VOS SORTIES DE L’ETE

Agrandir le texte Réduire le texte Recommender cet article Imprimer ce billet

LUNDI 24 AOUT 2015

  • Fete des vins toute la journée à Lissac dans le bourg.

************

MARDI 25 AOUT

  • Marché festif des producteurs à partir de 17h au Saillant à Voutezac. Il y a le Saillant de Voutezac et celui d’Allassac, c’est pourtant le même village qui vous accueille tous les mardis de l’été au cours de ses marchés des producteurs de pays. Ces rendez-vous, organisé par la Chambre d’agriculture de la Corrèze, regroupent exclusivement des producteurs, transformateurs qui vendent eux-mêmes leurs produits sur leur stand. Une garantie de la traçabilité des produits de l’agriculteur au consommateur. Vous pouvez acheter sur place, mais aussi consommer. Des tables et bancs sont mis à disposition afin de vous inviter à vous assoir pour goûter les produits du terroir. Infos sur marches-producteurs.com/correze.

************

MERCREDI 26 AOUT

  • Marché festif des producteurs à partir de 17h à Chartrier-Ferrière dans le bourg. Le village qui vous accueille tous les mercredis de l’été au cours de ses marchés des producteurs de pays. Ces rendez-vous, organisé par la Chambre d’agriculture de la Corrèze, regroupent exclusivement des producteurs, transformateurs qui vendent eux-mêmes leurs produits sur leur stand. Une garantie de la traçabilité des produits de l’agriculteur au consommateur. Vous pouvez acheter sur place, mais aussi consommer. Des tables et bancs sont mis à disposition afin de vous inviter à vous assoir pour goûter les produits du terroir. Infos sur marches-producteurs.com/correze.

************

JEUDI 27 AOUT

  • Grignot’ apéro de 18h30 à 21h30 à Brive, place Aristide Briand (Place du théâtre). Prenez tranquillement votre apéritif seul ou avec des amis sur une terrasse tout en écoutant de la musique ! Avec l’office de tourisme de Brive. Infos au 05.55.24.08.80.
  • Apéro concert de 19h à 21h30 à Brive au Watson, 22 Impasse des Échevins Le Watson. Avec Psychiatrik Opéra. Infos au 05.55.22.58.15.
  • Concert blues à partir de 20h à Brive chez Les Frangins, 1 rue saint Grégoire. Avec Feel de L’Isle. Infos au 05.87.49.78.13.
  • Marché festif des producteurs à partir de 17h à Sainte-Féréole dans le bourg. Le village qui vous accueille tous les jeudis de l’été au cours de ses marchés des producteurs de pays. Ces rendez-vous, organisé par la Chambre d’agriculture de la Corrèze, regroupent exclusivement des producteurs, transformateurs qui vendent eux-mêmes leurs produits sur leur stand. Une garantie de la traçabilité des produits de l’agriculteur au consommateur. Vous pouvez acheter sur place, mais aussi consommer. Des tables et bancs sont mis à disposition afin de vous inviter à vous assoir pour goûter les produits du terroir. Infos sur marches-producteurs.com/correze.

************

VENDREDI 28 AOUT

  • ConcertBluemary Swing en soirée à Brive à L’Envers du décor, place Molère (derrière du Théâtre). Une musique colorée, riche en émotions et sensations, festive, empreinte de jazz. Du swing dans le rythme, du Mary dans la voix, ici en trio avec Michel à l’harmonica. Infos au 05.55.24.00.68.
  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

************

SAMEDI 29 AOUT

Festival-de-l-elevage. Photo Diarmid Courrèges

  • Festival de l’élevage toute la journée à Brive sous la halle Georges Brassens. Comme chaque dernier week-end d’août, le festival de l’élevage et de la table gourmande plante sa ferme géante au cœur de la ville, place de la Guierle. Un grand rendez-vous festif très apprécié des professionnels comme du grand public. Un grand bol de terroir organisé par la Ville et la chambre d’agriculture. Egalement le lendemain dimanche 30 août.
  • Vide dressing de 8h à 19h à Brive dans les rues des Récollets, Saint-Antoine et de la République. L’association des commerçants et artisans quartier République organise ce premier vide dressing. Infos et inscriptions à Brocante Jadis au 06.09.14.13.61 ou Binôme 19 au 05.55.24.00.69.
  • brunch du marché. Photo Sylvain MarchouBrunch du marché de 11h30 à 13h30 à Brive, place Aristide Briand devant le Théâtre. Les brunchs du marché vous attendent tous les samedis de l’été. C’est une formule sympathique : une assiette du marché et boisson, avec concert gratuit en terrasse. A vos terrasses. Infos sur brive-tourisme.com.
  • Soirée Blues etc. à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

************

DIMANCHE 30 AOUT

Festival-de-lelevage. Photo archives Diarmid Courrèges

  • Festival de l’élevage toute la journée à Brive sous la halle Georges Brassens. Comme chaque dernier week-end d’août, le festival de l’élevage et de la table gourmande plante sa ferme géante au cœur de la ville, place de la Guierle. Un grand rendez-vous festif très apprécié des professionnels comme du grand public. Un grand bol de terroir organisé par la Ville et la chambre d’agriculture.

************

LES EXPOS A VOIR

  • 2014_CHAMEAU-DE-MAI_152x2401-e1429176417889-150x150Nos Amis No ! Robert Combas à Brive  au Garage, centre d’art contemporain,avenue Edouard Herriot. Après 35 ans de peinture, une rétrospective au Musée d’art contemporain de Lyon et le classement de l’automne dernier réalisé par Artprice l’associant au numéro 134, Robert Combas est à Brive avec ses amis et plus de soixante œuvres des années 80 à aujourd’hui. Robert Combas crée dès la fin des années 1970 une peinture spontanée, brute, qui s’inspire de la bande dessinée, de la publicité, du rock, de la variété mais aussi de l’histoire de l’art, des traditions religieuses et des cultures populaires. Avec entre autres, Rémi Blanchard, François Boisrond et Hervé Di Rosa, il s’oppose à l’extrême théorisation de l’art des générations précédentes (art conceptuel, art minimal, support-surface), et crée un dessin proliférant cernant de noir au pinceau des figures colorées à l’extrême. Nos Amis No ! est une exposition autour de l’animalité où le bestiaire, thème traité dès l’origine de l’histoire de l’art, nous entraine vers une réflexion sur la place de l’animal dans ce qui définit l’humanité. A noter une performance de l’artiste samedi 16 mai entre 20h et minuit qui réalisera une œuvre en public, dans le cadre de la Nuit européenne des musées. Autre performance de l’artiste, cette fois avec Lucas Mancione, samedi 19 septembre à 19h, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.88.80.81 et sur garage.brive.fr. Jusqu’au 20 septembre. Vous pouvez consulter notre article Un bestiaire stupéfiant au Garage Mac.
  • gilles sacksickGilles Sacksick à Brive à la chapelle Saint-Libéral. A partir du 10 juillet. Né à Paris en 1942, Gilles Sacksick présente très tôt cette volonté de représenter l’univers qui l’entoure. Véritable autodidacte, il a développé sa sensibilité au contact des grands maîtres de la peinture qu’il a pu admirer au Louvre mais aussi à Madrid, lors de son séjour à la Casa Vélasquez de 1979 à 1981. Depuis sa première exposition personnelle à 26 ans en passant par l’importante rétrospective consacrée à son oeuvre au musée Bourdelle en 1998, ses créations ont été présentées de New York à Tokyo et se sont aussi fait une place dans le paysage lotois ainsi qu’en Corrèze, sa région d’adoption. A la fois peintre, lithographe, écrivain et musicien, Gilles Sacksick n’a jamais souhaité se restreindre à une technique ou à un médium unique tant il est toujours à la recherche de nouveaux langages expressifs à même de traduire pleinement ses émotions. Si les thèmes représentés peuvent sembler classiques (natures mortes, portraits, paysages, animaux, etc.), le traitement, lui, ne l’est pas. Car, encore emprunte de la sincérité du regard de l’enfance et non entravée par la réalisation de dessins préparatoires, sa peinture est libre, épanouie et spontanée. Au travers une cinquantaine de toiles– une bribe vis-à-vis de sa productivité inlassable -, l’exposition amène le viseur à la rencontre de cette personnalité multiple. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. A partir du 15 juin, du mardi au samedi de 10h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 30 août 2015.
  • affiche expo fouillesLa collégiale Saint-Martin de Brive : 15 siècles d’histoire dévoilés à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Cette exposition estivale présente les résultats de la campagne de fouille archéologique préventive réalisée au cours de l’été 2012 autour de la collégiale Saint-Martin, coeur historique de la cité gaillarde. Menées par une équipe d’archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), ces fouilles ont été réalisées en amont des travaux de rénovation des abords de la collégiale et sur prescription de l’État (service régional de l’Archéologie – Direction régionale des affaires culturelles du Limousin). Ces investigations archéologiques ont permis de retracer l’histoire du site depuis le Haut Moyen Âge (5e siècle) jusqu’au début du 20e siècle, confirmant ainsi la position centrale de la collégiale Saint-Martin au sein de Brive et son rôle majeur dans la genèse urbaine de la ville. Cette exposition, au sein de laquelle sont présentés les résultats de ces fouilles ainsi qu’une partie des objets sortis de terre, clôture ainsi un long cycle de recherches et vise à sensibiliser le public aux apports de l’archéologie dans la connaissance de notre passé. Elle est organisée en cinq parties, cette exposition inédite met en lumière les étapes successives d’occupation du pourtour de la collégiale, depuis la présence originelle d’une importante nécropole dont découle le développement de la collégiale et du cimetière paroissial qui l’entoure, avant que plusieurs facteurs ne concourent au déplacement de l’espace funéraire et à son remplacement par les activités économiques. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 31 août 2015. Vous pouvez également consulter notre article de présentation en cliquant ici.

Vitrine grande guerre. Sylvain Marchou

  • jardin-archives-grande-guerre. Photo Sylvain MarchouBrive dans la grande guerre à Brive aux archives municipales, 15 rue Massenat. A partir du lundi 13 juillet avec inauguration le vendredi 17 à 18h. Une exposition réalisée par les archives municipales dans le cadre des commémorations du centenaire de la guerre 1914-1918. Comment Brive, ville située loin des combats, mais carrefour ferroviaire stratégique, a vécu le long conflit. A travers des documents et des témoignages, de militaires comme de civils, cette exposition permet de répondre à de nombreuses questions de portée générale: comment fut vécue la mobilisation? Quelles furent les conséquences sur les consciences? Quels ont été les parcours des hommes mobilisés dans les régiments brivistes, les 126e et 326e régiments infanterie? Quels rôles ont joué les femmes?… Cette exposition est également accompagnée d’oeuvres artistiques réalisées par les élèves du Centre municipal d’arts plastiques, CMAP de Brive. Elle propose aussi des oeuvres d’un dessinateur retrouvées dans le cadre de la collecte réalisée auprès des Brivistes.  Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et e 13h30 à 17h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Jusqu’au 20 novembre 2015. Vous pouvez également consulter notre article Le quotidien des Brivistes en 14-18 ravivé par les Archives.
  • affiche fabre expoAutour des Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre : de la nature à la représentation artistique à Brive à la médiathèque municipale. Autour de l’ouvrage de Jean-Henri Fabre (1823-1915) Souvenirs entomologiques et en partant de son texte intitulé La mare, l’exposition réunit et présente des dessins, sculptures, peintures, poèmes et photographies inspirées et dérivées de la représentation des insectes et des plantes appartenant à l’écosystème de la mare. En écho au texte, ces créations originales permettront de faire le lien, cher à Fabre, entre les sciences et les arts. En lien avec l’exposition, des promenades botaniques sont proposées par l’association Le Jardin sauvage les 5, 12 et 19 septembre (infos auprès de Dominique Gaudefroy au 09.81.98.58.23). Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 23 septembre 2015.
  • 1-stephane-braud-3André Laban à Brive, à la galerie Siméon, 7 rue Saint-Martin. L’association Maecene arts expose pour la deuxième fois à Brive les peintures sous marines d’André Laban qui vit près de Montauban. Une légende. Un pionnier de l’équipe Cousteau pendant 21 ans, aujourd’hui peintre sous-marin de renommée internationale. L’ingénieur chimiste qui a largement contribué à faire connaître le monde sous-marin, a éprouvé le besoin de retranscrire ce que l’œil humain y percevait. C’est ainsi qu’il s’est mit à peindre ses tableaux sous l’eau en 1966. Il a commencé ses séances entre 15 et 25 m de fond. Il y a encore peu de temps, il plongeait toujours dans son atelier infini. Un vernissage aura lieu ce mercredi 24 juin à partir de 18h30 en sa présence. Sa venue à Brive est un événement puisqu’il fête cette année ses 50 ans de peinture sous marine, il rentre d’une exposition à Saint Pétersbourg. A 86 ans il est aussi reconnu comme le dernier encore vivant des pionniers de l’équipe Cousteau des années 50. Ingénieur chimiste de formation il a été le chef de la mission Précontinent III, 1 mois en novembre 1965 dans un habitacle à 100 mètres de fond, ce sont aussi les 50 ans de cette mission. Ecrivain, cinéaste, il a collaboré avec Louis Malle au tournage du Monde du Silence palme d’or à Cannes et oscarisé à Hollywood. Entrée libre. Infos sur maecene-arts.com. Jusqu’au 31 août. Vous pouvez consulter notre article André Laban, l’homme qui peint sous la mer.

  • wagniWagni, ces liens qui nous unissent au musée du cloître de Tulle. Une exposition du sculpteur Hiandjing Pagou-Banehote dans le cadre de la 9e Biennale internationale de la Pierre de Marc-La-Tour. Elle réunit dix pièces sculptures sur bois, dans les galeries et le jardin du cloître, qui prennent leur racine au plus profond de la culture kanak. Wagni représente les cordages de la Case qui unissent les personnes au pilier central, ce sont les liens entre le « Caillou » et chaque membre du Clan, entre chaque Clan, entre chaque Calédonien. Ces liens qui les attachent sont différents car ils montrent comment nous sommes liés les uns aux autres, tous ces Wagni qui font la tribu. En parallèle au rez-de-chaussée du musée, est présentée une sélection d’objets provenant d’Océanie (Nouvelle-Calédonie et île de Pâques). Cette présentation est l’occasion de rappeler que le musée du Cloître conserve dans ses collections en réserves des objets de provenance extra-européenne. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 13h à 18h. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 31 août 2015.
  • madiatheque tulle aborigenePeintres aborigènes d’Australie, maîtres du rêve à Tulle à la médiathèque Eric-Rohmer. Dans le cadre de la 9e Biennale internationale de la Pierre de Marc-La-Tour et en partenariat avec l’association Fragments et la Cour des Arts. En 1971, des hommes du grand désert australien, issus de la plus ancienne tradition spirituelle et picturale du monde, s’emparèrent des matériaux occidentaux. ainsi débuta une aventure sans équivalent dans l’histoire de l’art, celle de l’irruption dans notre époque matérialiste, d’un art des origines, sacré, secret et agissant. Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf dimanche de 14h à 18h, mercredi et samedi à partir de 10h. Infos au 05.55.20.21.48 et sur mediatheque.tulleagglo.fr. Jusqu’au 29 août 2015.
  • affiche_dom_et_jp_ruiz_redimImpressions de paysage de Dom et Jean-Paul Ruiz à Tulle à la Cour des arts, rue des Portes Chanac. A partir du 9 juillet avec vernissage à 18h. Dom et Jean Paul Ruiz, artistes plasticiens, proposent pour cette exposition de partager la multiplicité de leurs regards sur le paysage ! « Après avoir travaillé sur des « matériaux » tels que l’arbre – dans son extension matérielle, économique et culturelle –, après avoir utilisé le potager et sa production – afin d’expérimenter son fonctionnement, allant jusqu’à se l’approprier pour en faire le matériau de la peinture –, nous expérimentons le territoire-paysage dans sa globalité. Notre travail sur le paysage est né de réflexions au cours de nos nombreux déplacements en France et à l’étranger, le paysage (au sens large) est, pour nous le résultat de la trace de l’homme. » Permanences les mardi, jeudi et vendredi de 12h30 à 18h30 et mercredi de 10h à 12h et de 13h à 18h30. Entrée libre. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu’au 29 août.
  • nature_peintureNature en peintures au musée du cloître de Tulle. Cette exposition réunit quatorze oeuvres provenant de la collection du musée. Elle répond à la volonté d’accompagner le travail de récolement en cours en donnant à voir une sélection d’oeuvres habituellement non exposées. Les oeuvres présentées ont en commun d’explorer le sentiment de nature et sa représentation, qu’il s’agisse de paysages, de bouquets de fleurs ou de natures mortes. Pour dix d’entre elles, il était nécessaire de passer par une étape de restauration, permise grâce au soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin (DRAC).  Si l’envie de paysages verdoyants, de bouquets luxuriants vous. hante, cette présentation de peintures de la collection est le remède idéal. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 13h à 18h. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 28 septembre 2015.
  • LOW_DEF-AFFICHE-682x1024Mémoires électriques à Tulle aux archives départementales. Depuis 2009, l’association Des Lendemains Qui Chantent a initié un travail de collecte de la mémoire des acteurs qui ont participé à l’émergence des musiques amplifiées en Corrèze. Des musiciens corréziens se sont lancés dans l’aventure musicale du rock dans les années 70 et 80, en imitant leurs idoles d’outre Manche et d’outre Atlantique, afin de créer de nouvelles sensibilités et d’exprimer un état d’esprit, celui d’une « culture rock ». Itinérante, l’exposition sera ensuite présentée dans différentes communes du département. Entrée gratuite. Plus d’infos sur le site memoireselectriques.fr. Jusqu’au 28 août.
  • peinture sophie desvillesPeintures et sculptures à Saint-Robert, salle André Rousseau. Les peintures sont de Sophie Desvilles Helme-Guizon, les sculptures de Patrick Audevart. Après avoir enseigné la danse à Limoges, Sophie Desvilles Helme-Guizon s’est lancée dans la peinture il y a une quinzaine d’années. P1010344Emportée par la libération créatrice que procure la peinture, l’artiste livre une oeuvre dynamique haute en couleur et en harmonie, entre peintures abstraites, semi-abstraites, marines ou portraits. Patrick Audevard est céramiste et travaille à l’E.N.S.A Limoges en qualité de responsable de l’atelier couleur. À partir de fragments ou tessons de porcelaine qu’il incruste dans des bois, il donne vie à des totems ou bois muraux. Entrée libre. Tous les jours de 15h à 19h et après les concerts du Festival. Infos au 05.5524.08.80 et sur festival-saint-robert.com.
  • meymac absurde utopieConstructeurs d’absurde. Bricoleurs d’utopie à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. L’exposition rassemble les travaux d’une quarantaine d’artistes bricolant des utopies sociales ou scientifiques, construisant des machines qui tournent et se retournent sur elle-même, bidouillant des rêves ou des cauchemars de société idéale. L’artiste, lorsqu’il se veut bricoleur d’univers ou constructeur d’absurde, mène une aventure à la fois intellectuelle, émotionnelle et physique qui le conduit vers des frontières à risques, des zones prospectives aux limites incertaines. Des zones à contrepied, souvent dérangeantes, qui mettent en cause des habitudes de regard, des stabilités de savoir sur lesquelles vogue ordinairement le monde. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Entrée: 4 et 3 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 1er novembre 2015.
  • page_accordeons2015_01Accordéons à Sédières. Une exposition inédite autour d’une quarantaine d’instruments à anches libres et d’accordéons provenant de grandes collections publiques et privées françaises d’instruments de musique. Les deux célèbres facteurs d’accordéons corréziens, les sociétés Dedenis et Maugein, sont présents à travers une sélection de quelques-unes de leurs plus belles réalisations créées entre 1901 à 2014. Un espace consacré aux artistes et à l’accordéon met en scène quelques grands noms associés à l’instrument comme Yvette Horner, Bourvil, Marc Bonel… Le parcours est ponctué de photographies, de tenues de scène, d’affiches, de vidéos, de musique… histoire d’écouter ces quelques morceaux choisis avec une autre oreille et d’observer l’instrument avec un œil curieux. Tarif: 4 euros, 2 en réduit et gratuit pour les moins de 11 ans. Billet commun Sédières/musée du Président Chirac à Sarran à 6 euros, 3 en réduit et gratuit pour les moins de  11 ans. Infos au 05.55.27.76.40 ou 05.55.27.36.01 et sur sedieres.fr. Jusqu’au 20 septembre 2015.