L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 8 AVRIL 2019

  • Théâtre. Un ennemi du peuple à 20h30 à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive. Avec la compagnie Tabula Rasa – Sébastien Bournac. À la veille de l’inauguration du nouvel établissement thermal qui doit assurer la prospérité économique et l’avenir d’une petite ville d’eau de province, le Docteur Stockmann découvre que les eaux qui l’alimentent sont sérieusement polluées et contaminées par les rejets d’une industrie locale. Alors qu’il entend rendre publics les faits, il se heurte à l’opposition de son frère, le maire de la ville, qui, au regard des conséquences financières que cela entraînerait, préfère étouffer l’affaire. Commence le jeu d’une comédie féroce des opinions et des intérêts. Avec un humour énergique et grinçant, la satire y pointe les magouilles, mensonges et autres intimidations, le rôle des médias, les pièges de la démocratie… Quelle place dès lors pour la vérité dans un monde pris entre les dangers de l’utopie et les brutalités du réel ? Théâtre populaire et inventif, cette comédie politique acerbe portée par d’excellents interprètes interroge sans détours les travers d’une humanité à la dérive. Durée: 2 heures 10. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également mardi 9 avril à 19h au théâtre de Tulle.

************

MARDI 9 AVRIL

  • Dédicace. Bruno Sananès de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Rencontre avec un écrivain voyageur, récits de voyage. Infos au 05.55.92.17.53. Également le lendemaine jeudi 10 avril de 10h à 18h.
  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également le 30 avril.
  • Théâtre. Un ennemi du peuple à 19h à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive. Avec la compagnie Tabula Rasa – Sébastien Bournac. À la veille de l’inauguration du nouvel établissement thermal qui doit assurer la prospérité économique et l’avenir d’une petite ville d’eau de province, le Docteur Stockmann découvre que les eaux qui l’alimentent sont sérieusement polluées et contaminées par les rejets d’une industrie locale. Alors qu’il entend rendre publics les faits, il se heurte à l’opposition de son frère, le maire de la ville, qui, au regard des conséquences financières que cela entraînerait, préfère étouffer l’affaire. Commence le jeu d’une comédie féroce des opinions et des intérêts. Avec un humour énergique et grinçant, la satire y pointe les magouilles, mensonges et autres intimidations, le rôle des médias, les pièges de la démocratie… Quelle place dès lors pour la vérité dans un monde pris entre les dangers de l’utopie et les brutalités du réel ? Théâtre populaire et inventif, cette comédie politique acerbe portée par d’excellents interprètes interroge sans détours les travers d’une humanité à la dérive. Durée: 2 heures 10. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

MERCREDI 10 AVRIL

  • Dédicace. Bruno Sananès de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Rencontre avec un écrivain voyageur, récits de voyage. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Conférence. Paroles de cœur à 15h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Partage en conscience, écoute bienveillante, alternance de relaxations, méditations… trouver des pistes personnelles pour évoluer, Jean-Marie Le Maux, naturopathe et Evelyne Hourcade, sophrologue. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Ciné goûter. Le Rêve de Sam et autres courts à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une compilation de 4 courts métrages. À partir de 4 ans. Le Renard et la baleine: un renard curieux part à la recherche d’une baleine insaisissable, une histoire de nostalgie et de découverte. Jonas et la mer: Jonas a toujours rêvé de vivre dans la mer, comme un poisson dans l’eau… mais ce n’est pas possible, n’est-ce pas? Home sweet home: c’est l’histoire d’une maison qui s’échappe de ses fondations enracinées en banlieue, pour se lancer dans un voyage épique. Le Rêve de Sam: Sam est une petite souris, qui, par un beau matin de printemps, décide de réaliser son rêve: voler avec les hirondelles. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Également samedi 13 avril à 16h.

  • Rencontre dédicace. Ramdam au musée de 16h à 17h à Brive au musée Labenche. Le musée invite les enfants à partir de 9 ans et leurs parents à venir poursuivre l’enquête Mamie Polar, Ramdam au musée de Régis Delpeuch à travers un livre jeu pour gagner un badge Don Quichotte. En partenariat avec la librairie La Baignoire d’Archimède. Gratuit pour les enfants, tarif d’entrée du musée pour les parents. Préinscriptions au 05.55.18.17.70. Infos sur museelabenche.brive.fr.
  • Conférence. Simone Veil, femme politique et moderne à 18h30 à Brive au centre culturel, avenue Jean-Jaurès. Une conférence proposée par l’Alliance française avec Martine Cadière, auteure et romancière. Femme courage à l’adolescence tragique, Simone Vel est l’une des figures politiques françaises les plus populaires. Durée : 1h30. Entrée : 5 euros, gratuit pour les scolaires et étudiants. Infos au 05.55.24.46.53.
  • Ciné-débat. Sugarland à 20h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Projection du documentaire australien drôle et coloré réalisé par Damon Gameau suivi d’un débat avec Maurice Marre, président d’UFC Que choisir Corrèze, Christian Monange et le dr Patrick Bracco. Le sucre est partout! Toute notre industrie agroalimentaire en est dépendante. Comment cet aliment a pu s’infiltrer, souvent à notre insu, au cœur de notre culture et de nos régimes ? Damon Gameau se lance dans une expérience unique : tester les effets d’une alimentation haute en sucre sur un corps en bonne santé, en consommant uniquement de la nourriture considérée comme saine et équilibrée. A travers ce voyage ludique et informatif, Damon souligne des questions problématiques sur l’industrie du sucre et s’attaque à son omniprésence sur les étagères de nos supermarchés ! SUGARLAND changera à tout jamais votre regard sur votre alimentation. Durée du film: 1 heure 30. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Théâtre. Avare à 20h30 à Terrasson, au centre culturel. Avec le Collectif du Prélude. C’est l’histoire de quatre personnages qui décident d’adapter L’Avare de Molière pour lutter contre la crise. Un texte, des personnages et un auteur que tout le monde connait. Les comédiens sont prêts à jouer tous les rôles. Aux spectateurs de choisir la distribution. Une comédie riche en humour et en improvisation : quatre comédiens débordant d’énergie s’engagent dans un théâtre populaire et réinventent un classique avec un concept interactif. Durée: 1 heure 10. Tout public. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.

************

JEUDI 11 AVRIL

  • Concert sur le pouce. Enfin seul! de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Errance musicale d’un violon solitaire avec Jan Picarda. Au programme: Bach, Biber, Prokofiev, Sciau… Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 16 mai, Sidney Bechet au féminin avec un quartet de jazz.
  • Rencontre avec Franck Bouysse à 18h30 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle, dans le grand hall. Dans le cadre de sa politique du livre, la Ville de Brive accueille Franck Bouysse à l’occasion de la parution de son nouveau roman Né d’aucune femme. Avec ce roman sensible et poignant, l’auteur confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l’âme humaine. Franck Bouysse est lauréat de plus de dix prix littéraires dont le Prix des lecteurs de la Ville de Brive-Suez, en 2016 pour Plateau. Entrée libre. Durée: 1 heure. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.

  • Théâtre. Chroma à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Avec La Grande Mêlée – Bruno Geslin. Touche-à-tout de génie, Derek Jarman fut peintre, plasticien, jardinier, metteur en scène, cinéaste, écrivain, scénographe… Quand il entreprend l’écriture de Chroma, il est séropositif depuis plusieurs années et est sur le point de devenir aveugle. De ce combat contre l’obscurité, il fait surgir un texte d’une énergie vitale insensée. Mêlant tour à tour ses souvenirs d’enfance, ses interrogations d’artistes ainsi que son journal d’hôpital, il crée un récit qui n’a de cesse d’en découdre avec la fatalité. Tous les moyens sont bons pour repousser les assauts de la maladie, la tenir à distance et Derek Jarman s’y emploie avec force et fantaisie. Chroma est comme le jardin que cultive dès la fin des années 80 Derek Jarman. Il est né de ce rêve. Faire pousser des couleurs alors même que l’œil ne peut presque plus les voir. “Ce qui est magnifique dans Chroma, c’est que la couleur vient par les mots. Je voulais que ce soit le verbe qui convoque la couleur et non l’inverse. Arriver à ce paradoxe. Les mots de Jarman devaient être au centre”, indique Bruno Geslin. Sur un plateau baigné de couleurs franches, trois interprètes et deux musiciens nous convient à une exploration visuelle, sonore et physique de l’univers de cet homme qui détestait le blanc. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Cinéma soirée Brive-Sikasso. Wallay à 20h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une soirée proposée en partenariat avec l’association Brive-Sikasso qui gère les relations de jumelage entre les deux villes. Pot et vente d’artisans avant et après la projection du film réalisé par Berni Goldblat. Ady a 13 ans et n’écoute plus son père qui l’élève seul. Ce dernier, à bout de ressources, décide de confier Ady à son oncle Amadou le temps d’un été. L’oncle Amadou et sa famille habitent de l’autre côté de la Méditerranée… au Burkina Faso ! Là-bas, à 13 ans, on se doit de devenir un homme mais Ady, persuadé de partir en vacances, ne l’entend pas de cette oreille… Durée du film: 1 heure 24. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Musiques actuelles. It It Anita à 19h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent (ouverture des portes à 18h30). Les rockeurs belges de It It Anita donnent tout. Adoubés sur scène depuis plusieurs années, ils dévoileront à la rentrée un deuxième album, Laurent, grande réussite qui les révélera par-delà les frontières du Royaume. Un album plus radical. Plus puissant mais plus mélodique, plus survolté mais plus construit, plus fédérateur mais plus personnel. It It Anita se place en position de choix parmi des contemporains comme Metz, And So I Watch You From Afar, Idles, Lysistrata, Shame, Girl Band, etc., nouvelle génération de musiciens hyperdouée qui tout en respectant la maison noise/rock 90’s, en défonce les murs pour mieux faire jaillir son énergie et sa sensibilité d’aujourd’hui. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Délit de grossesse à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. La grossesse? Seules celles qui l’ont vécue savent quel genre de cataclysme une femme vit. Et personne n’ose vraiment en parler. Ariane et Vanessa, elles, osent tout. Parce qu’elles sont à la fois mères, auteurs et comédiennes. Elles tordent le cou aux clichés, démasquent des vérités, et portent un regard nouveau sur le sujet. Le tout grâce à une écriture libre et à un humour volcanique. Une comédie explosive, déjantée et féminine qui s’adresse à toutes les femmes d’aujourd’hui, aux (futures) mères et à leurs hommes aussi. Grâce à une écriture libérée et un humour corrosif. Déconseillée aux primipares ayant perdu leur sens de l’humour en même temps que leur taille de guêpe! Vécu, écrit et interprété par Ariane Echallier et Vanessa Defasque. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 12 et samedi 13 avril.
  • Théâtre. Lettres jamais écrites à 20h30 à Bort-les-Orgues, salle Jean Moulin. À partir de 14 ans. Avec la compagnie Hippolyte a mal au cœur. “Colin écrit à son grand-père, mort il y a sept ans, pour lui dire comme les raviolis n’ont plus le même goût depuis. Nora écrit à son existence pour s’excuser de ne pas savoir où elle l’emmène.” Des mots d’adolescents qui racontent tout autant nos vies d’adultes, faites de fragilité, de sauts dans le vide, de deuils, d’amours malmenées ou infinies, d’espoirs et de solidarité… Ces mots, jamais dits, sont ceux d’élèves de seconde d’un lycée de Cavaillon. Pendant un an, ils sont entrés en laboratoire avec Estelle Savasta, autrice et metteur en scène. Ensemble, ils ont façonné cette matière brute, incandescente, intime. Puis, d’autres lettres d’adolescents de Lille se sont ajoutées au projet. Chacune a ensuite été confiée à un auteur, qui y a répondu comme s’il en était le destinataire. Lettres jamais écrites ouvre une correspondance entre un adolescent et un adulte, un lycéen et un auteur, entre une réalité et une fiction. Dans une grande intimité de jeu, deux acteurs font se rencontrer ces voix, et résonner, tout contre nous, ces puissants éclats de vie.Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 14 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également vendredi 12 avril à 20h30 à Meyssac, salle Versailles.
************

VENDREDI 12 AVRIL

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. Histoire des monstres: du fabuleux à la science à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Jean-Louis Fischer, embryologiste, spécialiste de la tératologie. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Théâtre. Où est la matière? à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec le Théâtre du Paradoxe en résidence à la Grange. Une comédie dramatique autour des dérives du journalisme et des intérêts de la guerre pour certains au détriment des populations civiles. Comment un conflit peut déformer la vision d’un peuple sur un autre… Quelque part en Syrie, sous les bombes, un jeune reporter reçoit la mission de monter de toute pièce un scoop pour sortir du contexte de guerre. L’été approche en Europe et les ventes du magazine chutent. Il faut faire rêver la lectrice moyenne lorsqu’elle sera sur la plage. Le rédacteur en chef, Monsieur Barett, sous la pression des actionnaires, impose de mettre plus d’exotisme et de glamour dans leur prochain numéro. Cette idée fumeuse sera soutenue par sa nouvelle assistante qui n’attend que le bon moment pour prendre sa place. Ensemble, ils vont faire prendre tous les risques au jeune journaliste jusqu’à lui désigner une cible à manipuler: une aveugle qui prie les morts.  Une mie en scène de Cédric Laroche. Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com. Également le lendemain samedi 13 avril à 20h30.
  • Vidéo libre. Découverte du sud du Sri Lanka à 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un film de Nelly Charpentier. Durée: 1 heure 30. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Concert. Passion selon Saint Jean et Motets d’Heinrich Schütz à 20h30 à Vayrac en l’église Saint-Martin. Pour ses concerts de printemps, l’Ensemble vocal de Brive propose cette année de découvrir la musique d’Heinrich Schütz, autour d’une œuvre de maturité du compositeur. Heinrich Schütz (1585-1672) est considéré comme le fondateur de l’école allemande qui engendrera au 18e siècle un des plus grands génies : Jean-Sébastien Bach. Le style sobre et archaïsant est très présent dans la Passion selon Saint Jean, où aucun accompagnement ne vient soutenir les récitatifs. D’une écriture très expressive, les chœurs polyphoniques de la foule viennent en opposition à la déclamation dépouillée, quasi grégorienne, du texte de l’Évangile. Entrée : 10 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Également samedi 13 avril à 20h30 à Brive aux Grottes de Saint-Antoine et dimanche 14 avril à 16h en la cathédrale de Sarlat.
  • Concert jazz. Hommage à Ella Fidzgerald à 20h45 à Brive, à la salle du Pont du Buy. Le Jazz Club 19100 accueille Elle & Lui Trio. Thierry Gonzalez a commencé le piano à l’âge de 5 ans et après des études classiques il consacre sa carrière au jazz en participants à de nombreux projets avec des musiciens de renommée internationale (André Cecarelli, Michel Pétrucciani, Dominique Rieu…). Il est à l’origine du trio Elle & Lui qui s’apparente à un quartet à trois ! Car si Ella Fitzgerald et Louis Armstrong étaient deux voix, il y avait aussi la trompette… Il s’agit donc d’hommage à Ella Fitzgerald, à travers les thèmes qu’elle a rendu célèbres avec son sens du scat. Un retour aux années 50 avec des arrangements originaux de thierry Gonzalez (orgue), Cécile Vidal (chant et trompette) et Guy Ould Yaoui (batterie). Tarifs: 12 et 10 euros, 5 pour les étudiants. Infos et réservations au 06.87.34.54.26 ou 06.58.42.85.36.
  • Soirée poésie et musique avec Juvenal à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. jazz. Bordario à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.
  • Théâtre. Lettres jamais écrites à 20h30 à Meyssac, salle Versailles. À partir de 14 ans. Avec la compagnie Hippolyte a mal au cœur. “Colin écrit à son grand-père, mort il y a sept ans, pour lui dire comme les raviolis n’ont plus le même goût depuis. Nora écrit à son existence pour s’excuser de ne pas savoir où elle l’emmène.” Des mots d’adolescents qui racontent tout autant nos vies d’adultes, faites de fragilité, de sauts dans le vide, de deuils, d’amours malmenées ou infinies, d’espoirs et de solidarité… Ces mots, jamais dits, sont ceux d’élèves de seconde d’un lycée de Cavaillon. Pendant un an, ils sont entrés en laboratoire avec Estelle Savasta, autrice et metteur en scène. Ensemble, ils ont façonné cette matière brute, incandescente, intime. Puis, d’autres lettres d’adolescents de Lille se sont ajoutées au projet. Chacune a ensuite été confiée à un auteur, qui y a répondu comme s’il en était le destinataire. Lettres jamais écrites ouvre une correspondance entre un adolescent et un adulte, un lycéen et un auteur, entre une réalité et une fiction. Dans une grande intimité de jeu, deux acteurs font se rencontrer ces voix, et résonner, tout contre nous, ces puissants éclats de vie.Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 14 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Comédie. Délit de grossesse à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. La grossesse? Seules celles qui l’ont vécue savent quel genre de cataclysme une femme vit. Et personne n’ose vraiment en parler. Ariane et Vanessa, elles, osent tout. Parce qu’elles sont à la fois mères, auteurs et comédiennes. Elles tordent le cou aux clichés, démasquent des vérités, et portent un regard nouveau sur le sujet. Le tout grâce à une écriture libre et à un humour volcanique. Une comédie explosive, déjantée et féminine qui s’adresse à toutes les femmes d’aujourd’hui, aux (futures) mères et à leurs hommes aussi. Grâce à une écriture libérée et un humour corrosif. Déconseillée aux primipares ayant perdu leur sens de l’humour en même temps que leur taille de guêpe! Vécu, écrit et interprété par Ariane Echallier et Vanessa Defasque. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 13 avril.
************

SAMEDI 13 AVRIL

  • Dédicace. Sébastien Vidal de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Pour ses ouvrages polars Akowapa, Carajuru, Woorara. Infos au 05.55.92.17.53.
  • 600x300-livre_jeunesse4La Ronde des histoires à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, secteur jeunesse. Public de 3 à 8 ans. Chaque deuxième samedi du mois, les bibliothécaires convient les enfants à une séance de lecture. Thème de celle-ci: les “incontournables” de Grégoire Solotareff. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence sur l’endrométriose à 15h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Virginie Durant, présentation autour de son livre Des barbelés dans mon corps, sur l’endométriose et comment vivre avec sa maladie chronique. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Ciné goûter. Le Rêve de Sam et autres courts à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une compilation de 4 courts métrages. À partir de 4 ans. Le Renard et la baleine: un renard curieux part à la recherche d’une baleine insaisissable, une histoire de nostalgie et de découverte. Jonas et la mer: Jonas a toujours rêvé de vivre dans la mer, comme un poisson dans l’eau… mais ce n’est pas possible, n’est-ce pas? Home sweet home: c’est l’histoire d’une maison qui s’échappe de ses fondations enracinées en banlieue, pour se lancer dans un voyage épique. Le Rêve de Sam: Sam est une petite souris, qui, par un beau matin de printemps, décide de réaliser son rêve: voler avec les hirondelles. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org.
  • Théâtre. Où est la matière? à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec le Théâtre du Paradoxe en résidence à la Grange. Une comédie dramatique autour des dérives du journalisme et des intérêts de la guerre pour certains au détriment des populations civiles. Comment un conflit peut déformer la vision d’un peuple sur un autre… Quelque part en Syrie, sous les bombes, un jeune reporter reçoit la mission de monter de toute pièce un scoop pour sortir du contexte de guerre. L’été approche en Europe et les ventes du magazine chutent. Il faut faire rêver la lectrice moyenne lorsqu’elle sera sur la plage. Le rédacteur en chef, Monsieur Barett, sous la pression des actionnaires, impose de mettre plus d’exotisme et de glamour dans leur prochain numéro. Cette idée fumeuse sera soutenue par sa nouvelle assistante qui n’attend que le bon moment pour prendre sa place. Ensemble, ils vont faire prendre tous les risques au jeune journaliste jusqu’à lui désigner une cible à manipuler: une aveugle qui prie les morts.  Une mie en scène de Cédric Laroche. Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.

  • Concert. Passion selon Saint Jean et Motets d’Heinrich Schütz à 20h30 à Brive aux Grottes de Saint-Antoine. Pour ses concerts de printemps, l’Ensemble vocal de Brive propose cette année de découvrir la musique d’Heinrich Schütz, autour d’une œuvre de maturité du compositeur. Heinrich Schütz (1585-1672) est considéré comme le fondateur de l’école allemande qui engendrera au 18e siècle un des plus grands génies : Jean-Sébastien Bach. Profondément ancrée dans la liturgie luthérienne, sa musique bannit toujours toute facilité et toute vulgarité. Compositeur fécond, Schütz laissera quelques cinq cent œuvres à la postérité : madrigaux dans le style italien, psaumes dans le somptueux style concertant, œuvres polychorales, oratorios, motets latins contrapuntiques. La guerre de Trente Ans ayant réduit les effectifs de la chapelle de Dresde, il écrit les merveilleuses œuvres que sont les Kleine geistliche Konzerte destinés à seulement quelques chanteurs et basse continue. Le style sobre et archaïsant est très présent dans la Passion selon Saint Jean, où aucun accompagnement ne vient soutenir les récitatifs. D’une écriture très expressive, les chœurs polyphoniques de la foule viennent en opposition à la déclamation dépouillée, quasi grégorienne, du texte de l’Évangile. Entrée : 10 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Également vendredi 12 avril en l’église Saint-Martin de Vayrac et dimanche 14 avril à 16h en la cathédrale de Sarlat.
  • Soirée Nebraska (chansons Bruce Springsteen) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Loto à partir de 21h à Brive Salle Chadourne, route de Lissac. L’association Les Fées Corrèze, partenaire du Riant festival de Brive qui aura lieu en octobre prochain, vise ainsi à récolter des fonds au profit du festival off qui amène rire et bonne humeur dans les Ehpad. Tarif : 5 euros le carton, 10 pour les 3 et 20 pour les 8. Infos au 05.55.87.18.56.
  • Concert. Mad Dogs à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Ambiance variété interbationale. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.
  • Comédie. Délit de grossesse à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. La grossesse? Seules celles qui l’ont vécue savent quel genre de cataclysme une femme vit. Et personne n’ose vraiment en parler. Ariane et Vanessa, elles, osent tout. Parce qu’elles sont à la fois mères, auteurs et comédiennes. Elles tordent le cou aux clichés, démasquent des vérités, et portent un regard nouveau sur le sujet. Le tout grâce à une écriture libre et à un humour volcanique. Une comédie explosive, déjantée et féminine qui s’adresse à toutes les femmes d’aujourd’hui, aux (futures) mères et à leurs hommes aussi. Grâce à une écriture libérée et un humour corrosif. Déconseillée aux primipares ayant perdu leur sens de l’humour en même temps que leur taille de guêpe! Vécu, écrit et interprété par Ariane Echallier et Vanessa Defasque. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 14 AVRIL

  • Ballet au cinéma. L’Âge d’or à 17h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. Filmé à Moscou avec le Bolchoï en haute définition. Dans les années 20, les bandits ont leur repère : le cabaret L’Âge d’or. Boris, un jeune pêcheur, aperçoit Rita, tombe sous son charme et la suit dans les rues bondées de la ville. Arrivé devant le cabaret, il se rend compte qu’elle n’est autre que la fameuse danseuse “Mademoiselle Margot” convoitée par le mafieux Yashka. Ce ballet jazzy aux allures de music-hall offre une plongée dans les cabarets des Années Folles. Lumière tamisée et rythme endiablé ravivent le sentiment de liberté réjouissant de l’interdit des numéros de danse pratiqués en secret. Ce ballet original au triangle amoureux passionné n’existe qu’au Bolchoï. Durée: 2 heures 20. Tarifs: 23 et 17 euros, 10 pour les moins de 14 ans. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Concert. Passion selon Saint Jean et Motets d’Heinrich Schütz à 16h en la cathédrale de Sarlat. Pour ses concerts de printemps, l’Ensemble vocal de Brive propose cette année de découvrir la musique d’Heinrich Schütz, autour d’une œuvre de maturité du compositeur. Heinrich Schütz (1585-1672) est considéré comme le fondateur de l’école allemande qui engendrera au 18e siècle un des plus grands génies : Jean-Sébastien Bach. Profondément ancrée dans la liturgie luthérienne, sa musique bannit toujours toute facilité et toute vulgarité. Compositeur fécond, Schütz laissera quelques cinq cent œuvres à la postérité : madrigaux dans le style italien, psaumes dans le somptueux style concertant, œuvres polychorales, oratorios, motets latins contrapuntiques. La guerre de Trente Ans ayant réduit les effectifs de la chapelle de Dresde, il écrit les merveilleuses œuvres que sont les Kleine geistliche Konzerte destinés à seulement quelques chanteurs et basse continue. Le style sobre et archaïsant est très présent dans la Passion selon Saint Jean, où aucun accompagnement ne vient soutenir les récitatifs. D’une écriture très expressive, les chœurs polyphoniques de la foule viennent en opposition à la déclamation dépouillée, quasi grégorienne, du texte de l’Évangile. Entrée: 10 euros, gratuit pour les moins de 12 ans.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Vitrail, la lumière sculptée à Brive au Centre municipal d’arts plastiques, 5 avenue Bourzat. Une exposition du verrier Léo Amery. Leo Amery est né à Londres, il a découvert l’art du vitrail à San Francisco en Californie quand il avait 18 ans. Après avoir travaillé en Angleterre, l’artiste est aujourd’hui installé à Martel. Il expose son travail depuis 1985 aussi bien en galeries publiques que privées, dans des salons nationaux et internationaux et dans des centres d’exposition. Il travaille avec deux galeries d’art suisses (la Galerie Orly à Bâle et la Galerie du Solstice près de Neuchatel). Le Glassmuseum d’Ebeltoft au Danemark et le Musée du Vitrail de Cursay Sur Vonne en France, possèdent chacun une de ses œuvres dans leur collection permanente. Depuis 1995, il a développé une technique de présentation du vitrail (appelée “vitrail-relief”). Ses œuvres sont exposées sur un mur mais décalées de sa surface par quelques centimètres, ceci pour permettre le reflet des couleurs et de la forme du vitrail sur le mur. Cela préserve le concept essentiel du vitrail qui est le passage de la lumière et permet d’accrocher l’œuvre ou de la déplacer aussi facilement que si c’était un tableau. Visite guidée par l’artiste le mercredi 20 mars à 16h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 10 avril 2019.
  • Un monde en surimpression à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Vernissage mercredi 10 avril à 18h30. Une exposition de Mika Dominguez. Cet artiste plasticien photographie les villes, la nature et se les réapproprie en utilisant la technique de la surimpression directement sur négatif. C’est une autre vision du réel qu’il cherche à montrer… en se libérant des codes académiques de la photographie. Il nous fait voyager entre imaginaire et réalité, conscient et inconscient. Des paysages revisités qui laissent le visiteur s’approprier et imaginer ce qu’il voit et ce qu’il pourrait voir. L’œil s’interroge, s’aguerrit et découvre les multiples facettes d’une même photographie. Une exposition qui interpelle sur la perception que nous avons de notre environnement. Sensible dès son plus jeune âge à l’art, Mika Dominguez s’est perfectionné dans la technique de la surimpression photographique argentique après des études “arts plastiques et science des arts” à l’université paris I Panthéon-Sorbonne. Originaire de Brive, il a exposé dans de nombreuses villes en France et à l’étranger. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 avril 2019.
  • Tissage et mythologie à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. À partir du 12 avril. Cette exposition présente le travail réalisé par le musée auprès de classes brivistes. Les créations de cinq classes d’artistes en herbe du CE1 au CM2 seront réunies. À partir des collections du musée riches sur le thème tissage et mythologie (tapisseries de Mortlake du 17e siècle et objets de la manufacture Le Clere du 18e siècle notamment) chaque classe a exploré un médium en particulier et présente une création spécifique. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 27 mai 2019.
  • Une vie à la Manu à Tulle au musée des armes et au musée du Cloître. Tulle fait partie des plus anciennes manufactures d’armes françaises. La présence de “la Manu”, sur plus de trois cent ans, a profondément façonné la ville et son urbanisme, mais aussi l’histoire des hommes qui y ont pris part. La longévité de cette fabrication liée à l’armement a participé à la constitution d’un patrimoine technique et industriel conséquent, qui se retrouve aujourd’hui au sein des collections des musées de la ville. L’exposition qui couvre la période de 1950 à 2006, met en lien les objets issus des collections et la mémoire d’anciens employés de la Manufacture, captée lors d’entretiens filmés, par la ville de Tulle et l’association Peuple et Culture Corrèze. Au Musée du Cloître, l’exposition met plus spécifiquement en lumière les hommes, leurs métiers et leur savoir-faire mais aussi leur culture commune, comment devenait-on un “nez-noir”. Au musée des Armes, ce sont les bâtiments et les productions qui font l’objet de témoignages et de présentations d’objets. Deux volets complémentaires pour illustrer une aventure industrielle et humaine. Entrée libre. Musée des armes ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Musée u Cloître ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h (du 1er octobre au 14 juin) et de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (du 15 juin au 30 septembre). Infos au 05.55.26.22.15 et au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 11 janvier 2020.
  • Figures de l’animal à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Qu’est-ce qu’un animal? La réponse à la question paraît simple: tout être vivant qui n’appartient pas à l’espèce humaine. Cette définition courte laisse pourtant des zones grises du coté du seuil où commence la vie et à l’autre bout où elle construit une frontière entre les espèces supérieures, dont la réalité s’amenuise sous l’effet de découvertes révélant des porosités tant en ce qui concerne l’habileté, que l’émotion, l’intelligence ou encore du langage. Les récentes polémiques sur la souffrance animale, amplifiant celles antérieures portant sur l’usage des fourrures ou qualifiant de domination esclavagiste nos rapports aux animaux domestiques et plus encore familiers, montrent la fragilité et la complexité de notre position. Les processus de civilisation visent en effet à construire un positionnement autonome par rapport à l’environnement qui réduit les risques dus à son instabilité et donc à l’égard des animaux quels qu’ils soient. Ils associent mise à distance, curiosité, appropriation carnivore, asservissement opportuniste ou sujétion affective. Dans le rapport à l’animal, l’homme cherche à définir sa singularité, la nature de ce qui constitue le fond de son identité. L’animal à cause de ses proximités multiples (physiques et comportementales), est à la fois l’illustration de l’écart qu’il ressent et la manifestation d’une continuité qui le raccroche au grand ensemble de la planète. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h y compris les jours fériés. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 16 juin 2019.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire