L'actualité en continu du pays de Brive


Allard Emballages : les investissements se poursuivent

intro visite allard

Le maire de Brive et président de l’Agglo Frédéric Soulier visitait ce matin l’entreprise Allard Emballages, sur un site bien connu des Brivistes où les investissements, nombreux depuis la reprise du capital par le groupe Valois en 2013, vont se poursuivre.

viiste 2Allard Emballages est sans aucun doute l’une des entreprises les plus connues sur le bassin de Brive, pas seulement grâce à son implantation tout près du centre-ville, en direction de l’Ouest de la ville, mais aussi grâce à son savoir-faire dans le domaine du carton ondulé. Savoir-faire qui a sans aucun doute facilité la reprise du capital de cette entreprise par le groupe Valois en 2013. Ce rapprochement a été facilité par la similarité des deux groupes, entre actionnariat familial et soin particulier apporté par l’une et l’autre des entités au service client.

visite 1« Nous sommes très à l’écoute de nos 250 à 280 clients », confirme le directeur du site briviste Christian Anciaux. « Cet esprit entreprise familiale facilite les échanges avec la clientèle mais aussi avec les partenaires locaux comme les transporteurs. Ensemble, nous savons être réactifs et efficaces. » Une réactivité nécessaire pour qui doit répondre aux besoins spécifiques de producteurs de fruits et légumes, qui constituent près de la moitié de la clientèle du site de Brive, le reste étant constitué d’entreprises de déménagement, pharmaceutiques ou cosmétiques notamment.

« Même si l’utilisation de chambres froides permet aux producteurs de fruits et légumes d’étaler leurs besoins sur l’année, il n’en reste pas moins qu’on est sur des productions saisonnières, avec des pics d’activités sur des périodes définies chaque année pour eux et, donc, pour nous également. »

recyclageForte d’un effectif « stabilisé à 110 personnes », l’entreprise briviste, comme les cartonneries de Saint-Vulbas et de Compiègne, travaille avec la 4e entité du groupe, la papeterie de Varennes.

Selon Eric Maillard, à la tête du groupe Valois avec son frère Laurent, « travailler en circuit fermé, avec notre propre papeterie et nos cartonneries, permet de travailler en 100% recyclé. Non seulement, nous traitons et recyclons les emballages issus du tri sélectif des particuliers mais nous recyclons également nos propres déchets. Il faut savoir que le papier peut être recyclé 7 fois avant d’être traité avec l’ajout de fibres longues pour revenir dans le circuit ».

pano visite

« Depuis 2013, les investissements ont été nombreux », poursuit Eric Maillard, faisant référence par exemple à la mise en place d’une protection contre la foudre ou encore au renforcement de la sécurité incendie à travers l’installation imminente de deux cuves souples faisant office de réserve d’eau. « Et ils vont se poursuivre puisqu’on va installer une station d’épuration, les eaux traitées devant servir ensuite à faire notre propre colle. On en utilise tout de même 6 tonnes par jour ! ».

visite 4Autre investissement prévu dans les mois à venir : « un combiné 4 couleurs et vernis pour une impression plus fine pour un coût qui devrait être de 3 à 4 millions d’euros », indique Eric Maillard. Pour les clients, ce sera la garantie de bénéficier d’impressions plus fines encore que celles proposées actuellement. « Et la cadence de production sera largement améliorée avec ce nouvel outil. »

L’installation de cette nouvelle machine participe de la volonté d’Allard d’apporter le meilleur service possible à une clientèle légitimement de plus en plus exigeante. Ainsi, depuis 2013, Allard Emballages s’est dotée de moyens de production permettant de répondre au mieux aux demandes des clients.

bureau developpement« Nous avons un bureau d’études en interne qui créé les emballages pour les clients, en respectant évidemment un cahier des charges précis mais en apportant aussi des conseils et des solutions. » Les investissements des dernières années ont permis, par exemple, grâce à des outils performants et modernes, de proposer aux clients des emballages qui peuvent, une fois le produit arrivé à destination, et après une découpe facile ou un pliage peu fastidieux, servir de présentoirs ou de coffrets cadeaux.

Si, sur le marché du carton ondulé, Allard Emballages reste, selon Eric Maillard, « un outsider », le maire de Brive et président de l’Agglo Frédéric Soulier – venu hier matin avec Jean-Louis Nesti, président de la CCI de la Corrèze et Nicolas Freida, chargé du développement économique à l’Agglo et directeur de Territoires – a montré, à travers cette visite, la volonté des collectivités qu’il représente d’encourager et d’accompagner Allard Emballages dans son développement.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire