L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 10 DÉCEMBRE 2018

  • Jeux pour séniors de 14h30 à 16h à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Au menu de cet atelier, le Nain jaune. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.

  • Théâtre. Nous qui habitons vos ruines à 20h30 à Brive, au Théâtre de la Grange. Antoine vit à Paris. Il a tout pour réussir : heureux en couple, il achèvera bientôt une thèse en philosophie politique sur Charles Fourier. Et pourtant, un jour, le masque craque. Il achète un camion, quitte Vincent, arrête sa thèse. Et prend la route pour la France du vide. Celle des invisibles. Ce road-trip vers l’inconnu va l’amener, de rencontres en hasards, à repenser son mode de vie, ses idéaux… Comme Antoine, son personnage, Marie Lamachère et son équipe se sont immergées dans les écrits de ce penseur, rêveur, philanthrope des 18 et 19e siècles animé par la quête du bonheur, puisant leur inspiration dans cette idée d’un autre monde possible. Des bribes de témoignages, d’images vidéo, de textes, inspirent l’univers auquel se confronte Antoine… Portée par l’écriture incisive de l’autrice et dramaturge Barbara Métais-Chastanier, la fiction se fait tour à tour poétique et philosophique. Une ode à la pluralité. Durée: 1 heure 45. Tarifs: de 7 à 14 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également mardi 11 à 20h30 à Terrasson au centre culturel et mercredi 12 à 20h30 à Egletons, salle Ventadour.

************

MARDI 11 DÉCEMBRE

  • Atelier famille de 10h à 11h30 à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Pour des enfants jusqu’à 3 ans. Un atelier pères-enfants sur le thème “Lançons le dé de Noël”.  Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également le 18 décembre.
  • Journée à Alloue, le 17/09/2017<br /> Photographies de Claude Pauquet<br /> claude.pauquet@wanadoo.fr<br /> 06 07 52 96 05<br /> Photographies libres de droits pour la communication et la presse, sur tous supports pour 5 ans, à compter du 1er 0otobre 2017.<br /> Droits pour la publicité (achat d’espace) non compris.Théâtre. L’Éveil du printemps à 20h30 à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive. À travers un fait réel relaté par sept lycéens, la question du «Pourquoi?» résonne. Pourquoi fuir? se shooter? voler? tabasser? violer? tuer? se tuer. L’Éveil du printemps est une œuvre satirique. Une tragédie enfantine écrite en 1891 par Frank Wedekind, à l’âge de 26 ans. Une pièce sur la jeunesse, dans cet espace de mal-être où l’on quitte l’enfance pour entrer dans l’âge adulte. L’adolescence et ses métamorphoses. L’éveil brutal du désir, la confrontation et l’incompréhension du monde « des grandes personnes ». Si plus d’un siècle nous séparent de cette œuvre, les thèmes qu’elle aborde restent pleinement d’actualité. Marion Conejero et sa compagnie Les Chiens andalous recontextualisent cette pièce commentée par Freud lors de sa création et préfacée par Lacan quelques décennies plus tard, et la nourrissent de musique et de textes poétiques. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Théâtre. Nous qui habitons vos ruines à 20h30 à Terrasson au centre culturel. Antoine vit à Paris. Il a tout pour réussir : heureux en couple, il achèvera bientôt une thèse en philosophie politique sur Charles Fourier. Et pourtant, un jour, le masque craque. Il achète un camion, quitte Vincent, arrête sa thèse. Et prend la route pour la France du vide. Celle des invisibles. Ce road-trip vers l’inconnu va l’amener, de rencontres en hasards, à repenser son mode de vie, ses idéaux… Comme Antoine, son personnage, Marie Lamachère et son équipe se sont immergées dans les écrits de ce penseur, rêveur, philanthrope des 18 et 19e siècles animé par la quête du bonheur, puisant leur inspiration dans cette idée d’un autre monde possible. Des bribes de témoignages, d’images vidéo, de textes, inspirent l’univers auquel se confronte Antoine… Portée par l’écriture incisive de l’autrice et dramaturge Barbara Métais-Chastanier, la fiction se fait tour à tour poétique et philosophique. Une ode à la pluralité. Durée: 1 heure 45. Tarifs: de 7 à 14 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également mercredi 12 à 20h30 à Egletons, salle Ventadour.

************

MERCREDI 12 DÉCEMBRE

  • Ateliers de Noël à 10h et 15h à Brive à la médiathèque municipale, Michel Dumas, place Nelson Mandela aux Chapélies. Un atelier confection de Christmas crackers destiné aux enfants à partir de 8 ans. Durée: 1 heure 30. Gratuit. Places limitées, inscriptions obligatoires. Infos au 05.55.18.27.69 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Repair café couture de 10h à 13h à Brive à la Ressourcerie gaillarde, 135 avenue Georges Pompidou. Apportez vos vêtements… et apprenez à les réparer avec l’aide de bénévoles compétents (matériels et outils mis à votre disposition). Minimum de 3 euros de participation. Infos au 05.55.92.59.77 et sur laressourceriegaillarde.fr. Également le samedi 22 décembre de 10h à 13h.
  • Spectacle de marionnettes. Mamie et les amis-mots à 10h30 à la bibliothèque de Malemort. Un petit spectacle pour les enfants dès 7 ans, avec la chanson Chiara et les amis-mots. Une animation proposée par l’association Arts et liens. Entrée libre. Infos sur lesartsetliens.free.fr.
  • Visite atelier Simon Pasieka de 14h30 à 16h à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Une animation pour le jeune public de 8 à 15 ans. Découverte du travail de cet artiste surnommé le “peintre de l’adolescence” car ses toiles sont habitées par des personnages à l’âge indéfini. Puis réalisation d’une création à atmosphère inspirée par les œuvres de Pasieka en atelier. Tarif: 3,50 euros par enfant. Sur réservation auprès du musée Labenche au 05.55.18.17.70.
  • Conférence. Les femmes dans l’art, des modèles aux auteures à 18h30 à Brive au Centre culturel, avenue Jean-Jaurès. Une conférence proposée par l’Alliance française avec Charlotte de Malet. “Les femmes doivent-elles être nues pour entrer au Metropolitan Museum?” Si la question que pose le groupe des artistes féminines, les Guerilla Girls, dans un manifeste est drôle, elle reflète aussi une réalité incontestable. C’est à cette évolution du rôle et de la place de la femme dans l’art, dans l’œuvre et dans sa création, que nous consacrerons cette conférence. Durée : 1h30. Entrée : 5 euros, gratuit pour les scolaires et étudiants. Infos au 05.55.24.46.53.
  • Théâtre. Nous qui habitons vos ruines à 20h30 à Egletons, salle Ventadour. Antoine vit à Paris. Il a tout pour réussir : heureux en couple, il achèvera bientôt une thèse en philosophie politique sur Charles Fourier. Et pourtant, un jour, le masque craque. Il achète un camion, quitte Vincent, arrête sa thèse. Et prend la route pour la France du vide. Celle des invisibles. Ce road-trip vers l’inconnu va l’amener, de rencontres en hasards, à repenser son mode de vie, ses idéaux… Comme Antoine, son personnage, Marie Lamachère et son équipe se sont immergées dans les écrits de ce penseur, rêveur, philanthrope des 18 et 19e siècles animé par la quête du bonheur, puisant leur inspiration dans cette idée d’un autre monde possible. Des bribes de témoignages, d’images vidéo, de textes, inspirent l’univers auquel se confronte Antoine… Portée par l’écriture incisive de l’autrice et dramaturge Barbara Métais-Chastanier, la fiction se fait tour à tour poétique et philosophique. Une ode à la pluralité. Durée: 1 heure 45. Tarifs: de 7 à 14 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

JEUDI 13 DÉCEMBRE

  • Concert sur le pouce. Folklore imaginaire de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Avec Antoinette Trio: Arnaud Rouanet au piano, Julie Audouin à la flûte et Antoine Leite à la guitare. Au programme: Hermetto Pascoal, Egberto Gismonti… Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 20 décembre avec un duo violon et piano pour un registre de musique romantique.

  • Cinéma. À l’Ouest du Jourdain à 18h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une séance spéciale en partenariat avec Amnesty International. Un documentaire franco-israélien d’Amos Gitaï. Sélection officielle Quinzaine des réalisateurs 2017. Amos Gitaï retourne dans les territoires occupés pour la première fois depuis son film documentaire Journal de campagne (1982). Gitaï circule en Cisjordanie, où il est témoin des efforts citoyens israéliens et palestiniens pour tenter de dépasser les conséquences d’une occupation qui dure depuis cinquante ans. D’Israël à la Palestine, le réalisateur filme ceux qui n’ont pas renoncé à la réconciliation. Durée du film: 1 heure 24. Tarifs: 5,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org. En écho à l’exposition “Palestine. Survivre sous occupation” jusqu’au 29 décembre à la galerie Le Cri de la salade, 14 rue de Lestang.

  • Opéra. Simon Boccanegra à 19h30 à Brive au cinéma CGR. En direct de l’Opéra de Paris. Les ambivalences du théâtre verdien s’entendent avec une netteté toute particulière dans les rôles de baryton. Parmi eux, celui de Boccanegra, corsaire devenu doge génois, témoin préoccupé des déchirements qui opposaient au 14e siècle patriciens et plébéiens. Opéra éminemment politique où les conflits de pouvoir se mêlent aux tempêtes de la vie familiale, Simon Boccanegra fait écho à la vie de son compositeur – lui qui arbora l’étendard de l’unification italienne et surmonta la perte de sa femme et de ses enfants. Calixto Bieito, le plus shakespearien des metteurs en scène d’opéra, offre humanisme et vérité à cette œuvre hantée de scintillantes images maritimes. Durée: 2 heures 50. Tarifs: 19 et 13 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

  • Danse. Allegria à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Avec cette nouvelle création, Kader Attou renoue avec un univers chorégraphique qui a fait son succès. Dix ans après Petites histoires.com, il revient sur son histoire personnelle en s’inspirant de l’univers de la bande dessinée et du cinéma. Entouré de complices, mais aussi de nouveaux danseurs réunis pour leur qualité d’interprétation et leur virtuosité, il nous entraîne dans une traversée onirique du monde qui nous entoure. Parler du monde en le rêvant, c’est sa façon à lui de le refaire. De cette humanité dansante dont il s’est fait le poète, Kader Attou signe une danse de son temps dont la rencontre, l’échange et le partage constituent les moteurs et les sources créatrices. De manière touchante et drôle, jouant avec l’absurde, il sème avec mélancolie l’illusion, faisant appel à notre part d’enfance. Une pièce joyeuse et tendre, comme un poème dansé adressé à la vie. À partir de 10 ans. Durée: 1 heure 10. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également le lendemain vendredi 14 à 19h.

  • Concert. GiedRé + Vlad à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Un concert proposé par l’association Grive la Braillarde. GiedRé est un OCNI. Comprenez “Objet chantant non identifié”. Affectant des tenues kitsch intelligemment stylisées (et au savant mauvais goût), cette Lituanienne arrivée en France à l’âge de 7 ans plante un hachoir de fraîcheur dans le paysage musical. Dans ses textes, GiedRé appelle un chat un chat et n’épargne rien… surtout pas le pire! Elle aborde les vrais sujets (la mort, la souffrance, la maladie, l’abandon…) avec une délicatesse rigolarde et un refus de tout compromis. Car elle est drôle GiedRé, avec un sens comique implacable, ouvragé par sa formation de comédienne. Le pied dans la porte, les mots pas mâchés et la main sur la guitare, GiedRé saura faire fuir vite fait bien fait les adeptes du politiquement correct et ceux qui préfèrent l’humour quand il n’est pas trop noir… En première partie, notre provocateur écolo-gaucho-féministe régional… Vlad le creusois bien sûr, bardé de ses galons de “meilleur chanteur de l’univers autoproclamé”. Pénétrez au Vladkistan et sortez-en convaincus que “La Démocratie est un crime contre l’unanimité”. Tarif: 17 euros. Places en ventes sur place, à La Boite à Vinyles (17 rue de la République) et sur le site de l’association. Infos sur grivelabraillarde.fr.

  • Cinéma. Le char et l’olivier à 21h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une séance spéciale en partenariat avec l’association Les Amis de Jayyous. Ce film documentaire de Roland Nurier réunit analyses géopolitiques, interviews de personnalités internationales, expertes sur ce sujet et témoignages de citoyens palestiniens et français. Il propose des clefs de compréhension et souhaite débarrasser les esprits des clichés et idées reçues. Dominique Vidal dans Le Monde Diplomatique: “Dans ce conflit, Israël entend passer de la colonisation, à l’annexion de la Cisjordanie, qui déboucherait sur un système d’apartheid à l’israélienne. C’est dire que l’intervention de la communauté internationale, donc de l’opinion, est plus importante que jamais. Le char et l’olivier est de nature à y contribuer en éveillant les consciences.” Tarifs: 5,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org. En écho à l’exposition “Palestine. Survivre sous occupation” jusqu’au 29 décembre à la galerie Le Cri de la salade, 14 rue de Lestang.
  • Comédie. La femme est le meilleur ami de l’homme à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Patrick Zenou. Victor ne s’attendait pas à recevoir un Tsunami à domicile. C’est pourtant ce qui arriva le jour où une inconnue débarqua chez lui. Dans cette comédie originale, vous comprendrez pourquoi les femmes ont le pouvoir de bouleverser la vie des hommes… pour le pire et le meilleur… mais surtout pour le rire. L’histoire d’une rencontre inattendue suivant la trame classique de deux protagonistes que tout sépare et qui vont se rapprocher malgré cela. Un synopsis classique certes mais traité avec originalité. L’un est un cérébral dépressif et cynique, l’autre est une pétulante écervelée pleine de tendresse. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 14 et samedi 15 décembre.

************

VENDREDI 14 DÉCEMBRE

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Dédicace. Jacques Jung de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Pour la sortie de son roman Un p’tit coin tranquille en Creuse. Infos au 05.55.92.17.53.

  • Danse. Allegria à 19h à Brive au Théâtre municipal. Avec cette nouvelle création, Kader Attou renoue avec un univers chorégraphique qui a fait son succès. Dix ans après Petites histoires.com, il revient sur son histoire personnelle en s’inspirant de l’univers de la bande dessinée et du cinéma. Entouré de complices, mais aussi de nouveaux danseurs réunis pour leur qualité d’interprétation et leur virtuosité, il nous entraîne dans une traversée onirique du monde qui nous entoure. Parler du monde en le rêvant, c’est sa façon à lui de le refaire. De cette humanité dansante dont il s’est fait le poète, Kader Attou signe une danse de son temps dont la rencontre, l’échange et le partage constituent les moteurs et les sources créatrices. De manière touchante et drôle, jouant avec l’absurde, il sème avec mélancolie l’illusion, faisant appel à notre part d’enfance. Une pièce joyeuse et tendre, comme un poème dansé adressé à la vie. À partir de 10 ans. Durée: 1 heure 10. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Concert jazz. Mainstream à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Une soirée Mainstream jazz des années 50 avec Cold Duck Time, organisée par l’association Brive Jazz & Co. Infos sur la page Facebook, au 06.85.67.72.81 ou 06.20.69.34.63.
  • Soirée Pees (pop folk) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. Également le lendemain samedi 15 décembre.
  • Comédie. La femme est le meilleur ami de l’homme à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Patrick Zenou. Victor ne s’attendait pas à recevoir un Tsunami à domicile. C’est pourtant ce qui arriva le jour où une inconnue débarqua chez lui. Dans cette comédie originale, vous comprendrez pourquoi les femmes ont le pouvoir de bouleverser la vie des hommes… pour le pire et le meilleur… mais surtout pour le rire. L’histoire d’une rencontre inattendue suivant la trame classique de deux protagonistes que tout sépare et qui vont se rapprocher malgré cela. Un synopsis classique certes mais traité avec originalité. L’un est un cérébral dépressif et cynique, l’autre est une pétulante écervelée pleine de tendresse. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 15 décembre.
************

SAMEDI 15 DÉCEMBRE

  • Foire primée aux chapons de 8h à 13h à Brive salle Brassens. Une traditionnelle foire primée qui précède les fêtes.
  • Atelier Montessori de 10h à 11h30 à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Sur réservation. Infos au 05.55.92.17.53.
  • 600x300-livre_jeunesse4La Ronde des histoires. Noël surprise à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, secteur jeunesse. Public de 3 à 8 ans. Chaque deuxième samedi du mois, les bibliothécaires convient les enfants à une séance de lecture. Thème de celle-ci: Noël surprise. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Café tricot à 14h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un moment convivial et l’occasion de faire de nouvelles rencontres autour du tricot et de la couture, c’est tendance et ça a lieu chaque 3e samedi du mois. Un ouvrage, un café, un échange… il n’y a pas d’âge pour venir monter les mailles à l’endroit à l’envers. L’idée, favoriser les échanges entre les générations et cultiver du lien social. Chacune apporte l’ouvrage qui lui plaît, ou n’apporte rien, passe simplement boire un café, échanger… Jusqu’à 18h. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Conférence. L’insoumise de l’île Bourbon à 16h à Brive, au musée Labenche. Avec Karine Sauvaire propose un grand voyage sur l’Île de la Réunion, (diaporama et évocation de l’esclavage) à la suite de l’héroïne de son roman L’Insoumise de l’île Bourbon. Une conférence proposée par l’association Arts et liens. Entrée libre. Infos sur lesartsetliens.free.fr.
  • Spectacle de Noël à 17h et 20h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. À 17h, Le Noël des pirates, spectacle interactif mêlant chansons, théâtre et chorégraphies par Purple Pepper, et à 20h Pochette surprise spéciale Noël par Emmanuel Hervé Seillé, avec des sketches, de la poésie, de l’improvisation. À partir de 9 ans. Gratuit, réservation conseillée au 05.55.74.20.51.

  • Vélo lampion à 18h à Brive à la collégiale Saint-Martin. C’est une première. L’association Brive ville cyclable qui n’est jamais à court d’idées pour promouvoir ce mode de transport doux, vous invite à une balade festive à la tombée de la nuit. Rendez-vous à la collégiale Saint-Martin à partir de 17h30 avec votre vélo, vos guirlandes lumineuses et tout autre éclairage. “Cyclistes, brillons!” lance le BVC. Infos auprès du président Didier Robert au 05.55.24.17.73 ou 06.51.92.82.41.

  • Opéra au cinéma. La Traviata à 18h55 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. La tragédie intemporelle de Verdi, inspiré de La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils, prend toute sa splendeur dans cette nouvelle production aux décors éblouissants qui verront passer les saisons au fil de l’opéra. La célèbre soprano Diana Damrau et le ténor Juan Diego Flórez incarneront avec force les amants maudits. Synopsis : la courtisane Violetta, entretenue par un riche baron, s’étourdit de luxe et de plaisir. Lorsque le jeune Alfredo Germont fait irruption dans sa vie, elle délaisse le Paris mondain pour vivre une vie paisible avec lui, mais pressée par les dettes et l’honneur de son amant, elle devra se résoudre à sacrifier son amour.. Durée: 3 heures 32. Tarifs: 27 et 19 euros, 12 pour les moins de 14 ans. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Repas palestinien à 19h30 à Brive aux Barriques, 39 rue de la République. Un repas palestinien préparé par Le Philistin. Infos et réservations au 06.76.15.66.60. En écho à l’exposition “Palestine. Survivre sous occupation” jusqu’au 29 décembre à la galerie Le Cri de la salade, 14 rue de Lestang.
  • Soirée Steve Michaël (pop folk blues) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. La femme est le meilleur ami de l’homme à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Patrick Zenou. Victor ne s’attendait pas à recevoir un Tsunami à domicile. C’est pourtant ce qui arriva le jour où une inconnue débarqua chez lui. Dans cette comédie originale, vous comprendrez pourquoi les femmes ont le pouvoir de bouleverser la vie des hommes… pour le pire et le meilleur… mais surtout pour le rire. L’histoire d’une rencontre inattendue suivant la trame classique de deux protagonistes que tout sépare et qui vont se rapprocher malgré cela. Un synopsis classique certes mais traité avec originalité. L’un est un cérébral dépressif et cynique, l’autre est une pétulante écervelée pleine de tendresse. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 16 DÉCEMBRE

  • Concert. Couleurs d’hiver à 16h à Brive en la collégiale Saint-Martin. Un concert de Noël avec les Ateliers de La Tempête, sous la direction de Simon-Pierre Bestion, accompagnés à l’orgue par Gabriel Bestion. Au programme: Requiem de Duruflé, Poulenc, Debussy, Pärt. Tarifs: 10 et 5 euros. Infos à contact@compagnielatempete.com.
  • Concert. En attendant Noël à 16h à Brive en l’église Saint-Antoine. Un concert proposé par Chante Brive sous la direction de Christelle Peyrodes. Pianiste: Laurent Bourreau et soliste Richard Griffouillère. Entrée: 12 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Réservation sur chantebrive.fr ou à l’Office de tourisme de Brive. Infos au 06.69.53.69.26.
  • Concert hommage à Albert Hamann à 17h à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive. En partenariat avec la Cité de l’accordéon. “Le tango, plus qu’un rythme, c’est un état d’esprit, une manière de vivre et de penser la musique.” Carlos Hergott, à propos d’Albert Hamann. Le Tulliste Albert Hamann a prouvé tout au long de sa carrière, comme l’a fait Astor Piazzolla, que le tango, comme le jazz, est universel, mais aussi combien il lui était essentiel de conjuguer musique et amitié. Multi-instrumentiste (trombone, piano, guitare, flûte), c’est au bandonéon, appris en autodidacte, qu’il composa ses plus grands succès. Avec diverses formations, en duo avec le guitariste Eric Franceries, en trio, avec le quintet Hamann puis avec le quintet Tanguedilla, sa force créatrice laisse de nombreuses œuvres personnelles ou arrangées. Il écrivit aussi des musiques de scène et joua en soliste pour de nombreux orchestres en sillonnant la planète. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Simon Pasieka à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Né en 1967 en Allemagne, cet artiste est loin d’être un débutant mais la découverte de son œuvre figurative en France (où il a choisi de vivre depuis 1998) est récente. Il s’y est fait un nom grâce au coup de projecteur que lui a consacré la galerie Eric Mircher à Paris, en 2011. Simon Pasieka est surnommé le peintre de l’adolescence. Mais attention, il s’agit bien d’une métaphore car ses toiles sont habitées par des personnages représentant, il le dit lui-même, “un âge indéfini, celui des premières fois”. “Je crée des atmosphères, des situations à la fois impossibles et plausibles.” Cadre naturel peuplé d’architectures mystérieuses, rives de lac, herbes folles, corps nus androgynes, structures de métal rouillé, humidité de l’air, irisation, jeux de reflet et de transparence composent le vocabulaire visuel du peintre. Pasieka travaille d’imagination et pourtant se contraint à un réalisme strict. Ses tableaux d’utopie charrient d’autant plus leur poésie grave et délicate que ce sont justement des mondes possibles. Cette exposition est réalisée en partenariat avec le Centre d’art contemporain de Meymac et la résidence d’artistes de Chamalot qui a accueilli Simon Pasieka durant l’été 2018. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 13 janvier 2019.

  • Première à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. À partir du 14 décembre avec vernissage à 18h. Organisée en partenariat avec le Centre d’art contemporain de Meymac, cette exposition accueillie pour la première fois au musée Labenche, propose de découvrir le travail des jeunes diplômés de l’année des écoles nationales supérieures d’art de Limoges, Bourges et de Clermont-Ferrand: Kamilla Azimova, Emma Baffet, Victor Lecrivain, Grégoire Messeri, Emmy Ols, Marion Perrin, Corenthin Thilloy et Anaïs Tison. Première est une manifestation lancée en 1995 par l’Abbaye Saint-André-Centre d’art contemporain de Meymac. Elle en est à sa 24e édition. Accompagnée d’un catalogue critique édité pour l’occasion, chaque cession permet de prendre acte des préoccupations qui émergent chez les jeunes artistes, toutes disciplines confondues et qui exposent souvent pour la première fois. Les participants de cette 24e édition ont été choisis en 2018 par un comité de sélection constitué de l’artiste Léa Le Bricomte, d’Aurélie Barnier, historienne d’art et commissaire indépendante, et de Maud Cosson, directrice de la Graineterie-Centre d’art contemporain à Houilles. Toutes les pratiques (peinture, dessin, volume, vidéo, photographie, installation) sont représentées même si, cette année, le modelage et la céramique, jusqu’alors peu présents, dominent sans constituer pour autant une pratique exclusive chez aucun des huit artistes invités. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 4 mars 2019.
  • Le tour du monde de Noël à Brive à la médiathèque municipale. Pour fêter Noël et mettre en valeur les collections du réseau de lecture publique sur les cinq continents, les bibliothécaires mettent en place cette exposition pour petits et grands. Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 5 janvier 2019.
  • La Force noire à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Le corps des tirailleurs “sénégalais” et sa participation aux différents conflits: 1re et 2nde Guerres mondiales, Indochine, Madagascar, Algérie… 17 pays du continent africain ont donné des contingents à la « Force noire ». Cette exposition retrace un siècle d’histoire des tirailleurs indigènes enrôlés dans les colonies pour aller se battre au service de la Métropole. Un rappel historique sera fait sur la participation du briviste, le Colonel Germain, capitaine en second de l’expédition Congo-Nil de 1896, qui conduira à la crise de Fachoda. Une exposition en partenariat avec l’ONAC-VG (Office nationale des anciens combattants et victimes de guerre). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 12 janvier 2019.

  • Palestine. Survivre sous occupation à Brive au Cri de la salade, 14 rue  de Lestang. Une exposition de photos d’Olivier Papegnies accompagnées de textes de Lisa Véran et Léo Goupil-Barbier. Olivier Papegnies est un photojournaliste basé à Bruxelles, membre du collectif Huma. Ses reportages sont publiés dans la presse belge et internationale. Il collabore avec La Libre Belgique, Le Monde ainsi qu’avec différentes ONG telles que Médecins du Monde et Handicap International. Il a reçu le Prix Spécial du Jury au festival du Scoop et du Journalisme à Angers pour son travail sur l’Agent Orange au Vietnam “Apocaplypse Children”, le prix Belfius de la meilleure photographie de presse en Belgique, le NPPA (Nikon Press Photo Award) pour son reportage sur le tremblement de terre en Haïti et le Prix du journalisme du Parlement Wallonie-Bruxelles pour son travail “Fous d’Amour” sur l’amour et le handicap mental. Il a reçu des bourses du “fonds pour le journalisme” afin de réaliser une enquête sur les chrétiens du Liban et sur les Koglweogo, des groupes d’auto-défenses au Burkina Faso. En 2018, il a été primé au Festival international de photojournalisme à Perpigan « Visa pour l’image » et a reçu le Visa d’or de la presse numérique pour son reportage « Koglweogo, miroir d’une faillite d’État ». Cette exposition sur la Palestine et Gaza en partenariat avec Médecins du monde, s’inscrit dans un ensemble d’événements autour de la Palestine qui aura lieu les 13, 14 et 15 décembre avec films, conférence et repas palestinien. Entrée libre. Du mercredi au samedi de 14h30 à 18h ou sur RDV. Infos au 07.83.20.72.42. Jusqu’au 29 décembre 2018.
  • À ras du sol à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Rendez-vous incontournable du mois de décembre dans l’agenda du Centre: l’exposition de l’atelier photographique Briviste. Cette année, les photographes aguerris de ce club vous proposent une série d’images à ras du sol. Cette vision singulière peut-être celle d’un très jeune enfant ou d’un petit animal qui nous rapproche de la terre. Le ras du sol permet une perspective plus étendue et élargie où les formes et les objets nous paraissent disproportionnés comme agrandis, aplatis, et même éloignés. Ce point de vue nous fait ainsi découvrir l’espace inconnu sous nos pieds. Cette exposition donne ainsi à voir des clichés poétiques dotés d’une touche particulière et originale qui nous transporte bien loin du sol… Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 5 janvier 2019.
  • Étienne Baluze, un savant illustre à l’ombre des puissants au musée du cloître de Tulle, place Monseigneur. À l’occasion du tricentenaire de la disparition d’Etienne Baluze (1630-1718), le musée et l’association des Amis du musée du Cloître et du Vieux Tulle ont souhaité remettre en lumière cette figure de l’histoire de la ville et son époque. L’exposition présente le parcours de ce jeune tulliste qui après des études de droit devient le bibliothécaire du principal ministre de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert. Elle retrace la carrière et les métiers qu’Etienne Baluze exerce à l’ombre des hommes de pouvoir, cardinaux, archevêques ou ministres, pour lesquels il travaille. L’exposition est aussi l’occasion d’aborder la question de ses relations avec sa ville natale à une période qui voit naître deux savoir-faire identitaires de Tulle : la fabrication d’armes à feu et la dentelle en poinct de Tulle. L’exposition réunit des objets provenant des collections des musées de la ville (musée du Cloître et musée des Armes) ainsi que plusieurs livres et documents exceptionnels du 17e siècle du fonds patrimonial de la médiathèque de Tulle. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (de 14h à 18h à partir du 1er octobre). Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 6 janvier 2019.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.