L'actualité en continu du pays de Brive


13 tonnes de bouchons pour les handicapés

intro bouchons amour

Branle-bas de combat ce jeudi matin dans l’entrepôt de l’association Les bouchons d’amour à Ayen. Le camion est là! Il vient chercher les bouchons en plastique collectés par l’association sur la Corrèze. 13 tonnes, en 8 mois seulement. De quoi donner le sourire aux bénévoles.

presidenteDes dizaines de sacs poubelle de 100 litres attendent. C’est le fruit de la collecte des bouchons plastique réalisée par l’association depuis le mois de janvier. Cela représente 13 tonnes. Des centaines de milliers de bouchons. Un résultat plus qu’encourageant. En général, les bouchons d’amour font venir un camion par an. Cette année, il n’a fallu que 8 mois pour arriver à la contenance du semi-remorque. Le but de Maïté Charbonnel, la présidente de la Corrèze est d’arriver à 2 camions l’année.

En Corrèze, comme elle, ils sont une cinquantaine de bénévoles à l’œuvre. Les bouchons sont collectés dans 220 points dont un bon tiers à Brive et notamment dans presque tous les établissements scolaires. Ils sont ensuite stockés puis triés à Ayen avant d’être expédiés en Belgique où ils sont revendus à la société de recyclage ERYPLAST, qui les transforme en palettes en plastique destinées progressivement à remplacer les palettes en bois les sacsactuellement utilisées. Ces palettes en plastique sont recyclées tous les dix ans pour faire de nouvelles palettes et cela à l’infini. De quoi aussi participer, indirectement, à la lutte pour la préservation de la planète.

Eau, soda, huile, vinaigre, lait, produits vaisselle, lessive, parfum, couvercle de café, etc., tous ces bouchons peuvent être collectés et recyclés. En sont exclus, bien sûr, ceux de bouteilles contenant des produits hautement dangereux ou des médicaments. L’association touche 235 euros la tonne. Le produit financier de cette vente des bouchons sert à acheter du matériel pour des personnes handicapées ainsi que, ponctuellement, à réaliser des actions humanitaires en France et à l’étranger.benne remplie de bouchons

Tous les membres de l’association, que ce soit au niveau départemental, régional ou national, sont entièrement bénévoles. Il n’y a pas de budget de fonctionnement. L’argent issu de la vente des bouchons est donc reversé intégralement à l’aide. L’argent récolté a permis ainsi, l’an dernier, de participer au financement de différentes actions comme l’achat d’un fauteuil électrique pour Guilhem, un jeune myopathe briviste, à l’aménagement d’un véhicule destiné à transporter Chloé, une jeune polyhandicapée d’Yssandon, ou encore à l’achat d’un fauteuil de douche pour Aurore qui vit à Brive.tri des bouchons

Depuis 2005, l’association est l’héritière de Un bouchon, un sourire, lancée en 2001 par l’humoriste Jean-Marie Bigard, qui en est toujours le parrain.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire