L'actualité en continu du pays de Brive


À la découverte mémorielle des rues de Brive

Jean-Michel Valade, historien, publie aux éditions Le Puy Fraud son tout dernier ouvrage consacré aux plaques des noms de rues de la ville de Brive: un voyage poétique et initiatique aux cœurs de ces noms sous lesquels on passe parfois sans les voir.

«C’est une manière tout à fait originale de parler de l’histoire d’une ville. Des sujets comme cela, il n’y en pas souvent.» C’est avec ces mots qu’ouvrait Véronique Thabuis, éditrice chez Lucien Soumy la conférence de presse dédiée au livre si original qu’elle publie et soutient. Ni énième ouvrage consacré à Brive ni guide touristique, le dernier livre de Jean-Michel Valade est une invitation à la découverte. Une découverte déclenchée au hasard de l’observation d’une plaque de rue consommée par l’écorce du platane sur lequel elle a été posée. “Le temps a fait son travail et la rouille a accompli son ouvrage”, sourit Jean-Michel Valade.

“C’est à partir de cette observation et de l’émotion qu’elle a suscitée en moi que je me suis demandé pourquoi tel nom et pas un autre a été donné à une rue. Le paysage toponymique de notre ville reste-t-il figé par le temps et les habitudes?”

Pour la rédaction de son ouvrage, Jean-Michel Valade s’est attaché dans un premier temps à retrouver les délibérations qui ont présidé à l’attribution des noms des rues avant de se lancer à la recherche des sources numériques ce qui lui a entre autre permis d’identifier un millier de voies urbaines dont une qui bien que répertoriée, n’existe pas. Connaître l’histoire des noms des rues permet aussi de tirer le fil des usages, des pensées d’une époque, de découvrir ces héros célèbres ou connus, ces mal-aimés qu’on a préféré ne pas honorer, ou ceux que l’on a décidé de supprimer. C’est drôle, curieux érudit et terriblement singulier. Un joli petit livre à ne pas hésiter à mettre entre toutes les mains et à garder dans sa poche quand on part se promener.

Jean-Michel Valade, À la découverte mémorielle des rues de Brive. Le Puy du Faud, 2018, 105 pages.

Frédérique Brengues, Photos : Diarmid COURREGES

Frédérique Brengues, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire