L'actualité en continu du pays de Brive


Ambiance cannoise ce soir au cinéma Rex

© Shochiku Co., Ltd. – Rhapsodie en août d’Akira Kurosawa (1991) / Création graphique © Hartland Villa

Le cinéma Rex vous fait vivre en direct ce mardi 14 mai l’ouverture du 77e Festival de Cannes. Une soirée paillettes avec cocktail et photos à 18h30, la retransmission de la cérémonie à 19h suivie de la projection du film d’ouverture Le deuxième acte. Et comme à Cannes, vous pourrez fouler le tapis rouge parés de vos plus beaux atours, les paparazzi du Rex immortaliseront le moment. Tarif unique: 10 euros.

C’est un rendez-vous que ne manquerait évidemment pas le Rex. Chaque année, l’établissement du boulevard Kœnig suit en direct les cérémonies d’ouverture et de clôture de cet événement cinématographique qui accapare la cité cannoise comme le reste du monde pendant pendant 12 jours. En l’occurrence cette année du 14 au 25 mai, sous la présidence de l’actrice et réalisatrice Greta Gerwig. Et ce soir, c’est la grande cérémonie d’ouverture présentée par l’actrice Camille Cottin. La star américaine Meryl Streep s’y verra remettre à cette occasion une palme d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Une autre sera également remise à un autre monstre du cinéma, Georges Lucas, lors de la cérémonie de clôture.

Vivez ce moment et partagez-le sur grand écran au Rex. Soignez votre mise pour fouler le tapis rouge et monter les marches presque comme si vous y étiez. Vous aurez droit à un petit cocktail de bienvenue sous les flash de photographes qui joueront les paparazzi. Si, ça, ce n’est pas du cinéma !

À l’image même de l’affiche de cette édition où affleurent toute la beauté poétique, la magie hypnotique et l’apparente simplicité du cinéma. L’affiche reprend, un peu de culture, une scène extraite de Rhapsodie en août signé du grand maître japonais Akira Kurosawa. “Miroir de la salle de cinéma, cette affiche entend célébrer le 7e Art, avec émerveillement. Parce qu’il offre une voix à chacun, le cinéma permet l’émancipation. Parce qu’il se souvient des blessures, il lutte contre l’oubli. Parce qu’il témoigne des périls, il appelle à l’union. Parce qu’il apaise les traumatismes, il aide à réparer les vivants. Dans un monde fragile qui interroge sans cesse l’altérité, le Festival de Cannes réaffirme une conviction : le cinéma est un sanctuaire universel d’expression et de partage. Un lieu où s’écrit notre humanité autant que notre liberté’ explique le site de la manifestation.

Comme à Cannes donc, vous assisterez à la retransmission des discours et du film d’ouverture, Le deuxième acte de Quentin Dupieux. Dévoilé en film d’ouverture, donc hors compétition, le long métrage sort également en salle ce mardi. Cette comédie réunit à l’écran Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel, Raphaël Quenard et Manuel Guillot. Il s’agit du quatorzième long métrage du réalisateur, à qui l’ont doit dernièrement Daaaali ! et Yannick. Un tremplin pour le cinéaste de 50 ans qui fourmille d’idées et réalise plus vite que son ombre, avec de petits budgets et le succès à la clé.

Dans cette comédie, on est au milieu de nulle part, en l’occurrence en Dordogne, donc pas loin de chez nous. On vous plante le décor: un restaurant avec quelques clients dans la salle. On tourne un film et, entre deux scènes, les acteurs parlent boutique et surtout de leurs états d’âme. Un jeu de la vérité pendant 75 minutes (le réalisateur est adepte du format court et d’un style direct) à la fois risible et touchant qui met les pieds dans le plat. Avec cette soirée concoctée par le Rex, vous allez être bien servis !

Plus d’infos sur cinema-rex-brive.fr. Et pour ne rien perdre du Festival sur festival-cannes.com.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

4 − 2 =