L'actualité en continu du pays de Brive


Antoon Krings, star du livre jeunesse, à la rencontre d'écoliers

La Foire du livre, qui s’ouvre aujourd’hui, est l’occasion pour quelques auteurs d’aller à la rencontre de leurs lecteurs, sous la halle Brassens bien entendu, mais aussi à l’extérieur. Ainsi, ce matin, une classe de maternelle de la Cité des Roses accueillait une star du livre pour enfants, Antoon Krings.

“J’ai commencé la série des Drôles de petites bêtes il y a presque 20 ans. Vous n’étiez pas nés”.

Les enfants écoutent le grand monsieur assis face à eux. Ils savent qui il est. Leur maîtresse, Nathalie Delattre, leur a expliqué. Ce monsieur, c’est Antoon Krings, auteur de la célèbre série de livres pour enfants Drôles de petites bêtes, vendus à plusieurs millions d’exemplaires dans une vingtaine de pays. Le journaliste du Point Christophe Ono-Dit-Biot, parle de lui comme du “JK Rowling des moins de 6 ans”, dans cet excellent portrait. Rien que ça!

Les Drôles de petites bêtes, les petits adorent, et les réponses fusent lorsque l’auteur demande aux écoliers de cette classe de grande section quels personnages ils connaissent: “Mireille l’abeille, Léon le bourdon, Camille la chenille”, etc. “En ce moment, je travaille sur Henri le canari”, leur dévoile le dessinateur, avant de se plier à un exercice de questions réponses avec les enfants: “Comment on fabrique un livre? Où habitez-vous? Comment vous êtes venu à Brive? Comment vous choisissez la couverture de vos livres?”. L’auteur répond le plus précisément possible.

Puis un doigt se lève. La maîtresse indique à l’enfant qu’il peut poser sa question, sans aucun doute la plus décalée de la série: “Comment vous faites pour dessiner sans dépasser?”. L’auteur est surpris mais répond: “Ah mais moi, je n’ai pas peur de dépasser. D’ailleurs, je dépasse. A votre âge, c’est normal d’apprendre à poser une couleur proprement sans dépasser la ligne, mais pour moi, ça n’est plus vraiment un problème”.

Après cet échange sympathique, les enfants ont eu la chance de découvrir des originaux d’Antoon Krings, superbes, issus de Gabriel le lutin du Père Noël, le nouveau livre de l’auteur, ainsi que des croquis de personnages lors des phases de création.

Puis les écoliers ont montré à leur invité de marque qu’ils connaissaient très bien les fleurs, étudiées à travers L’herbier des drôles de petites bêtes, un autre livre d’Antoon Krings.

“Je ne fais pas souvent de visites dans des écoles. D’autres le font bien mieux que moi, et je n’ai évidemment pas besoin de ça pour vivre de mon métier”, confesse Antoon Krings au moment de la pause-café. “Mais ça reste sympathique d’échanger avec les enfants”.

D’autres échanges auront lieu demain, à la Foire du livre, sur son stand qui devrait connaître une affluence record.

Sur ce thème, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire