L'actualité en continu du pays de Brive


Agglo de Brive : “des vœux d’actions et de cohésion”

intro voeux agglo

C’est à Malemort, à l’espace culturel Jean Ferrat qu’ont eu lieu hier soir lundi 16 janvier les vœux de l’Agglo de Brive. Son président Frédéric Soulier a souhaité pour 2017 que l’aire urbaine trouve sa place dans la nouvelle région tout en assumant ses missions avec des ressources en baisse.

 

“Pour nous en 2016, les collectivités territoriales ont eu leurs lots d’incertitudes et de défis lourds et j’ai le sentiment qu’ils ne se réduiront pas en 2017″, a entamé le président. Les inquiétudes sont légitimes. Dans une nouvelle région qui compte 5,8 millions d’habitants, notre aire urbaine se situe en effet à la 11e place par sa population. Un contexte qui n’exonère pas l’Agglo de Brive de poursuivre ses missions avec des ressources en baisse. “La baisse des dotations de l’État représente un nouveau manque à gagner de plus de 2,1 millions d’euros.” Alors même que des interrogations demeurent pour demain: “Quelles réformes pour quelles compétences? Quel nouveau cadre pour les relations financières entre l’État et les collectivités territoriales et avec quelle autonomie financière? Et comment bien se préparer à l’incontournable évolution de l’organisation territoriale de la République?”, questionne Frédéric Soulier. Le président de l’Agglo en appelle comme beaucoup à plus de lisibilité et de cohérence: “Les collectivités ne veulent plus se sentir comme la variable d’ajustement du redressement des comptes publics”.

Dans ce contexte national comme régional, il n’en demeurera pas moins vigilant à soutenir les projets du territoire: “2017 poursuivra l’idée du grand Brive, qui n’est pas une question de taille mais plus une question de projet de coopération de moyens sur des politiques publiques d’une vision globale qui contribuerait à la croissance de l’agglomération aux côtés d’autres pôles structurants comme Objat et nos territoires les plus ruraux”. Devenir la 6e commune la plus peuplée derrière La Rochelle et devant Mérignac et Pessac n’est pourtant pas un objectif en soi, mais “un moyen pour que le regard sur notre territoire change, vu de Bordeaux, de Paris ou de Bruxelles”.

Les domaines d’actions ne manquent pas comme autant de leviers : transports, équipements et services publics, le 100% fibre, politiques touristiques… En premier lieu en matière de développement économique, notamment avec la montée en puissance de Brive Laroche. Les travaux d’aménagement ont été lancés au niveau du giratoire du Teinchurier, tout comme la déclaration d’utilité publique relative à la bretelle d’accès nord et la commercialisation du foncier se poursuit. Après la nouvelle unité industrielle de Deshors inaugurée en décembre dernier, d’autres implantations sont attendues pour cette année. Chronopost va y développer son centre logistique qui sera livré en juillet prochain, pour irriguer Toulouse et la Nouvelle Aquitaine. “D’ici la fin de ce mois, nous annoncerons une nouvelle implantation significative, qui à eux trois auront permis de sauvegarder ou de créer 300 emplois. C’est encourageant.”

voeux public

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire