L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 29 AVRIL 2019

  • Atelier jeux de dés pour les seniors de 14h30 à 16h à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.

************

MARDI 30 AVRIL

  • Atelier famille. Jeux de construction, les fleurs de 10h à 11h30 à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Pour les enfants jusqu’à 3 ans. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Initiation à l’occitan à 19h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une nouveauté, complémentaire aux ateliers déjà en place à 17h30. Cet atelier s’adresse aux personnes souhaitant apprendre la langue ou se perfectionner à l’écrit et à l’oral. Proposé un mardi sur deux par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure ou 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Conférence. Un héros polonais de la cause paysanne exilé à Brive, 1831-1838 à 14h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Avec Henri Sobowiec. Une conférence chaque dernier mardi du mois propoée par la Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze. Durée: 2 heures. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

  • Théâtre. Des territoires (… d’une prison l’autre…) à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Baptiste Amann choisit un territoire qu’il connaît bien, une cité peu radieuse, un pavillon témoin dans une résidence HLM et une famille banale, pour écrire une chronique sociale et politique actuelle. S’y croisent, sur un ton féroce et quotidien, des enjeux contemporains : démocratie, crise identitaire, racisme, solidarité… En février, il avait présenté le premier volet de sa trilogie Des territoires nous sifflerons la Marseillaise…. Ce second volet prolonge le premier (Les deux spectacles peuvent se voir indépendamment l’un de l’autre). Nous retrouvons la fratrie, trois frères et une sœur, dans le pavillon de banlieue de leurs parents disparus. Passé le déni traumatique (sujet du premier volet), ils reviennent de l’enterrement et découvrent chez eux Lahcen et Moussa venus les prévenir qu’une violente émeute gronde dans le quartier. Contraints au confinement par la Mairie, les voici enfermés ensemble, à la fois protégés du monde et prisonniers du deuil et de la difficile relation à l’autre. Une certaine Louise Michel, militante activiste luttant contre le projet d’extension du centre commercial, est également avec eux… Durée: 2 heures 05. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

MERCREDI 1er MAI

  • Casse-Croute avec Mario et sa guitare à 12h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.

************

JEUDI 2 MAI

  • Rencontre dédicace à 19h à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Maxime Calligaro, ancien assistant parlementaire et auteur du roman policier Les compromis chez Rivages. “Roman prétexte pour nous dévoiler les coulisses du Parlement européen. Une rencontre croisée avec le député Christophe Jerretie pour mieux comprendre le fonctionnement interne de cette  institution où se décide des amendements en prise direct avec notre quotidien à la veille des Européennes. Pas de tribune politique mais un échange vivant et informatif sur les rouages de notre système”, précisent les libraires. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.
  • Soirée bœuf jazz Les Brivoiseries à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

  • Musiques actuelles. Pumpkin & Vin’s Da Cuero à 19h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Atypique rappeuse à la plume poétique affutée, Pumpkin déverse ses textes précis et son flow percutant sur les prods Boom Bap du beatmaker Vin’S da Cuero. Le duo fondateur du label Mentalow Music offre un live léché, énergique et parfaitement calibré. En 2018, Pumpkin & Vin’S da Cuero prennent de la hauteur et signent l’album Astronaute, ultime chapitre de leur triptyque Rap amorcé avec Chimiq EP (2016) et Persona Non Gratis EP (2017). Madame gratte ses textes, ici pas de ghostwriter. La plume oscille entre topo cash et poésie rêche trilingue. La rappeuse fait l’éponge et chronique un quotidien tantôt lumineux tantôt sombre, scande avec technicité son Tetris de rimes au service de thématiques fortes. Monsieur compose des instrumentales intemporelles léchées, aux sonorités organiques des classiques des ninetees à base de gros breakbeats et samples mélodiques catchy, sur lesquels des potes musiciens viennent jouer. Rendez-vous dès 18h sur le parvis de la médiathèque pour l’Open Mic organisé par Athéna Studio. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Talons aiguilles et crampons à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Difficile d’avoir un tête à tête devant des millions de téléspectateurs. La soirée s’annonce difficile pour Claude, une jeune journaliste sportive. Elle doit commenter la finale de la Coupe de France de Football aux côtés de Roland, la star des commentateurs télé. Problème 1: Roland s’avère être un misogyne de première catégorie. Problème 2 : le foot, elle s’en fout. Problème 3: ce n’est pas parce qu’elle n’a rien à dire qu’elle sait se taire. Rapidement, le commentaire de la finale passe au second plan. Le véritable match n’a pas lieu sur la pelouse, mais en direct, à l’antenne entre ce quadragénaire désabusé et cette jeune femme bercée d’illusions. Les relations homme/femme sont disséquées, en direct, en toute intimité… devant des millions de téléspectateurs. Une comédie de Bruno Bachot et Alain Jeanbart avec en alternance Bruno Bachot, Fabrice Simon, Juliette Marcelat, Virginie Haro. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 3 et samedi 4 mai ainsi que la semaine suivante jeudi 9, vendredi 10 et samedi 11 mai.
************

VENDREDI 3 MAI

  • Conférence. Petit noir ou grand crème, l’aventure extraordinaire du café à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Anne Reys, ancien professeur de biologie en classes préparatoires (Agro-Véto) à Paris. Dans le monde, le café est la deuxième boisson consommée après l‘eau, pour le seul plaisir de sa dégustation, la deuxième matière première échangée après le pétrole, une denrée stratégique dans le commerce mondial. Le café a conquis et changé le monde entier. Nous évoquerons la chaîne d’activités et de transformations qui vont de la  cueillette des fruits aux grains de café arabica ou robusta que nous dégustons et, hélas, le visage sombre de l’esclavage, des crises économiques, de la surproduction, de la chute des prix… Le café rythme notre vie quotidienne, notre vie sociale dans les espaces de convivialité et de sociabilité que sont les cafés. Son aventure est extraordinaire. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Soirée bœuf de l’épouvantail animée par Raphaël et Priscilla à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Soirée karaoké animée par Mario à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.
  • Comédie. Talons aiguilles et crampons à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Difficile d’avoir un tête à tête devant des millions de téléspectateurs. La soirée s’annonce difficile pour Claude, une jeune journaliste sportive. Elle doit commenter la finale de la Coupe de France de Football aux côtés de Roland, la star des commentateurs télé. Problème 1: Roland s’avère être un misogyne de première catégorie. Problème 2 : le foot, elle s’en fout. Problème 3: ce n’est pas parce qu’elle n’a rien à dire qu’elle sait se taire. Rapidement, le commentaire de la finale passe au second plan. Le véritable match n’a pas lieu sur la pelouse, mais en direct, à l’antenne entre ce quadragénaire désabusé et cette jeune femme bercée d’illusions. Les relations homme/femme sont disséquées, en direct, en toute intimité… devant des millions de téléspectateurs. Une comédie de Bruno Bachot et Alain Jeanbart avec en alternance Bruno Bachot, Fabrice Simon, Juliette Marcelat, Virginie Haro. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 4 mai ainsi que la semaine suivante jeudi 9, vendredi 10 et samedi 11 mai.
************

SAMEDI 4 MAI

  • Théâtre. On était Manu, La casse à 10h30 à Tulle au Théâtre. Dans le cadre du projet Tulle, c’était l’esprit Manu. Projection suivi d’une discussion avec Patrick Mortal, historien de la mémoire ouvrière. En partenariat avec la ville de Tulle et l’association Peuple et Culture. Ce 3e volet des entretiens avec les anciens employés de la Manu, se rapproche d’une période plus contemporaine qui va voir l’abandon de tout un savoir-faire industriel. Les  premiers plans sociaux vont être enclenchés à partir du début des années 90. A partir de cette époque l’effectif de la Manu qui devient GIAT passe de plus de 1000 personnes  à moins de 300 en 2004 lors de la création des trois entités (Nexter, Det Mat et l’Imprimerie de la Défense). Avec ces témoignages, il s’agit de se retourner sur des savoir-faire aujourd’hui perdus, sur une  époque révolue et pourtant pas si lointaine que cela, où à Tulle, plus de 3000 ouvriers issus à la fois de la Manu mais aussi de l’usine à draps, de celles de La Marque, de Grande, de Maugein accordéons, transitaient sur les coups de 7h, puis de midi, puis de 19 h, échangeaient, militaient, s’haranguaient, faisaient vivre et vibrer  tout un quartier, faisaient vivre et vibrer toute une ville, toute une Région. Il y aura bien des luttes, bien des drames et, aujourd’hui encore, de l’amertume. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également mardi 4 juin à La Papèterie d’Uzerche et jeudi 8 août à La boite en Zinc de Chanteix, dans le cadre du Festival aux champs.
  • Soirée jazz à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert soul folk. Luna Nova à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.
  • Comédie. Talons aiguilles et crampons à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Difficile d’avoir un tête à tête devant des millions de téléspectateurs. La soirée s’annonce difficile pour Claude, une jeune journaliste sportive. Elle doit commenter la finale de la Coupe de France de Football aux côtés de Roland, la star des commentateurs télé. Problème 1: Roland s’avère être un misogyne de première catégorie. Problème 2 : le foot, elle s’en fout. Problème 3: ce n’est pas parce qu’elle n’a rien à dire qu’elle sait se taire. Rapidement, le commentaire de la finale passe au second plan. Le véritable match n’a pas lieu sur la pelouse, mais en direct, à l’antenne entre ce quadragénaire désabusé et cette jeune femme bercée d’illusions. Les relations homme/femme sont disséquées, en direct, en toute intimité… devant des millions de téléspectateurs. Une comédie de Bruno Bachot et Alain Jeanbart avec en alternance Bruno Bachot, Fabrice Simon, Juliette Marcelat, Virginie Haro. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 9, vendredi 10 et samedi 11 mai.

************

DIMANCHE 5 MAI

  • Spectacle. Piaf Mariano la rencontre à 15h à Brive à l’Espace des Trois Provinces. Une spectacle musical en tournée dans toute la France avec Jil Aigrot, doublure vocale de Marion Cotillard dans La Môme, film oscarisé, et le ténor Pierrogeri, le “sosie vocal” de Mariano. Le duo sera accompagné par les musiciens de l’émission La Chance aux chansons de Pascal Sevran. Plus d’un demi-siècle après leur mort, le prince de l’opérette et la reine de la chanson française sont réincarnés pour faire scène commune. Tarif : 25 euros. Billetterie à l’Office de tourisme et points de vente habituels. Infos au 06.99.84.43.31 et sur luismariano-pierrogeri.com.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Drôles d’oiseaux à Brive au centre socioculturel municipal Jacques Cartier. À partir de ce lundi 29 avril. Une exposition des œuvres de l’artiste plasticienne Claudie Guyennon-Duchêne. Née à Lyon et diplômée des Beaux-Arts, cette artiste travaille depuis plusieurs années l’objet textile sous plusieurs formes, ainsi elle crée des “poupées” et “petites mères”, sorte de statues brodées et cousues, cape-conte, etc.
Du textile, elle explore les infinies possibilités : le crochet, la broderie, le tricotin et plus récemment le travail du feutre. Les oiseaux sont très présents dans son travail ainsi que le monde végétal. L’exposition est accompagnée d’un jeu de construction textile qui permet de composer à l’infini une multitude d’oiseaux, d’un jeu coopératif intitulé “Les petits moutons et l’orage” et d’une présentation sur le cycle de la laine pour comprendre les étapes de transformation de cette matière depuis le dos du mouton jusqu’au fil de laine. Explorer, découvrir la matière, toucher, sentir… 
 Au-delà de l’exposition, le projet “99% laine, 1% Cartier” va s’attacher à faire découvrir et à valoriser le patrimoine local et les pratiques artistiques en relation avec laine. L’artiste sera présente plusieurs jours afin de réaliser des ateliers avec les enfants, et les habitants du quartier. L’ensemble des travaux sera exposé au centre Jacques Cartier.. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 12h15 et de 13h30 à 19h. Infos au 05.55.86.34.60. Jusqu’au 7 juin 2019.
  • Yokaï à Brive à la médiathèque municipale du centre, place Charles de Gaulle. Une exposition réalisée dans le cadre des Journées d’arts sacrés (les 27 et 28 avril) et consacrée aux yokaï, créatures surnaturelles de la tradition japonaise. Les yokaïs sont le thème favori du dessinateur Takuma Shindo. Il expose un panorama de ses créatures dessinées à la plume dans un style où se mêlent culture occidentale et japonaise. Les amateurs de manga/animé et de littérature japonaise en connaissent déjà un certain nombre, ne serait-ce que de nom. Si l’on vous dis… Oni (ogre), Kitsune (créature renard), Tengu (gobelin)… ça vous dit quelque chose, non ? Venez découvrir cet univers fantastique, drôle et farfelu, à travers de très beaux dessins. Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 4 mai 2019.

  • Garde-fous à Brive à la chapelle Saint-Libéral. À partir du 3 mai. Peintures de Thierry Carrier. L’artiste est né en 1973 à Bort-les-Orgues, il vit et travaille dans le Lot. Dans des décors minimalistes, ces hommes, femmes ou enfants, s’exposent dans un vide et un silence étranges. On se retrouve devant un monde de silence, une représentation dépouillée de l’homme, ou de l’empreinte de l’homme. Une peinture à l’huile sur toile généreuse, sensible. Voici comment l’artiste parle de son travail: “Aujourd’hui je m’applique à pratiquer, par une lecture sensible, un art « intelligible ». Les personnages représentés dans mes toiles, (qui sont souvent ma propre représentation) ne sont en aucun cas ancrés dans un espace géographique reconnaissable. Les tableaux sont sans titre et par cela, ne remplissent pas les codes habituels du travail d’un portraitiste. On se retrouve devant différentes mises en situation d’un état, un monde de silence, une représentation dépouillée de l’Homme, un être en suspend et insondable, une peinture reflétant ma propre aspiration au silence”. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 16 juin 2019. À noter une visite atelier pour les 8 à 12 ans, mercredi 29 mai de 14h30 à16h, avec la découverte de l’exposition suivie d’une création de portrait ou autoportrait masqué (3,50 euros).
  • Un monde en surimpression à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Une exposition de Mika Dominguez. Cet artiste plasticien photographie les villes, la nature et se les réapproprie en utilisant la technique de la surimpression directement sur négatif. C’est une autre vision du réel qu’il cherche à montrer… en se libérant des codes académiques de la photographie. Il nous fait voyager entre imaginaire et réalité, conscient et inconscient. Des paysages revisités qui laissent le visiteur s’approprier et imaginer ce qu’il voit et ce qu’il pourrait voir. L’œil s’interroge, s’aguerrit et découvre les multiples facettes d’une même photographie. Une exposition qui interpelle sur la perception que nous avons de notre environnement. Sensible dès son plus jeune âge à l’art, Mika Dominguez s’est perfectionné dans la technique de la surimpression photographique argentique après des études “arts plastiques et science des arts” à l’université paris I Panthéon-Sorbonne. Originaire de Brive, il a exposé dans de nombreuses villes en France et à l’étranger. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 avril 2019.
  • Paniers vides et ventres creux à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. “Paniers vides et ventres creux, tel est le sort que la dureté des temps assigne aux Français condamnés à vivre, quatre années durant, au ras des rutabagas.” C’est avec cette phrase que les historiens, Jean-Pierre Azéma et Olivier Wieviorka, débutent leur chapitre “Subir : le rationnement” dans le livre consacré à Vichy 1940-1944. Réalisée à partir des affiches des collections du Centre Michelet, cette exposition traite des difficultés de la vie quotidienne des Français : rationnement alimentaire, pénurie des matières premières, marché noir, font regretter l’abondance des années de paix. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 30 septembre 2019.
  • Tissage et mythologie à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Cette exposition présente le travail réalisé par le musée auprès de classes brivistes. Les créations de cinq classes d’artistes en herbe du CE1 au CM2 seront réunies. À partir des collections du musée riches sur le thème tissage et mythologie (tapisseries de Mortlake du 17e siècle et objets de la manufacture Le Clere du 18e siècle notamment) chaque classe a exploré un médium en particulier et présente une création spécifique. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 27 mai 2019.
  • Fenêtre sur tours à Brive au Cri de la salade, 14 rue de Lestang. Une exposition de sculpture sur bois à la tronçonneuse de Nicolas Mialet. Arboriste grimpeur de métier, Nicolas Mialet a eu un accès facile à la matière première. Certains bois n’étant voués qu’à la destruction, cet artiste de l’association Solid’Art, choisit de les transformer en sculptures. Un recyclage artistique. Entrée libre. Du mercredi au samedi de 15h à 19h ou sur RDV. Infos au 07.83.20.72.42. Jusqu’au 4 mai 2019.

  • Une vie à la Manu à Tulle au musée des armes et au musée du Cloître. Tulle fait partie des plus anciennes manufactures d’armes françaises. La présence de “la Manu”, sur plus de trois cent ans, a profondément façonné la ville et son urbanisme, mais aussi l’histoire des hommes qui y ont pris part. La longévité de cette fabrication liée à l’armement a participé à la constitution d’un patrimoine technique et industriel conséquent, qui se retrouve aujourd’hui au sein des collections des musées de la ville. L’exposition qui couvre la période de 1950 à 2006, met en lien les objets issus des collections et la mémoire d’anciens employés de la Manufacture, captée lors d’entretiens filmés, par la ville de Tulle et l’association Peuple et Culture Corrèze. Au Musée du Cloître, l’exposition met plus spécifiquement en lumière les hommes, leurs métiers et leur savoir-faire mais aussi leur culture commune, comment devenait-on un “nez-noir”. Au musée des Armes, ce sont les bâtiments et les productions qui font l’objet de témoignages et de présentations d’objets. Deux volets complémentaires pour illustrer une aventure industrielle et humaine. Entrée libre. Musée des armes ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Musée u Cloître ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h (du 1er octobre au 14 juin) et de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (du 15 juin au 30 septembre). Infos au 05.55.26.22.15 et au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 11 janvier 2020.
  • Figures de l’animal à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Qu’est-ce qu’un animal? La réponse à la question paraît simple: tout être vivant qui n’appartient pas à l’espèce humaine. Cette définition courte laisse pourtant des zones grises du coté du seuil où commence la vie et à l’autre bout où elle construit une frontière entre les espèces supérieures, dont la réalité s’amenuise sous l’effet de découvertes révélant des porosités tant en ce qui concerne l’habileté, que l’émotion, l’intelligence ou encore du langage. Les récentes polémiques sur la souffrance animale, amplifiant celles antérieures portant sur l’usage des fourrures ou qualifiant de domination esclavagiste nos rapports aux animaux domestiques et plus encore familiers, montrent la fragilité et la complexité de notre position. Les processus de civilisation visent en effet à construire un positionnement autonome par rapport à l’environnement qui réduit les risques dus à son instabilité et donc à l’égard des animaux quels qu’ils soient. Ils associent mise à distance, curiosité, appropriation carnivore, asservissement opportuniste ou sujétion affective. Dans le rapport à l’animal, l’homme cherche à définir sa singularité, la nature de ce qui constitue le fond de son identité. L’animal à cause de ses proximités multiples (physiques et comportementales), est à la fois l’illustration de l’écart qu’il ressent et la manifestation d’une continuité qui le raccroche au grand ensemble de la planète. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h y compris les jours fériés. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 16 juin 2019.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire