce samedi matin 1er septembre pour cause de battue au sanglier. L’opération tentera de réguler le nombre de sangliers qui y commettent depuis plusieurs nuits des ravages.

 

Depuis vendredi dernier, d’importuns visiteurs reviennent chaque nuit sur les parcours, labourant méthodiquement la terre à la recherche de la moindre larve à se mettre dans le groin ou de glands tombés des chênes qui peuplent les lieux. Et au petit matin, les jardiniers se heurtent à la même vision de mottes retournées en grandes tranchées. “C’est désespérant”, reconnait la directrice Sylvie Dinard. “Chaque année, c’est pareil, ils ravagent les abords des greens, sauf que cette fois ils s’attaquent aussi aux parcours.” Les jardiniers tenter d’effacer les dégâts causés. “C’est une réparation esthétique, souvent en pure perte puisqu’il faut recommencer le lendemain.” Un travail d’autant plus fastidieux qu’il doit s’effectuer à la main et s’ajoute à tout l’entretien inhérent du golf. “La situation est difficile à gérer. De plus, les parties retournées sont difficilement praticables par les golfeurs, certains m’ont confié qu’ils avaient eu envie de pleurer en voyant l’état du terrain.” Et pas question de réensemencer tant que les sangliers rodent dans les parages et peuvent à nouveau sévir.

Bordé par des zones où la chasse n’est pas autorisée, le golf de Planchetorte se révèle un excellent “terrain de jeu” pour les sangliers qui y trouvent autant le gîte que le couvert. Une problématique rencontrée dans de nombreuses zones périurbaine. Pour tenter de résoudre la situation et de réguler ainsi une population qui se rapproche de plus en plus de la ville, un arrêté préfectoral autorise la chasse au sanglier trois samedis avant l’ouverture officielle, fixée cette année au dimanche 9 septembre. En accord avec la municipalité, une battue va donc être organisée ce samedi 1er septembre. Il ne s’agit pas pour autant d’une battue administrative. Elle devrait regrouper quatre sociétés de chasse de chasseurs sous le contrôle d’un lieutenant de louveterie. Fermé samedi matin, le golf rouvrira l’après-midi pour son opération de découverte gratuite (lire notre article ici).

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

9 commentaires

  •    Répondre

    Une honte, tuer des sangliers uniquement pour que le regard humain soit satisfait de regarder une pelouse intacte. Vraiment ignoble Nous atteignons des sommets dans la cruauté humaine.

  •    Répondre

    Ce ne sont pas les sangliers qui se rapprochent plus près des villes ce sont les villes qui s’étendent de plus en plus et qui empiètent sur leur territoire !!! Laissez ces pauvres sangliers tranquilles ils ne cherchent qu’à se nourrir !!!

  •    Répondre

    Assassins !!! Vs êtes détestables

  •    Répondre
    BOURRIER marie-dominique Le 31 août 2018 à 17h18 at 17 h 18 min

    et les clôtures électriques ? au lieu de tirer sur tout ce qui bouge …

  •    Répondre

    Massacrer des animaux pour que les riches puissent jouer au golf tranquilles

  •    Répondre

    Un golf en pleine nature se doit de rester un lieu de paix et de sérénité, et non un terrain de jeux pour des chasseurs violents, polluants et bruyants… D’autres espaces ont fait le choix d’installer des clôtures ou des fils électriques, je m’étonne que vous ayez si peu d’imagination que vous en soyez à organiser une tuerie… 😠

  •    Répondre

    Absolument ABJECT !!! La municipalité fait le jeux des CHASSASSINS: on tue au lieu de se poser la bonne question: Pourquoi y a-t-il un sureffectif de sangliers ? Au lieu de pointer du doigts les chasseurs qui sont les seuls à l’origine de cette prolifération (agrainage, extermination des prédateurs naturels, lâchers de cochongliers (sangliers qu’ils croissent avec des cochons pour avoir des postées plus nombreuses et plus prolifiques)), la municipalité de Brive fait leur jeux !!! Quand aux clôtures du golf, si on en parlait ? Un clôture électrique posée correctement suffit à empêcher la pénétration des sangliers. Mais bien sur, référons TUER ! Municipalité LAMENTABLE, qui fait le jeux des assassins d’animaux !

  •    Répondre

    Autant de chasseurs pour tuer un seul sanglier????et si sur le green on mettait les cons? Ils feraient mouche à coup sur.

  •    Répondre

    et s’ils ne les nourrissaient pas l’hiver les mêmes valeureux chasseurs qui aujourd”hui les tuent, il y aurait une régulation naturelle, et pas de violence..les animaux savent ne pas procréer s’il n’y a pas de nourriture..mais c’est un jeu qu’ils adorent les chasseurs, tuer, encore et encore et infester les médias de leurs présences soient disant indispensable! ah sans eux nous serions envahis…envahis nous le sommes de sales connards qui se croient les rois du monde!!!!!!!! honte a la Mairie de Brive honte!!!!!!!!!

Laisser un commentaire