L'actualité en continu du pays de Brive


B-Mask : effets de masques

Une boutique vendant exclusivement des masques de protection respiratoire a ouvert aujourd’hui à Brive, rue de la République. B-Mask propose plus de 90 modèles pour adultes et enfants, en différentes matières, couleurs, formes, tous homologués Afnor et avec des filtres KN95 ou FFP2. Une reconversion pour son gérant, Cédric Desnoyer. Et un retour aux sources.

“C’est la première boutique entièrement dédiée aux masques qui ouvre en France”, assure son créateur. Le fondateur de la marque était auparavant à la tête d’une entreprise de boissons. “L’idée de fabriquer et de vendre des masques m’est venue lors du premier confinement. J’avais même dessiné plusieurs modèles, mais je me suis laissé dissuader par mon entourage. Et il y a eu reconfinement. Alors j’ai foncé en lançant le plus vite possible une collection pour les fêtes de Noël.” Originaire de Brive, il a ouvert cette boutique en haut de la rue de la République. C’est un tout petit local à la vitrine rose. Quelques mètres carrés, un comptoir et des murs blancs sur lesquels sont accrochés des dizaines de masques en tissus.

Il y en a pour adultes et pour enfants, en coton, en toile de jute, en daim, avec du néoprène, certains sont brodés, d’autres réversibles, il y en a même un spécial sportif… Une mosaïque de couleurs et de formes. “On a plus de 90 modèles que l’on va renouveler régulièrement.” Les masques sont fabriqués au Mexique cet originaire de Brive a vécu 23 ans. Plus précisément dans une usine à Mexico. “J’aimerais fabriquer en France mais ce n’est pour l’instant pas rentable. “Actuellement, on sort 800 masques par jour sur un seul modèle. Tous sont aux normes Afnor, avec des filtres KN95 ou FFP2 et lavables 150 fois à la main.” Des masques vendus entre 10 et 20 euros.

L’entreprise qui fournit aussi des masques chirurgicaux s’adresse aux particuliers comme aux entreprises et administrations. La boutique fait déjà vivre 4 personnes, de la vendeuse à l’assistante marketing. Cédric Desnoyer voit plus loin et a déjà franchisé sa marque B-Mask et aurait déjà des demandes de plus grandes villes.

“Nous sommes positionnés sur de nombreux appels d’offres sur deux ans. On vient même de concevoir un prototype pour les forces de l’ordre.” L’arrêt du port du masque ne l’inquiète donc pas vraiment. Bientôt, il aura aussi un site marchand en ligne. En attendant, la petite boutique affiche en vitrine un slogan : “Sortez couvert et inspirez les autres”.

B-Mask, 2 rue de la République. ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h. En décembre également le lundi. Infos au 05.55.88.37.07 et sur Instagram b-maskk. Le site marchand est en cors d’élaboration.

Photos de notre stagiaire Wassil.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire