L'actualité en continu du pays de Brive


Après-midi taï-chi à Brive Plage

Taï-Chi sous les platanes

Hier après midi au beau milieu de Brive plage, à l’ombre des platanes, pendant que des enfants virevoltent dans les jeux gonflables et d’autres barbotent dans la piscine, dans un flot incessant de bruits mêlés de musique et de rires enfantins, une quinzaine de personnes se concentre sur des mouvements coordonnés et lents. Ils découvrent l’art du taï-chi.

La danse fluide du corpsLa surprise était lisible dans les regards des plagistes à la vue de ces adolescents et adultes agenouillés par terre lors de l’initiation de taï-chi. Au cours de la démonstration, les participants ont pu découvrir les bienfaits de cet art martial. Dans un premier temps seul, reproduisant une danse abstraite qui a pris ensuite toute son efficacité martiale lorsque Franck Ferriere, le professeur, leur a montré en atelier par deux l’application défensive lorsque l’adversaire devient réel.

En appui sur les jambes, genoux fléchis, les pieds bien ancrés dans le sol de manière à descendre son centre de gravité, plusieurs mouvements s’enchaînent, les bras transperçant l’air dans une fluidité harmonieuse. Cet art, par le travail du corps et de la respiration, agit de façon bénéfique sur les organes internes et libère également l’esprit de toutes ses tensions. “Ces personnes ont découvert le taï-chi de style yang, forme la plus connue, une activité très peu exercée en France”, a déclaré Franck Ferriere qui pratique depuis de nombreuses années les arts martiaux.

rédaction: Cécilia LANZA

Franck Ferrière

Quand le Taï-Chi se fait martial

l'art et la pratique

admin

admin

Laisser un commentaire