VOS SORTIES DE LA SEMAINE

Agrandir le texte Réduire le texte Recommender cet article Imprimer ce billet

MARDI 19 MAI

  • uttDanse en mai. Ouverture du festival. Hommage à Carlotta Ikeda à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Après un pot d’ouverture du festival (du 19 au 30 mai) à 19h30, une soirée en deux parties: un spectacle de danse, UTT avec la compagnie Ariadone (55 min) suivi d’un film Carlotta Ikeda: danseuse de toute peau (31 min). Carotta Ikea, exceptionnelle danseuse de butô installée en France depuis les années 1980, est décédée à Bordeaux, à 73 ans, en septembre dernier. UTT est un de ses plus beaux solos qu’elle a transmis à une jeune danseuse de sa compagnie, Maï Ishiwata. UTT est un voyage, l’itinéraire d’une femme de la vie à la mort, ou peut-être de la mort à la naissance. En complémentarité parfaite avec la pièce, on retrouve dans le film Carlotta Ikeda en plein processus de création de UTT sous le regard du chorégraphe Ko Murobushi. Tarifs: 14 euros, en réduit 8 et 4 euros, possibilité de pass festival 3 spectacles. Placement libre. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • g_vieillecht1Arts de la piste. Vielliecht à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec Mélissa Von Vépy de Happés. De la danse aérienne, du théâtre vertical, une grâce à couper le souffle. Un gréement imposant occupe le plateau, mâture de paquebot ou pilori géant. À terre, une femme est reliée à des fils emmêlés qui la contraignent dans ses mouvements. Marionnette sans marionnettiste, elle s’arrache à la pesanteur, se débat, lutte avec la machine, se hisse, retombe, créant une danse aérienne avec un partenaire dominateur et lourd, dont elle se joue. L’imagination de Mélissa Von Vépy subjugue, sa hardiesse également. Dompteuse tirant les fils, triomphant de la pesanteur, elle s’abandonne à l’air, nous faisant vivre des moments de grâce. Femme, elle sait aussi ce que lutter veut dire, et le partage. Durée: 50 min. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

MERCREDI 20 MAI

  • Journée sport, santé et bien-être de 10h à 16h à Brive, place des Arcades à Rivet. Trois « villages » avec de nombreux ateliers ludiques vous seront proposés : bien-être (stand automassage, maquillage etc.), santé (dépistage diabète, stand dégustation « équilibre alimentaire »…) et sport (découverte d’activités sportives). Accès gratuit pour tous.
  • Conférence. Les passions de Colette à 18h à Brive au lycée d’Arsonval. Une conférence proposée par l’Alliance française avec Martine Cadière, membre de l’Association des conférenciers de langue française, membre de la Société des amis de Colette. Colette était une parfaite épicurienne à l’aise dans plusieurs expressions artistiques, elle a marqué le siècle par son écriture, son style incisif et sa rare acuité. Durée : 1h30. Entrée : 5 euros, gratuit pour les scolaires. Infos au 05.55.24.46.53.

cie_traction_8-web

  • Danse en mai. Vie de famille à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Avec la compagnie Traction. Chorégraphie Claire Durand-Drouhin. Une tribu? Des individus qui vivent en confrontant leurs différences. Deux patients psychiatriques. dernier_Portrait_de_familleQuatre danseurs professionnels. Des moments de danse, des prises de parole, et des images-vidéos capturées du réel. Entre la spontanéité des uns et la prudence des autres, comment parler du naturel de la vie sur une scène de « spectacle »? D’après les souvenirs d’enfance de chacun jaillit la danse, ou bien serait-ce l’inverse ? Tout le monde n’a pas un corps de danseur… mais tout le monde a une sensualité. Durée: 1 heure. Tarifs: 18 euros, en réduit 8 et 4 euros, possibilité de pass festival 3 spectacles. Placement libre. A noter en parallèle Seconde danse, un film de Claire Durand-Drouin, qui sera projeté jeudi 21 mai à 20h30 dans la grande salle du Théâtre. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • les-loupiotes_632x421Humour mime. Les Loupiotes de la ville à 21h à Sarlat au centre culturel, salle Paul Eluard. De et par Antoine Guiraud et Kamel Isker. Kmel et Toine, retenez bien ces prénoms, vous ne les oublierez plus ! Ils sont drôles, touchants, fous, exubérants. Ils nous emmènent dans un voyage merveilleux sorti tout droit de l’imaginaire de deux sans-abri. De boxeurs en pilotes de lignes, de pêcheurs en poissons rouges, de tennismen en chefs d’orchestre , nos deux personnages transforment la scène en un grand terrain de jeu et s’inventent un voyage où le corps n’en fait qu’à sa tête. Un langage universel pour un spectacle international. Allumez les loupiotes de votre imagination ! A voir en famille. Durée: 1h15 sans entracte. Tarifs: de 25 à 10 euros. Placement assis et numéroté. Infos et billetterie au 05.53.31.09.49 et sur sarlat-centreculturel.fr.

************

JEUDI 21 MAI

  • concert sur le pouceConcert sur le pouceMusiques de salons viennois 18 et 19e siècles de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Un trio guitare, violoncelle, violon avec Eric Sobczyk (guitare), Ariane Louys (violoncelle), Jan Picarda (violon). Au programme Haydn, Giuliani, Paganini… Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Prochain concert sur le pouce jeudi 4 juin, un récital de piano avec Paul Beynet.
  • 42 km 195Rencontre dédicace avec Bernard Thomasson à 17h à Brive, à la médiathèque municipale. L’auteur, originaire de la région, dévoile une de ses passions, la course à pied, plus précisément le marathon, dans son dernier roman 42 km 195. Auteur de plusieurs romans et d’un recueil de nouvelles, il a couru près de 20 marathons dans le monde. Homme de radio et journaliste reconnu, il est rédacteur en chef adjoint à France info, où il éclaire quotidiennement l’actualité avec de nombreux invités et reportages. Auteur d’un essai sur le journalisme, il a également publié deux romans, Ma petite Française (2011) et Un été sans alcool (2014). La dédicace est organisée en partenariat avec l’association Nouvelles d’ici et d’ailleurs, organisatrice du Prix de la Nouvelle, qui a convié Bernard Thomasson à Brive afin de présider le jury pour l’édition 2015.
  • 64839-seconde-danse0_pyramideDanse en mai. Soirée cinéma et danse à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Une soirée dans le cadre du festival de danse proposée par Les Yeux verts, le Pole régional d’éducation à l’image de Limousin. En 1ère partie, Seconde danse, un film de Claire Durand-Drouhin, en présence de la danseuse chorégraphe et réalisatrice au lendemain du spectacle Vie de famille. En 2e partie, deux projections: le film Enfin la fin de Benoit Delépine (6min) et l’essai cinématographique de Philippe Decouflé Abracadabra (37 min). En présence de Muriel Corbel, danseuse chorégraphe associée aux Treize Arches, qui partagea pendant 15 ans toutes les créations de la Cie DCA Philippe Decouflé et que l’on peut voir dans Abracadabra. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Soirée Echappées grecques à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Dans le cadre du festival du cinéma de Brive, le Maryland accueille tous les soirs du mercredi au samedi, de 23h à 3h du matin) des rencontres rythmées par les sonorités des DJ sets sorciers des platines. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

s_duoberthaulaloum photos Carole Bellaiche©Mirare et Neda Navaee

  • Musique. Duo Lise Berthaud Adam Laloum à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Schuman, Schubert, Brahms, les trois oeuvres qui composent le programme portent en elles l’âme de la musique romantique. Ce programme est le fruit d’une belle rencontre entre deux jeunes et magnifiques interprètes, Lise Berthaud à l’alto et Adam Laloum au piano, scellée par un récent enregistrement très remarqué. Lise Berthaud, née en 1982, est une altiste passionnée, au parcours éloquent. CNSMD de Paris, lauréate du Concours Européen des Jeunes interprètes, Prix Hindemith du Concours international de Genève en 2005, nommée pour les Révélations instrumentales des Victoires de la musique classique en 2009, elle se produit avec les plus grands orchestres et solistes de notre époque et vient d’être retenue dans le prestigieux programme BBC New Generation Artists. Le pianiste Adam Laloum, 26 ans, est à ses côtés un partenaire ardent. Formé au conservatoire de Toulouse puis au CNSMD de Paris, lauréat du concours Clara Haskil 2009, il multiplie les scènes dans le monde entier. En partenariat avec les Concerts du Cloître. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.
  • que la vie est belle paquatteComédie. Que la vie est belle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de et par Jérôme Paquatte.  Simon a 42 ans. Il est dépressif depuis 8 ans. 8 ans qu’il ne parle presque plus à personne. Il décide d’écrire pour aller mieux et finalement monte sur scène pour commettre l’irréparable, mais il n’a pas vu le public qui est déjà là au rendez-vous ! Très Lucide sur sa maladie il raconte avec détachement son propre état, son quotidien. Un quotidien obsessionnel et terriblement seul. Il passe du rire aux larmes, de la joie à la colère, un concentré d’émotion qu’il retient et qui va pendant cette soirée exploser comme une cocotte-minute ! Ce spectacle aurait pu s’appeler « Chronique d’un dépressif comique ». Ceux qui ont connu cet état se retrouveront, les autres voudront y échapper. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement vendredi 22 et samedi 23 mai.
  • vz-8626EC75-2ED6-4FEF-B162-6E894FC93CD2Café théâtre. Le rat débile et le rat méchant à 21h30 au Côté Rocher à Rocamadour, rue Roland Le Preux. De et avec Christian Dob et Jacques Brière. Paulo Pirette, paysan de Lozère et vieux garçon, survit tranquillement avec ses chèvres dans sa ferme cévenole. Un soir d’hiver, son très lointain cousin, Daniel Leprince-Terveau, débarque chez lui. Cette visite est d’autant plus insolite que le cousin en question est ministre et qu’il n’a pas l’habitude de salir ses chaussures anglaises à huit mille francs la paire… Ping-pong entre un grand de ce monde et un oublié d’ailleurs. Une comédie d’actualité qui fait le portrait hilarant et décapant d’une société à deux vitesses. Tarifs: de 15 à 12 euros, gratuit pour les moins de 7 ans. Infos au 05.65.10.93.39 et sur cote.rocher.fr. Egalement vendredi et samedi à 21h30 et dimanche à 18h ainsi que la semaine suivante.

************

VENDREDI 22 MAI

  • Conférence. Les métamorphoses de Paris du Second Empire à nos jours à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Micheline Marchadier, professeur agrégée d’histoire en retraite. En 1852, la ville décrite par Victor Hugo n’a pas encore rompu tous ses liens avec la cité évoquée par Rabelais mais le Paris de Gavroche et de Quasimodo disparaît à jamais dans la grande mise en ordre du Second Empire. Entre 1870 et nos jours la ville subit trois guerres, la révolution industrielle, la révolution automobile, trois Républiques, des émeutes, des attentats. Grande ville industrielle, foyer international de culture et de civilisation, pendant un siècle, la ville lumière attire des millions de touristes qui reconnaissent sa beauté. Aujourd’hui face à de multiples problèmes Paris n’est plus le lieu principal de la culture occidentale, comment peut-elle échapper au sort de ville musée ? Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Concert musiques actuelles à 18h30 à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc. Avec le conservatoire de Brive. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Frères Coen 2Cinéma. La Nuit des frères Coen à 20h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. C’est le retour de la Nuit du Rex. Avec les frères Coen qui président d’ailleurs à le jury du 68e Festival de Cannes. À la fois réalisateurs, producteurs, scénaristes et même monteurs sous le pseudonyme de « Roderick Jaynes », les Coen, Joel (60 ans) et Ethan (57 ans) ont bouclé depuis 1984 et Sang pour sang une vingtaine de films singuliers marqués par  un sens de l’humour décalé et des thèmes macabres. Leur collaboration est d’ailleurs tellement étroite et complémentaire qu’on les appelle parfois « le réalisateur à deux têtes ». Au menu de la soirée, trois films: The Big Lebowski (1 heure 57), Barton Fink (1h56) et Miller’s crossing (2h). Tarifs: pass 3 films à 14 euros (avec une boisson à moitié prix au Singe en hiver) ou la séance unique à 6,50 euros. Infos au 05.55.23.20.01 et sur cinemarex.org.
  • Soirée Gypsy project à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Du jazz manouche avec G. Rouilhac et Roberto Gervasi à l’accordéon. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • que la vie est belle paquatteComédieQue la vie est belle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de et par Jérôme Paquatte.  Simon a 42 ans. Il est dépressif depuis 8 ans. 8 ans qu’il ne parle presque plus à personne. Il décide d’écrire pour aller mieux et finalement monte sur scène pour commettre l’irréparable, mais il n’a pas vu le public qui est déjà là au rendez-vous ! Très Lucide sur sa maladie il raconte avec détachement son propre état, son quotidien. Un quotidien obsessionnel et terriblement seul. Il passe du rire aux larmes, de la joie à la colère, un concentré d’émotion qu’il retient et qui va pendant cette soirée exploser comme une cocotte-minute ! Ce spectacle aurait pu s’appeler « Chronique d’un dépressif comique ». Ceux qui ont connu cet état se retrouveront, les autres voudront y échapper. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement samedi 23 mai.
  • le_rat_debile_et_le_rat_mechant-pmCafé théâtre. Le rat débile et le rat méchant à 21h30 au Côté Rocher à Rocamadour, rue Roland Le Preux. De et avec Christian Dob et Jacques Brière. Paulo Pirette, paysan de Lozère et vieux garçon, survit tranquillement avec ses chèvres dans sa ferme cévenole. Un soir d’hiver, son très lointain cousin, Daniel Leprince-Terveau, débarque chez lui. Cette visite est d’autant plus insolite que le cousin en question est ministre et qu’il n’a pas l’habitude de salir ses chaussures anglaises à huit mille francs la paire… Ping-pong entre un grand de ce monde et un oublié d’ailleurs. Une comédie d’actualité qui fait le portrait hilarant et décapant d’une société à deux vitesses. Tarifs: de 15 à 12 euros, gratuit pour les moins de 7 ans. Infos au 05.65.10.93.39 et sur cote.rocher.fr. Egalement samedi à 21h30 et dimanche à 18h ainsi que la semaine suivante.
************

SAMEDI 23 MAI

  • soupes-2Un livre dans la ville à partir de 14h à Brive. La médiathèque municipale accueille la lecture itinérante « Un livre dans la ville », organisée par le Théâtre de la Grange. Cette marche littéraire investira cinq lieux emblématiques de Brive, et se terminera à la médiathèque par une reprise des lectures, programmée à 17h. Rendez-vous à 14h, au cinéma le Rex, point de départ de cette balade autour du texte Orpheline, de Marc Pautrel (éditions Gallimard), auteur déjà accueilli en résidence d’écriture à Brive. Infos au 05.55.86.97.99.
  • 64839-2015-03-14-treize-arches-stage-danse-muriel-corbel-005Danse en mai. Avant-première de la manifestation dansée du 30 mai à 18h à Ayen, rue des Remparts devant Chez Nadine. Sous la direction de Muriel Corbel, artiste associée, en collaboration avec Fanny Aguado et Marie Artaud. Cette manifestation dansée sera menée par les danseurs et danseuses de l’atelier de danses urbaines qui a été conduit tout au long de la saison par Muriel Corbel et Fanny Aguado associant les techniques de danse contemporaine et de danse hip-hop. Ce spectacle-restitution s’intitule Déambulles et est construit sous forme de déambulatoire avec des arrêts-bulles musicales ou dansées. Défilez avec le Déambulles et participez à la danse finale, Flash Good (samedi 30 mai à Brive à partir de 17h30), si le coeur vous en dit. Parez-vous d’une tenue colorée et chaussée-vous de baskets. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • ragionThéâtreCi Ragiono e canto à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Sur une idée de Dario Fo. Spectacle en langue italienne surtitré avec la Cie Il Teatrino. Des femmes qui racontent les femmes et les hommes : naître, aimer, pleurer, travailler, souffrir, crier, revendiquer, rire, mourir, subir, peiner, refuser, émigrer. Un hommage au spectacle de chants populaires réalisé par Dario Fo et le Nuovo Canzoniere Italiano en 1966 et particulièrement à Giovanna Daffini, repiqueuse de riz, qui en racontait et en chantait de toutes les couleurs : la parole, le geste, le chant. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.
  • Soirée jeunes talents à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • que la vie est belle paquatteComédieQue la vie est belle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de et par Jérôme Paquatte.  Simon a 42 ans. Il est dépressif depuis 8 ans. 8 ans qu’il ne parle presque plus à personne. Il décide d’écrire pour aller mieux et finalement monte sur scène pour commettre l’irréparable, mais il n’a pas vu le public qui est déjà là au rendez-vous ! Très Lucide sur sa maladie il raconte avec détachement son propre état, son quotidien. Un quotidien obsessionnel et terriblement seul. Il passe du rire aux larmes, de la joie à la colère, un concentré d’émotion qu’il retient et qui va pendant cette soirée exploser comme une cocotte-minute ! Ce spectacle aurait pu s’appeler « Chronique d’un dépressif comique ». Ceux qui ont connu cet état se retrouveront, les autres voudront y échapper. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.
  • hqdefaultCafé théâtre. Le rat débile et le rat méchant à 21h30 au Côté Rocher à Rocamadour, rue Roland Le Preux. De et avec Christian Dob et Jacques Brière. Paulo Pirette, paysan de Lozère et vieux garçon, survit tranquillement avec ses chèvres dans sa ferme cévenole. Un soir d’hiver, son très lointain cousin, Daniel Leprince-Terveau, débarque chez lui. Cette visite est d’autant plus insolite que le cousin en question est ministre et qu’il n’a pas l’habitude de salir ses chaussures anglaises à huit mille francs la paire… Ping-pong entre un grand de ce monde et un oublié d’ailleurs. Une comédie d’actualité qui fait le portrait hilarant et décapant d’une société à deux vitesses. Tarifs: de 15 à 12 euros, gratuit pour les moins de 7 ans. Infos au 05.65.10.93.39 et sur cote.rocher.fr. Egalement dimanche à 18h ainsi que la semaine suivante.

************

DIMANCHE 24 MAI

  • Danse en mai. Répétition de la Flash Good de 14h30 à 16h30 à Brive, halle Georges Brassens. Une ultime répétition pour participer à la danse finale itinérante avec Muriel Corbel et Marie Artaud qui clôturera cette édition de Danse en mai 2015, samedi 30 mai à 17h30. Vous pouvez apprendre aussi la chorégraphie sur la vidéo. Le jour J, parez-vous d’une chemise colorée, imprimée de joie, et chaussez-vous de baskets.
  • cannesCinéma. Cérémonie de clôture du festival de Cannes à 18h30 à Brive au cinéma Rex. Sur le même principe que pour l’ouverture, le Rex vous invite à suivre en direct la cérémonie de clôture. Venez fouler le tapis rouge et monter les marches comme si vous y étiez… paré de vos plus beaux atours. Les paparazzis du Rex, Michel et David, seront présents pour immortaliser ce moment (une photo souvenir vous sera remise, vous pourrez si vous le souhaitez recevoir l’original par le biais de votre messagerie). Vous aurez même droit, comme les stars, à un cocktail. A la fin de la cérémonie, sera projeté le film La tête haute réalisé par Emmanuelle Bercot (avec Rod Paradot, Catherine Deneuve, Benoît Magimel, durée 2 heures). Le film présenté hors compétition retrace le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu’une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver. Tarif: 8 euros.Infos au 05.55.23.20.01 et sur cinemarex.org.

  • vz-8626EC75-2ED6-4FEF-B162-6E894FC93CD2Café théâtre. Le rat débile et le rat méchant à 18h au Côté Rocher à Rocamadour, rue Roland Le Preux. De et avec Christian Dob et Jacques Brière. Paulo Pirette, paysan de Lozère et vieux garçon, survit tranquillement avec ses chèvres dans sa ferme cévenole. Un soir d’hiver, son très lointain cousin, Daniel Leprince-Terveau, débarque chez lui. Cette visite est d’autant plus insolite que le cousin en question est ministre et qu’il n’a pas l’habitude de salir ses chaussures anglaises à huit mille francs la paire… Ping-pong entre un grand de ce monde et un oublié d’ailleurs. Une comédie d’actualité qui fait le portrait hilarant et décapant d’une société à deux vitesses. Tarifs: de 15 à 12 euros, gratuit pour les moins de 7 ans. Infos au 05.65.10.93.39 et sur cote.rocher.fr. Egalement la semaine suivante, jeudi, vendredi et samedi à 21h30 et dimanche à 18h.

************

LES EXPOS A VOIR

  • 2014_CHAMEAU-DE-MAI_152x2401-e1429176417889-150x150Nos Amis No ! Robert Combas à Brive  au Garage, centre d’art contemporain,avenue Edouard Herriot. Après 35 ans de peinture, une rétrospective au Musée d’art contemporain de Lyon et le classement de l’automne dernier réalisé par Artprice l’associant au numéro 134, Robert Combas est à Brive avec ses amis et plus de soixante œuvres des années 80 à aujourd’hui. Robert Combas crée dès la fin des années 1970 une peinture spontanée, brute, qui s’inspire de la bande dessinée, de la publicité, du rock, de la variété mais aussi de l’histoire de l’art, des traditions religieuses et des cultures populaires. Avec entre autres, Rémi Blanchard, François Boisrond et Hervé Di Rosa, il s’oppose à l’extrême théorisation de l’art des générations précédentes (art conceptuel, art minimal, support-surface), et crée un dessin proliférant cernant de noir au pinceau des figures colorées à l’extrême. Nos Amis No ! est une exposition autour de l’animalité où le bestiaire, thème traité dès l’origine de l’histoire de l’art, nous entraine vers une réflexion sur la place de l’animal dans ce qui définit l’humanité. A noter une performance de l’artiste samedi 16 mai entre 20h et minuit qui réalisera une œuvre en public, dans le cadre de la Nuit européenne des musées. Autre performance de l’artiste, cette fois avec Lucas Mancione, samedi 19 septembre à 19h, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.88.80.81 et sur garage.brive.fr. Jusqu’au 20 septembre. Vous pouvez consulter notre article Un bestiaire stupéfiant au Garage Mac.
  • affiche expo entrelacsEntrelacs, pliés, tressés à Brive au centre socioculturel municipal Jacques Cartier. Un projet participatif autant qu’une belle initiative pleine de poésie. Le centre Jacques Cartier a en effet sollicité plusieurs de ses partenaires : le Jardin du Coeur, la Mission Locale, l’association du TUCSS, l’association des Jardiniers du 110 et les différents pôles familles et développement social du centre. L’idée était de réunir un public venant de tous horizons autour de la création de cette exposition qui mêle papier et osier, deux univers aériens. La partie osier a été assuré par l’osiericulteur vannier Serge Mazaud et la partie origami par Vincent Floderer. Les participants ont aussi travaillé l’osier vivant en plantant au potager vertical tout proche des structures qui procureront feuillage et convivialité autour de bancs et tables.L’exposition se clôturera par un apéro concert mardi 2 juin à partir de 19h. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 12h15 et de 13h30 à 19h. Infos au 05.55.86.34.60. Jusqu’au 5 juin. Vous pouvez consulter notre article de présentation Quand l’osier se mêle d’origami.

intro-utopia

  • Utopia, la tentation des lendemains à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Collections du FRAC et de l’artothèque du Limousin. Une exposition réalisée avec la participation des élèves de 1ère Histoire des Arts du Lycée d’Arsonval. Vernissage mardi 19 mai à 18h30. « 3920a9536e401a7e611d5389a397a68eAu thème retenu durant l’année scolaire 2014-2015, l’utopie, nous avons voulu répondre de façon concrète en montrant une sélection de maquettes et d’oeuvres évoquant le recyclage et le détournement d’objets que certains artistes de générations différentes ont pu produire ces quarante dernières années », explique Yannick Miloux, directeur artistique du FRAC. « A travers ce choix où l’on trouve de nombreuses photographies, des sculptures de tailles différentes qui vont de la maquette au fragment de mur à l’échelle 1/1, une peinture et une oeuvre en vitrine, nous souhaitons plonger le visiteur dans une exposition pleine de détails où l’attention est vivement requise. La mise en relation de ces différentes oeuvres au sein de l’exposition provoque certaines réflexions, sur l’échelle et les matériaux, par exemple, sur l’évolution des techniques d’assemblage qui sont, on le sait, une des caractéristiques de l’art du XXème siècle. On pourra utilement s’intéresser à la façon dont les artistes utilisent la photographie au sein de leur démarche, comme document, comme enregistrement d’une action temporaire (Hutchinson, Uhlen), ou comme un indice visuel cadré dans le paysage (Acosta) qui ouvre la voie à l’imagination. » Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. A partir du 15 juin, du mardi au samedi de 10h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 28 juin.
  • diane de bournazel afficheLes Promenades imaginaires de Diane de Bournazel à Brive à la médiathèque municipale. Créatrice et illustratrice de livres d’artistes, Diane de Bournazel, installée dans son atelier de Saint-Salvadour en Corrèze, travaille le livre comme oeuvre et comme objet depuis plus de 25 ans. Elle compose dans ses ouvrages un véritable parcours graphique dans lequel tout a son importance, le choix du papier et des supports comme les formats, avec lesquels elle joue. La médiathèque possède dans son fonds patrimonial contemporain plusieurs de ses ouvrages. Depuis quelques années déjà, livres uniques, petites éditions et ouvrages illustrés pour la jeunesse sont ainsi venus enrichir régulièrement la collection contemporaine de livres d’artistes de la médiathèque. A l’occasion de l’exposition, cet ensemble s’enrichit d’ouvrages empruntés auprès de la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges – qui possède également un très riche fonds d’ouvrages de Diane de Bournazel – mais également auprès de deux collectionneurs privés. L’ensemble présenté, qui comprend notamment de nombreux livres uniques, propose ainsi aux visiteurs une composition tout à fait inédite, rassemblée pour l’occasion en forme d’exposition rétrospective, au coeur du travail de l’artiste. Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 30 mai 2015.
  • affiche musée expoNature, peinture et sculpture à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. A partir du 18 avril. Des créations des classes de CE2-CM1 de l’école Paul de Salvandy, CE1 et CM1 de l’école Jules Ferry et CM2 de l’école du Pont Cardinal. Dans le cadre de la Nuit européenne des musées, le service des publics du musée Labenche a souhaité conduire un projet pédagogique avec des scolaires, en amont de l’évènement. Le résultat ce sont ces créations de quatre classes d’artistes en herbe. Si le projet mené s’attachait à établir un lien avec le thème général « nature et culture », chaque classe a eu une création spécifique, bien à elle: bas-reliefs aux motifs végétalisés, gravures d’animaux et de coquillages, peintures sur champignons ou herbiers. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 18 mai 2015.
  • visuel_expo musée michelet liberation des campsDe la découvre des camps au retour des déportés à Brive au centre Edmond Michelet. Une exposition réalisée par le Mémorial de la Shoah pour le 70e anniversaire de la libération des camps de concentration nazis. Janvier 1945. Devant l’avancée des troupes soviétiques, les nazis organisent l’évacuation vers l’ouest de plusieurs centaines de milliers de détenus des camps de concentration, dont beaucoup périssent lors de « marches de la mort ». Trois mois plus tard, en libérant les camps situés sur le territoire allemand, les Alliés découvrent avec effroi la réalité de l’univers concentrationnaire nazi. C’est un choc. Dachau, Mauthausen, Buchenwald… ces noms deviennent synonymes d’horreur, et les images de cadavres amoncelés et de corps décharnés ébranlent les opinions publiques qui prennent conscience du système de terreur et de déshumanisation et d’extermination des Juifs d’Europe, symbolisée par le camp d’Auschwitz-Birkenau. En s’appuyant sur une riche iconographie et de nombreux témoignages de survivants, l’exposition retrace la libération des camps dans son épaisseur historique: les derniers mois de la mise en oeuvre de la « Solution finale », la liquidation et l’évacuation des camps de l’Est devant l’avancée des troupes soviétiques, la découverte des camps de l’Ouest par les Alliés au printemps 1945, le rapatriement des déportés et les tentatives de  reconstruction après la guerre. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 avril, du lundi au samedi de 13h à 18h et à partir du 1er mai du lundi au vendredi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 30 mai.
  • Pastels de Gisèle Comtesse à Brive à la bibliothèque du campus universitaire, rue Jules-Vallès. Entrée libre. Ouverte du lundi au vendredi de 9h à 17h et le samedi de 11h à 18h. Infos au 05.55.26.06.48. Jusqu’au 23 mai.
  • francois reuillonBestioles à Tulle à la Cour des arts, rue des Portes Chanac. Bienvenue dans l’univers de François Reuillon, où hibou, papillon, hérisson, dinosaure, crocodile, tortue, girafe, cochon se retrouvent dans la cour extérieure de la Cour des arts. Au total, plus de 25 pièces sorties de son bestiaire fantastique. « Après des études faites il y a une trentaine d’années dans le domaine du végétal, je me suis intéressé à la matière bois. C’est en pensant avant tout aux enfants que j’ai entrepris de fabriquer ce petites « bestioles », copies non conformes, mais j’y ai mis tout mon coeur, et un peu d’énergie aussi. » Rencontre avec l’artiste qui vit et travaille à Tulle, samedi 30 mai à 12h. Permanences les mardi, jeudi et vendredi de 12h30 à 18h30 et mercredi de 10h à 12h et de 13h à 18h30. Entrée libre. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu’au 30 mai.
  • orpheeeteurydiceStandard de Romain Larbre à Tulle à la Cour des arts, rue des Portes Chanac. Le travail que présente Romain Larbre prend pied sur le choix des sujets utilisés dans la peinture dîtes classique. Celle qui débute à la Renaissance et se poursuivra sur de nombreux courants suivants. « Le portrait, la représentation mythologique et religieuse sont les thèmes que j’emprunte à ces standards du 15e siècle avec l’envie première de leur donner un contenu plus contemporain par l’utilisation d’une iconographie actuelle, une iconographie que l’on trouve dans la culture populaire d’aujourd’hui. Essayer de créer un heureux croisement entre Classique et Moderne. » La série Peplum est une articulation de ce dessein. Ce travail débute par une sélection de captures d’écrans de ces films de genre. Je les utilise ensuite pour support visuel. » Le travail plastique engendré ambitionne de raconter quelque chose de plus actuel à ces images vieilles d’un demi-siècle. Permanences les mardi, jeudi et vendredi de 12h30 à 18h30 et mercredi de 10h à 12h et de 13h à 18h30. Entrée libre. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu’au 30 mai 2015.
  • lebel-tulleL’aventure du fusil Lebel à Tulle au Musée des armes. Une aventure recréée à travers les collections du musée. L’image du soldat français de la Première Guerre mondiale est inévitablement associée à celle du fameux fusil Lebel. Lancé à l’initiative du général Boulanger pour remplacer le fusil Gras, le fusil Lebel modèle 1886 et les modifications qui suivirent, ouvrirent la voie à une véritable révolution dans l’armement portatif français. Cette exposition retrace l’histoire et les particularités de cette arme produite par millions dans les manufactures d’armes d’Etat dont celle de Tulle. Entrée libre. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h30 (fermé le mardi), ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 15 juin 2015.
  • nature_peintureNature en peintures au musée du cloître de Tulle. Cette exposition réunit quatorze oeuvres provenant de la collection du musée. Elle répond à la volonté d’accompagner le travail de récolement en cours en donnant à voir une sélection d’oeuvres habituellement non exposées. Les oeuvres présentées ont en commun d’explorer le sentiment de nature et sa représentation, qu’il s’agisse de paysages, de bouquets de fleurs ou de natures mortes. Pour dix d’entre elles, il était nécessaire de passer par une étape de restauration, permise grâce au soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin (DRAC).  Si l’envie de paysages verdoyants, de bouquets luxuriants vous. hante, cette présentation de peintures de la collection est le remède idéal. A noter autour de l’exposition: dimanche 16 novembre à 15h, visite découverte de l’exposition commentée par Karine Lhomme, responsable du Pôle musées, dimanche 18 janvier à 15h, rencontre avec Charlotte Jude, restauratrice professionnelle autour de la restauration des collections du musée et dimanche 15 février à 15h, ouverture exceptionnelle de la réserve de peintures pour une découverte au hasard des oeuvres (sur inscription au 05.55.26.91.05). Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 13h à 18h. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 28 septembre 2015.
  • affiche arbre bois foretL’arbre, le bois, la foret à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. A partir de samedi 21 mars avec vernissage à 18h.De l’arbre dans tous ses états à travers les ouvres d’une soixantaine d’artiste. « La forêt occupe l’arrière plan, le fond de notre imaginaire et l’arbre, pour peu qu’il soit grand et majestueux fait fonction de totem, ou quand il est excessivement tordu évoque le monde diaboliquement obscur », explique Jean-Paul Blanchet, commissaire de l’exposition. « Entre l’univers mystérieux des racines et la canopée invisible, l’arbre est un microcosme qui se déploie par strate de la base au sommet, où grouille la vie entre l’écorce et les feuilles. Lieux de vie, lieux refuge. Le chêne qu’on abat est une mémoire qui meurt. Image de l’enracinement, il a la maîtrise du temps long. » Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Entrée: 4 et 3 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 21 juin 2015.