L'actualité en continu du pays de Brive


Assises de l’entreprise: “Le monde change, et nous ?”

Les 4e Assises de l’entreprise, point d’orgue de l’activité de Brive Entreprendre, se déroulaient hier après-midi à la CCI de Brive. L’occasion pour les entrepreneurs du territoire de dénicher idées et outils pour relever le défi de l’entreprise du XXIe siècle et de ses mutations.

Actualité oblige, les 4e Assises de l’entreprise ont démarré hier par une minute de silence à la mémoire du président Jacques Chirac décédé. “C’est un moment de grande tristesse. C’est un homme qui a beaucoup donné à la Corrèze”, a salué le maire de Brive et président d’Agglo Frédéric Soulier, ému, avant de reprendre l’ordre du jour. “Notre territoire a des qualités et des compétences.” Mais, pour continuer de les faire valoir, les entreprises du cru ne devront pas, elles non plus, faire l’économie d’une remise en question qu’appellent les profondes mutations du monde actuel: disruption digitale, poids de l’e-réputation, management par le sens, intelligence artificielle, économie circulaire…

Les défis sont nombreux et de taille. “Soyez séduisants”, a lancé Françoise Cayre, présidente de la CCI de Corrèze, en rappelant la nécessité d’“embarquer l’ensemble des collaborateurs dans ce mouvement vers l’avant.” Car “le monde change et nous ?” a questionné la coaching professionnelle spécialisée dans le développement des modes de management Caroline Roussel, première intervenante de la plénière d’ouverture. “Mon métier, c’est exploratrice et je tiens une école de surf !” Surprise dans la salle bondée. “Sur la planche, il y a ceux qui tombent dans le sable et ceux qui savent prendre la vague.”

Une vague sur laquelle il n’est pas évident de surfer, comme elle l’a rappelé en pointant les différentes révolutions qui se sont succédé: le charbon en 1765, l’électricité en 1870 et la robotisation en 1969. “Aujourd’hui, on est en plein dans la 4e révolution, alors que seulement 50 années se sont écoulées.” Biotechnologie, robotique, impression 3D, drône, informatique quantique, nanotechnologies… “Ces domaines, non seulement se croisent, mais sont en plus en pleine expansion. On n’en connait pas la suite, ni la limite et on n’en est qu’au début.”

Elle poursuit: “Concrètement, ça va changer notre rapport à l’espace, au temps et à la connaissance.” La clé affichée: “s’ouvrir”. Les chefs d’entreprise l’ont bien compris.”Pour aborder ces changements, il faut se remettre en question, garder les sens en éveil, ne jamais s’assoupir, tendre vers l’avant et rester ouvert sur l’autre et sur le monde”, a résumé dans le cadre d’une table ronde Élodie Martin, co-gérante de la librairie indépendante La Baignoire d’Archimède.

Au travers d’échanges, conférences, ateliers et d’une programmation riche portée par Brive entreprendre et co-construite avec 150 ambassadeurs, les 4e assises de l’entreprise devaient permettre aux entrepreneurs d’amorcer le virage du changement. Un changement qui pourra présider demain au recrutement de nouveaux talents. “Malgré les difficultés ambiantes, les indicateurs sont encourageants”, a terminé Frédéric Soulier. “Brive a une carte à jouer, du caractère.”

 

 

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire