L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 15 OCTOBRE 2018

  • Atelier seniors, jeu de pions de 14h30 à 16h à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.

************

MERCREDI 17 OCTOBRE

  • Théâtre. Un pays dans le ciel à 20h30 à Brive au centre Raoul Dautry. Une pièce rare et nécessaire interprété par la Compagnie du veilleur. L’auteur, Aiat Fayez, a été pendant plusieurs semaines le témoin silencieux du quotidien de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Chaque jour, des centaines de demandeurs d’asile pénètrent dans des bureaux anonymes pour raconter leur histoire, portée par un traducteur, à un officier de la République chargé de statuer sur leur sort. Lieu d’attente et de crainte, le bunker de l’Ofpra peut incarner la délivrance comme le couperet. Un petit théâtre sordide où se jouent de véritables tragédies, et où il est question de vie et de mort, de vérité et de mensonge, de pouvoir et d’impuissance. Les trois comédiens mènent le jeu avec proximité et distance, gravité et humour. Ils interprètent tour à tour le demandeur d’asile, le traducteur et l’officier. Sans artifice technique et avec une grande sincérité, Matthieu Roy et ses comédiens donnent à entendre le parcours kafkaïen, dramatique ou fantasque des demandeurs d’asiles. Durée: 55 minutes. Placement libre. Tarifs de 7 à 21 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

JEUDI 18 OCTOBRE

  • Concert sur le pouce. Jazz et influences des Balkans de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Avec un trio composé d’Alfred Kutina (saxo/clarinette), Rémi Hochart (percussions) et Florent Lapeyre (piano). Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 8 novembre, Romances et danses russes.
  • Soirée Aligot jazz avec Swing Dandy à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

  • Danse. Tordre à 20h30 à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive pour s’y rendre. Tordre est le portrait sensible de deux danseuses stupéfiantes de force et de fragilité mêlées. Mais plutôt qu’un duo, il faut ici évoquer deux soli en miroir, composés par le chorégraphe Rachid Ouramdane pour deux interprètes qui l’accompagnent depuis plusieurs années. Dans un écrin éclatant de blanc lumineux, le spectacle s’ouvre sur la musique de Funny Girl, film musical américain de William Wyler. Mais de quels corps glorieux s’agit-il ici ? Annie Hanauer danse en de grands mouvements souples, infiniment gracieux, intenses et engagés. Lora Juodkaite, quant à elle, lance son corps dans une double ronde, une giration infinie et vertigineuse sur elle-même et dans l’espace du plateau. Deux soli intimes et pudiques. Un double portrait d’interprètes à la danse singulière. Durée: 1 heure. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Comédie. Quelques vers d’amour et beaucoup d’eau fraîche à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un match passionnant et passionné entre un looser et un macho, arbitré par une futée. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » écrivait Alphonse De Lamartine. Pierre ressent toute la profondeur de cette expression célèbre… Car Morgane vient de le quitter… Désespéré, le jeune poète songe à mettre fin à ses jours… Sur les conseils de son médecin, il décide de s’inscrire dans une salle de sport et rencontre Chloé et Alex, deux coachs vivant d’amour et d’eau fraîche, chargés de le regonfler à bloc… Mais leur mission va s’avérer bien plus compliquée que prévu car Morgane fréquente aussi la salle… Entre histoires de cœur et exercices de cardio, le trio va se remettre en question : Un match passionnant et passionné entre le looser et le macho, arbitré par une futée… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 19 et samedi 20 octobre.

************

VENDREDI 19 OCTOBRE

  • Conférence. Les sites remarquables de la Corrèze à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par William Armenaud, de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de la Nouvelle-Aquitaine. Une invitation à la découverte de la centaine de sites classés de la Corrèze qui, dès 1912, ont été protégés afin de les conserver et les préserver, en raison de leur intérêt artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque. Un hommage aussi à ceux qui ont œuvré pour transmettre ce patrimoine d’exception et alerter sur la mise en danger de ses qualités paysagères, mais aussi aux acteurs d’aujourd’hui qui persévèrent dans cette voie. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Théâtre. Vers toi Terre promise, tragédie dentaire à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une reprise de la Compagnie La Carpe en résidence à la Grange. Un spectacle sélectionné pour Festhea 2018 (festival de théâtre amateur). Qui aime aller chez le dentiste? Un chœur, hérité des tragédies classiques, fait pénétrer dans l’intimité du cabinet du Dr Spodek. Un petit garçon devenu narrateur se souvient des séances trop fréquentes après-guerre chez le dentiste où l’emmenait sa mère. Mais à douleur, douleur et demie, le dentiste et sa femme vivaient une tragédie personnelle autrement plus pénible. Avec émotion, humour et tendresse, Jean-Claude Grumberg évoque ces parents orphelins d’enfants, face à leur deuil impossible. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.
  • Soirée pop rock. Ayati à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Quelques vers d’amour et beaucoup d’eau fraîche à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un match passionnant et passionné entre un looser et un macho, arbitré par une futée. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » écrivait Alphonse De Lamartine. Pierre ressent toute la profondeur de cette expression célèbre… Car Morgane vient de le quitter… Désespéré, le jeune poète songe à mettre fin à ses jours… Sur les conseils de son médecin, il décide de s’inscrire dans une salle de sport et rencontre Chloé et Alex, deux coachs vivant d’amour et d’eau fraîche, chargés de le regonfler à bloc… Mais leur mission va s’avérer bien plus compliquée que prévu car Morgane fréquente aussi la salle… Entre histoires de cœur et exercices de cardio, le trio va se remettre en question : Un match passionnant et passionné entre le looser et le macho, arbitré par une futée… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 20 octobre.
************

SAMEDI 20 OCTOBRE

  • Atelier Montessori de 10h à 11h30 à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Dans la salle Alain Gazeau. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Café tricot à 14h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un moment convivial et l’occasion de faire de nouvelles rencontres autour du tricot et de la couture, c’est tendance et ça a lieu chaque 3e samedi du mois. Un ouvrage, un café, un échange… il n’y a pas d’âge pour venir monter les mailles à l’endroit à l’envers. L’idée, favoriser les échanges entre les générations et cultiver du lien social. Chacune apporte l’ouvrage qui lui plaît, ou n’apporte rien, passe simplement boire un café, échanger… Jusqu’à 18h. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Vente de sacs et bijoux de 14h à 19h à Malemort, salle Jean Ferrat. C’est l’opération phare organisée par la Ligue contre le cancer en cette campagne de lutte contre le cancer du sein. Venez acheter sacs, foulards, ceintures, bijoux fantaisie, lunettes de soleil qui ont été donnés à l’association et trouveront ainsi une seconde vie pour une bonne cause. Cette vente permet de financer des soins de support pour les malades. Les bénévoles proposeront également thé ou café gourmand. “L’an dernier, nous avions pu récolter 8000 euros et nous comptons bien atteindre cette fois les 10000 euros”, espère Maryvonne Murat, vice-présidente de la Ligue en charge de l’Espace Ligue à Brive. Également le lendemain dimanche de 10h à 18h.
  • Conférence à 15hà Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris, dans la salle Alain Gazeau. Xavier Bertuzzo fera une conférence sur le vivre-ensemble à travers une série d’histoires pour enfants. Infos au 05.55.92.17.53.

  • Opéra au cinéma. Samson et Dalila à 18h55 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Compositeur: Camille Saint-Saëns. Samson et Dalila renferme peut-être la plus belle déclaration d’amour du répertoire lyrique. Porté par le duo Elīna Garanča-Roberto Alagna, cet opéra promet de faire chavirer bien des cœurs dans la nouvelle production de Darko Tresnjak. Grâce à sa force surhumaine, Samson libère le peuple d’Israël de l’oppression des Philistins. Sous l’impulsion du Grand Prêtre de Dagon qui réclame vengeance, la sulfureuse Dalila séduit Samson afin qu’il lui confie le secret de sa force qui réside dans ses cheveux. À peine a-t-il cédé à ses charmes, que Dalila coupe ses cheveux, le réduisant à l’état de simple mortel. Durée: 3 heures 29. Tarifs: 27 et 19 euros, 12 pour les moins de 14 ans. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Soirée Corto Maltesse à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Quelques vers d’amour et beaucoup d’eau fraîche à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un match passionnant et passionné entre un looser et un macho, arbitré par une futée. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » écrivait Alphonse De Lamartine. Pierre ressent toute la profondeur de cette expression célèbre… Car Morgane vient de le quitter… Désespéré, le jeune poète songe à mettre fin à ses jours… Sur les conseils de son médecin, il décide de s’inscrire dans une salle de sport et rencontre Chloé et Alex, deux coachs vivant d’amour et d’eau fraîche, chargés de le regonfler à bloc… Mais leur mission va s’avérer bien plus compliquée que prévu car Morgane fréquente aussi la salle… Entre histoires de cœur et exercices de cardio, le trio va se remettre en question : Un match passionnant et passionné entre le looser et le macho, arbitré par une futée… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 21 OCTOBRE

  • Vente de sacs et bijoux de 10h à 18h à Malemort, salle Jean Ferrat. C’est l’opération phare organisée par la Ligue contre le cancer en cette campagne de lutte contre le cancer du sein. Venez acheter sacs, foulards, ceintures, bijoux fantaisie, lunettes de soleil qui ont été donnés à l’association et trouveront ainsi une seconde vie pour une bonne cause. Cette vente permet de financer des soins de support pour les malades. Les bénévoles proposeront également thé ou café gourmand. “L’an dernier, nous avions pu récolter 8000 euros et nous comptons bien atteindre cette fois les 10000 euros”, espère Maryvonne Murat, vice-présidente de la Ligue en charge de l’Espace Ligue à Brive.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Simon Pasieka à Brive à la chapelle Saint-Libéral. À partir du 19 octobre. Né en 1967 en Allemagne, cet artiste est loin d’être un débutant mais la découverte de son œuvre figurative en France (où il a choisi de vivre depuis 1998) est récente. Il s’y est fait un nom grâce au coup de projecteur que lui a consacré la galerie Eric Mircher à Paris, en 2011. Simon Pasieka est surnommé le peintre de l’adolescence. Mais attention, il s’agit bien d’une métaphore car ses toiles sont habitées par des personnages représentant, il le dit lui-même, “un âge indéfini, celui des premières fois”. “Je crée des atmosphères, des situations à la fois impossibles et plausibles.” Cadre naturel peuplé d’architectures mystérieuses, rives de lac, herbes folles, corps nus androgynes, structures de métal rouillé, humidité de l’air, irisation, jeux de reflet et de transparence composent le vocabulaire visuel du peintre. Pasieka travaille d’imagination et pourtant se contraint à un réalisme strict. Ses tableaux d’utopie charrient d’autant plus leur poésie grave et délicate que ce sont justement des mondes possibles. Cette exposition est réalisée en partenariat avec le Centre d’art contemporain de Meymac et la résidence d’artistes de Chamalot qui a accueilli Simon Pasieka durant l’été 2018. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 13 janvier 2019.

  • 14-18, regards croisés à Brive au musée Labenche et aux archives municipales. Une exposition sur les deux sites consacrée à la Première Guerre mondiale. Le musée met particulièrement en valeur ses collections d’objets liés à cette période et les archives présentent le quotidien de Brive et des soldats du 126e RI à travers le regard de la Briviste Marguerite Genès qui consigna dans des cahiers ses impressions sur cette période tragique. Témoin direct, cette occitaniste réputée, enseignante et infirmière bénévole, a en effet consigné quasiment quotidiennement dans des cahiers ses impressions et son point de vue sur cette sombre période. redécouverts récemment, ses écrits offrent un regard puissant et poignant sur ce conflit. De son côté, le musée de Brive fondé en 1878, a connu la première Guerre mondiale et son conservateur de l’époque, le peintre Raphaël Gaspéri, fait d’ailleurs partie des nombreux pères à avoir perdu un fils durant le conflit. Le musée expose armes, médailles, portraits, œuvres de propagandes clichés, art des tranchées… Le lien entre les deux établissements se trouve dans une vingtaine de dessins d’Albert Copieux, témoignant de l’horreur du conflit et du quotidien des soldats, et qui ont été prêtée par une Brivsite, petite fille de poilu. Entrée libre. Au musée Labenche: du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi (infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr). Aux archives, rue Massenat: du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et e 13h30 à 17h (infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr). Entrée libre. Jusqu’au 25 novembre 2018. À noter qu’une lecture commentée des carnets de Marguerite Genès aura lieu mercredi 31 octobre à 14h30 au musée Michelet dans le cadre des Mercredis de Michelet.
  • La Force noire à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Le corps des tirailleurs “sénégalais” et sa participation aux différents conflits: 1re et 2nde Guerres mondiales, Indochine, Madagascar, Algérie… 17 pays du continent africain ont donné des contingents à la « Force noire ». Cette exposition retrace un siècle d’histoire des tirailleurs indigènes enrôlés dans les colonies pour aller se battre au service de la Métropole. Un rappel historique sera fait sur la participation du briviste, le Colonel Germain, capitaine en second de l’expédition Congo-Nil de 1896, qui conduira à la crise de Fachoda. Une exposition en partenariat avec l’ONAC-VG (Office nationale des anciens combattants et victimes de guerre). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 12 janvier 2019.
  • Passion chocolat à Brive à la médiathèque municipale, dans le grand hall. Pour préparer la semaine du Goût, la médiathèque vous propose une exposition très gourmande composée de l’exposition Passion chocolat réalisée avec la collaboration d’Arnaud Nicolsen, artisan-chocolatier et de l’exposition “Les mots de la gourmandise” réalisée par Elzevir et prêtée par la B.D.P de la Corrèze. L’exposition Passion chocolat nous amène en voyage au pays des gourmands. Qu’il soit noir, blanc ou au lait, pur ou aromatisé, il est irrésistible et universellement apprécié. Les mots de la gourmandise est une exposition sur les expressions françaises en lien avec l’alimentation, elle vous fait découvrir l’origine des expressions populaires et culinaires en mêlant le plaisir des mots aux plaisirs de la bouche Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 27 octobre 2018.

  • Garages et dérivés à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. L’atelier photographique du centre culturel de Brive vous propose une balade à la découverte de lieux insolites autour du thème des garages et de ses dérivés. Au fil de la visite, vous découvrirez des photos de lieux décalés, voire improbables. Votre regard sera arrêté par un atelier en désordre, une vitrine des plus rocambolesque, une façade hors du temps… mais surtout et avant tout par l’ambiance qui se dégage de ces clichés. Vous retrouverez l’atmosphère de sites atypiques que l’on découvre parfois au hasard de nos escapades. “Une expo sensible qui met aussi en exergue le contraste entre différents concepts, époques, endroits. Le pari est réussi pour les photographes amateurs qui avec un thème peu ordinaire, ont fait preuve, au-delà de la maîtrise et du savoir-faire de l’image, d’ingéniosité et de curiosité.” Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 3 novembre 2018.

  • Marins tatoués à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède. Exposition d’une douzaine de photos extraites du livre Marins tatoués – Portraits de marins 1890-1940 (édition bilingue) de Jérôme Pierrat et Éric Guillon, édité par La Manufacture de livres. Des illustrations qui mêlent esthétique du portrait photo et archives uniques. L’exposition comme le livre retrace l’histoire de cette pratique, popularisée par les marins. Car avant d’orner les bras de collègues branchés, le tatouage (ou tatau) était considéré comme un rite de passage au sein des tribus polynésiennes. C’est après avoir foulé leurs terres au 18e siècle que les marins occidentaux se sont réapproprié cette culture. Petit à petit, ils ont fait de cette coutume un élément indissociable de la figure qu’ils incarnent. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com. Jusqu’au 5 novembre 2018.
  • Étienne Baluze, un savant illustre à l’ombre des puissants au musée du cloître de Tulle, place Monseigneur. À l’occasion du tricentenaire de la disparition d’Etienne Baluze (1630-1718), le musée et l’association des Amis du musée du Cloître et du Vieux Tulle ont souhaité remettre en lumière cette figure de l’histoire de la ville et son époque. L’exposition présente le parcours de ce jeune tulliste qui après des études de droit devient le bibliothécaire du principal ministre de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert. Elle retrace la carrière et les métiers qu’Etienne Baluze exerce à l’ombre des hommes de pouvoir, cardinaux, archevêques ou ministres, pour lesquels il travaille. L’exposition est aussi l’occasion d’aborder la question de ses relations avec sa ville natale à une période qui voit naître deux savoir-faire identitaires de Tulle : la fabrication d’armes à feu et la dentelle en poinct de Tulle. L’exposition réunit des objets provenant des collections des musées de la ville (musée du Cloître et musée des Armes) ainsi que plusieurs livres et documents exceptionnels du 17e siècle du fonds patrimonial de la médiathèque de Tulle. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (de 14h à 18h à partir du 1er octobre). Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 6 janvier 2019.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.
  • De fils ou de fibres à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. À partir du 8 juillet avec vernissage le 7 à 18h. Nombre d’artistes aujourd’hui, se ré-approprient, explorent ou détournent des techniques artisanales longtemps laissées de côté : ainsi du fil, au tissage, en passant par le tricot, le patchwork ou encore la broderie. Le recours au matériau textile dépasse largement le monde du féminin auquel il était traditionnellement associé. Les expérimentations débouchent sur des pratiques artistiques foisonnantes, allant de l’installation protéiforme à l’objet. L’exposition réunit les travaux d’artistes qui utilisent comme matériau le fil, la corde ou la ficelle et même le fil de fer ou le fil de plastique pourvu que ceux-ci soit façonnés, noués ou tissés, mais aussi la toile, le voile, le feutre… Le tout sur les cinq niveaux de l’abbaye. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Visites commentées en juillet et en août, le mercredi à 15h (compris avec le billet d’entrée). Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 14 octobre 2018.
  • Portraits du président au musée du président Chirac à Sarran. L’exposition est constituée d’œuvres sorties des réserves de conservation et propose d’aborder un sujet largement traité dans les cadeaux officiels ou personnels offerts au président de la République, celui du portrait présidentiel. En effet, le musée conserve plus de 200 portraits du président Jacques Chirac sur tout type de support : céramique, verre, broderie, tapis, métal, bois, marbre, plâtre, dessins, peintures, photographies… Le propos ici est d’étudier les modalités de la mission de représentation dont sont chargés ces portraits : particularité nationale, promotion du savoir-faire, promotion de l’innovation, de l’histoire nationale… tout en les considérant comme les signes tangibles d’un dialogue établi entre les pays. Représentations inventées ou portraits stylisés, chaque artiste et chaque pays apportent référence culturelle, savoir-faire et technique pour représenter en portrait le président de la République. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Entrée: 4,50 euros (3,50 et 3 euros en tarifs réduits). Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentchirac.fr. Jusqu’au 30 novembre 2018.