L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 2 MAI 2017

  • Opéra au cinéma. La Gazza Ladra à 14h à Brive au cinéma CGR. En différé de La Scala de Milan. La Gazza ladra (la pie voleuse) est un opéra italien en deux actes de Gioacchino Rossini créé en 1817. Composé après La Cenerentola, l’opéra remporta un grand succès à sa création et reste aujourd’hui connu pour son ouverture. Cet opéra est le premier d’une longue série d’opéras ” semisérias ” de Rossini. La Gazza Ladra fut créée le 31 mai 1817 à La Scala. Ninetta est une servante dont le père est soldat dans l’armée. Son maître, Fabrizio, a un fils nommé Giannetto qui, lui aussi, est soldat. Ninetta est ravie puisque Fabrizio, à l’arrivée de son fils, la lui donnera en mariage. La réjouissance se transforme en tragédie lorsque l’on découvre qu’une cuillère avec les initiales de Fabrizio a été volée et que Ninetta est immédiatement accusée. Durée: 3 heures 40 avec entractes. Tarifs: 19 et 13 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également les 9, 16 et 23 mai ainsi que le 6 juin.
  • Musiques actuelles. L’Océan électro à 18h30 à Tulle à la médiathèque Éric Rohmer. Une projection proposée avec Peuple et culture en présence du réalisateur Philippe Orreindy. Romain, dit Molécule, compositeur de musique électro, a fait le pari fou de partir 5 semaines sur un chalutier pour y composer un album. Fred, le capitaine responsable du Joseph Roty II et de ses 59 marins, lui, doit pêcher le maximum de merlan bleu dans les eaux glacées de la mer d’Irlande. À l’inverse du capitaine, Romain espère se confronter à la tempête pour nourrir son inspiration. Ces deux regards sur l’océan nous dévoilent une rencontre inattendue entre la musique et l’industrie de la pêche. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Spectacle. Chunky Charcoal à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Une fresque poético-rupestre de Sébastien Barrier. Expérience textuelle, musicale, graphique, jubilatoire, cette performance à six mains explore toutes les voies/voix d’une pensée en train d’éclore. Une page blanche de neuf mètres par trois, un micro. C’est l’espace succinct nécessaire pour que la parole de Sébastien Barrier se déploie librement, comme un flot où se laisser porter. Sébastien Barrier, poète et funambule des mots, vous invite dans les méandres de son espace mental. Un peu comme le début d’un récit, d’une fable. Impossible d’en résumer les contours, inutile de vous gâcher le plaisir la découverte, puisqu’il est question de se perdre, justement, pour mieux se retrouver. Quelques balises simplement. Tout public. Durée: 1 heure 30 environ. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

MERCREDI 3 MAI

  • Ciné goûter. Les Fiancées en folie à 14h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation suédois. A partir de 5 ans. C’est le retour d’un sommet burlesque signé Buster Keaton. Cinquième long métrage (56 min) de « l’homme qui ne souriait jamais », ce classique réalisé en 1925 comporte quelques-uns de ses meilleurs gags. James apprend de la bouche d’un notaire qu’il est l’unique héritier d’une colossale fortune. L’héritage est cependant soumis à une condition impérative : il doit être marié avant son prochain anniversaire. Paniqué, le jeune homme a désormais en tout et pour tout un jour pour se marier. Il a bien une petite idée concernant l’heureuse élue, mais devant les raisons si peu flatteuses de sa demande en mariage, sa bien-aimée refuse de l’épouser…. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Également samedi 6 mai à 14h.

  • Conférence. Blues noir, rock blanc, histoires d’émancipation à 18h15 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle, dans le grand hall. Au cours de deux rencontres (la seconde aura lieu le mercredi suivant 10 mai), Cyril Bouysse propose de revisiter un siècle de musiques populaires nées aux Etats-Unis, et qui ont irrigué quasiment toutes nos sociétés. En rassemblant ses expériences de guitariste, d’enseignant, ses séjours aux racines de ces musiques et un long travail de socio-histoire avec le CNRS, il propose une parole différente de celle habituellement entendue en France, pour ne pas laisser la place à un discours simpliste et normalisant. Et pour être juste avec ces musiques qui par leur vitalité se sont opposées aux institutions, le ton est quelquefois décalé, mais riche et généreux pour rendre ces rencontres passionnantes et vivantes. Extraits sonores, témoignages vidéo, écrits, jeu live et participation du public alternent pour souligner les expériences de vie sensibles des musiciens qui ont porté ces mouvements, et pour remettre du sens dans ces musiques désormais banalisées. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.

************

JEUDI 4 MAI

  • Théâtre. Dans la solitude des champs de coton à 20h30 à Brive en extérieur, rendez-vous devant le Théâtre municipal. Avec La Muse en Circuit, Centre national de création musicale. Roland Auzet met en scène et en musique la célèbre pièce de Bernard-Marie Koltès, dans une version inédite et sous casques. Le public et les actrices ne font qu’un organe déambulatoire où la quête koltésienne se déroule : la question du désir entre deux êtres, en l’occurrence ici des femmes. Des casques pour chaque personne du public seront proposés pour entrer dans l’intime des mots, de la situation et du corps des actrices. Cette démarche cherchera ainsi à dépasser la seule vision de la représentation, à repenser l’espace et révéler des infimes ou entrevoir des failles. Un moment rare de théâtre. À partir de 11 ans. Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 20 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Également le lendemain vendredi 5 mai.

  • Soirée jazz blues Les Brivoiseries à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Musiques actuelles. Oblique à 19h à Tulle, salle Des Lendemains qui chantent. Des beats désarticulés et robustes sous les doigts de Simpson Sanhill, nappés par les synths profonds, le sax charnel et la voix suave de Félix Felp Petit, la basse rondement rock de cet étonnant Thony, les flûtes mystiques et envolées lunaires de Sélim le Chan. Le progressive hop d’Oblique, une musique empreinte de jazz, de soul, de rock progressif et de hip-hop offbeat. Début du concert à 20h. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Musiques actuelles. T’as vu c’que t’écoutes?! à 19h à Meymac au cinéma Le Soubise. On se demande tous comment Lady Gaga a détrôné Madona. Pourquoi Booba a arrêté le rap pour chuchoter dans un vocoder. Comment Ringo Starr s’y est pris pour rester dans les Beatles, malgré un physique ingrat et un jeu approximatif. Sapritch, ex-professeur remplaçant au conservatoire de Tulle et auteur de Sigles et abréviations dans le monde des métiers du spectacle vivant s’est fixé pour mission de réunir les auditeurs de Skyrock et les abonnés à Télérama afin de leur transmettre sa vision de l’évolution du monde musical des années 30 à nos jours: une histoire des musiques actuelles. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. L’amour, c’est mieux à trois à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante d’Alice Gaulon et Simon Leblond. 1 mec, 1 nana, 1 gosse, 3 raisons de rester célibataire. Selfies, mojito et grasse mat, leur vie de célibataire est parfaite. Ils se rencontrent et font la pire erreur de leur vie : un gosse ! La nuit ils dansaient la salsa, maintenant ils rêvent de dormir. Le jour ils jouaient à Candy Crush, maintenant ils regardent Gulli. Entre crise de couple, combats de biberons, les conseils d’une belle sœur grande gueule et d’un bobo je sais tout, venez découvrir que l’amour c’est mieux à trois, la comédie dans l’air du temps qui vous fera oublier vos gosses et vous donnera l’envie d’en faire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 5 et samedi 6 mai.
************

VENDREDI 5 MAI

  • Conférence. Les écrivains, les artistes et la guerre de 14-18 à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Anne-Marie Prevot, agrégée de lettres et docteur es lettres. S’intéresser aux écrivains et aux artistes dont les œuvres témoignent de la guerre de 1914-1918, c’est s’interroger sur  l’écriture de cette guerre, à caractère nouveau, par la violence et les horreurs qu’elle engendre. Un cheminement  à travers récits, romans, carnets de guerre et œuvres d’art permettra de dégager des thématiques et des modes d’expression, entre mémoire individuelle et mémoire collective. Comment écrire, décrire, comment représenter la guerre, telles seront les questions soulevées par l’étude de la relation  des écrivains et des artistes avec l’indicible. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Opéra au cinéma. Don Carlo à 20h à Brive au cinéma CGR. A l’occasion de la 80e édition du festival musical de Florence, Don Carlo, en grand opéra de Giuseppe Verdi, sera retransmis en direct. Don Carlos est un opéra est un opéra cinq actes, sur un livret de Joseph Méry et Camille du Locle, d’après Friedrich von Schiller, créé le 11 mars 1867 à l’Opéra de Paris, remanié en 1884, il devient Don Carlo pour la scène italienne. Pour cette 80e, l’Opéra de Florence ouvrira ses portes à un public plus large et plus international en intégrant sa programmation à la troisième saison d’All’Opéra. Dirigé par Zubin Mehta, cette nouvelle production propose des décors et costumes étonnants avec un casting extraordinaire. Don Carlo est le chef-d’œuvre de la maturité de Verdi. Son histoire mêle tensions politiques et religieuses, péripétie amoureuse et tourmente des passions. Cette démesure lyrique met en couleur un drame familial de la cour d’Espagne du 16e siècle. Durée: 3 heures 40 avec entractes. Tarifs: 19 et 13 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive. Replay lundi 22 mai à 14h.
  • Théâtre. Dans la solitude des champs de coton à 20h30 à Brive en extérieur, rendez-vous devant le Théâtre municipal. Avec La Muse en Circuit, Centre national de création musicale. Roland Auzet met en scène et en musique la célèbre pièce de Bernard-Marie Koltès, dans une version inédite et sous casques. Le public et les actrices ne font qu’un organe déambulatoire où la quête koltésienne se déroule : la question du désir entre deux êtres, en l’occurrence ici des femmes. Des casques pour chaque personne du public seront proposés pour entrer dans l’intime des mots, de la situation et du corps des actrices. Cette démarche cherchera ainsi à dépasser la seule vision de la représentation, à repenser l’espace et révéler des infimes ou entrevoir des failles. Un moment rare de théâtre. À partir de 11 ans. Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 20 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Soirée rock avec Session rock à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. Également le lendemain samedi 6 mai.

  • Comédie. L’amour, c’est mieux à trois à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante d’Alice Gaulon et Simon Leblond. 1 mec, 1 nana, 1 gosse, 3 raisons de rester célibataire. Selfies, mojito et grasse mat, leur vie de célibataire est parfaite. Ils se rencontrent et font la pire erreur de leur vie : un gosse ! La nuit ils dansaient la salsa, maintenant ils rêvent de dormir. Le jour ils jouaient à Candy Crush, maintenant ils regardent Gulli. Entre crise de couple, combats de biberons, les conseils d’une belle sœur grande gueule et d’un bobo je sais tout, venez découvrir que l’amour c’est mieux à trois, la comédie dans l’air du temps qui vous fera oublier vos gosses et vous donnera l’envie d’en faire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 6 mai.
************

SAMEDI 6 MAI

 

  • Ciné goûter. Les Fiancées en folie à 14h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation suédois. A partir de 5 ans. C’est le retour d’un sommet burlesque signé Buster Keaton. Cinquième long métrage (56 min) de « l’homme qui ne souriait jamais », ce classique réalisé en 1925 comporte quelques-uns de ses meilleurs gags. James apprend de la bouche d’un notaire qu’il est l’unique héritier d’une colossale fortune. L’héritage est cependant soumis à une condition impérative : il doit être marié avant son prochain anniversaire. Paniqué, le jeune homme a désormais en tout et pour tout un jour pour se marier. Il a bien une petite idée concernant l’heureuse élue, mais devant les raisons si peu flatteuses de sa demande en mariage, sa bien-aimée refuse de l’épouser…. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org.
  • Soirée rock avec Session rock à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. L’amour, c’est mieux à trois à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante d’Alice Gaulon et Simon Leblond. 1 mec, 1 nana, 1 gosse, 3 raisons de rester célibataire. Selfies, mojito et grasse mat, leur vie de célibataire est parfaite. Ils se rencontrent et font la pire erreur de leur vie : un gosse ! La nuit ils dansaient la salsa, maintenant ils rêvent de dormir. Le jour ils jouaient à Candy Crush, maintenant ils regardent Gulli. Entre crise de couple, combats de biberons, les conseils d’une belle sœur grande gueule et d’un bobo je sais tout, venez découvrir que l’amour c’est mieux à trois, la comédie dans l’air du temps qui vous fera oublier vos gosses et vous donnera l’envie d’en faire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 7 MAI

  • Danse. Répétition publique à 16h à Brive en extérieur, place Nelson Mandela aux Chapélies. Un avant-goût de Danse en mai avec cette répétition publique de la manifestation dansée qui est prévue le samedi 13 mai. Avec Muriel Corbel et la centaine de participants de la ville, l’association TUCSS, les centres socioculturels municipaux Raoul Dautry et de Rivet, la Maison des ados, les danseurs amateurs… Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Concert. Miossec. Mammifères à 18h à Tulle aux Lendemains qui chantent. En coproduction avec l’association Elisabeth My Dear. Mammifères a beau être le dixième album studio du barde brestois, il est surtout l’imprévisible et fougueux résultat d’une aventure collective. Un disque conçu dans la spontanéité et l’urgence, sans calculs ni préméditation, sans tambours ni maquettes. Un disque acoustique et dynamique, aux mille couleurs tournoyantes, folk mondial, tango intrépide, valse tzigane, où l’on retrouve la plume singulière d’un Miossec à la tendresse mélancolique et à la pudeur lyrique. Tarif: 18 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Les Peintres du pays de Brive à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Dédiée au développement de l’art pictural, l’association des Peintres du pays de Brive, actuellement présidée par Gérard Boulay, est issue d’un rassemblement d’artistes initié en 1940 à Brive. Elle regroupe au sein de son atelier et des cours qu’elle dispense des artistes d’horizons variés, peintres ou sculpteurs, amateurs ou professionnels, abstraits ou figuratifs. Reposant sur une sélection d’œuvres, cette exposition -par le mélange des univers, des styles et des techniques qu’elle propose- est une invitation à découvrir toute la richesse d’une association qui met à l’honneur l’éclectisme de ses membres et la variété de leurs personnalités artistiques. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 7 mai 2017.

  • Les arts du feu à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. À partir du vendredi 5 mai avec vernissage jeudi 4 mai à 17h30. Cette exposition met en lumière le travail réalisé par le Service des publics du musée auprès de certaines classes de Brive en présentant les réalisations de ces élèves. Le projet mené cette année avec les classes s’attache à établir un lien avec les arts du feu, thème particulièrement riche au sein des collections permanentes du musée Labenche, tout en faisant écho à des pratiques plastiques originales. Les élèves ont donc travaillé sur ce thème à travers les collections du musée. Les classes se sont attardées sur une poterie datant du néolithique ainsi qu’un ensemble de poteries gallo-romaines, notamment sigillées. Un émail champlevé du 13e siècle et des porcelaines de Sèvres ont également été étudiées. Chacune des cinq classes a expérimenté une création propre, bien spécifique. Ont participé les CM1 de l’école Jeanne d’Arc accompagnés d’une artiste plasticienne émailleuse à Limoges, les CE2 de l’école Thérèse Simonet, la classe ULIS de l’école Henri Gérard, les CP-CE1 de l’école Jules Romain et les CE2 de l’école Paul de Salvandy. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 29 mai 2017. Jusqu’au 29 mai 2017.
  • Humour interdit à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. À partir du 6 mai. L’exposition présente des dessins de la Seconde Guerre mondiale, d’inconnus ou d’artistes célèbres, qui ont choisi le crayon pour s’exprimer en fixant leur quotidien dans la France des années noires. Des dessins drôles, touchants, émouvants. Tous nous parlent de notre histoire, et peut-être aussi de notre temps. L’exposition a été réalisée par le Musée départemental de la résistance et de la déportation de Toulouse à partir de ses riches collections iconographiques. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 17 septembre 2017.

  • Calligraphie et enluminure de l’arbre au labyrinthe à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. À partir du 3 mai avec vernissage jeudi 4 mai à 18h30. Flora Aubrun travaille l’art de la calligraphie et de l’enluminure dans son atelier Gryfonne à Brive depuis une dizaine d’années. Passionnée par le dessin des lettres, cette artiste nous fait découvrir ou redécouvrir l’art de la belle écriture. Cette exposition est une invitation au voyage à travers le temps. Les pleins et les déliés d’antan laissent la place à l’imaginaire, ces œuvres nous transportent du Moyen-âge à la Renaissance en passant par l’art nouveau. Son travail, alliant précision du geste, élégance des courbes, énergie des couleurs s’exprime sur papiers, parchemins, toiles et autres supports. L’artiste exploite différentes matières : encre de chine, aquarelle, acrylique, pigment, feuille d’or… créant des jeux de textures qui transportent le regard du visiteur. Un univers composé de mille facettes à la découverte d’un travail à la fois dual, classique et contemporain. Formée à Tours et à Toulouse en calligraphie latine, Flora Aubrun a reçu le Prix Régional des métiers de la tradition avec son œuvre Prière de l’Artisan en 2008. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 31 mai 2017.

  • Le paysage par BABA à Brive à la bibliothèque du campus universitaire. À partir du 3 mai. BABA pour Brive Amateur Beaux-Arts. L’association vous invite à voyager tout le mois de mai sur le thème du paysage traité de plusieurs manières. Onze peintres et quatre sculpteurs ont parcouru les différentes saisons. avec une variété des techniques, des touches, des inspirations et des sentiments. Ces œuvres ont été réalisées, soit dans le cadre du CMAP (Centre municipal d’arts plastiques), soit de manière personnelle. Les peintres: Annick Bary, Anne Marie Brayda Bruno, Guy Dutilleul, Gabrielle Evin Buxeda, Geneviève Guyon, Andrée Lissac, Joelle Marouseau, Hèlène Mermoz, Jean Marie Museux, Nicole Raturas et Solange Vayne. Les sculpteurs : Dominique Mazaleyras, Jean François Faure, Jean-Louis Kammacher, Bernard Latour. Entrée libre. Accessible du lundi au samedi, aux heures d’ouverture de la bibliothèque. Infos au 05.55.26.06.48. Jusqu’au 31 mai 2017.
  • La nature au féminin Merian-Villepreux à Brive à la chapelle de la Providence, 11 bd Jules Ferry. À partir du vendredi 5 mai avec vernissage à 19h30. Anna Maria Sybilla Merian (artiste et naturaliste 1647-1717) et Jeanne Villepreux Power (naturaliste artiste 1794-1871), deux époques, deux femmes qui ont œuvré pour le plaisir du regard, l’enrichissement de nos connaissances et l’éternel bonheur de la culture. L’artiste Anne Lan leur rend hommage dans le cadre de la nouvelle biennale d’Arts et Sciences en Limousin qui présente aussi des œuvres de plusieurs artistes, peintures, sculptures et bandes dessinées. Entrée libre. Tous les jours de 14h à 19h. Jusqu’au 27 mai 2017.
  • La guerre d’Indochine à Tulle au Musée des armes. Partez à la découverte de l’épopée française en Indochine qui divisa les consciences et déchira la communauté nationale. Un hommage aux combattants d’Indochine, qui ont gardé après leur retour la nostalgie d’une terre envoûtante, aux cultures ancestrales, et le souvenir des hommes et des femmes pour lesquels ils se sont battus. Cette exposition est dédiée à ces hommes, militaires français, légionnaires, Africains et Nord-Africains, soldats vietnamiens, cambodgiens et laotiens qui ont servi en Indochine et à tous ceux qui ne sont pas revenus. Une exposition réalisée par l’ONACVG. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 3 juin 2017.
  • Gaston Vuiller chez les magiciens et sorciers de la Corrèze au musée du cloître de Tulle. Le musée du Cloître conserve un fonds important lié à Gaston Vuiller, artiste peintre, dessinateur et voyageur, dont l’oeuvre et le nom restent intimement mêlés à la Corrèze et au village de Gimel-les-Cascades. Ce fonds est aujourd’hui constitué de trente-sept dessins, trois gravures, un autoportrait (peinture à l’huile sur bois), deux grands tableaux de paysages (dépôts du Centre National des Arts Plastiques) et cinq livres illustrés. En 1900, la ville de Tulle acquiert un premier ensemble de dessins parus en 1899 dans trois épisodes de la revue Le Tour du Monde dans un article intitulé « Chez les magiciens et les sorciers de la Corrèze ». Restaurés en 2012, ces œuvres sur papier restent néanmoins fragiles et particulièrement sensibles à la lumière, et pour cette raison ne peuvent être exposées de manière permanente. Ce nouvel accrochage est l’occasion de les découvrir une nouvelle fois et de partir à la rencontre des figures que Gaston Vuillier appelle les magiciens et sorciers de la Corrèze… Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 6 janvier 2018.
  • Marie-Dominique Guibal. Feuilles de figuier à Tulle au musée du cloître, place Berteaud. Porcelaine, dessin, volumes, photographie. Après sa résidence d’artiste à Tulle, Marie-Dominique Guibal a poursuivi son travail sur le trait et la couleur, adhérant à “Esprit Porcelaine, créateurs à Limoges” avec qui elle a réalisé des séries limitées d’assiettes. Ses créations s’articulent avec un travail de dessin et de photographie. Ouvert de 14h à 18h du mardi au samedi. Entrée libre. Infos au 05.55.26.91.05 et sur le site du musée du cloitre. Jusqu’au 29 mai 2017.
  • Une Résidence en Résidence, Les Arques à Meymac et Le sport est un art à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Le CAC propose deux expositions. La première présente les œuvres de plusieurs plasticiens en résidence en 2015 et 2016 aux Ateliers des Arques dans le Lot. La seconde met en avant les relations entre l’art et le sport à travers une trentaine d’œuvres, dans le cadre du festival Les Printemps de Haute-Corrèze. Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 25 juin 2017.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire