L'actualité en continu du pays de Brive


Adieux à Roger Gouffault

enterrement Roger Gouffault 1 pano

Anonymes et personnalités, venus très nombreux, ont rendu cet après-midi un dernier hommage à Roger Gouffault. Résistant, déporté durant la seconde guerre mondiale, cette figure de la mémoire s’est éteinte samedi dernier dans sa 92e année. Roger Gouffault fut toute sa vie un ardent défenseur de la dignité humaine et un infatigable témoin des horreurs de la guerre.

enterrement Roger Gouffault 3C’est au cimetière d’Estavel que Roger Gouffault a été inhumé cet après-midi. Un nombre important d’anonymes et plusieurs personnalités entouraient sa famille et ses proches, rendant ainsi un hommage, appuyé et émouvant, par leur présence et à travers plusieurs discours, à une figure briviste unanimement appréciée et porteuse d’une humanité de grande valeur.

Né à Paris en 1924, Roger Gouffault, et son frère jumeau Pierre, sont pupilles de la nation depuis le décès de leur père, mort des suites des gazages de la première guerre mondiale. En 1941, alors qu’il est modeleur, il quitte tout et sacrifie sa jeunesse pour rejoindre la résistance et lutter contre l’envahisseur allemand. Un choix qui va bouleverser sa vie et lui faire connaître le pire de ce dont l’homme est capable. enterrement Roger Gouffault 4Distribution de tracts, réalisation de mécanismes d’engins explosifs, Roger Gouffault est arrêté en décembre 1942 par la police française et condamné à mort par la Gestapo. Il ne sera pas fusillé.

Après 9 mois passés au silence à la prison de Fresnes, il est envoyé avec 11 autres détenus dans un camp disciplinaire près de Sarrebruck en Allemagne. Tortures, traitements inhumains, au bout de quelques jours, ils ne sont que 6 à survivre et à prendre le chemin de l’enfer, celui du camp de Mauthausen en Autriche. Roger Gouffault va y découvrir la barbarie. Il perd toute identité et n’est plus qu’un numéro, le 34534. Un monde où l’humain disparait sous les coups et les travaux harassants. Cependant, grâce au soutien de républicains espagnols, prisonniers également, celui qui n’a pas encore 20 ans, trouve la force de tenir.enterrement Roger Gouffault 2

Il partira ensuite dans un camp annexe, dans la montagne, pour percer le granit des tunnels destinés au lancement des V1 et V2, les fusées allemandes. Aux coups et au travail de force s’ajoute le froid et la neige. Grâce toujours à des prisonniers républicains espagnols, il pourra cependant intégrer l’atelier de menuiserie, et éviter ainsi une mort quasi certaine. Roger Gouffault est libéré en mai 1945 par les Américains. Il revient en France et s’installe en 1947 à Brive où il crée une entreprise de modelage et fonde une famille en épousant Angèle, la fille d’un camarade de camp de concentration. Parallèlement, Roger Gouffault entame un chemin qui, durant plus de 60 ans, sera pour lui celui de la mémoire.

L’ancien déporté se refuse à l’oubli.enterrement Roger Gouffault 6 Il entend témoigner de ce qu’il a vécu, avec d’autres, dans l’enfer concentrationnaire Nazi pour que personne ne puisse dire un jour que cela n’a pas existé, et surtout pour que de telles atrocités ne se reproduisent plus jamais. De ces terribles années, Roger Gouffault avait tiré de grandes leçons d’humanité. Il en a fait 2 livres autobiographiques. Ces leçons, il les a transmises inlassablement aux jeunes générations en témoignant dans les collèges, dans les lycées. Il accompagnait également tous les ans des jeunes au camp de Mauthausen, jusqu’à il y a quelques mois encore malgré son âge avancé. C’était pour lui un devoir de transmettre des valeurs qui lui avaient plusieurs fois sauvé la vie: l’amitié, la fraternité, l’espoir et la solidarité, “avec un grand S”, comme il aimait à le souligner. Roger Gouffault avait été fait commandeur dans l’ordre national du mérite en avril dernier.portrait-roger-gouffault

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire