L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 22 MAI 2018

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également le 29 mai.

************

MERCREDI 23 MAI

  • Conte. La fontaine à quatre pattes à 15h et 18h à Brive à la médiathèque des Chapélies et du centre. Dans le cadre du 21e Festival itinérant du conte en Limousin, Coquelicontes, François Dieuaide présente La fontaine à quatre pattes, un conte traduit en langue des signes. Parfois, pour aller plus vite, on prend un raccourci. Parfois, le raccourci passe par une forêt sombre… François Dieuaide propose un conte pour cabrioler à quatre pattes dans les feuilles, sentir le vent frais sur son pelage et tomber sous le charme mystérieux des beaux yeux d’une renarde… Une histoire née du mélange d’ingrédients traditionnels et de quelques épices d’imagination, entièrement solubles dans l’eau des fontaines que l’on entend couler parfois le soir lorsqu’on ferme les yeux et qu’on a pris le temps de perdre un peu son chemin. À 15h à la médiathèque Michel Dumas aux Chapélies, et à 18h à la médiathèque du centre-ville. À partir de 5 ans. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Ciné goûter. La Révolte des jouets à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. A partir de 3 ans. Un programme d’animation autour du monde des jouets composé de 3 films et autant de chefs-d’œuvre techèques (en versions restaurées) dont le mythique court anti-nazi d’Hermina Tyrlova. Dans ce programme, les jouets ne sont pas de simples objets inanimés, ils ont le pouvoir de prendre vie ! Ils peuvent ainsi endormir un bébé, affronter l’arrivée menaçante d’un train électrique ou se révolter contre la folie destructrice d’un officier de la Gestapo. Au plus proche de l’esprit de l’enfance, ces fables célèbrent l’imagination, la liberté et la poésie. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Également samedi 26 mai à 16h.

  • Théâtre. Le journal de Grosse Patate à 19h à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc. Le conservatoire de Brive propose ces Semaine du théâtre (du 14 au 30 mai). Les élèves comédiens des classes théâtre présenteront 6 spectacles. L’occasion pour ces 79 comédiens, âgés de 8 à 70 ans, réunis autour des 6 ateliers de pratique théâtrale, de mettre en lumière leur travail de l’année. Ces semaines permettront de valoriser et de concrétiser des projets menés tout au long de l’année autour d’atelier de création, de mise en espace, de dynamique de groupe, et de formation du comédien. Pour cette édition 2018, des passerelles ont été mises en place avec les élèves musiciens du conservatoire qui interviendront dans plusieurs spectacles. Ce mercredi Le journal de Grosse Patate de Dominique Richard, par l’atelier Côté Jardin. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.

  • DanSe en mai. Event à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Avec le centre national de danse contemporaine Angers. Œuvre majeure dans l’histoire de la danse, chaque «event» de Merce Cunningham est unique et conçu pour être adapté dans l’espace particulier où il est présenté. Robert Swinston nous donne à voir un «event» hommage, adapté d’extraits de pièces mythiques du répertoire du célèbre chorégraphe. Dans le cadre du festival DanSe en mai proposé par Les Treize Arches jusqu’au 30 mai. Durée: 1 heure 10. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Ciné goûter. La révolte des jouets à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation suédois. A partir de 3 ans. ????????????????. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Également samedi 26 mai à 16h.

************

JEUDI 24 MAI

  • Opéra au cinéma. Pite Pérez Shechter à 19h30 à Brive au cinéma CGR. En direct de l’Opéra de Paris. Trois chorégraphes contemporains sont réunis pour ce programme et entraînent les danseurs de l’Opéra dans une nouvelle forme de modernité où les corps vibrent avec intensité. La Canadienne Crystal Pite revient avec The Seasons’ Canon, création éblouissante qui avait enthousiasmé le public du Palais Garnier la saison dernière. L’Espagnol Iván Pérez investit pour la première fois la scène de l’Opéra avec une création pour dix hommes. Pour clore cette soirée, l’Israélien Hofesh Shechter, régulièrement salué pour ses danses telluriques aux états de transe, offre une nouvelle version de sa pièce The Art of Not Looking Back. Durée: 1 heure 45. Tarifs: 19 et 15 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.
  • Musiques actuelles. Groove Quantum à 18h à Tulle sur le parvis de la médiathèque. Groove Quantum est le résultat d’une rencontre entre deux musiciens : Jérémy Wait dit Basstoss (chant, basse, looper, didgeridoo) et Raphaël Montaut (percussions ,batterie, looper). La palette des deux artistes est large, le duo s’inscrit à travers un univers musical hybride. “Le rythme est emmené par un batteur multitâches qui sait bâtir des terrains fertiles riches en grooves allant de sonorités latines au métal en passant par le jazz et le hip-hop. Pilotés par un chanteur qui puise dans ses racines hip-hop une énergie spectaculaire, les textes partent en vadrouille vers différentes confidences et « s’engagent à se désengager » là ou le flow et le verbe fusionnent pour former une singularité spontanée”, assurent Des Lendemains qui chantent. Gratuit. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Musique humour. Patrick Ingueneau et le Big Rubato à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Bienvenue dans l’univers fantasque de Patrick Ingueneau. Entre Pop décalée et musique progressive tendance 70’s, Patrick Ingueneau et le Big Rubato nous proposent un nouveau récital poétique et décalé. Le clownesque Ingueneau s’entoure d’une belle brochette de musiciens partageant son goût pour les aventures musicales. On croisera ainsi les claviers bouillonnants de Julien Padovani, les percussions exubérantes de Toma Gouban et la basse puissante d’Olivier Lété. Avec ses textes drôles et fantaisistes, parfois égaré sur les terres du théâtre ou d’autres destinations inattendues, ce poète nonchalant développe un genre qui n’appartient qu’à lui : la chanson spectaculaire. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

  • Comédie. Chéri, faut qu’on parle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante de Guillaume Renoult. Patrick et Sandrine sont très amoureux l’un de l’autre. Sandrine rêve d’un enfant. Pourtant, elle en a déjà un à la maison. La différence de maturité entre hommes et femmes a toujours existé et il est prouvé qu’elle grandit au fil de l’évolution de notre société, donnant au néologisme « adulescence » tout son sens, entre âge adulte et adolescence. C’est par le biais de l’humour que Guillaume Renoult a décidé de traiter cette « adulescence » dans son texte, en la plaçant dans le cadre d’un couple au sein duquel on ne cherche pas pendant 1h15 à savoir ni à comprendre qui a raison ou tort. On préfère rire de cet enchaînement de situations quotidiennes. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 25 et samedi 26 mai.

************

VENDREDI 25 MAI

  • Ciné thé seniors. Place publique à 14h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Dans le cadre du Bien vieillir, réseau francophone des villes amies des aînés, la Ville propose en partenariat avec le cinéma Rex cette séance s’adressant à tous les curieux qui souhaitent découvrir des films de qualité, dans une ambiance conviviale et une salle accessible à tous. La formule est simple: une séance + une rencontre + un thé gourmand à un tarif préférentiel de 3.70 € pour les plus de 60 ans (jusqu’à 7 euros pour les autres). Place publique est un film actuellement à l’affiche d’Agnés Jaoui avec Jean-Pierre Bacri, Léa Druker, Agnès Jaoui… Synopsis: Castro, autrefois star du petit écran, est à présent un animateur sur le déclin et assiste impuissant à la chute de son audimat. Durée du film: 1 heure 38. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Courir à Brive. Courses enfants et 10km à partir de 18h. C’est une nouvelle équipe organisatrice du CAB athéltisme qui s’attelle à cette édition. Une sorte de nouveau départ également dans le concret puisque la course des 10km s’élancera à 20h30 du boulevard Voltaire et empruntera aussi un nouveau parcours puisque l’avenue de Paris est en travaux. L’épreuve qui réunit les coureurs de tous niveaux (sas de départ pour les plus véloces et ballions d’allure pour le flot des participants) arrivera bien à la Gueirle. Auparavant, dès 18h, les enfants de tous âges y auront enchainer leurs courses respectives. Autre nouveauté cette année, un grand concert gratuit après la course à 22h30 dans l’enceinte du théâtre de verdure. Sur la scène, le groupe corrézien Initial Data. Né en 2014, ce groupe d’électro rock alternatif propose des sonorités rock, mélangées à des musiques électronique et world. Il a remporté le prix Corrèze 2015, avec à la clef un concert sur la scène de Brive Festival en 2016. Avec l’autre trophée “Jeunes en Scène”, il a pu faire la première partie de Texas au Zenith de Limoges il y a quelques mois. Inscriptions en ligne jusqu’à la veille de l’événement, que ce soit pour les 10km (13 et 15 euros) ou les courses enfants (4 euros). Infos sur courirabrive.fr. Vous pouvez consulter notre article Un nouveau départ pour les 10km de Brive.
  • Rencontre avec le photographe Hervé Baudat à 18h30 à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Hervé Baudat expose ses photos qui composent son album Tout doit disparaitre , titre également de exposition qui se déroule jusqu’au 23 juin à la librairie et à la nouvelle galerie Le Cri de la Salade (14 rue de Lestang). Le photographe a profité également de son séjour à Brive pour s’immerger la veille dans une vente d’Emmaüs. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.
  • Visite insolite du musée. Autour du vin de 18h30 à 20h à Brive au musée Labenche. Le musée reprend ses visites insolites, une manière originale de découvrir ses collections par une approche plus ludique faisant appel au sensoriel ou à l’art vivant. La première vous invite autour du vin, d’autres pour de la danse, une enquête, du yoga… Avec “Autour du vin”, Jean Dubech, spécialiste du vin, et Solène Jolivet, médiatrice culturelle, proposeront de découvrir un ensemble d’œuvres et d’objets du musée autour de ce thème. Par la suite, une dégustation permettra d’apprécier différents vins. Tarif: 12 euros. Réservation obligatoire. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Également jeudi 7 juin aux mêmes horaires.
  • Concert. Salsa Parrilla à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Une soirée de musique latino et jazz cubain avec la formation Salsa Parrilla, organisée par l’association Brive Jazz & Co. Tarif: 20 euros avec une consommation offerte. Infos sur la page Facebook, au 06.85.67.72.81 ou 06.20.69.34.63.
  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Chéri, faut qu’on parle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante de Guillaume Renoult. Patrick et Sandrine sont très amoureux l’un de l’autre. Sandrine rêve d’un enfant. Pourtant, elle en a déjà un à la maison. La différence de maturité entre hommes et femmes a toujours existé et il est prouvé qu’elle grandit au fil de l’évolution de notre société, donnant au néologisme « adulescence » tout son sens, entre âge adulte et adolescence. C’est par le biais de l’humour que Guillaume Renoult a décidé de traiter cette « adulescence » dans son texte, en la plaçant dans le cadre d’un couple au sein duquel on ne cherche pas pendant 1h15 à savoir ni à comprendre qui a raison ou tort. On préfère rire de cet enchaînement de situations quotidiennes. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 26 mai.
************

SAMEDI 26 MAI

  • Fête du jeu de 11h à 21h à Brive, place Charles de Gaulle. Dans le cadre de la 19e Fête mondiale du jeu, la ludothèque municipale propose à tous, grands et petits, de multiples jeux de société, géants, d’autrefois ou d’adresse. Accès libre et gratuit. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Visite dansée du musée de 14h30 à 16h30 à Brive au musée Labenche. Dans le cadre des Visites insolites du musée. Et si vous abordiez une œuvre par le mouvement ! Le temps d’un atelier chorégraphique, une danseuse vous propose de découvrir et de ressentir la matière “corps-espace”. Une médiatrice culturelle vous emmènera ensuite à la découverte des œuvres choisies. À l’issue du parcours, c’est à vous de jouer : quelle œuvre a bien pu servir de support à la proposition de visite dansée? En partenariat avec la danseuse Marie Artaud. À partir de 10 ans. Tarif: 7 et 3,50 euros. Réservation obligatoire. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Ciné goûter. La Révolte des jouets à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. A partir de 3 ans. Un programme d’animation autour du monde des jouets composé de 3 films et autant de chefs-d’œuvre techèques (en versions restaurées) dont le mythique court anti-nazi d’Hermina Tyrlova. Dans ce programme, les jouets ne sont pas de simples objets inanimés, ils ont le pouvoir de prendre vie ! Ils peuvent ainsi endormir un bébé, affronter l’arrivée menaçante d’un train électrique ou se révolter contre la folie destructrice d’un officier de la Gestapo. Au plus proche de l’esprit de l’enfance, ces fables célèbrent l’imagination, la liberté et la poésie. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org.
  • Rencontre avec Yves Aubard à 16h à Brive, à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Une rencontre organisée par l’association Nouvelles d’ici et d’ailleurs, avec l’écrivain Yves Aubard, auteur de La Saga des Limousins. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Café ciné autour du cinéma de David Fincher à 18h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Bastien Champougny vous propose d’explorer les univers cinématographiques. David Fincher est à l’affiche du dernier Café ciné de la saison. Réalisateur et producteur américain, le surdoué de l’image a réalisé de nombreux films à la mise en scène toujours appliquée: Seven, The Game, Panic Room, L’Étrange histoire de Benjamin Button, Zodiac, The Social Network… L’univers sombre de Fincher affiche une liberté artistique affirmée. Avant de signer Alien 3, son premier long métrage, David Fincher s’est imposé dans le domaine des clips musicaux (Madonna, Les Stones, Sting…) et de la pub, ce qui lui vaut de maîtriser parfaitement l’esthétique visuel de ses films. Parmi les fidèles, on retrouve Brad Pitt, avec qui il totalise à ce jour 3 films dont le mythique Fight Club. Ouvert à tous. Jusqu’à 20h. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Nuit de la lecture. Voyage(s) à 20h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. C’est un lieu commun que de dire que la lecture est une évasion, une façon de laisser voyager son imagination etc. mais, c’est pourtant en marchant sur ces lieux souvent empruntés que l’équipe des “ Soupes de lecture ” a décidé de choisir “ Voyages(s) ” comme thème pour la Nuit de la lecture. A l’heure de la rédaction de cette plaquette, seules des pistes sont envisagées qui nous guideront et s’affirmeront au fil des semaines. Un programme détaillé sera proposé à l’approche de cette soirée. Ce que l’on peut déjà affirmer c’est que cette Nuit sera un moment de partage pour ceux et celles, petits et grands, qui aiment la lecture et le partage de leurs coups de cœur littéraires. Alors, pour l’instant on prépare les valises, on ne sait pas où on va, des surprises nous attendent… “Cancans, qu’en dira-t-on et racontars sont les mots qui voyagent de bouche en bouche. Le bouche à oreilles étant la spécialité des Lecteurs des Soupes, ces facétieuses personnes invitent passants et anonymes à livrer un mot, des lettres dans leurs boîtes spéciales : – La Pandore pour vous laisser aller à cracher dans la soupe, – La Trésor pour vous laisser aller à l’amour pur sucre. Et puis, la Nuit venue, les Lecteurs des Soupes ouvriront les boîtes Pandore et Trésor pour en livrer leur contenu… Un voyage à travers la comédie humaine dont vous serez l’auteur.” Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur tdgbrive.wixsite.com.
  • Scène ouverte aux jeunes talents à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Théâtre d’objets. Au pied des pins têtus à 10h et 11h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec la Compagnie Le Chat perplexe. “Le ciel, la mer saline et les rochers pleins d’eau, le cœur de l’anémone au pied des pins têtus…” Ciré jaune et ukulélé, Stella Cohen Hadria en douce compagne d’un voyage aussi musical qu’aquatique : chansons légères et enjouées, poèmes tendres et joyeux de Raymond Queneau, étoiles de mers dansantes, placides hippocampes, ou frétillants petits poissons… La musicalité de la langue nous emporte doucement, invitant les plus petits à se laisser porter doucement au gré des courants dans un univers plein de facéties.Durée: 25 min. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

  • Fête de l’estampe de 10h à 12h et de 14h à 19h à Saint-Aulaire, à Bellevue, en salle de la mairie. Une 6e édition déclinée dans toute la France et en Europe avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication. La Fête de l’estampe permet à un large public de découvrir dans une ambiance chaleureuse la richesse de ce moyen d’expression qui comprend la gravure, la lithographie, la sérigraphie ou encore les procédés numériques. En Corrèze, elle est relayée par Dom et Jean-Paul Ruiz. Ces artistes plasticiens qui créent en synergie, utilisent différents médiums dont les estampes et exposeront des gravures sur linoleum sur le thème du paysage. “Dans ce travail de gravure, la matière disparaît, elle n’existe pas. Seule la lumière construit ce qui constitue le paysage. De près, la gravure offre une vision peut lisible, presque « abstraite ». De loin, le paysage se dessine en profondeur et en lumière.” À noter que ces estampes sont également visibles à la galerie Paul Prouté à Paris. Entrée gratuite. Pot de l’amitié à 17h30. Infos sur fetedelestampe.fr.

  • Musiques actuelles. Afrokitchen + Fanga + DJ Beat Soul à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Afrokitchen, c’est un groupe formé en 2016, basé en Limousin, et jouant de la musique afrobeat. 11 musiciens issus de projets respectifs bien différents, mais rassemblés pour créer un son original, aux confins du funk et des percussions africaines, dans la lignée des grands maîtres Fela et Femi Kuti, Souljazz Orchestra, Antibalas… Fanga, un nom qui signifie “force, énergie et puissance” en Dioula. Pionnier de l’afrobeat à la française, le groupe fondé en 1998 épouse la vocation politique de Fela. Leur son est le fruit de multiples métissages, depuis le hip hop jusqu’au funk, en passant par le jazz et la musique mandingue. Articulé autour de son chanteur, Korbo, le collectif se nourrit donc de multiples influences. Ce n’est pas pour rien que le nouvel album Kaléidoscope propose un afrobeat dépoussiéré, à la fois analogique et électro. Tarif: 8,50 euros en location. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Chéri, faut qu’on parle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante de Guillaume Renoult. Patrick et Sandrine sont très amoureux l’un de l’autre. Sandrine rêve d’un enfant. Pourtant, elle en a déjà un à la maison. La différence de maturité entre hommes et femmes a toujours existé et il est prouvé qu’elle grandit au fil de l’évolution de notre société, donnant au néologisme « adulescence » tout son sens, entre âge adulte et adolescence. C’est par le biais de l’humour que Guillaume Renoult a décidé de traiter cette « adulescence » dans son texte, en la plaçant dans le cadre d’un couple au sein duquel on ne cherche pas pendant 1h15 à savoir ni à comprendre qui a raison ou tort. On préfère rire de cet enchaînement de situations quotidiennes. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 27 MAI

  • Bourse d’échanges de 9h à 17h à Brive, salle Georges Brassens. Une bourse traditionnellement organisée par le Train briviste corrézien. Infos au 05.55.74.17.01 ou 06.20.14.82.49 et sur ltbc.fr.
  • Théâtre. Blanche Aurore Céleste à 18h à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc. Le conservatoire de Brive propose ces Semaine du théâtre (du 14 au 30 mai). Les élèves comédiens des classes théâtre présenteront 6 spectacles. L’occasion pour ces 79 comédiens, âgés de 8 à 70 ans, réunis autour des 6 ateliers de pratique théâtrale, de mettre en lumière leur travail de l’année. Ces semaines permettront de valoriser et de concrétiser des projets menés tout au long de l’année autour d’atelier de création, de mise en espace, de dynamique de groupe, et de formation du comédien. Pour cette édition 2018, des passerelles ont été mises en place avec les élèves musiciens du conservatoire qui interviendront dans plusieurs spectacles. Ce mercredi Blanche Aurore Céleste de Noëlle Renaudie, par les ateliers Coulisses et adultes. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Randonnées VTT et marche à partir de 8h au lac du Causse. Une 10e édition organisée par le VTT Aventure Causse Vézère (le même qui a initié en mars dernier la Rando VTT’elles féminine). À partir de 8h. Trois circuits VTT de 30, 45 et 60km (de 3 à 6 euros) et deux circuits marche de 13 et 18km (2 et 3 euros). Supplément de 2 euros pour les inscriptions sur place. Infos sur vttacv.fr. À noter un parcours kids de 7km (12 ans et moins) et un 20km découverte encadrés et gratuits avec inscription uniquement sur place.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Saisir le mouvement à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Réalisée pour la Nuit des musées, cette exposition sur le thème du mouvement est le fruit d’un projet mené en amont entre le service pédagogique du musée Labenche et 5 classes de la ville de Brive. A partir des collections du musée Labenche et d’une projection en salle de conférence d’œuvres contemporaines sur ce thème, chaque classe a réalisé ses créations, explorant un médium spécifique: peinture, encre liquide, encre épaisse, argile ou photographie. Ont participé à cette exposition les CP de l’école Jules Vallès, les CE2 de l’Henri Gérard et Louis Pons, les CE2-CM1 de Jules Romain et les Seconde option Arts plastiques du lycée d’Arsonval. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 3 juin 2018.
  • Imaginaires collectifs à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Une exposition organisée conjointement par la Ville de Brive et le FRAC-Arthothèque du Limousin et présentant des œuvres contemporaines issues des collections de cette structure. Cette exposition est le fruit d’un partenariat annuel avec la classe de 1re Histoire des arts du lycée d’Arsonval, lancé en 2001. Les œuvres sélectionnées cette année ont été créées par des collectifs d’artistes, d’hier et d’aujourd’hui. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 17 juin 2018.
  • Il était une fois la percussion à Brive à la médiathèque du centre, celle des Chapélies et à la ludothèque. L’association Musiques en liberté présente cette exposition itinérante sur ces 3 lieux, pour les grands et les petits, qui emmène le visiteur à travers les 5 continents pour découvrir la richesse et la diversité du monde des percussions. Un fabuleux trésor de 400 percussions du monde entier qui révèle leurs secrets, dévoile la richesse de leurs sons, de leurs couleurs, de leurs formes, leurs mystères et leur histoire. Dans une présentation visuelle et sonore composée de 5 décors évoquant chaque continent, donnant à voir et entendre des percussions de toutes les tailles, de toutes les formes, en bois, en métal ou en peau, que l’homme entrechoque, secoue, ou frotte, depuis l’aube des temps et dans toutes les civilisations. Des panneaux didactiques complètent et approfondissent ce parcours. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 23 juin 2018.
  • Tout doit disparaître à Brive au Cri de la Salade (14 rue de Lestang) et à la librairie La Baignoire d’Archimède (21 rue du ltd-col Farro). Avec vernissage en présence du photographe mercredi 23 mai dès 18h à la Baignoire puis au Cri de la Salade. Une exposition de photographies d’Hervé Baudat qui marque aussi l’entrée en scène de la toute nouvelle galerie briviste Le Cri de la Salade. Photographe toujours attaché aux grains d’argent et autres chimies acides, Hervé Baudat, né au commencement des années 70, est l’auteur de portraits d’écrivains. Vous le rencontrerez dans son petit village au sud de la Corse, en Vénétie hivernale, au fin fond des Carpates, dans les couloirs des services de gériatrie des Hôpitaux de Paris, où il réalise, de saison en saison, un travail sur les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ses photographies sont présentes, entre autres, dans les collections du Musée Rodin et de la Bibliothèque nationale. “Je vous regarde. Je vous espionne. L’errance ne s’oppose pas à mon désir pour vous”, explique le photographe. “M’égarer, dans les villes ou les quelques mètres d’une chambre, provoque la même ivresse que de me perdre dans vos bras, ou d’autres obscurités de chair. Je vous photographie. Je m’efforce de vous retenir davantage auprès de moi. Je vous prends chacun en filature : dans les rues, les cafés, votre salle de bain. Je vous saisis par l’image. Je suis insatiable. Le grand soleil me dissimule, l’obscurité prolonge mon regard. J’acte un rendez-vous dont nous serons absents. Fantômes se débâtant au milieu des grains gris et blancs.” Entrée libre. À la Baignoire d’Archimède: lundi de 14h à 19h, du mardi au samedi de 10h à 19h. Au Cri de la Salade: les mercredi, jeudi, vendredi, samedi après-midi de 14h30 à 18h et les autres jours sur rendez-vous au 07.83.20.72.42. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com ou au 07.83.20.72.42 pour le Cri de la Salade. Jusqu’au 23 juin 2018.

  • Entre deux mondes à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Gwnenaëlle Disclyn expose ses peintures où le travail des couleurs privilégie toujours la recherche des émotions. Née à Paris où elle a fait ses études dans le domaine des arts puis de l’architecture, Gwnenaëlle Disclyn rejoint en 2008 Brive où elle s’installe. Le travail des couleurs, issues tantôt d’une gamme froide tantôt d’une gamme chaude, privilégie toujours la recherche des émotions. L’accord des volumes et les effets lumineux donnent à ses peintures une dynamique intrinsèque. “Je laisse mon inconscient me guider, il vient jusqu’aux bout de mes doigts et je tente alors de rendre visible mon imaginaire. Mes peintures se construisent un peu comme des partitions musicales, elles s’inspirent de tonalités majeures ou mineures je compose en travaillant les nuances, le rythme et l’harmonie. Je souhaite procurer de l’émotion et offrir de vrais moments d’évasion.” Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 31 mai 2018.
  • Parcours des Harkis et de leurs familles à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Harkis: depuis la fin de la guerre d’Algérie, le mot se décline en une infinité de sens. Loyalistes et légalistes pour les uns, traîtres et collaborateurs pour les autres, les Harkis font toujours – un demi-siècle après la guerre – l’objet d’un enjeu entre la France et l’Algérie. En parler revient presque toujours à rouvrir des plaies plus ou moins cicatrisées et, dans la plupart des cas, à susciter incompréhension et malaise que masquent difficilement une indifférence ou une méconnaissance. Après 1962, le mot Harki s’impose comme terme générique pour désigner l’ensemble des Français qui ont servi dans l’armée française en tant que supplétifs. Cette exposition veut avant tout montrer, donner à voir et susciter l’intérêt en s’appuyant sur de nombreux documents d’archives et une masse iconographique considérable et organisée. Elle offre aux visiteurs des clefs pour les amener à réfléchir, à mieux comprendre cet épisode marquant de l’Histoire de France. Réalisée par l’ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), elle retrace l’histoire de ces familles, au travers de photographies et de cartes, depuis le début de la présence française en Algérie (1830, jusqu’à nos jours). Mêlant récit commun et parcours individuels, elle permet de revenir sur différents aspects de cette histoire complexe. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 16 septembre 2018.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.
  • Variations portugaises à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. L’exposition est présentée dans le cadre du festival Les Printemps de Haute-Corrèze, dédié cette année à la mise en valeur du Portugal. A l’origine de ce choix la présence en Haute-Corrèze d’une communauté d’origine portugaise importante. Elle proposera un panorama de la scène dynamique portugaise en rassemblant une centaine d’œuvres d’artistes aux modes d’expression foisonnants et décomplexés. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 17 juin 2018.