L'actualité en continu du pays de Brive


Arnaques sur internet, vous pouvez désormais déposer plainte en ligne

Piratage de messagerie ou de compte, fausse location, chantage, rançongiciels… Plus besoin de sortir de chez soi pour porter plainte. Vous pouvez désormais le faire directement en ligne grâce à la plateforme THESEE lancée par le gouvernement. C’est rapide et facile: il suffit de se rendre sur le site service-public.fr rubrique “arnaque sur internet“. On vous explique tout.

THESEE, c’est l’acronyme de “Traitement harmonisé des enquêtes et des signalements pour les e-escroqueries”. On nous l’avez annoncée pour 2018. Expérimentée depuis fin 2021, la plateforme de dépôt de plainte pour les particuliers a finalement été lancée ce 15 mars, assorti de l’avis de la CNIL.

Jusqu’ici la démarche ne pouvait s’effectuer qu’au commissariat où les agents n’étaient pas forcement formés à prendre en charge ce type d’infraction spécifique. Beaucoup de victimes, surtout lorsqu’il s’agit de particuliers, n’ont d’ailleurs pas systématiquement le réflexe de se rendre au commissariat pour déposer plainte après un incident de ce type. Les chiffres locaux font ainsi état d’une baisse de ces escroqueries de 18 entre 2021 et 2020. Le commissariat de Brive a tout de même comptabilisé 63 plaintes pour les mois de janvier et février 2022.

Outre le fait que cette plateforme facilite la démarche, elle va aussi permettre de centraliser le dépôt de ces plaintes à l’échelle nationale, de recouper et exploiter les données, et donc de mieux connaître l’étendue de cette cyberdélinquance. Car les informations fournies sont prises en charge par des policiers experts. Une équipe de 17 policiers et gendarmes “est dédiée à la validation des plaintes et premiers actes d’investigations”, précise le communiqué du ministère.

THESEE couvre une dizaine d’escroquerie en ligne: le piratage de messageries électroniques et instantanées, le chantage en ligne, les rançongiciels, l’escroquerie à la romance ou “romance scam” (gagner l’affection d’une personne sous une fausse identité, afin de lui soutirer de l’argent), l’escroquerie à la petite annonce et les fraudes liées aux sites de ventes. Votre déclaration est importante et contribue, grâce à cette expertise centralisée, à une recherche plus efficace des auteurs. La plateforme permet de prévenir également les victimes des suites données à la plainte, ce qui n’est pas négligeable.

Comment faire ?

  • se rendre sur le site service-public.fr dans la rubrique Arnaque sur internet du site du service public
  • se laisser guider pour personnaliser votre démarche.
  • s’identifier grâce à France Connect et ses fournisseurs d’identité (impôts, AMELI, La Poste…)
  • remplir le formulaire
  • après validation par un enquêteur, vous recevez votre plainte dans votre espace personnel.

À savoir : vous avez aussi la possibilité de faire un signalement de manière anonyme.

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

2 × 1 =