L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 11 NOVEMBRE

  • Documentaire. Le transsibérien à 14h15 et à 20h  à Brive au cinéma CGR. Dans le cycle Connaissance du monde. 9 288 Km de voie ferrée à travers la Russie, 7 fuseaux horaires de Moscou à Vladivostok, le Transsibérien est plus qu’une ligne de chemin, c’est une fabuleuse radioscopie de deux continents, l’Eurasie. On découvre l’histoire de la construction puis la vie des passagers, le travail du chef de train, des provodnitsas (les responsables de wagon), le mécanicien… puis le voyage. Réalisé et commenté par Christian Durand. Durée: 2 heures. Tarifs: 8,50 et 4,50 euros. Infos au 0892.688.588  et sur cgrcinemas.fr/brive.
  • Théâtre. En attendant la mouette à 18h à Brive à la Grange de Rivet, rue René Glangeaud. Il s’agit d’une écriture de plateau en écho à la venue aux Treize arches ce jeudi 14 de La Mouette mise en scène par Filip Forgeau. Cette atelier est né d’une rencontre entre des personnes avides de théâtre et des comédiens de l’Etoile grise, compagnie du théâtre de la Grange. Dans une salle de jeu et de sport, les membres d’une famille et leurs amis s’interrogent sur le théâtre, ses formes nouvelles. Que jouer? Imperceptiblement, ils glissent dans l’interprétation de La Mouette d’Anton Tchekhov. Durée: 1 heure. Tarif: 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.
  • Séance spécialeArtemis, cœur d’artichaut à 21h à Brive au cinéma Rex, bd Kœnig. Film-vainqueur du Grand Prix Festival du cinéma de Brive 2013. Réalisé par : Hubert Viel. Avec : Frédérique Barré, Noémie Rosset. Un passage dans la vie d’Artémis, déesse lunaire parachutée dans le monde contemporain. Etudiante en lettres solitaire et mélancolique, sa vie bascule quand elle rencontre l’exubérante nymphe Kalie. Histoire d’une amitié foudroyante. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 6,50 à 5 euros. Infos au 05.55.23.20.01 et sur cinemarex.org.
  • DocumentaireSans soleil à 21h à Brive au cinéma Rex, bd Kœnig. Dans le cadre du mois du documentaire. Réalisé par Chris Marker (1982). Des lettres d’un caméraman free-lance sont lues par une femme inconnue. Deux pays ont particulièrement son attention: le Japon moderne et la Guinée Bissau après sa révolution manquée. Durée: 1 heure 44. Tarifs: 6,50 à 5 euros. Infos au 05.55.23.20.01 et sur cinemarex.org ou lesyeuxverts.com.

************

MARDI 12 NOVEMBRE

  • Musique. Le pont du Scorff à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Claude Barthélemy & l’Occidentale – Le Maxiphone Collectif. C’est une création! Une idée qui démangeait Fred Pouget à la tête de l’Occidentale de Fanfare depuis quelques temps: « inviter dans le cockpit » Claude Barthélémy qui, faut-il le rappeler, a dirigé à deux reprises (cas unique) l’Orchestre national de jazz. Claude Barthélémy va s’emparer du répertoire de l’occidentale, le désosser, le malaxer, le mettre en miroir, en abîmes, en volutes, et les dix comparses seront sur scène pour la première fois à Tulle, pour fêter dans un grand charivari, l’éternelle jeunesse des musiques populaires. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Egalement mardi 5 mars à 14h30 et 20h30 et mercredi 6 mars à 19h.
************

MERCREDI 13 NOVEMBRE

  • Conférence. Jean Patou, une vie sur mesure à 18h30 à Brive au lycée d’Arsonval. Une conférence proposée par l’Alliance française et présentée par Emmanuelle Polle. Journaliste et commissaire d’exposition indépendante, elle est aussi auteur de plusieurs documentaires pour France culture. Grâce aux archives privées inédites de la famille Patou, la conférencière raconte la vie passionnante de Jean Patou et démontre, images à l’appui, l’influence qu’il a eu et qu’il a encore sur les créateurs de haute-couture d’aujourd’hui. Entrée libre. Infos au 05.55.17.80.56 ou 05.55.87.15.68.

************

JEUDI 14 NOVEMBRE

  • Théâtre. La Mouette à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Une création, coproduite avec les Treize arches, de Filip Forgeau d’après Tchekhov. Avec la cie du Désordre. La pièce de Tchekhov est le théâtre des passions, des illusions etd e l’abandon… un théâtre vivant. « La mouette parle de cette pulsion de vie et de cette pulsion de mort, de la création, de l’inspiration, de l’envol, du théâtre, de l’amour… Et de la mort, quelle qu’elle soit, qui plane, telle une mouette au-dessus de nos têtes. Une tragédie, finalement », explique Filip Forgeau. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 18 euros, en réduit 8 et 4 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • DocumentaireLe voile à 21h à Brive au cinéma Rex, bd Kœnig. Dans le cadre du mois du documentaire. Rencontre avec la réalisateur Jérôme Amimer, débat à la suite de la projection. Ils viennent de l’autre côté de la Méditerranée, de l’Algérie. De tout temps, ils font figure d’étrangers, d’immigrés, de musulmans aux yeux des Français. Toujours à part, inassimilables. Indispensables, ils sont devenus invisibles. Pourtant que serait la France d’aujourd’hui sans ces immigrés qui l’ont aidée à bâtir sa croissance, après guerre et au-delà? Le synopsis pourrait se réduire à cette description si le réalisateur n’était pas le fils d’un de ces immigrés à qui il tente de rendre hommage pour retrouver une mémoire intime du silence. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 6,50 à 5 euros. Infos au 05.55.23.20.01 et sur cinemarex.org ou lesyeuxverts.com.
  • Soirée jan session cotton club  à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Chanson humourWally  à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Wally l‘Aveyronnais est toujours aussi allumé. Ses quelques rondeurs en moins n’ont entamé ni la forme généreuse de son humour, ni sa bonne humeur, ni son brio tranquille. Seul avec sa guitare, il amène des textes tout neufs. Quand il chante, on a juste le temps de se dire « il a une belle voix ce… » et hop, c’est fini, il sort une blague. Merveilles de chansons courtes, charme savoureux de ses mots d’esprit, de ses pirouettes, la soirée file comme avec un chouette copain qui serait bourré de talent et qui n’aurait qu’une préoccupation: rendre les gens heureux. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Egalement le lendemain jeudi 29 novembre à 20h30.
  • ComédieThe Cougar.com à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie avec la compagnie Kameo. Elle est snob et rigide. Il est populo et franchouillard. Internet les a fait se rencontrer! Après une correspondance assidue sur internet, Liliane, une  » cougar  » et Raoul, son  » puma  » décident de se rencontrer.  Mais son précédent rendez-vous s’attardant, elle demande à sa propre fille Béatrice d’accueillir son prétendant, sans bien évidemment lui indiquer la vraie nature de ce rendez-vous… Entre ce dragueur populo et cette snob coincée, la rencontre s’annonce chaotique ! Et pourtant… Sur fond de dîner de cons, cette comédie dans l’air du temps réserve bien des surprises. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement vendredi 15 et samedi 16 novembre ainsi que la semaine suivante les jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 novembre.
************

VENDREDI 15 NOVEMBRE

  • Conférence. L’affaire Marie Besnard à 15h à Brive au cinéma Rex. Une conférence proposée par Utatel et animée par J-P Lherminot. Les uns la surnomment « la bonne dame de Loudon », d’autres « la veuve noire ». Dans le département de la Vienne, durant longues 12 années, Marie Besnard sera malmenée entre la rumeur et les expertises scientifiques devant les tribunaux. Durée: 2 heures. Tarif: 5 euros. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Vidéo libre. Le Kerala à 18h30 et à 20h30 à Brive au centre culturel, avenue Jean-Jaurès. Film de Roger Séguy à la découverte de l’Inde du Sud. Cette première partie est consacrée au Kerala. « Sur la côte de Malabar, à l’extrémité Sud-ouest de l’Inde, le petit état du Kerala offre au visiteur une étonnante variété de paysages et un patrimoine culturel exceptionnel. De ce voyage nous retiendrons la gentillesse et l’ouverture d’esprit d’une population éduquée et tolérante… » Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Conférence. Qu’est-ce qu’un centriste? à 20h30 à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Une conférence proposée par le centre d’études et musée Edmond-Michelet animée par Jean-Pierre Rioux, historien et spécialiste de l’histoire contemporaine de la France. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, récemment, La France perd la mémoire et Les Centristes, de Mirabeau à Bayrou. Durée: 1heure. Entrée libre. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr.
  • Session acoustique irlandaise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. The Cougar.com à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie avec la compagnie Kameo. Elle est snob et rigide. Il est populo et franchouillard. Internet les a fait se rencontrer! Après une correspondance assidue sur internet, Liliane, une  » cougar  » et Raoul, son  » puma  » décident de se rencontrer.  Mais son précédent rendez-vous s’attardant, elle demande à sa propre fille Béatrice d’accueillir son prétendant, sans bien évidemment lui indiquer la vraie nature de ce rendez-vous… Entre ce dragueur populo et cette snob coincée, la rencontre s’annonce chaotique ! Et pourtant… Sur fond de dîner de cons, cette comédie dans l’air du temps réserve bien des surprises. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement samedi 16 novembre ainsi que la semaine suivante les jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 novembre.
  • Spectacle. Flamenco de Meligrana à 21h à La Chélidoine à Lestrade Saint Angel. Flamenco de Meligrana est un spectacle qui repose sur une distribution originaire de la ville maure de Grenade, dirigée par le chanteur Jaime Heredia alias El Parrón à la voix sévère et profonde, et majestueuse. Il est accompagné par une autre voix, celle de Manuel Heredia, à la guitare par Luis Mariano et de deux danseurs Lucia Guarnido et Francisco Javier Hidalgo Galero. L’essence du spectacle est l’improvisation. Le naturel et spontanéité émanent des chansons et danses populaires de Grenade. De tous ces ingrédients surgit le Flamenco de Meligrana dont le style allie autant un répertoire contemporain qu’un répertoire classique puisé aux origines du flamenco. Tarif unique: 20 euros. Infos au 05.55.72.55.84 et sur lachelidoine.fr.

************

SAMEDI 16 NOVEMBRE

  • Journée d’étude autour des archives Edmond-Michelet. de 9h à 12h et de 14h à 16h à Brive au campus universitaire de Brive. À l’occasion de la publication du répertoire des archives d’Edmond Michelet, une journée d’études est organisée au campus universitaire. L’intérêt historique des archives et l’itinéraire de l’homme politique seront abordés à travers des interventions de spécialistes. Entrée libre. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr.
  • Lectures. La ronde des histoires à 10h30 à Brive à la médiathèque. Lectures d’albums ou de contes proposées par les bibliothécaires jeunesse de la médiathèque chaque deuxième samedi du mois. Le thème de cette séance: « On est bien entre amis ». Public de 3 à 8 ans. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.81.14.
  • Démonstration. Street art et graffiti à 14h à Brive à la galerie L’Appart (en face de la mairie). Démonstration de street art graffiti lors de l’ouverture de l’exposition des trois peintres Nash, Shore et Ynoxe, qui aura lieu jusqu’au 30 novembre. Ils vous donnent rendez-vous au vernissage à 19h pour échanger sur leur art et profiter des démonstrations de body painting. Entrée libre. Infos au 06.60.27.81.36.
  • Concours d’éloquence à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Les Treize arches organisent ce premier concours d’éloquence. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les mystères de la science sans jamais oser le demander avec des lycées de Brive. Des sujets farfelus et liés aux sciences seront choisis dans une liste par les candidats qui disposeront de 5 minutes pour défendre une thèse, argumenter, émouvoir et convaincre un jury, faire rire aussi. Tous les coups sont permis: on peut prendre un sujet pour en contester l’énoncé, l’inverser, le tourner en ridicule; tous les styles, tous les registres sont acceptés: stand-up, parodie, slam, thatche… Entrée libre et gratuite. Réservation conseillée. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Soirée de gala hommage à al chanson française à 20h30 à Brive, salle du pont du Buy. L’association ALER 19 vous propose cette soirée avec la participation de Gérard Beaussonie et un hommage à Louis Aragon et Jean Ferrat ainsi qu’à la chanson française. Entrée libre. Infos au 06.82.41.64.34.
  • Musiques actuelles. Pilah Feat Joe Pilgrim et Skunk2B à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Un concert organisé par l’association La Fourmilière. Sur la route du reggae, à la croisée des chemins du rock, de la soul ou du rythm&blues, le groupe Skunk2B trace son itinéraire musical avec des chansons en français, espagnol ou en anglais. Porté la voix charismatique de Bongo, chanteur d’origine angolaise, il scande son profond amour pour la fraternité des mondes, prônent le respect et la tolérance, dénoncent les imperfections de notre époque. 
Pilah, guitariste de Kaly Live Dub, mixe ses productions en live. Il offre un set mélangeant reggae-dub incisif, bricolages sonores électro, et voix. Il nous livre ses productions steppas à tendances digitales sur lesquels Joe Pilgrim pose sa voix mélodique et toujours inspirée. Ce dernier est le chanteur du collectif lyonnais Dub Addict Sound System, hyperactif sur la scène française et européenne depuis plus de 7 ans maintenant. Tarif unique: 10 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.
  • Spectacle chansonnier. Soirée à rire et à chanter à 20h30 à Donzenac, salle des fêtes. L’association ADAGE reçoit Les Banturles. Un spectacle chansonnier pour 1h30 de fou rire garanti. Pour Yves Désautard et Christophe Dupuis, le centre culturel c’est le bistrot où, pour le prix d’un verre, les clients s’offrent un théâtre d’humeur dans lequel ils sont à la fois acteurs et spectateurs… L’actualité nationale est commentée avec des anecdotes et projection de photos insolites et humoristiques. Pour terminer le spectacle, des petits livrets sont distribués aux spectateurs afin de reprendre en chœur les grands succès festins des chansons de toujours. Tarifs: 12 euros, 8 en réduit. Infos et réservations au 06.72.98.26.52.
  • ComédieThe Cougar.com à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie avec la compagnie Kameo. Elle est snob et rigide. Il est populo et franchouillard. Internet les a fait se rencontrer! Après une correspondance assidue sur internet, Liliane, une  » cougar  » et Raoul, son  » puma  » décident de se rencontrer.  Mais son précédent rendez-vous s’attardant, elle demande à sa propre fille Béatrice d’accueillir son prétendant, sans bien évidemment lui indiquer la vraie nature de ce rendez-vous… Entre ce dragueur populo et cette snob coincée, la rencontre s’annonce chaotique ! Et pourtant… Sur fond de dîner de cons, cette comédie dans l’air du temps réserve bien des surprises. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement la semaine suivante les jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 novembre.
  • Jazz. Shaï Maestro trio à 20h30 à Limoges, à l’opéra-théâtre. Avec Shaï Maestro (piano), Jorge Roeder (contrebasse) et Ziv Ravitz (batterie). Concert exceptionnel à l’occasion de la sortie de son 2e album sur le label Laborie Jazz. Shaï Maestro après un été de consécration à La Défense, Marciac, Nice, La Villette, présente ses toutes nouvelles compositions. Plus de 150 concerts à travers 25 pays entre avril 2012 et novembre 2013, la générosité et la complicité du trio sur scène sont désormais les points d’ancrage d’un fan club qui ne cesse de croître au fil des mois. Quant aux compositions… le talent d’écriture se lit sur chaque thème, le frisson est là, l’émotion est partout. Dans le cadre du Festival Eclats d’Email Jazz Edition. tarifs: de 19 à 5 euros. Infos au  05.55.31.84.84 et sur fondationlaborie.com.

************

DIMANCHE 17 NOVEMBRE

  • Concert de la solidarité à 15h à Brive en l’église des Rosiers. Organisé par Caritas France/le Secours catholique. Au pogramme: l’association des chanteurs et musiciens amateurs, chant, piano et violon, l’ensemble vocal de Terrasson, la formation Jouguen, violon et guitare. Durée: 1 heure 30. Entreé libre. Infos au 05.87.49.59.72 ou 06.08.97.12.82. 
  • Ballet. Le Corsaire à 17h à Brive au cinéma Rex, bd. Kœnig.  Une retransmission enregistré depuis le Bolchoï. Sur la place du marché aux esclaves d’Andrinople, le Pacha, foudroyé par la beauté de la jeune Médora, décide de l’acheter. Mais un corsaire, dissimulé dans la foule avec ses compagnons, enlève la belle… Inspiré du poème de Lord Byron, c’est Marius Petipa qui assura toutes les reprises de ce ballet au Bolchoï jusqu’à l’aube du 20e siècle. En 2007, Alexeï Ratmanski présente une nouvelle version chorégraphique qui s’impose comme la plus extraordinaire de toutes. Le suspense est au rendez-vous de cette somptueuse fable exotique. Un spectacle époustouflant avec pirates, enlèvement, naufrage et un nombre record de 120 danseurs sur scène. Durée: 3 heures 10. Tarifs: 22 euros, 19 en réduit, 10 enfant de moins de 12 ans et 15 euros en groupe. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Silex and the city à Brive au musée Labenche. A l’occasion de la 32e édition de la Foire du Livre de Brive, le musée Labenche accueille la famille Dotcom pour deux mois d’exposition. Blog, Spam, Web et Url y retrouveront leur sujet de prédilection: l’évolution. Autour d’une sélection de planches tirées des quatre tomes de la série Silex and the City créée par Jul, le musée réunit une partie de ses collections préhistoriques. Depuis l’homme de Neandertal jusqu’au Mésolithique en passant par le Paléolithique Supérieur, les pièces présentées ont pour ambition d’apporter un complément original aux dessins de Jul. Pour illustrer, la vie des hommes préhistoriques qui laisse souvent libre court à l’imagination, le musée a tiré de ses collections quelques indices qui permettront aux visiteurs de se faire une idée du quotidien avant notre ère. Ainsi à partir des thèmes de l’outillage, de la vie quotidienne ou de l’art, l’exposition propose de démêler le cours du temps et de l’histoire des hommes avant l’invention de l’écriture. Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf mardi, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 6 janvier.
  • Spirou à Brive à la médiathèque. Spirou fête cette année ses 75 ans… et presque autant d’albums sous la houppette. Icône immortelle de la bande dessinée franco-belge, le personnage de Spirou a été créé en 1938 par l’illustrateur français Rob-Vel et cédé quatre ans plus tard à l’éditeur et imprimeur belge Jean Dupuis, qui lui avait passé commande d’une mascotte destinée à accompagner la création d’un journal pour enfants. Propriété d’une maison d’édition, à l’instar des héros de comic books américains, et non d’un auteur, le célèbre petit groom à houppette a une paternité multiple (pas moins de 26 dessinateurs et scénaristes se sont succédé), souvent en phase avec les tendances esthétiques de l’histoire de la bande dessinée. Une aventure graphique qui se poursuit aujourd’hui avec Yoann & Vehlmann. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi inclus de 10h à 12h et de 14h à 18h. Plus d’infos au 05.55.18.17.57. Jusqu’au 16 novembre.
  • CLOM Contre l’ordre moral à Brive à la chapelle Saint-Libéral. A partir du 6 novembre. CLOM, quatre lettres qui incitent à la révolution, voilà le leitmotiv des compositions photographiques et monochromes de Joël Hubaut. Assemblage hétéroclite de néophytes, de curieux et de résistants autour d’une démarche activiste coloré, les CLOM concentrent plusieurs centaines de participants dans un décor cacophonique. A Brive, cette « lutte contre l’uniformité et toutes les formes d’oppression morale » a pris place dans la cour de la caserne Brune un dimanche 14 octobre 2012 en couleur camouflage. Un an plus tard, la chapelle Saint-Libéral accueille la série complète des CLOMs, à savoir les 8 couleurs (12 clichés) réalisées depuis 1995 par l’artiste, ainsi qu’une inédite. L’occasion pour le public de découvrir les multiples facettes de l’artiste, grossiste en art, musicien, adepte de la poésie sonore et recordman du lancer de camembert. A noter, Joël Hubaut sera présent lors de la foire du livre ces 8, 9 et 10 novembre. Entrée gratuite. Du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Jusqu’au 5 janvier 2014.
  • Traits résistants à Brive au centre Edmond Michelet. Une exposition qui retrace la Résistance dans la bande dessinée de 1944 à nos jours. Apparue au grand jour au moment de la Libération, la figure du résistant a rapidement pris place dans l’univers des héros de bande dessinée, l’épopée des combattants de l’ombre fournissant une matière abondante pour les récits illustrés du neuvième art. En présentant une trentaine de planches empruntées à différentes périodes, l’exposition montre comment la bande dessinée s’est emparée du thème de la Résistance, en contribuant à nourrir notre imaginaire collectif. S’attachant aux grands classiques du genre issus des périodiques comme Vaillant ou Coq Hardi, l’exposition aborde également la présence du thème dans la bande dessinée contemporaine et amène à interroger l’évolution de notre regard sur cette période. Une exposition réalisée par le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 18h et samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 13 novembre.
  • Nôar le corbeau à Brive au centre socioculturel municipal Jacques Cartier. A partir du 4 novembre. L’exposition présente les planches originales de l’album Nôar le corbeau écrit par Guy Jimenes et illustré par Amélie Jackowski aux éditions Benjamins media. Un livre à la fois classique et sonore, deux façons de découvrir l’histoire de ce drôle de corbeau. Des animations sont proposées sur rendez-vous. A partir du livre, l’éditeur Rudy Martel aide les enfants à définir ce que l’on peut attendre de son adaptation au format numérique. Ils découvrent ainsi les notions « d’enrichissement » d’une oeuvre (bande son, effets visuels, etc.) et d’adaptation mais aussi le concept du multimédia. A noter également l’intervention d’Hervé Breuil, bédéaste et directeur artistique des studios Makma, du 18 au 29 novembre. En utilisant l’exposition, venez assembler votre propre petite BD, où, au titre de chef d’orchestre vous pourrez diriger la main d’un dessinateur professionnel et conduire votre histoire. Une exposition en partenariat avec la 32e édition de la foire du livre. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 12h15 et de 13h30 à 19h. Infos au 05.55.86.34.60. Jusqu’au 29 novembre.
  • Street art et graffiti à Brive à la galerie L’Appart (en face de la mairie). Exposition de trois peintres Nash, Shore et Ynoxe. Ils vous donnent également rendez-vous au vernissage à 19h pour échanger sur leur art et profiter des démonstrations de body painting. Entrée libre. Infos au 06.60.27.81.36. Jusqu’au 30 novembre.
  • Histoires de clocher au musée du cloître de Tulle, salle du rez-de-chaussée. L’Etat vient d’engager une importante campagne de travaux de restauration sur le clocher de la cathédrale de Tulle. L’occasion est donnée, pendant la durée du chantier, de mettre en lumière cette partie de l’édifice à travers les représentations figurées présentes au sein des collections du musée. Cette exposition invite à découvrir ces images peintes, dessinées ou gravées du clocher. Toutes révèlent la prédominance de cet élément architectural dans les représentations de la ville. Du clocher dessiné à celui décrit, poèmes ou légendes rappellent que c’est autour de cet élément architectural que se cristallise une partie de l’identité et de la mémoire collective des habitants forgées dès la fin du XIXe siècle. L’exposition permet à chacun de replacer le clocher dans son environnement, au coeur d’une place dont la topographie a considérablement évolué au cours des siècles. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’à fin 2014.

  • Gaston Vuillier, territoires revisités au musée du cloître de Tulle, premier étage. Gaston Vuillier est un artiste majeur du territoire de la Corrèze dont le musée du Cloître possède un ensemble de dessins illustrant les croyances et coutumes populaires du monde paysan. Né à Perpignan en 1845 et décédé à Gimel en 1915, cet artiste dessinateur, voyageur et ethnographe, a travaillé pour les grandes revues illustrées du 19e siècle, en particulier Le Tour du monde. A partir de 1892, il trouve son port d’attache en Limousin, à Gimel. Fasciné par la beauté des paysages de ce lieu, il lutta farouchement en faveur de la sauvegarde et de la protection du site des cascades. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’en fin 2013.
  • Jean Moulin, une vie d’engagements à Tulle au Musée des armes. Cette exposition présentée en partenariat avec l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre de la Corrèze, a été réalisée dans le cadre du programme commémoratif exceptionnel mis en place par le ministère de la Défense et des anciens combattants pour le 70e anniversaire de la Résistance, de la Libération de la France et de la victoire sur la barbarie nazie qui s’étendra de 2013 à 2015. Cette année marque en effet le 70e anniversaire de la création des maquis, de la tenue de la première réunion du Conseil national de la Résistance le 27 mai à Paris et de la disparition tragique de Jean Moulin qui en fut, par ailleurs, l’artisan. Cette exposition « Jean Moulin, une vie d’engagements » est une refonte complète de l’ancienne exposition « Jean Moulin, un héros moderne », réalisée en 1993. Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30, ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 21 octobre 2013.
  • Huit clos à Tulle. Trois lieux pour cette exposition de boites à malice, tiroirs secrets et autres contenants.Vingt arrtistes exposent à la Cour des arts, rue des Portes Chanac, à la vitrine expérimentale Le Point G, place Mgr Berteaud et Corrèz’Art, rue Vidalin. Vingt artistes y exposent du 3 octobre au 30 novembre. La Cour des arts accueille pour la 3e fois l’association Itinéraires-art contemporain.
 L’idée de cette manifestation inter-associative est de fédérer autour d’un thème des artistes du Limousin et
 ceux du réseau d’Itinéraires, afin d’enrichir les échanges entre artistes, entre associations et régions. Entrée libre. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu’au 30 novembre.
  • Correspondance: art postal en milieu pénitentiaire à Tulle à la galerie le Point G (vitrine expérimentale place de la cathédrale). En 2006, le Centre régional du livre en Limousin a voulu axer un travail et une réflexion sur le thème de la correspondance. Ainsi, il a proposé aux détenus des quatre établissements pénitentiaires de la région (maisons d’arrêt de Guéret, Limoges et Tulle et centre de détention d’Uzerche), des ateliers d’art postal. Les artistes plasticiens: Chrystèle Lerisse, Rémy Pénard et Joël Thépault ont encadré, avec l’expérience et l’exigence professionnelles qui les caractérisent, les travaux, démarches et recherches des détenus. Ainsi, près de trois cents cartes et enveloppes envoyées par les détenus du Limousin en 2006 sont exposées. Collages, petites mises en scène, scénarios  de vingt grammes, ces messages postés  nous renvoient avec acuité, humour et poésie, une image de ce que ressentent les détenus  et de ce qu’ils perçoivent de notre société, alors qu’ils en sont exclus. Jusqu’au 30 novembre.  Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org.
  • Bijoux des toits du monde, de la Chine au Caucase à Sarran au musée Jacques Chirac. Collection Ghysels. L’exposition raconte les espaces immenses de la Chine au Caucase. Près de deux cents bijoux d’une collection privée conduisent les visiteurs sur les sentiers de la route de la Soie, en passant par la Mongolie, le Tibet, le Bhoutan, le Népal, l’Inde du Nord, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Asie centrale. Qu’ils soient en ambre, en turquoise, en corail, en or ou en argent, incrustés de pierreries ou enrichis de plumes, ces joyaux de qualité exceptionnelle révèlent des peuples, des civilisations et des cultures dont la mémoire disparaît. Ils nous parlent aussi de la passion, de la persévérance qui ont conduit des collectionneurs sur tous les continents à la recherche d’ornements dont les critères premiers étaient la beauté et la qualité. Séduits par la richesse de l’imaginaire et des traditions ancestrales de ces populations, ils n’ont eu de cesse de rassembler des parures-témoins de mondes en perdition. Un très beau voyage en perspective. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu’au 5 janvier 2014.
  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d’un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l’inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d’un documentaire sur Victor Vasarely et l’art optique à l’auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu’en décembre 2013.
  • Femmes et guerres au centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane. Une très belle exposition photo de Marissa Roth. « Il n’y a pas de sang ni d’armes dans ces images, juste le souvenir de ces vies passées dans un après-guerre sans fin comme toile de fond « , commente la photoreporter américaine. À l’aide de plus de 90 photographies noir et blanc, Marissa Roth aborde les effets immédiats et durables de la guerre sur les femmes. Le voyage de la photographe débute à Novi Sad en Yougoslavie en 1984 et se conclut à Oradour en 2013. Les photographies couvrent une dizaine de conflits mondiaux au long d’une période de travail de 28 années qui commence avec l’histoire personnelle de Marissa Roth en tant que fille de réfugiés de l’Holocauste. L’exposition inclut des panneaux qui fournissent des références historiques et reviennent sur le déroulement des guerres abordées par la photographe. Un ensemble de projections (témoignages, documentaires), d’ouvrages, d’archives se rapportant aux violences faites aux femmes lors des guerres complète le travail photographique. Infos sur oradour.org. Jusqu’au 30 avril 2014.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

deux + 8 =