L'actualité en continu du pays de Brive


Antoine Quaresma haut en couleurs

Antoine Quaresma, enseignant au Centre municipal d’arts plastiques de Brive situé dans les locaux de l’ancienne école Firmin-Marbeau, fait l’actualité des bacs des librairies et marchands spécialisés dans le secteur édition bande dessinée. Il a participé au 14e tome de la série Neige, Le Temple d’Orion, sorti fin janvier et une autre de ses collaborations sort aujourd’hui, le tome 2 de Les Pierres Rouges, Retrouver Esther. Rencontre.

 

Diplômé de l’École supérieure des beaux arts de Toulouse (Diplôme national d’arts plastiques/Option communication), Antoine Quaresma n’a pas toujours travaillé pour le 9e art. Pourtant, deux de ses collaborations dans le domaine de la bande dessinée sorties à quelques mois d’intervalle mettent en lumière le travail du Briviste

Le dessinateur a, en effet, récemment participé, à la peinture numérique du 14e tome de la série Neige, Le Temple d’Orion, sorti fin janvier aux éditions Glénat, 13 ans après le dernier tome. Un petit événement dans le monde de la BD. Une série culte qui existe depuis 1986 dont le scénariste n’est autre que Didier Convard et le dessinateur Christian Gine. Antoine Quaresma travaille actuellement sur le 15e tome. Une autre de ses collaborations, toujours en tant que peintre numérique, sort aujourd’hui aux éditions Delcourt, Le tome 2 de Les Pierres Rouges, Retrouver Esther de Pierre Makyo.

« Dans l’inconscient collectif, le terme coloriste peut parfois s’avérer réducteur. C’est un métier qui reprend les technicités et fondamentaux de la peinture traditionnelle avec aujourd’hui un outil infographique bien sûr. Je préfère employer le terme de peinture numérique », explique le dessinateur. « Concrètement et pour simplifier, je reçois le dessin en noir et blanc et il m’appartient de m’approprier les codes couleurs de la maison d’édition et propre à l’ouvrage, en corrélation avec ce que sous tend le cahier des charges que je reçois. Pour tout album de bande dessinée, le travail sur la couleur, a une incidence non négligeable sur la qualité globale et les potentialités marketing de l’album », assure Antoine Quaresma.

Si son actualité est liée à la BD, Antoine Quaresma n’est pas tout de suite tombé dans la marmite du 9e art. « L’univers BD est arrivé dans la continuité de ce que j’ai fait dans le domaine du Cinéma d’Animation. Puisqu’après avoir suivi un cursus dédié aux métiers du Cinéma d’Animation à Angoulême au Centre national de la bande dessinée et de l’image (qui a depuis fusionné avec la Maison des auteurs pour former la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image), j’ai collaboré à deux séries animées. Tristan et Iseult coproduit par France 3 et Canal + et Cartouche, prince des faubourgs coproduit par M6 et Télétoon , en tant que dessinateur Layout et infographiste décorateur couleur. C’est l’outil numérique qui m’a ensuite conduit à l’univers du 9e art. »

Humblement Antoine ne s’attarde pas sur son travail mis en lumière par ces deux sorties coup sur coup. « Je voudrais également mettre en avant le travail effectué en collaboration avec l’ethno-anthropologue Marie-France Houdart, fondatrice des éditions Maiade. Réalisant pour cette maison d’édition des illustrations s’inscrivant dans le cadre d’ouvrages mettant en valeur le patrimoine culturel et immatériel du Limousin. Toujours pour Maiade éditions j’avais aussi illustré, L’Oeil de Tigre dont la scénariste et journaliste est Francette Vigneron, sur l’affaire dite du « Corbeau de Tulle » qui inspira au cinéaste Henri Georges Clouzot son célèbre film Le Corbeau.

 

Antoine Quaresma mène un travail introspectif afin d’envisager un jour une œuvre plus personnelle, en tant qu’auteur complet, c’est à dire en tant que dessinateur et scénariste sur des sujets qui touchent à « l’identité évolutive… et la question trans-générationnelle. Une bande dessinée, un roman graphique ou un livre illustré », Antoine y réfléchit…. A suivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire