VOS SORTIES DE L’ETE

Agrandir le texte Réduire le texte Recommender cet article Imprimer ce billet

LUNDI 25 AOUT

  • opera sedieresOpéraLe Téléphone et Le Médium à 21h à Sédières. Deux opéras de Gian Carlo Menotti. Mise en scène : Claude Montagné. Direction musicale : Jérôme Devaud. Forum Sinfonietta Ensemble (version originale pour 15 instrumentistes) et Théâtre de la Chélidoine. En première partie, Le Téléphone (20′), un opéra bouffe en un acte pour deux chanteurs. Ben vient faire sa demande en mariage à Lucy avant son départ éminent. Malheureusement pour lui, son projet est constamment interrompu par le téléphone. Puis Le Médium (60′), une tragédie en 2 actes. Madame Flora, médium, assistée par sa fille Monica et par Toby, un adolescent muet d’origine bohémienne propose des séances de spiritisme dans son modeste logement. Ils ont mis en place un véritable théâtre d’illusions servant la crédulité des « clients ». Tarifs: 30 et 25 euros orchestre, 20 et 15 euros en tribune, 10 euros pour les 9 à 14 ans. Infos au 05.55.27.76.40 et sur sedieres.fr. Egalement le lendemain mardi 26 août.

************

MARDI 26 AOUT

  • Marché de producteurs de pays à partir de 17h  au Saillant. Un marché festif rassemblant uniquement des producteurs, avec la possibilité de déguster sur place et une ambiance musicale.
  • opera sedieresOpéraLe Téléphone et Le Médium à 21h à Sédières. Deux opéras de Gian Carlo Menotti. Mise en scène : Claude Montagné. Direction musicale : Jérôme Devaud. Forum Sinfonietta Ensemble (version originale pour 15 instrumentistes) et Théâtre de la Chélidoine. En première partie, Le Téléphone (20′), un opéra bouffe en un acte pour deux chanteurs. Ben vient faire sa demande en mariage à Lucy avant son départ éminent. Malheureusement pour lui, son projet est constamment interrompu par le téléphone. Puis Le Médium (60′), une tragédie en 2 actes. Madame Flora, médium, assistée par sa fille Monica et par Toby, un adolescent muet d’origine bohémienne propose des séances de spiritisme dans son modeste logement. Ils ont mis en place un véritable théâtre d’illusions servant la crédulité des « clients ». Tarifs: 30 et 25 euros orchestre, 20 et 15 euros en tribune, 10 euros pour les 9 à 14 ans. Infos au 05.55.27.76.40 et sur sedieres.fr.

************

MERCREDI 27 AOUT

  • Marché de producteurs de pays à partir de 17h  à Chartrier-Ferrière. Un marché festif rassemblant uniquement des producteurs, avec la possibilité de déguster sur place et une ambiance musicale.

************

JEUDI 28 AOUT

  • Marché de producteurs de pays à partir de 17h  à Sainte-Féréole. Un marché festif rassemblant uniquement des producteurs, avec la possibilité de déguster sur place et une ambiance musicale.

************

VENDREDI 29 AOUT

  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

************

SAMEDI 30 AOUT

Festival-de-l-elevage1-pano

  • Festival de l’élevage de 9h à 18h à Brive, halle Georges Brassens. Ce rendez-vous incontournable des éleveurs régionaux avec le public offre de nouveau son lot de dégustations de produits locaux, de concours agricoles, et d’exposition de matériel agricole, le tout sous la halle Brassens flambant neuve. Un grand bol d’air de terroir. Entrée libre. Infos au 05.55.24.08.80. Egalement le lendemain dimanche 31 août.
  • Soirée Blues etc à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

************

DIMANCHE 31 AOUT

Festival-de-lelevage-pano2

  • Festival de l’élevage de 9h à 18h à Brive, halle Georges Brassens. Ce rendez-vous incontournable des éleveurs régionaux avec le public offre de nouveau son lot de dégustations de produits locaux, de concours agricoles, et d’exposition de matériel agricole, le tout sous la halle Brassens flambant neuve. Entrée libre. Infos au 05.55.24.08.80.
  • Fête du four à partir de 9h à Donzenac. Fête du village où diverses animations sont organisées tout au long de la journée. Jeux intervillages, concours de pétanque, vieux métiers, ateliers pour les enfants, bal en soirée. Le trail du Four est organisé, de 7 ou 14 km. Entrée libre. Infos au 06.10.82.88.14.

************

LES GRIGNOTTAPEROS DU JEUDI

  •  Les Grignottapéros du jeudi à partir de 19h à Brive, avenue de Paris. C’est une nouveauté. L’Office de tourisme et les bars de l’avenue ont concocté ces rendez-vous mis en place tout l’été du 8 juillet au 4 septembre. Il s’agit d’un concert gratuit avec possibilité d’assiettes de tapas aux bars Le Café de Paris, Le Sweet, Le Brune. Infos au 05.55.24.08.80 et sur brive-tourisme.com.

************

LES BRUNCHS DU MARCHE LE SAMEDI

brunch du marche.photo sylvain marchou

  • Les Brunchs du marché samedi à partir de 11h30 à Brive, place du Théâtre municipal. Un rendez-vous qui vous accompagne tout l’été chaque  samedi en fin de matinée jusqu’au 6 septembre. Ces Brunchs musicaux avaient eu un grand succès l’an dernier. Quoi de plus agréable qu’une dégustation de produits vus sur les étals du marché quelques minutes plus tôt, tout en profitant de la musique ! Jusqu’à 14h30. Tarif : assiette et boisson pour 12 euros et le concert est gratuit. Infos auprès de l’Office de tourisme du pays de Brive au 05.55.24.08.80.

************

LES MARCHES DE PRODUCTEURS DE PAYS 

  • Marché-av-parisLes Marché de producteurs de pays ont lieu à partir de 17h à Brive, place du Civoire. Composés uniquement de producteurs fermiers et artisanaux, ces MPP privilégient le contact direct entre producteur et consommateur. Des produits que vous pourrez même consommer sur place. Des tables et sièges sont mis à votre disposition et même de quoi cuire votre viande. Le tout dans une ambiance musicale. Il en existe de réguliers tout au long de l’été (mardi au Saillant, mercredi à Chartrier-Ferrière et jeudi à Sainte-Féréole) et des événementiels (dimanches 6 juillet et 24 aout à Brive, samedi 20 septembre à Cosnac). Une occasion de découvrir autrement gastronomie et le territoire.

************

PIQUE-NIQUES BLANCS DE L’ETE

pique-nique blanc

  • Les Pique-niques blancs de l’été à partir de 19h aux Jardins d’Eyrignac. De belles soirées estivales au coeur de la Roseraie blanche. Les amateurs de pique-niques seront comblés, profitant de l’ambiance lounge, dance et chill ou. Un barman et un DJ animeront la soirée au milieu des lumières d’ambiance du jardin blanc. Tarifs : 6,50 à 15 euros, incluant visite libre des jardins, balade sur les sentiers botaniques, pique-nique dans la Roseraie blanche et animation musicale. Rendez-vous ainsi tous les lundis jusqu’au 18 août. Infos au 05.53.28.99.71 et sur eyrignac.com.

************

LES EXPOS A VOIR

  • expo Ben copieJ’écris donc je suis à Brive au Garage, avenue Edouard-Herriot. Après les silhouettes et les contours de La ligne claire, les tracés de J’écris donc je suis, cette exposition qui s’ouvre ce 21 juin, est une invitation à plusieurs entrées. Celle de Ben et du collectif La Station. Mais c’est aussi la présence d’autres artistes invités par ces derniers. Vous pourrez y voir des ouvres de Ben, Gilbert Caty, Marc Chevalier, Aurélien Cornut-Gentille, Nathan Crothers, Jean-Baptiste Ganne, Alexandra Guillot,Thierry Lagalla, Sandra Lecoq, Emmanuelle Nègre, Gérald Panighi, François Paris, Florian Pugnaire, David Raffini, Vivien Roubaud, Stéphane Steiner, Cédric Teisseire, Agnès Vitani, Tatiana Wolska – J. Lizène, A. Labelle-Rojoux, J. Halbert. Avec J’écris donc je suis, Le Garage s’ouvre à l’expérimentation, celle de construire une exposition avec « le désir de déplacer des objets et de mesurer ce qu’il advient lorsqu’ils se trouvent dans un même espace à un même moment » pour reprendre les propos de Jean-Baptiste Ganne. L’essentiel étant de faire confiance aux artistes. Vernissage vendredi 20 juin à 19h en présence des artistes. A noter également un débat vendredi 20 juin à 19h30, Ben et Thierry Lagalla et une rencontre  samedi 21 juin à partir 14h avec une visite de l’exposition proposée par les artistes. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h et dimanche de 15h à 18h (fermé le lundi). Infos au 05.55.18.17.70 et sur garage.brive.fr. Jusqu’au 7 septembre 2014.

ernest rupin

  • Ernest Rupin : un érudit à la croisée des chemins à Brive au musée Labenche et à la chapelle Saint-Libéral. Cet été, le musée Labenche et la chapelle Saint-Libéral accueillent une rétrospective sur la vie et l’oeuvre d’Ernest Rupin. Organisée en deux parties complémentaires, cette exposition inédite présente, d’une part, les collections rassemblées par le premier conservateur du musée et, d’autre part, son oeuvre photographique réalisée entre les années 1878 et 1909. Pour la première fois, le parcours scientifique et artistique de cet érudit atypique et surdoué sera ainsi dévoilé grâce à la réunion des objets rassemblés par lui et des ouvrages, dessins, tableaux et photographies réalisés de sa main. L’occasion de mettre en lumière le travail de ce pionnier de la conservation mais aussi d’analyser les différentes définitions du patrimoine qui coexistent et se succèdent au cours de son mandat de conservateur. Salle d’exposition du musée: de 10h à 12h et de 13h30 à 18h30 sauf le mardi. Chapelle Saint-Libéral: du mardi au samedi de 10h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.70. Jusqu’au 31 août.
  • Affiche liberationLa Libération vue à travers l’affiche à Brive au centre Edmond Michelet. Dans le cadre des commémorations du 70e anniversaire de la Libération, le musée Edmond-Michelet met en valeur ses collections en présentant une sélection d’une quarantaine d’affiches de propagande éditées entre 1944 et 1945, accompagnées de documents et d’objets d’époque. Parmi les moyens de propagande employés durant la Seconde Guerre mondiale, l’affiche tint une place importante, et fut largement utilisée entre 1940 et 1944 par le régime de Vichy et les autorités allemandes. Les affiches ne disparurent pas pour autant des murs de France au moment de la Libération. Déployant d’immenses moyens matériels et humains pour débarquer sur le sol français et vaincre l’Allemagne nazie, les Alliés ne négligèrent pas l’aspect psychologique de la guerre à mener, et éditèrent aussi des affiches à l’adresse des populations des pays libérés. Cherchant à gagner une légitimité qui n’était pas acquise avant le Débarquement de Normandie, le Gouvernement provisoire de la République française fit aussi appel aux mêmes moyens pour rassembler les Français autour du général de Gaulle. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au vendredi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 15 novembre 2014.
  • affiches footLe football à Brive et dans le monde à Brive à la maison municipale des sports, 8 avenue André-Jalinat. À l’occasion de la Coupe du monde, mais aussi des 90 ans de l’Étoile sportive de Brive, pour un retour sur l’histoire du club. Brive terre de rugby. Oui, mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le premier sport de la ville en nombre de licenciés est le football. 856 contre 750. Une réalité qui montre l’importance de ce jeu. Horaires : de 9h à 12h et 14h30 à 18h30 du lundi au vendredi. Entrée libre. Infos au 05.55.18.15.90. Vous pouvez également consulter notre article de présentation La planète foot. Jusqu’au 15 septembre.
  • expo cinema policierLe cinéma policier, 40 ans de preuves Brive à la médiathèque municipale. Issu d’imaginations débridées et tortueuses, ou plus simplement adapté de faits divers, le « polar » est né quelques décades avant le cinéma, et a très vite permis à celui-ci de puiser dans son formidable réservoir. Cette exposition retrace l’histoire déjà fournie du polar  littéraire ou cinématographique de Chandler à Grangé, en passant par Simenon, ou de Clouzot aux frères Cohen, sans oublier Hitchcock. Entrée libre. Ouverte mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 6 septembre.
  • Peintres dans la rue à Brive place Hyllaire et rue de la République. Déjà à Noel, la rue de la République exposait des artistes dans les boutiques inoccupées. Cet été, du 4 juillet à fin août, elle se lance dans une autre formule: tous les vendredis, les artistes, peintres, aquarellistes, caricaturistes… peuvent exposées leurs oeuvres à la vente en extérieur et même continuer à travailler. Une galerie à ciel ouvert en quelque sorte. Avis aux artistes intéressés, ils doivent au préalable prendre contact auprès de Christophe Gerbou au 05.55.17.94.48 pour s’inscrire (10 euros pour les 2 mois sans obligation d’être présent chaque vendredi).
  • Expo centre culturelEn territoire élémentaire à Brive au centre culturel, 31, avenue Jean-Jaurès. Peintures et sculptures de Sébastien Barouch. Le travail avec la nature de ce jeune artiste plasticien révèle une représentation qui navigue entre et art contemporain et arts premiers qui le fascinent. Un aspect sauvage et cosmique. Amoureux du brut, des pigments forts et brillants, de l’énergie basique des couleurs et des formes primitives, Sébastien Baroukh travaille depuis une vingtaine d’années les matières et leurs interactions. L’artiste utilise l’huile sur des toiles grand format mais aussi une combinaison d’éléments naturels ainsi que des rebuts glanés où le temps a imprimé sa marque pour réaliser des sculptures, des oeuvres en haut-relief et des installations. Le peintre sculpte, gratte et applique les couleurs avec passion sur ses oeuvres. Sa toile est aussi cousue, découpée, des matières plastiques y sont fondues avec une volonté quasi alchimique ou vaudou. Sébastien Barouch puise également ses influences dans la peinture de Gauguin, d’Anselm Kiefer ou de Paul Rebeyrolle. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h. Infos au 05.55.74.20.51 et sur centreculturelbrive.org. Jusqu’au 28 août.
  • lachanietteBernard Lachaniette à Brive à la librairie Livresse, 14 bis rue Elie Breuil. Papiers collés, émaux, estampes érotiques et bronzes, sans oublier son nouveau livre d’artiste, Précis de la pêche aux papillons, publié aux Editions de la Regondie, pour lequel il a écrit 176 vers octosyllabes et dessiné onze estampes. L’ensemble, inclus dans un mobile en acier a été tiré à 55 exemplaires. Bernard Lachaniette, originaire de Limoges, peintre, émailleur, sculpteur, vit à Brive depuis quelques années. Son travail est reconnu et apprécié depuis longtemps en Limousin et ailleurs. Dans ses nouveaux collages, il retrouve ses thèmes de prédilection, poissons, sirènes, oiseaux et papillons, bestiaire coloré et joyeux. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h. Visite possible en dehors de ces horaires sur RDV seulement. Infos au 05.55.74.26.76 ou 06.70.79.91.02. Jusqu’au 20 septembre.
  • affiche expo colratRef. 071416 d’Antoine Clorat à Tulle à la Cour des arts, rue des Portes Chanac. Artiste plasticien, vivant à Egletons en Corrèze, Antoine Clorat travaille en écho à des lieux, des histoires et leurs traces : «s’installant»  dans un contexte, le dialogue s‘établit alors et prend place dans des topos. « A un moment donné, ils ont du décider de construire quelques étages et ensuite ils ont du trouver qu’après tout ce n’était pas une si bonne idée. Alors ils les ont démolis en laissant le chaînage [...]. Une suppression d’étages inutiles, que l’on pourrait qualifier de « désarchitecturation’ ». Après tout, ce n’est pas obligatoire. […] Là est tout l’intérêt de cet endroit. » (Robert Smithson). Vernissage samedi 5 juillet à 11h30. Entrée gratuite. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu’au 22 août
  • expo tulleAndré Mazeyrie. Carnet d’un médecin dans la guerre 1914/1918 à Tulle au Musée des armes. Dans le cadre des commémorations autour du centenaire de la 1ère guerre mondiale, le musée des Armes présente une exposition des croquis de guerre inédits d’André Mazeyrie, médecin pendant le conflit. L’exposition est construite autour d’un volumineux album réalisé par André Mazeyrie, intitulé Croquis de guerre, présenté et intégralement numérisé pour en permettre sa consultation. Elle propose de suivre le parcours de ce médecin, à travers ses dessins, de Tulle à Châlons, au coeur des combats dans les Vosges autour de Munster, puis à l’arrière dans les hôpitaux militaires de la Marne et de l’Aisne. Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30, ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 24 novembre 2014.
  • Histoires de clocher au musée du cloître de Tulle, salle du rez-de-chaussée. L’Etat vient d’engager une importante campagne de travaux de restauration sur le clocher de la cathédrale de Tulle. L’occasion est donnée, pendant la durée du chantier, de mettre en lumière cette partie de l’édifice à travers les représentations figurées présentes au sein des collections du musée. Cette exposition invite à découvrir ces images peintes, dessinées ou gravées du clocher. Toutes révèlent la prédominance de cet élément architectural dans les représentations de la ville. Du clocher dessiné à celui décrit, poèmes ou légendes rappellent que c’est autour de cet élément architectural que se cristallise une partie de l’identité et de la mémoire collective des habitants forgées dès la fin du XIXe siècle. L’exposition permet à chacun de replacer le clocher dans son environnement, au coeur d’une place dont la topographie a considérablement évolué au cours des siècles. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’à fin 2014.
  • esthethiquesLes esthétiques d’un monde désenchanté à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. A partir du 18 juillet. Vernissage jeudi 17 juillet à 18h. Cette exposition montre comment les artistes traduisent un monde en bascule qui se désenchante. Dans une période de transition difficile où tout ce qui était d’avant se délite, se déstructure tant au niveau du quotidien qu’à celui de la planète, les préoccupations l’emportent souvent sur l’affirmation du plaisir. Les artistes invités l’expriment à travers des thèmes (le corps, la passion ou la violence …) ou des genres (le portrait, le paysage) ou des modes (la peinture, la sculpture, la vidéo etc.). Leurs œuvres s’en trouvent modifiées selon des esthétiques qui bouleversent les habitudes, certains diront la bienséance. Partant de sept ou huit universaux tels que l’altérité, l’amour, la douleur, le sentiment de la perte, le plaisir, la chair, le futur, la frontière, cette exposition montre leurs traitements « esthétiques » selon cette large palette d’expression qui va du rouge au noir, du grave au sourire ou au rire. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Entrée: 4 et 3 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. A noter parallèlement, des lectures partagées d’extraits de romans, poésie, essais sur le thème du désenchantement du monde, samedi 19 juillet à 20h30 à la librairie Vivre d’art sur la place de l’église. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 2 novembre 2014.
  • Sedieres MASQUE CŒURFleuve Congo au domaine de Sédières. En collaboration avec le musée du Quai Branly. L’exposition propose à travers 71 objets et documents, une découverte des traditions artistiques d’Afrique centrale (Gabon, Congo, République Démocratique du Congo). Des forêts situées au nord du fleuve Congo jusqu’aux savanes du sud, le parcours souligne les liens artistiques existant entre les oeuvres produites par les diverses communautés de ces régions, porteuses de cultures et de traditions bien distinctes, mais ayant toutes la langue Bantou en commun. Au-delà des différences entre les Fang, Hemba, Kwélé ou Kota, il existe en effet des styles ou des usages communs qui permettent de mieux comprendre les chefs d’oeuvres d’Afrique Centrale. Ouvert tous les jours de 10h à 18h. Entrée: 4 et 2 euros. A noter la possibilité de prendre un billet commun au tarif de 6 et 3 euros avec l’exposition du musée Sarran. Des ateliers enfants sont également tous les mercredis matins en juillet-31 août à 10h30. Infos au 05.55.27.76.40 et sur sedieres.fr. Jusqu’au 21 septembre 2014.