L'actualité en continu du pays de Brive


“A partir de ce soir, vous appartenez à une grande nation”

Samira Kasri, maire adjoint de Brive, a remis les décrets de naturalisation aux nouveaux Français habitant la commune Aujourd’hui, en fin d’après-midi, 92 habitants de la bassin de Brive sont devenus français. Leur entrée dans la nationalité a été marquée par une émouvante et chaude cérémonie à la sous-préfecture.

Certains étaient arrivés un bon quart d’heure avant. Surtout ne pas être en retard en ce jour si particulier. Malgré la chaleur, naturalisés et officiels se sont massés dans le salon où le sous-préfet Francis Soutric, en uniforme, a prononcé son discours dans une silence solennel. En cette troisième cérémonie du genre, le déroulé est bien rodé.

Pendant la cérémonie d'accueil dans la nationalité française“Ce soir, nous accueillons 92 personnes dans la communauté nationale. Parmi eux, 61 sont naturalisés par décrets, 9 par mariage et 22 mineurs nés en France ont fait leur demande de nationalité.” Comme à son habitude le sous-préfet a insisté sur les principes fondateurs de la République française: “Liberté, égalité, fraternité, socle fondateur indissociable” auquel il a ajouté la laïcité. Des nouveaux droits mais aussi des nouveaux devoirs pour les récipiendaires. “L’accès à la nationalité vous a été accordé car le gouvernement a estimé que vous aviez réussi votre intégration dans la communauté nationale. Vous êtes désormais français. Soyez dignes de l’honneur qui vous est fait.”

Pendant la cérémonie d'accueil dans la nationalité française

L’émotion a monté dans l’assistance qui visionnait la vidéo “Devenir français” jusqu’à la remise des documents officialisant cette nouvelle identité. Manuel et Patricia Macedo, d’origine portugaise, n’ont pas attendu longtemps pour ouvrir la chemise qui venait de leur être remise: le nouveau livret de famille est bien là.  “Ça fait 37 ans que je vis en France, mon mari 40. J’avais 11 ans quand je suis arrivée”, explique Patricia.

Les couples Macedo et Files: "Désormais dans la famille, tout le monde est français"“On a tout ici, notre entreprise, nos amis, nos enfants qui sont nés ici sont français. Nous, on se sent français depuis le temps qu’on vit ici.” Sa belle sœur Armandine et son mari Manuel Files viennent eux aussi de changer de nationalité. “Nous avons fait les démarches ensemble, il y a un an. Cette naturalisation, c’est une normalisation de la situation. Quand même, on est fier en plus”, avoue Armandine. “C’était trop bon”, finit par lâcher Patricia qui ne trouve pas les mots pour expliquer l’émotion qui la submergée en recevant son décret. “Nous sommes nous aussi français comme notre gendre”, se réjouit Manuel qui savoure d’avance leur prochaine rencontre.

Pendant la cérémonie d'accueil dans la nationalité françaiseUne cérémonie chargée en symboles, à la veille du changement de procédure de naturalisation qui entre en vigueur ce 1er juillet. “La procédure sera simplifiée. Les préfets auront des pouvoirs d’instruction élargis. Ils transmettront un avis définitif au ministère. Les délais de traitement des dossiers, souvent longs, seront considérablement raccourcis”, annonce le sous-préfet.

Pendant la cérémonie d'accueil dans la nationalité française

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire