L'actualité en continu du pays de Brive


Acte 2 pour le Conseil municipal des enfants

Ce vendredi 26 novembre, les élèves de CM1 vont élire leurs camarades qui seront solennellement installés le 4 décembre en présence du maire. Le CME pourra alors travailler au complet.

Créé l’an dernier, le Conseil municipal des enfants, CME, donne la parole aux élèves en fin de cycle élémentaire, CM1 et CM2, et les fait participer à la vie locale en tant que force de propositions de projets qu’ils portent jusque devant le conseil municipal, celui des adultes. Élus en classe de CM1 pour un mandat de deux ans, ils ont une approche très concrète de la démocratie avant leur entrée au collège. À commencer par de vraies élections, avec candidats en campagne sur un programme, bulletins de vote dans les urnes, dépouillements, scrutateurs…

Le vendredi 26 novembre, dans chacune des 17 écoles de Brive, les 13 publiques comme les 4 privées, une deuxième génération de CM1 désignera ainsi ses représentants et ces 17 nouveaux conseillers viendront compléter les premiers élus qui ont ouvert la voie en janvier dernier (les élections avaient dû être reportées pour cause de pandémie).

« Ils nous ont beaucoup surpris. Ils prennent leur engagement très au sérieux et sont présents aux cérémonies. On les sent très investis, attentifs aux autres, motivés au sein des commissions. Ils ont beaucoup d’idées et il faut les canaliser. Leurs réflexions sans filtre apportent une fraicheur vivifiante en ces temps de Covid », témoigne Alexandre Bonnie, conseiller municipal délégué à la Jeunesse.

Car malgré la crise sanitaire et leur installation tardive en février, ces premiers élus ont bien œuvré en commissions, notamment sur des questions d’environnement, de solidarité et de citoyenneté. Ils ont ainsi travaillé sur la réduction de l’éclairage public par un système de détection, le tri des déchets dans les cantines, la création de carrés potagers, de groupes d’élèves « éco brigadiers » pour veiller à la propreté des cours de récré…

Ils souhaitent aussi « la mise en place de rues scolaires », des rues qui par sécurité seraient fermées à la circulation automobile au moment de l’entrée et de la sortie des classes. L’Unicef s’est d’ailleurs montrée très sensible à cette suggestion dans la candidature de Brive au titre de « Ville amie des enfants » et la Ligue contre le cancer soutient également cette idée dans un autre souci de pollution. Nul doute que les nouveaux élus viendront renforcer cette ardeur à s’impliquer pour améliorer la ville. Le CME complet devrait d’ailleurs présenter ces projets au conseil municipal dans le premier trimestre 2022.

Infos sur brive.fr ou au 05.55.18.81.27.

Photos Raphaël Josse

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

16 − deux =