L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 12 MARS

  • Chanson. Antifreeze solution à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec Tomassenko trio. En coproduction avec Des lendemains qui chantent. Olivier Thomas est un chanteur belge qui a tout: une voix, de chouettes mélodies à lui, des textes perso, et un humour enviable. Son timbre a du caractère et ses textes résonnent: sou­rires moqueurs devant l’absurdité, autodérision, une lorgnette caustique pour voir le gros de l’univers par le petit détail cro­quant. L’entourent au petit poil Laurent Rousseau, ses guitares et ses bruits, et Catherine Delaunay, clarinette corrosive et tendre. Durée: 1 heure 30. Tarifs: 16 et 10 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Egalement au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.
************

MERCREDI 13 MARS

  • Spectacle. Le Grand inventaire à 15h à Brive à la médiathèque. Dans le cadre de la résidence à Brive de Sophie Divry, la compagnie Les Pêchers mignons présente Le Grand inventaire, s’inspirant entre autres du livre de l’auteur La cote 400. Ce drôle de spectacle présente avec ironie la condition de bibliothécaire, le rangement, l’évolution des collections et de l’ambiance dans les bibliothèques… Sophie Divry fera quant à elle à 18h un bilan public de sa résidence. Durée 40 minutes. Entrée libre. Infos au 05.55.18.18.45. Vous pouvez également consulter notre article Sophie Divry ouvre le livre de sa résidence. 
  • SpectacleY’a pas d’pépins! à 20h30 à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Ils sont quatre à jouer d’imagination. La troupe des Y’a Pas d’Pépins vous propose leur spectacle d’improvisation. Le principe est simple: vos idées, leurs improvisations! Au fil de vos thèmes, les comédiens enchaînent situations, personnages dans des histoires uniques et rocambolesques. Un spectacle interactif et totalement improvisé. Tarifs unique 9 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

JEUDI 14 MARS

  • Concert sur le pouce. Trio Barbaro de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de la mairie. Les concerts sur le pouce reprennent par du jazz. Avec Charles Balayer (orgue Hammond), Hervé Roblès (batterie) et Guy Barboutie (guitare). Le nom du groupe est d’ailleurs la juxtaposition des premières syllabes des noms de chacun des musiciens, professeurs de jazz au conservatoire de Brive. Au programme: des standards du jazz, des compositions et un hommage à Dave Brubeck. Ces concerts sont proposés par la Ville dans le cadre de la politique des temps, en collaboration avec l’ensemble instrumental de Brive. Le temps d’une pause musicale à l’heure du déjeuner. D’ailleurs vous pouvez apporter votre en cas. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.16. Prochain concert sur le pouce jeudi 28 mars avec un hommage à Francis Poulenc, chant et piano.
  • Conférence. Les oiseaux blessés à 19h à Brive au centre culturel, avenue Jean-Jaurès. Que faire lorsque l’on trouve un oiseau blessé. Comment lui venir en aide, le capturer, qui contacter?…  La LPO, Ligue de protection des oiseaux, dévoile plusieurs conseils. Durée: 2 heures. Enrée libre. Infos au 06.24.97.04.49.
  • Théâtre performance. Héroïne à 20h30 à Brive au théâtre municipal, sur le plateau. Dans le cadre du mois de la femme organisé par les Treize Arches. D’après une dramaturgie d’Eugène Durif. Avec la compagnie L’Envers du décor. Une “Lulu” du virtuel, offerte au regard et aux fantasmes… 

Elle parle-chante, elle danse un peu à côté d’elle-même, elle interroge de tout son corps la brûlure de l’addiction, que ce soit celle de la came de l’amour et de ses dérivés ou celles qui vous anéantissent encore plus sûrement bien comme il faut… A partir de 16 ans. Durée: environ 1 heure. Attention, jauge limitée, réservation fortement conseillée. Tarifs: 18 euros, en réduit 8 et 4 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Eco ciné. Hiver nomade à 21h à Brive au cinéma Rex. Hiver nomade est un documentaire de Manuel von Stürler. Le réalisateur filme la transhumance hivernale de Carole et Pascale avec trois ânes, quatre chiens et huit cent moutons. Une odyssée hivernale au cœur des montagnes, de la nature et du monde rural. La séance sera suivie d’une discussion animée par la cinéaste Marianne Neplaz, membre de l’ACID qui connaît bien le travail de Manuel von Stürler et qui partagera son regard sur le film avec les spectateurs. Les séances éco-ciné présentent des films dont les thématiques sont liées à l’environnement, l’écologie ou encore le développement durable. Ces films sont une façon d’amener le débat citoyen, de s’interroger sur notre société telle qu’elle est aujourd’hui et sur celle que nous construisons pour demain. Durée: 1 heure 46. Tarifs: 6,50 et 5 euros. Infos au 05.55.23.29.01.
  • Danse. Apache à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec la compagnie hors sérieUne pièce chorégraphique pour cinq danseurs et deux musiciens inspirée d’Alain Bashung. Le choré­graphe Hamid Ben Mahi toujours en recherche revendique les origines urbaines et hip hop de sa danse, auxquelles il a mêlé de multiples influences, à foison, au gré de ses ren­contres. Beau métissage de fidélité à soi-même et d’exploration, son univers en appelle souvent à la gravité, tant cet artiste réclame d’être lié au monde qu’il habite. “J’imagine un concert corporel ou les états de corps feraient échos de sentiment (malaise, amertume, amour, rage, colère, joie).Variation d’hommes et de femmes, mouvement à répétition, performance des corps dans l’espace scénique”, dit-il de sa création 2013. Un concert des corps plonge dans Aucun Express, Madame Rêve, Vertige de l’Amour… et c’est la danse qui chante. Durée: environ 1 heure. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.
  • Musiques actuelles. Michel Cloup + Olivier Depardon + Nadj à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Une soirée rock à plusieurs entrées. Olivier Depardon compose, notamment pour des films et documentaires, dans un univers musical polyvalent alliant références classiques et nouvelles technologies. Michel Cloup est chanteur, guitariste, machiniste hyper actif depuis les années 90. Avec une manière particulière de poser sa voix, entre chanson, slam et hip hop. Nadj a sorti en 2007 un album , paru chez Wargner. Le label ferme alors ses portes. Nadj se retrouve sur le carreau. Un procès s’en suit, qu’elle gagne. Sa résurrection vient, après un break forcé de 4 années, une parenthèse étrange parsemée d’épreuves personnelles. Tout passe par le prisme de cette noirceur douce amère, les mots touchent et broient. Un paysage sonore atypique. Tarifs: 10 euros sur place, 7 euros en location. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.
  • ComédieLe démon de midi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Michèle Bernier avec Pauline Cartoon. “Vers la quarantaine le mâle humain a coutume de quitter son épouse usagée pour aller cavaler dans des pâturages plus verts… L’héroïne plaquée par son prince charmant se pose des questions rétroactives sur son attitude en général et sa cellulite en particulier, découvre que tout le monde savait sauf elle, écoute les conseils vaseux des copines, tente de renouer avec d’anciens jules catastrophiques et en teste des tout neufs au rayon bricolage de Leroy Merlin. 
Elle se regonfle au Petlaform, picole un peu, sanglote beaucoup. Bref ,elle gère et elle survit! Franchise désarmante, humour vache et tendre, mais on devine tant de détresse que ce spectacle touchera finalement tous ceux qui, un jour ou l’autre, se sont cassé les dents sur cette chose exaltante qu’on appelle l’amour.” Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement vendredi 15 et samedi 16 mars.

************

VENDREDI 15 MARS

  • Conférence musicale. 50 ans de musiques modernes au Mali à 18h à Brive à la médiathèque. Une conférence animée par Florent Mazzoleni, journaliste, auteur, photographe et avant tout grand mélomane passionné de musique africaine. Il est l’auteur d’une vingtaine de livres abordant les musiques populaires des deux rives atlantiques. Inlassable explorateur d’un âge d’or des musiques africaines, ses livres sont alimentés par de longues recherches sur le terrain. Durée: 2 heures. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50.
  • Concert JMF. L’arc de cercle à 20h30 à Brive au cinéma Rex, boulevard Kœnig. La compagnie Rassegna présente des chants traditionnels du pourtour méditerranéen (France méridionale, Espagne, Corse, Maghreb, Turquie…). La Cie Rassegna, c’est d’abord un ensemble de voix : ici, quatre voix aux timbres puissants et marqués se posent sur des sonorités d’instruments traditionnels de Méditerranée : guitare flamenca, violon arabo-andalou, saz turc, oud arabe, cajónceteracorse… La compagnie explore ce qui pourrait fonder un patrimoine musical populaire et commun à l’espace méditerranéen. C’est en arc de cercle, entre compagnons, que s’échangent textes, rythmes et mélodies en toute complicité. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 15 à 3 euros. Infos au 05.55.87.40.04.
  • Théâtre. Un obus dans le cœur à 20h30 à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. Un drame poétique d’après le texte de WajdiMouawad. Cette nuit, Wahab se rend à l’hôpital pour les derniers instants de sa mère. Sur le chemin, il se rappelle avec colère son histoire, ses peurs et laisse sortir de lui une parole d’alarme contre la mort, la sœur jumelle de la vie. Cette nuit Wahab va perdre sa mère et renaître. Son histoire commence… Durée: 1 heure. Entrée: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr. Egalement samedi 16 mars à 20h30.
  • Session acoustique irlandaise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Soirée Néo Cortex (pop rock) à 21h à Brive au 5th Avenue, 1 rue Fernand Alibert. Entrée libre. Infos au 05.55.87.01.02.
  • ComédieLe démon de midi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Michèle Bernier avec Pauline Cartoon. “Vers la quarantaine le mâle humain a coutume de quitter son épouse usagée pour aller cavaler dans des pâturages plus verts… L’héroïne plaquée par son prince charmant se pose des questions rétroactives sur son attitude en général et sa cellulite en particulier, découvre que tout le monde savait sauf elle, écoute les conseils vaseux des copines, tente de renouer avec d’anciens jules catastrophiques et en teste des tout neufs au rayon bricolage de Leroy Merlin. 
Elle se regonfle au Petlaform, picole un peu, sanglote beaucoup. Bref ,elle gère et elle survit!” Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement samedi 16 mars.
************

SAMEDI 16 MARS

  • Dédicace. Jean Teulé à 10h à Brive à Cultura, zone Ouest. Faut-il encore présenté cet habitué de la foire du livre? On lui doit Le Magasin des suicides (adapté au film d’animation en 2012 par Patrice Leconte), Le Montespan, Charly 9… Avec Fleur de tonnerre qui vient de paraître aux éditions Juillard, l’auteur nous entraîne à nouveau, avec son panache et sa verve coutumière, dans un roman historique, au 19e siècle en Bretagne, sur les traces de la plus grande serial killer de France pourtant méconnue. A cette époque, couraient encore les légendes les plus extravagantes. Le soir, au creux des fermes, on évoquait avec frayeur les apparitions de l’Ankou, l’ouvrier de la mort, squelette drapé d’un linceul et portant une faux. Cette terrible image frappe avec une violence inouïe l’imaginaire de la petite Hélène Jégado. L’enfant se persuade qu’elle est l’incarnation de ce personnage d’épouvante. Après avoir empoisonné sa propre mère, elle sillonne la région, éliminant tous ceux qui accueillent avec bonheur cette parfaite cuisinière. Elle tue tout le monde, sans discrimination. Et elle est si bonne, si compatissante au chevet des mourants, que personne ne pouvait soupçonner un seul instant son monstrueux dessein. Mais à laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre. Quels secrets renfermaient cette tête qui, le 26 mars 1852, sur la place du Champs-de-mars de Rennes, roule dans la corbeille de la guillotine? Infos au 05.55.74.96.00.

  • Opéra. Francesca da Rimini à 18h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Un opéra en 4 actes de Riccardo Zandonnai. L’histoire d’un amour impossible hanté par L’Enfer de Dante et le destin de Tristan et Iseult. Ce magnifique opéra n’avait pas été vu sur la scène du Met depuis 1986. La soprano dramatique Eva-Maria Westbroek (Francesca) et le ténor Marcello Giordani (Paolo) jouent les amoureux condamnés. Ces retransmissions mettent l’une des scènes d’opéra les plus prestigieuses du monde à la portée de tous et permettent de découvrir l’offre lyrique la plus diversifiée, la plus populaire et la seule diffusée en direct en France. Durée: 3 heures 57. Tarif: 25 euros. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.
  • Théâtre. Un obus dans le cœur à 20h30 à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. Un drame poétique d’après le texte de Wajdi Mouawad. Cette nuit, Wahab se rend à l’hôpital pour les derniers instants de sa mère. Sur le chemin, il se rappelle avec colère son histoire, ses peurs et laisse sortir de lui une parole d’alarme contre la mort, la sœur jumelle de la vie. Cette nuit Wahab va perdre sa mère et renaître. Son histoire commence… Durée: 1 heure. Entrée: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr. Egalement samedi 16 mars à 20h30.
  • Théâtre. La journée particulière à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec la compagnie Il teatrino d’après le film de Ettore Scola. Mai 1938. La population romaine s’apprête à participer au grand rassemblement organisé à l’occasion de la visite de Hitler à Mussolini pour célébrer les liens entre l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste. Dans un immeuble entièrement vidé de ses habitants, ne restent que trois personnes: la concierge informatrice du parti, Antonietta, mère de famille nombreuse, servante du mari et des enfants, et Gabriele, présentateur à la radio qui vient d’être licencié et condamné à la résidence surveillée pour homosexualité. La rencontre, fortuite, d’Antonietta et de Gabriele, sur le temps d’une journée, est le sujet de la pièce: extrêmement différents par l’éducation, la culture, les idées et bien sûr l’identité sexuelle, mais proches par leur solitude, leur asservissement à des valeurs rigides, rendues encore plus aberrantes par l’idéologie ambiante. Durée: 1 heure 15. Tarifs: 8 et 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.
  • Soirée David Carroll (musique irlandaise) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Zumba night à 20h30 à Malmort au Majestic. Le comité de jumelage de Malemort Sakal organise jusqu’à 22h30 une soirée zumba. Entrée: 10 euros. Boissons et collations offertes aux danseurs. Infos et inscriptions au 06.38.82.86.27 ou 06.24.18.60.60.
  • ComédieLe démon de midi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Michèle Bernier avec Pauline Cartoon. “Vers la quarantaine le mâle humain a coutume de quitter son épouse usagée pour aller cavaler dans des pâturages plus verts… L’héroïne plaquée par son prince charmant se pose des questions rétroactives sur son attitude en général et sa cellulite en particulier, découvre que tout le monde savait sauf elle, écoute les conseils vaseux des copines, tente de renouer avec d’anciens jules catastrophiques et en teste des tout neufs au rayon bricolage de Leroy Merlin. 
Elle se regonfle au Petlaform, picole un peu, sanglote beaucoup. Bref ,elle gère et elle survit! Franchise désarmante, humour vache et tendre, mais on devine tant de détresse que ce spectacle touchera finalement tous ceux qui, un jour ou l’autre, se sont cassé les dents sur cette chose exaltante qu’on appelle l’amour.” Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 17 MARS

  • La Turennoise à partir de 7h30 à Turenne, départ du groupe scolaire. Des randonnées VTT de 35 à 50 km (7€), ou pédestres de 12 à 16 km. Tarifs: 7 euros pour VTT, 5 pour la marche. Infos au 06.03.17.09.80.
  • Trail des puits de mine à 9h30 à Cublac. Départ place de l’église pour un une course nature de 12km (deux ravitaillements sur le parcours). Bulletin d’inscription et parcours téléchargeable sur le site du comité des fêtes de Cublac. Engagements: 8 euros avant le 16 mars ou 10 sur place. Inscriptions également possibles au magazin MLK à Brive, place de l’Hôtel de Ville. Retrait des dossards à partir de 8h. Infos au 05.53.51.87.02 et sur comitedesfetesdecublac/cublac.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Féola à Brive au musée Labenche, dans la salle d’exposition temporaire. Charles Féola est un artiste doublé d’une personnalité hors du commun. Ou peut être est-ce l’inverse ? Né en Algérie, pris dans la tourmente de la Seconde guerre mondiale, il gagne Paris, rejoint la butte Montmartre, cœur artistique de la capitale depuis un demi-siècle. Nous sommes en 1943 et Charles Féola découvre les rues d’un quartier qu’il représentera dans ses moindres recoins. S’y ajouteront les bords de la Dordogne qui traverse Argentat, autre terre d’adoption, découverte en 1946 au hasard d’une fugue improvisée. Charles Féola va ainsi voyager entre le faubourg maintes fois représenté par Utrillo, son maître à la fin de la guerre, et les méandres de la vallée de la Dordogne. La peinture de paysage, rural ou urbain, reste au centre de ses préoccupations. Par son travail de la matière, brossée, déposée par touches ou en aplat, il recrée l’espace et sa profondeur. Sa peinture est vivante, elle vibre, lumineuse et mouvementée. Les couleurs se mêlent et les tons s’entrechoquent. L’originalité d’une peinture témoigne d’une démarche artistique atypique, au carrefour d’un 20e siècle en pleine mutation. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h30 à 12h et de 13h30 à 18h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.79. Jusqu’au 15 avril.
  • La femme, un corps à Brive au théâtre municipal. Dans le cadre du mois de la femme proposé par Les Treize arches. Une carte blanche à Laet, jeune artiste peintre qui vit et travaille à Brive, et qui ne peint que des corps de femmes. “Ma formation, je l’ai faite sur “la route”. J’ai voyagé et exposé dans la rue, pour être confrontée directement à ceux que la peinture concerne et touche, “les gens”.
  Mon thème privilégié a toujours été la femme, sûrement parce que je pense qu’elle a beaucoup de choses à dire et qu’elle n’en dit pas assez.” L’exposition est ouverte de 13h à 18h et 1h avant les représentations
. A noter jeudi 14 mars de 13h à 20h (avant la représentation du Heroïne). Entrée libre. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Jusqu’au vendredi 29 mars.
  • Les Peintres du pays de Brive à la chapelle Saint-Libéral. A partir de dimanche 10 mars. Une vingtaine d’artistes de l’association présentent plus de 80 œuvres. Huile, pastel, acrylique, aquarelle ou techniques mixtes, mêlent leurs sensibilités. Entrée gratuite. Tous les jours sauf lundi de 10h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Jusqu’au 7 avril.
  • Aquarelles de Fernando Concha Farias à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean Jaurès. A l’occasion du Festival Cinélatino au cinéma Rex, le Centre culturel de Brive expose des œuvres du peintre chilien Fernando Concha FariasNé à Viña del Mar en 1953, Fernando Concha a acquis grâce à sa persévérance et à son originalité notoriété et prestige. Cet artiste au talent indéniable s’est principalement consacré à développer une technique de peinture à l’huile sur des paysages urbains et marins. Ses oeuvres, inspirées surtout de la ville de Valparaiso haut lieu touristique au Chili, mettent en avant l’harmonie des couleurs et les contrastes de la lumière naturelle. Visible dans le hall de 9h à 12h et de 14h à19h sauf le dimanche. Entrée libre. Infos au  05.55.74.20.51 poste 32 et sur  centreculturelbrive.org. Jusqu’au 29 mars.
  • L’internement en Limousin (1940-1944) à Brive au centre Edmond Michelet. Une nouvelle exposition qui démarre ce lundi 11 mars. Destinés à l’origine à regrouper les étrangers “indésirables”, les camps d’internement qui furent construits en France à partir de 1939 servirent, sous l’Occupation, à la politique d’exclusion et de collaboration du régime de Vichy. De nombreux “politiques” y furent internés, ainsi que des milliers de Juifs étrangers voués par les nazis à la déportation et à l’extermination. Trois camps furent ouverts pour le Limousin à partir de 1940, tous situés à proximité de Limoges, à Saint-Germain-les-Belles, Nexon et Saint-Paul-d’Eyjeaux. L’exposition raconte l’histoire de ces camps disparus, et le destin de ceux qui y sont passés. Grâce à des dessins originaux réalisés par un détenu de Nexon, ce sont également le quotidien du camp et les visages des internés qui sont donnés à voir. Cette exposition est réalisée par l’AFMD et l’ADIRP de la Haute-Vienne. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08. Jusqu’au 20 avril.
  • La chasse de Saint-Pierre au musée du cloître de Tulle. Un chef d’œuvre de l’art médiéval. La châsse de la crucifixion est un reliquaire en émail champlevé entre dans les collections du musée qui propose de découvrir de témoignage exceptionnel de l’émaillerie limousine du 13e siècle. Cette châsse, classée Monument historique en 1891, se trouvait dans l’église Saint-Pierre au moment de son classement. La propriété en fut attribuée à la Ville de Tulle. Longtemps conservée par le presbytère, elle n’a jamais rejoint les collections du musée du cloître. Elle avait été mise à l’abri dans un coffre à la banque de France puis vers 1995, déposée provisoirement au musée des Beaux-arts de Limoges par les Monuments historiques. Cette pièce exceptionnelle a été restituée à Tulle le 3 juillet dernier. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’en avril 2013.

  • Gaston Vuillier, territoires revisités au musée du cloître de Tulle, premier étage. Gaston Vuillier est un artiste majeur du territoire de la Corrèze dont le musée du Cloître possède un ensemble de dessins illustrant les croyances et coutumes populaires du monde paysan. Né à Perpignan en 1845 et décédé à Gimel en 1915, cet artiste dessinateur, voyageur et ethnographe, a travaillé pour les grandes revues illustrées du 19e siècle, en particulier Le Tour du monde. A partir de 1892, il trouve son port d’attache en Limousin, à Gimel. Fasciné par la beauté des paysages de ce lieu, il lutta farouchement en faveur de la sauvegarde et de la protection du site des cascades. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’en septembre 2013.
  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d’un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l’inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d’un documentaire sur Victor Vasarely et l’art optique à l’auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu’au 31 mai 2013.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire