L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 19 MARS 2019

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également le 26 mars.
  • Initiation à l’occitan à 19h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une nouveauté, complémentaire aux ateliers déjà en place à 17h30. Cet atelier s’adresse aux personnes souhaitant apprendre la langue ou se perfectionner à l’écrit et à l’oral. Proposé un mardi sur deux par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure ou 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

  • Danse. What do you think? à 20h30 à Tulle au Théâtre. Navette disponible au départ de Brive. Avec la compagnie La Liseuse – Georges Appaix. Avec cette nouvelle œuvre, Georges Appaix poursuit le dialogue pétillant entamé avec Vers un protocole de conversation. Comme toujours chez ce féru de littérature, les mots ne sont jamais loin des gestes, les clins d’œil et pieds de nez non plus. What do you think? À quoi penses-tu ? danses-tu? Dans un dialogue fluide, aérien, des bribes de conversation dans toutes les langues circulent entre Melanie Venino et Alessandro Bernardeschi, cette fois-ci rejoints par Romain Bertet, Maria Eugenia Lopez et Carlotta Sagna. Sur scène, quelques lumières et pièces de bois composent un cadre léger dans lequel se déploie le mouvement, gracieux et enivrant. Georges Appaix lui-même orchestre ce tourbillon de mots où la danse flirte allègrement avec l’humour, toujours, et la comédie musicale. Ou comédie humaine? Durée: 1 heure. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

MERCREDI 20 MARS

  • Ateliers créatifs d’Émilie Vast à 10h et 15h à Brive. À 10h à la médiathèque Michel Dumas aux Chapélies et à 15h à la médiathèque du centre, place Charles de Gaulle. Ces ateliers animés par l’auteure illustratrice Émile Vast sont un moment d’échange, de lecture et de création. Durée: 2 heures. Places limitées. Sur inscription. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. Péguy, un philosophe pour notre temps? à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Da,s le cadre des Mercredis de Michelet. Une causerie de David Marmonier. Péguy ne fut pas à proprement parler un philosophe. En tout cas pas un philosophe patenté, dont on étudierait et dont on enseignerait les œuvres, qui serait inscrit dans les programmes scolaires, côtoyant les grandes figures de la philosophie universelle. Journaliste, écrivain, poète, mais aussi fondateur, gérant, administrateur des Cahiers de la Quinzaine, polémiste et commerçant, éditeur et chroniqueur, Péguy cumulait déjà assez de professions pour un seul homme. Et pourtant, la philosophie était bien la vocation de Péguy, celle à laquelle il dut renoncer pour se consacrer, justement, à l’entreprise des Cahiers, c’est-à-dire à la justice et à la vérité. Le combat qu’a livré Péguy était un combat de tous les jours, et comme il se doit un combat contre tous. Et un combat perdu d’avance. Mais c’était un combat de corps à corps avec l’actualité, et donc avec la réalité, dont l’écriture de Péguy s’est efforcée de dissiper les brumes pour « dire bêtement la vérité bête, tristement la vérité triste ». C’est en cela, évidemment, que Péguy est philosophe, et qu’il continue à nous parler de nous-mêmes, et de notre temps. Une philosophie de l’événement, ou une philosophie au présent, dont nous essaierons de tracer quelques lignes au cours de notre discussion. Uniquement sur réservation au 05.55.74.06.08n
  • Soupe de lecture à 19h à Brive à la médiathèque Michel Dumas aux Chapélies. Venez participer à une Soupe de lecture organisée jusqu’à 21h par le Théâtre de la Grange (hors les murs) en partenariat avec la médiathèque. Cette soirée lecture permettra à des personnes aimant lire à haute voix de faire partager leurs coups de cœur littéraires. Après les lectures, lecteurs et public se retrouvent autour d’une assiette de soupe pour échanger sur ce qui vient d’être lu et partager ce que chacun apporte. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.

************

JEUDI 21 MARS

  • Musiques actuelles. Breaking Tag + Michael Bucquet Trio à 19h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent (ouverture des portes à 18h30). Breaking Tag, power trio qui vient de pas très loin (entre Argentat et Limoges), sans prétention. Entre le punk rock mélo à tendance indie voire folk. Bref ça pétille, parfois ça va vite même, mais surtout c’est entraînant ! Le groupe est parti d’Argentat en Corrèze en 2014. Après plusieurs changements de lineup et de configuration, le groupe trouve sa voie dans un power trio guitare basse batterie accrocheur et efficace, 3 chants, des mélodies et de la puissance, c’est tout ce qui compte… Du rock, de la folk, un soupçon de pop et du coeur à l’ouvrage, bienvenue dans l’univers de Michael Bucquet ! Le jeune songwriter, accompagné de ces musiciens, nous invite dans son train mélodique, pulsé par la voix, la batterie, la guitare électrique. Tantôt supersonic tantôt poétique. Mais aussi quelques escales folk en acoustique. Un artiste aux inspirations « vintage », empruntant les codes des 60’s au 90´s, pour nous livrer des compositions originales et pleines de personnalités.Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Fais comme chez toi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Caroline Steinberg. Charly a un défaut caché: il prend tout au premier degré. Alors quand son ami Patrick, particulièrement maniaque, lui prête son appartement en lui disant “fais comme chez toi” , Charly le prend au pied de la lettre et va vraiment croire que c’est chez lui. Et quand une voisine geek et sexy débarque pour séduire le propriétaire, les ennuis pour Patrick ne font que commencer… Et le boulevard du rire aussi. Du même auteur que Une chambre pour deux, Sexfriends et Un jour mon prince viendra… ou pas!. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 22 et samedi 23 mars ainsi que la semaine suivante jeudi 28, vendredi 29 et samedi 30 mars.
************

VENDREDI 22 MARS

  • Conférence. Disney… ou la quête de la cité idéale à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Claude Duval, maître de conférences honoraire à l’université du Maine. L’ouverture en 1955 du premier Parc Disneyland, considéré comme un modèle d’urbanisme, correspond pour Walt Disney (1901-1966), de plus en plus passionné par les problématiques urbanistiques, à la création d’une ville idéale où, l’univers extérieur étant neutralisé, tout est contrôlé et aseptisé et où le présent est occulté. Avec EPCOT, il s’agit de bâtir un type de communauté entièrement nouveau. Celebration, créée en Floride en 1996, n’est pas futuriste mais recrée un passé quasi-mythique et la nostalgie de la petite ville comme antidote au mal urbain. A Marne-la-Vallée, Val d’Europe (28.000 habitants aujourd’hui), autre cité idéale face à l’échec des villes nouvelles, serait, pour ses détracteurs, emblématique “(du) nouveau bonheur français ou (du) monde selon Disney” car c’est bien la recherche du bonheur qui sous-tend les différents projets urbanistiques de l’entreprise. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Ciné-débat. Le temps des forêts à 19h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Projection du documentaire de François-Xavier Drouet en présence du groupement forestier écologique Avenir Forêt. Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d’aujourd’hui dessineront le paysage de demain. Durée du film: 1 heure 43. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Théâtre jeune public. Songe! à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. À partir de 9 ans. Avec la compagnie Florence Lavaud. Très librement adapté de William Shakespeare, Songe! s’inspire du personnage de Puck, lutin malicieux qui nous promène entre jour, nuit, illusion et merveilleux. Il y est question d’amour, de mariage forcé, de fées, de forces de la nature… Du théâtre certes, cependant Florence Lavaud, metteure en scène, rêve avec ce Songe ! d’un poème slamé rock, pour dire la poésie du monde dans une langue et un propos d’aujourd’hui. Elle a ainsi confié l’écriture de l’adaptation à deux slameurs, Marco Codjia et Souleymane Diamanka, écriture à laquelle se mêlent les mots des adolescents qui ont participé à plusieurs chantiers de création sous sa direction. Une musique couleur rock, composée par Benoît Menut et portée par quatre interprètes, un comédien et trois musiciens, pour donner corps et voix aux personnages, Puck, Obéron, les amoureux… Un spectacle haut en couleurs, onirique et joyeux, pour incarner toute la fougue de la jeunesse. Durée: 1 heure. Tarifs de 7 à 14 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Soirée rap. Lacraps à 19h à Brive au Bowling, 6 avenue Léo-Lagrange. Un concert organisé par Grive la Braillarde.Également sur scène Fury 1991 et Beats x Keuss 10. LaCraps, c’est d’abord une Poignée de punchlines, puis 6 albums qui n’ont pas déçu les fans. Du rap traditionnel, influencé par Beat de Boul, Salif, NTM, FF, Arsenik mais aussi par le rap américain, du Wu Tang à Kendrick. Toujours caché sous une casquette ou un chapeau, vous ne verrez jamais ses yeux… du moins pas en photo. Sur scène, peut-être ! Alors venez voir ce que ça donne en live. Entrée 12 euros. Réservation sur le site grivelabraillarde.fr, à la Boîte à Vinyles rue de la République à Brive ou sur place le soir du concert.

  • Lecture spectacle. Dans la solitude des champs de coton à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec le Théâtre du Cri en résidence à la Grange en collaboration avec le Théâtre du Passage. Une lecture mise en espace de la pièce, où le livre – un seul livre pour deux lecteurs ! – serait l’objet du deal : tel était notre projet. Était-il pertinent ? À lire Aline Mura-Brunel nous avons pensé que oui. Dans son ouvrage Des voix dans la nuit, consacré à étudier la pièce de Koltès, elle écrit notamment : ” L’échange dialogué entre les deux personnages […] constitue une métaphore du théâtre, de toute oeuvre adressée et offerte au public dont il s’agit de solliciter le désir. “Cela nous a confortés dans notre entreprise, dont la pertinence (supposée!) n’a pas pour autant exclu la difficulté. Tarif: 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.
  • Soirée à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Soirée karaoké avec Mario à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.
  • Comédie. Fais comme chez toi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Caroline Steinberg. Charly a un défaut caché: il prend tout au premier degré. Alors quand son ami Patrick, particulièrement maniaque, lui prête son appartement en lui disant “fais comme chez toi” , Charly le prend au pied de la lettre et va vraiment croire que c’est chez lui. Et quand une voisine geek et sexy débarque pour séduire le propriétaire, les ennuis pour Patrick ne font que commencer… Et le boulevard du rire aussi. Du même auteur que Une chambre pour deux, Sexfriends et Un jour mon prince viendra… ou pas!. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 23 mars ainsi que la semaine suivante jeudi 28, vendredi 29 et samedi 30 mars.
************

SAMEDI 23 MARS

  • Dédicace. Florian Arfeuillère de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Pour son livre Corrèze-près-Bordeaux. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Atelier jeux nature de 10h30 à 11h30 à Brive à la médiathèque municipale, du centre-ville. Un atelier de construction autour des fleurs, ouvert aux enfants à partir de 4 ans. Le nombre de places étant limité à 12 enfants, les inscriptions et la présence d’un parent sont obligatoires. À l’occasion de l’exposition Jouons avec les livres! d’Emilie VAST, l’équipe de la ludothèque s’est mobilisée pour animer des ateliers pour enfants autour du thème de la nature et leur faire découvrir de nouveaux jeux. Inscriptions au 05.55.18.17.53. D’autres ateliers sont prévus mercredi 27 mars de 15h à 16h30 à la médiathèque Michel Dumas (autour des animaux) et samedi 30 mars de 14h30 à 16h à la médiathèque du centre-ville (construction Tom’Tech Kapla).
  • Projection. C’était l’esprit Manu à 10h30 à Brive au théâtre municipal. En partenariat avec L’Empreinte scène nationale Brive-Tulle. Projection du premier des 5 films réalisés par Peuple et Culture qui ont permis de recueillir les témoignages de plus de 60 anciens employés de la Manufacture d’armes de Tulle, ceci dans le cadre d’événements intitulés “C’était l’esprit Manu” qui seront programmés tout au long de l’année 2019. Premier volet: On était Manu, l’ascenseur social, ou comment par l’excellence de son école d’apprentissage la Manu a formé toutes générations confondues, des milliers d’ouvriers d’État, de techniciens et d’ingénieurs aux différents métiers de l’industrie; comment elle a permis à des jeunes gens issus de milieux très modestes de se former et de s’élever socialement et, grâce à l’émergence de ces «ouvriers-paysans, de maintenir un paysage rural. Entrée libre. Infos auprès de la Ville de Tulle, culture et coopérations au 05.55.21.73.96 ou à agnes.gameiro@ville-tulle.fr. À noter à venir du 30 mars 2019 au 11 janvier 2020, une exposition “Une vie à la Manu” qui se tiendra au musée des armes et au musée du Cloître à Tulle.
  • Rencontre. De Balzac à Modiano avec Aline Mura-Brunel à 15h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Aline Mura-Brunel, professeur des universités, enseigne la littérature française des 19e et 20e siècles à l’université de Pau. De manière originale, elle propose un voyage aux frontières de la critique littéraire, de la recherche universitaire et de la théorie de la littérature, dans un domaine où évidemment toute hypothèse et toute conclusion se révèlent absolument précaires. Durée: 1 heure.Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Café ciné autour de Wes Anderson à 18h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Le Café ciné est ouvert à tous les curieux qui ont envie de découvrir différents univers cinématographiques. Au moment même où Wes Anderson tourne son dernier film The French Dispatch à Angoulême, Bastien Champougny vous propose d’explorer l’univers décalé de ce réalisateur américain. Cinéaste à l’esthétique surréaliste et aux personnages loufoques hauts en couleur, ce dandy du cinéma hollywoodien a réalisé une dizaine de longs métrages (Bottle Rocket, Rushmore, La Famille Tenenbaum, La Vie aquatique, À bord du Darjeeling Limited, Fantastic Mr. Fox, Moonrise Kingdom, The Grand Budapest Hotel et L’Île aux chiens) à la créativité singulière. Scénariste et producteur de tous ses films, Wes Anderson aime à s’entourer d’acteurs et de collaborateurs fidèles tels Bill Murray, Owen Wilson et Jason Schwartzman… Oscarisé à trois reprises, il a été récompensé pour Moonrise Kingdom en 2013 (meilleur scénario original) et a décroché deux statuettes grâce à The Grand Budapest Hotel en 2015 (meilleur scénario original et meilleur réalisateur). Infos au 05.55.74.20.51.
  • Théâtre jeune public. Mille Ans à 18h30 à Brive au centre Raoul Dautry aux Chapélies. Avec la compagnie A K Entrepôt. Sur l’île de Diamezek, Milan est le dernier enfant. Les autres ont depuis longtemps grandi et rejoint le continent. Seul au milieu des adultes, Milan les conseille, tel un sage. Dans son île au bout du monde, le temps n’en finit pas de passer, et il rêve d’une vie qui commencerait enfin. Un visiteur inattendu va dérégler la confortable routine, et donner de drôles d’idées à l’enfant… Après En UN éclat, Laurance Henry continue d’explorer les territoires d’enfance communs à tous les âges. Dans cette pièce délicate et émouvante écrite sur mesure, on retrouve toute la subtilité de l’auteur québécois Marc-Antoine Cyr, relayée sur le plateau par deux interprètes au jeu inventif, mais aussi par une scénographie extrêmement soignée et le travail plastique qui constituent la marque de fabrique de la compagnie. Durée: 1 heure. Tarifs de 7 à 14 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également mardi 26 mars à 18h30 au théâtre de Tulle.
  • Soirée musique à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. Baptiste Ventadour à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Un musicien de rue pour animer la soirée. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.

  • Musiques actuelles. La Maison Tellier + Phaon + Samaka à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Primitifs Modernes, le sixième album de La Maison Tellier est le disque du grand retour des guitares et de chansons enregistrées vives – « live ». Plus que jamais, La Maison Tellier est la réunion de cinq musiciens qui offrent le meilleur d’eux-mêmes pour délivrer des chansons qui s’impriment dans les mémoires. La musique épouse cet élan en un disque physique et charnel, incarné en onze chansons qui se fraient leur chemin jusqu’à nous, convoquant la mélancolie douce des textes d’Alain Souchon ou Yves Simon, galvanisée par l’électricité d’un rock au classicisme élégant hérité du rock américain des années 90 à la manière de R.E.M. Phaon n’est pas un mythe. Il est tel Bambi dans les feux envoûtants d’une Auverland roulant à toute berzingue sur les routes sinueuses d’une pop-rock revêtue d’électro (Métronomy / BRNS / Camille / Dépêche Mode). Les synthés analo dépoussiérés sont tantôt délicats, tantôt sombres mais surtout savamment léchés, dignes d’une première toilette autonome sans l’aide maternelle d’un cervidé fraîchement disparu. Samaka, duo pop folk guitare/voix, rencontre entre deux Français originaires de Corrèze, évoque la nouvelle génération d’artistes qui façonne les musiques actuelles. La guitare rythmique, menée par Lenny Demeyer appréhende les vagues émotionnelles, en jouant sur les sentiments, entre le noir et le blanc, comme une ambivalence. La voix d’Axelle Perrier, quant à elle, oscille entre puissance et légèreté avec des accents rock, soul et parfois même ethnique.Tarifs: 15,50 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Fais comme chez toi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Caroline Steinberg. Charly a un défaut caché: il prend tout au premier degré. Alors quand son ami Patrick, particulièrement maniaque, lui prête son appartement en lui disant “fais comme chez toi” , Charly le prend au pied de la lettre et va vraiment croire que c’est chez lui. Et quand une voisine geek et sexy débarque pour séduire le propriétaire, les ennuis pour Patrick ne font que commencer… Et le boulevard du rire aussi. Du même auteur que Une chambre pour deux, Sexfriends et Un jour mon prince viendra… ou pas!. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 28, vendredi 29 et samedi 30 mars.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Florian Eymann à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Une exposition des œuvres de Florian Eyman, artiste autodidacte internationalement connu, proposée en partenariat avec Maecene Arts. “Les visages, les expressions, les marques du temps sont déconstruits et réinterprétés avec une attention toute particulière. La forme et le fond se confondent, libérés des influences académiques dont souvent se passe l’autodidacte”, e)xlique Laurent Cadeau, président de Maecene Arts. “La matière exalte les sensations, la déconstruction évoque sans jamais suggérer, et l’imagination sera toujours sollicitée pour déceler l’essence d’une photographie brouillée par les humeurs de l’artiste. Seulement alors, les acteurs de ces petites histoires, toujours inscrites dans la Grande, révèleront à l’œil curieux leur force, leur caractère et parfois leurs vices. Il nous fait découvrir que les standards figuratifs peuvent être transcendés par des touches de peintures explosives et abstraites qui cachent partiellement l’œuvre et qui laissent l’imaginaire s’emballer.” Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 31 mars 2019.
  • Vitrail, la lumière sculptée à Brive au Centre municipal d’arts plastiques, 5 avenue Bourzat. Une exposition du verrier Léo Amery. Leo Amery est né à Londres, il a découvert l’art du vitrail à San Francisco en Californie quand il avait 18 ans. Après avoir travaillé en Angleterre, l’artiste est aujourd’hui installé à Martel. Il expose son travail depuis 1985 aussi bien en galeries publiques que privées, dans des salons nationaux et internationaux et dans des centres d’exposition. Il travaille avec deux galeries d’art suisses (la Galerie Orly à Bâle et la Galerie du Solstice près de Neuchatel). Le Glassmuseum d’Ebeltoft au Danemark et le Musée du Vitrail de Cursay Sur Vonne en France, possèdent chacun une de ses œuvres dans leur collection permanente. Depuis 1995, il a développé une technique de présentation du vitrail (appelée “vitrail-relief”). Ses œuvres sont exposées sur un mur mais décalées de sa surface par quelques centimètres, ceci pour permettre le reflet des couleurs et de la forme du vitrail sur le mur. Cela préserve le concept essentiel du vitrail qui est le passage de la lumière et permet d’accrocher l’œuvre ou de la déplacer aussi facilement que si c’était un tableau. Visite guidée par l’artiste le mercredi 20 mars à 16h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 10 avril 2019.
  • Jouons avec les livres d’Émilie Vast à Brive dans le grand hall de la médiathèque municipale et à la médiathèque Michel Dumas aux Chapélies. Partez à la découverte du monde d’Emilie Vast, auteure-illustratrice, au travers de différents tableaux présentés dans les médiathèques du centre-ville et des Chapélies. De sympathiques modules ludiques pour que le jeu invite à la lecture, pour que la lecture se prolonge dans le jeu. Cette exposition est une invitation à pénétrer dans l’univers graphique d’Emilie Vast. L’exposition que propose Émilie est basée ici sur une partie de ses ouvrages : Océan, le noir et les couleurs, Chamour, Il était un arbre, De papa en papa, De maman en maman et En t’attendant des éditions MeMo. Dans le cadre de cette exposition, 2 ateliers créatifs sont programmés avec Émilie Vast, le mercredi 20 mars, à 10h, à la médiathèque Michel Dumas, et à 15h, à la médiathèque du centre-ville (places limitées, sur inscription, durée 2 heures). Entrée libre. Ouverture de la médiathèque du centre: mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Ouverture de celle aux Chapélies: lundi, mardi et jeudi de 14h à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h, samedi de 9h30 à 12h (sauf vacances scolaires). Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 6 avril 2019.
  • Paroles de mosaïque à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Lise Arcangeli utilise la mosaïque comme un langage libre en jouant avec les couleurs, les formes, les matières… L’artiste aime à dire qu’elle casse la matière brute afin de la reconstruire. Elle met en scène avec talent la pierre, l’émail, le verre, le ciment… dans un mouvement perpétuel et apporte toute sa splendeur à la matière qui devient œuvre d’art. Dans cette exposition, vous découvrirez une vingtaine de tableaux figuratifs ou abstraits. Autant de thèmes que d’humeurs, l’artiste s’inspire de ses rêveries et met en lumière ses tesselles pour vous raconter des histoires. Un travail d’une minutie extrême, savant mélange de création et de savoir-faire. Lise Arcangeli est mosaïste d’art depuis une vingtaine d’années. Elle a toujours aimé dessiner mais voue une véritable passion à la mosaïque qui s’est transformée en métier. Après s’être formée auprès de grands noms, elle décide de faire le grand saut et installe son atelier à Bilhac en Corrèze. À noter que Lise Arcangeli organise des stages de mosaïque au sein de son atelier et intervient au Centre culturel de Brive pour des ateliers d’initiation (enfants et adultes).
Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 mars 2019.
  • Paléosculptures à Brive à la bibliothèque du campus universitaire. Une exposition qui vous entraîne à la rencontre d’animaux préhistoriques disparus. Elle est le fruit d’une étroite collaboration entre l’équipe de la bibliothèque universitaire des Sciences et Techniques – Sports, l’artiste-plasticien Joseph Kawerk, et le professeur des universités Daniel Petit. Au carrefour des arts et des sciences, Paléosculptures s’attache à contextualiser techniquement et scientifiquement l’impressionnant travail de reconstitution paléontologique de l’artiste. Les panneaux explicatifs présentés en support permettent de mieux appréhender les méthodes employées par Joseph Kawerk, mais également de comprendre l’importance que représente un solide corpus documentaire dans l’élaboration de son travail. Un éclairage paléozoologique proposé par le biologiste Daniel Petit est également présenté. Venez-vous mesurer à l’ours des cavernes et au dinictis felina. Une visite guidée gratuite et sans inscription est proposée samedi 23 mars à 14h. La visite dure une heure et est menée par Joseph Kawerk et un membre de l’équipe de la bibliothèque. Infos au 05.55.86.48.04 ou bubrive@unilim.fr. Entrée libre. Du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30 et le samedi de 11h à 18h. Infos au 05.55.86.48.04. Jusqu’au 31 mars 2019.
  • Lutetia, 1945. Le retour des déportés à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Pour de nombreux déportés, l’hôtel Lutetia situé à Paris a constitué un moment important de leur retour en France. Durant quatre mois, du 26 avril à la fin du mois d’août 1945, ce lieu accueillit les rescapés des camps, français mais aussi étrangers. Cette exposition aborde les différents aspects de cet accueil : le choix de ce lieu, la réquisition de l’hôtel, l’encadrement, les équipes médicales, les équipes de militaires chargées du contrôle des arrivants, les bénévoles chargés de la logistique… Si le Lutetia fut un lieu de retour à la vie, il fut aussi celui de la prise de conscience de l’ampleur de la tragédie par la population et surtout par les familles venues, chaque jour attendre leurs proches et chercher des nouvelles. Le bilan est terrible. 166.000 déportés de France, parmi lesquels 76.000 Juifs dont 11.000 enfants. 48.000 d’entre eux sont rapatriés en France, dont 3 000 Juifs. D’après les estimations de notre Fondation, un tiers va passer par le Lutetia. Exposition réalisée par l’AFMD de Paris (Amis de la fondation pour la mémoire de la déportation). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 4 avril 2019.
  • Figures de l’animal à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Qu’est-ce qu’un animal? La réponse à la question paraît simple: tout être vivant qui n’appartient pas à l’espèce humaine. Cette définition courte laisse pourtant des zones grises du coté du seuil où commence la vie et à l’autre bout où elle construit une frontière entre les espèces supérieures, dont la réalité s’amenuise sous l’effet de découvertes révélant des porosités tant en ce qui concerne l’habileté, que l’émotion, l’intelligence ou encore du langage. Les récentes polémiques sur la souffrance animale, amplifiant celles antérieures portant sur l’usage des fourrures ou qualifiant de domination esclavagiste nos rapports aux animaux domestiques et plus encore familiers, montrent la fragilité et la complexité de notre position. Les processus de civilisation visent en effet à construire un positionnement autonome par rapport à l’environnement qui réduit les risques dus à son instabilité et donc à l’égard des animaux quels qu’ils soient. Ils associent mise à distance, curiosité, appropriation carnivore, asservissement opportuniste ou sujétion affective. Dans le rapport à l’animal, l’homme cherche à définir sa singularité, la nature de ce qui constitue le fond de son identité. L’animal à cause de ses proximités multiples (physiques et comportementales), est à la fois l’illustration de l’écart qu’il ressent et la manifestation d’une continuité qui le raccroche au grand ensemble de la planète. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h y compris les jours fériés. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 16 juin 2019.