L'actualité en continu du pays de Brive


A la brocante du Secours populaire, les achats sont solidaires

La brocante du secours populaire, rue NoPe

A proximité de la piscine Caneton, rue Noël Boudy, la brocante du Secours populaire a accueilli cet après-midi encore une cinquantaine de personnes. Sur place, ils sont 5 ou 6 bénévoles à se relayer pour accueillir des clients nombreux et réguliers. Le bric-à-brac de l’association se déroule tous les 2e et 4e mercredis de chaque mois. Le prochain rendez-vous est fixé au 25 août, entre 13h30 et 17h. Une adresse ouverte à tous à découvrir. Une chine maligne et généreuse. Une bonne façon de faire rimer achat et solidarité.

Bric a brac du secours populaireDes livres, des vélos, des matelas, de la déco et beaucoup de meubles. Le local foisonne d’objets en tout genre et “le réapprovisionnement est régulier grâce aux dons des particuliers mais aussi des grandes surfaces. Nous ne prenons que ce qui est encore en bon état et pour les meubles encombrants, nous nous déplaçons et allons récupérer le don chez le particulier”, précise Bernard Mathieu, secrétaire général de la fédération de la Corrèze.

Bernard Mathieu, secrétaire général de la fédération de la Corrèze

Depuis son ouverture, il y a bientôt deux ans, le local a ses habitués. Mais c’est un site qui reste encore méconnu du plus grand nombre. “Pourtant, nous avons des belles choses. Venir chiner un meuble ou de la vaisselle ici, c’est aussi l’occasion de découvrir l’association. De repartir avec des produits ou d’en amener”, avance Bernard Mathieu. “C’est la première fois que nous venons ici”, déclare Annette qui habite à la Rochelle et qui est venue rendre visite à sa mère qui est domiciliée à Juillac. Elle a déjà déniché de nombreuses bricoles, rassemblées dans un carton et elle est maintenant en train de jeter un coup d’œil à des manteaux de fourrure. “Tant qu’à faire, je préfère acheter solidaire, donner mon argent à des personnes qui en ont besoin”, affirme-t-elle.

La chine au Secours PopulaireL’argent récolté ici est réutilisé pour financer la solidarité alimentaire et fournir des produits frais mais aussi d’hygiène et d’entretien aux personnes dans le besoin que nous accueillons dans nos structures. Les prix auxquels nous proposons ces produits sont très avantageux. Ils sont bien souvent à moitié prix, comparés à ce qu’on peut trouver en grandes surfaces. C’est le cas pour de la lessive par exemple”, avance le secrétaire général. “Sur la Corrèze, nous accueillons 720 familles. Environ 330 sur Brive. Nous avons des locaux à Tulle, Beaulieu, Vigeois notamment et souhaitons en ouvrir d’autres. Cette décentralisation aura l’avantage de réduire les frais de transports de personnes en difficulté et de faciliter leurs déplacements”.

Ça a donné un sens à ma vie”, termine Bernard. Chacun a ses passions, ses envies. J’aime bien pêcher aussi mais je trouve essentiel d’aider les gens”. Demain, il sera à Tulle toute la journée pour une distribution alimentaire.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire