L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 28 JANVIER 2019

  • Atelier jeux de 14h30 à 16h à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Un atelier à destination du public porteur de handicap. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Connaissances du monde. Kamtchaka. Terre de feu et de glace à 14h30 et 20h à Brive au cinéma CGR. Un documentaire de Svetlana Klinyshkova. Le Kamtchaka est une région à l’extrême Est de la Russie. Même pour les Russes, c’est “le bout du monde”. La péninsule baigne dans le Pacifique et concentre plus de deux cents volcans dont une trentaine toujours en activité. Les autres ne sont pas en reste, offrant un lac géant d’acide sulfurique et des champs de fumerolle aux paysages lunaires. Voisine du cercle polaire, le Kamtchatka présente des conditions climatiques rudes. Celui qui résiste le mieux, c’est l’ours brun, en nombre suffisamment important pour faire de la région la plus grande réserve mondiale de l’animal. Le Kamtchatka est le dernier paradis sur terre où l’équilibre est maintenu par le feu des volcans et la glace de l’océan. Durée: 1 heure 45. Tarifs: 8 et 9,50 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

************

MARDI 29 JANVIER

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Conférence à 14h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une conférence chaque dernier mardi du mois propose par la Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze. Durée: 2 heures. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

  • Festival du bleu en hiver. Supersonic de Thomas de Pourquery à 20h30 à Boulazac à l’Agora. Depuis 13 ans ce Festival propose de découvrir la belle diversité du jazz. Pour la première fois, il s’inscrit dans le cadre de la première saison de la Scène nationale L’empreinte, avec un partenariat renforcé. Une programmation  sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, et ce soir Boulazac, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. Pour ne rien rater, une navette à 1 euro est mise en place entre Brive et Tulle. « Alors que je fais rarement des rêves de musique, une nuit j’ai rêvé de ce nouvel album. J’étais comme un petit oiseau miniature dans un immense hangar désaffecté à ciel ouvert. Je pouvais me balader au plus près des musiciens qui jouaient. Je pouvais toucher les clefs du saxophone, me poser sur une cymbale, et puis tout à coup sauter sur les touches du piano, ou faire du trampoline sur la corde grave de la basse, c’était fou ! Mais ce qui était encore plus fou, c’était le son et l’énergie de ce que j’entendais. Mais c’est quoi ce groupe ? Je réalisais en me réveillant que c’était mon groupe,. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

MERCREDI 30 JANVIER

  • Dédicace BD. UN3 avec Alberto Ponticelli et Joshua Dysart à partir de 15h à Brive à la librairie Bulles de papier, 21 rue Farro. Une dédicace exceptionnelle puisqu’il s’agit d’un auteur américain Joshua Dysart et un auteur italien Alberto Ponticelli. Ils font escale à Brive en revenant d’Angoulême pour présenter leur nouvel album commun Urgence niveau 3. Un titre engagé qui reflète les préoccupations des auteurs. L’éditeur qui propose sous son label Bliss comics le catalogue de comics Valiant, impose des séries originales face aux mastodontes Marvel et DC comics. La trame : le Programme alimentaire mondial (WFP) est l’agence d’aide alimentaire de l’ONU, et la plus grande organisation humanitaire au monde, apportant une assistance à plus de 90 millions de personnes dans 83 pays. Une intervention d’urgence de niveau 3 est le niveau de crise humanitaire le plus grave et de la plus grande ampleur. Ce récit décrit la réalité de la situation humanitaire en Irak, au Soudan du Sud et au Tchad. Il narre le quotidien de ces populations et de ceux qui les aident, vivant et travaillant au cœur des zones les plus conflictuelles au monde. Une œuvre puissante, sans complaisance. Un comics d’utilité publique. Pour enfin ouvrir les yeux.Infos au 05.55.87.14.42 et sur bullesdepapier.com.
  • Festival du bleu en hiver. Tapami Taka. Trio Ikui Doki à 18h30 à Tulle au Théâtre. Séance en famille suivie d’un goûter. À partir de 6 ans. Un basson, une clarinette, un saxophone et une harpe : partant de cet instrumentarium atypique, le trio Ikui Doki invente une musique tout aussi originale, en éclairant son jazz des teintes chatoyantes de la musique classique française. Avec Tapami Taka, Ikui Doki s’adresse aux enfants dans un spectacle insolite et drôle où se mêlent compositions originales, improvisations, situations cocasses, chorégraphies et projections. Un accès à la musique plein de fantaisie. Durée: 45 minutes. Tarifs de 7 à 14 euros. Ce Festival propose de découvrir la belle diversité du jazz avec une programmation sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. Pour ne rien rater, une navette à 1 euro est mise en place entre Brive et Tulle. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

JEUDI 31 JANVIER

  • Festival Du bleu en hiver. Apéro en musique à 11h à Brive au Théâtre municipal. ?????????? Depuis 13 ans ce Festival propose de découvrir la belle diversité du jazz. Pour la première fois, il s’inscrit dans le cadre de la première saison de la Scène nationale L’empreinte, avec un partenariat renforcé. Une programmation sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. . Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Festival du bleu en hiver. Post K à 21h à Brive à l’auditorium Francis Poulenc. De Jelly Roll Morton à Louis Armstrong, Post K célèbre avec maestria le jazz de la Nouvelle-Orléans des années 20-30. Aussi brillants qu’éclectiques, quatre prodiges de la scène jazz hexagonale y interprètent le répertoire des pianistes de « stride » (Art Tatum, Fats Waller, Earl Hines…) dont ils tirent des particularités de jeu qu’ils appliquent avec un regard contemporain dans l’écriture comme dans l’improvisation. Également influencé par le free jazz des années 60-70 et par la musique improvisée européenne, ce quartet délivre une musique populaire, à la fois riche et savamment déstructurée, à l’image des premiers enregistrements de jazz. Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 7 à 14 euros. Ce Festival Du bleu en hiver propose de découvrir la belle diversité du jazz avec une programmation sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. Pour ne rien rater, une navette à 1 euro est mise en place entre Brive et Tulle. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Comédie. Couple, les dix commandements à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Après Si je t’attrape je te mort! et Fuis moi je te suis!, Olivier Maille signe une nouvelle comédie originale qui vous réconciliera avec l’amour, que vous soyez en couple ou pas! Cédric et Sarah ont tout compris: pour réussir sa vie de couple, rien de plus simple, il suffit de suivre à la lettre les 10 commandements : Tu ne tueras pas ta belle-mère. Mais si tu le fais, arrange-toi pour qu’on ne puisse rien prouver. Tu ne laisseras pas traîner tes chaussettes sales. Tu n’oublieras jamais un anniversaire. Jamais. Pas un seul… Et les 7 autres que vous découvrirez en venant suivre les péripéties sentimentales de ce couple attachant et surprenant dans lequel vous vous reconnaîtrez sûrement. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 1er et samedi 2 février.
************

VENDREDI 1er FÉVRIER

  • Dédicace de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Une séance avec Victor Kathémo, auteur de Naître ou ne pas naître noir et Le Requiem de la Colombe suivi de L’empereur Hibou l’affreucain. Infos au 05.55.92.17.53. Également le lendemain samedi aux mêmes horaires.
  • Ciné-thé. Un beau voyou à 24h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une séance proposée en partenariat avec le CCAS de la Ville de Brive, un thé et une collation seront offerts à l’issue de la projection du film de Lucas Bernard sorti en début janvier 2019. Le commissaire Beffrois attend la retraite avec un enthousiasme mitigé quand un vol de tableau retient son attention. Est-ce l’élégance du procédé? L’audace du délit ? La beauté de l’œuvre volée ? Beffrois se lance à la recherche d’un voleur atypique, véritable courant d’air, acrobate à ses heures. Tarifs : de 5,50 à 7 euros, avec un tarif réduit pour les plus de 60 ans à 3,70 euros. Durée du film: 1 heure 44. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Festival du bleu en hiver. Three Days of Forest à 18h30 à Brive au Théâtre municipal.Une association singulière, voix/alto/batterie : ce beau trio, lauréat Jazz Migration, a le goût de fureter dans les genres musicaux les plus divers pour chiner la rareté et l’émotion. Leur création s’inspire de la lecture d’autrices afro-américaines comme Rita Dove et Gwendolyn Brooks, figures essentielles d’une poésie protestataire et musicale, ode à toutes les libertés. Un répertoire sous une forme de protest song électrique, onirique et halluciné. La musique vole d’un possible chant de manifestants au free jazz, d’une chanson comptine à une frénésie de transe. “Musique très ample, magnifiée par la pulsation très mélodiste de Florent Satche, c’est la créativité des deux musiciennes, Séverine Morfin et Angéla Flahaut, qui donne au trio cette étrangeté poétique.” Yann Bagot, Citizen jazz. Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 7 à 14 euros. Ce Festival propose de découvrir la belle diversité du jazz avec une programmation sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. Pour ne rien rater, une navette à 1 euro est mise en place entre Brive et Tulle. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Théâtre. Un village dans l’enfer de la Grande Guerre à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec la Cie La Carpe en résidence à la Grange et la Cie Le Moulin à… Paroles. Deux frères originaires de Gignac doivent vider la maison de leurs grands pour la vendre. Ils trouvent au grenier une vieille valise avec les lettres, journaux de routes et autres souvenirs cachés là depuis 100 ans. 6 séquences représentent les 6 grandes batailles de la Grande Guerre. Léonie parle à son mari de la vie difficile au village, Paul n’ose pas trop parler de la guerre. Il raconte ses horreurs sur son journal de route. Ces séquences sont ponctuées par 6 scénettes ludiques jouées par 5 soldats au front ou à l’arrière qui apportent humour et drôlerie. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.
  • Soirée musique à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

  • Festival du bleu en hiver. Ève Risser & le White Desert Orchestra à 21h à Tulle au Théâtre. Forte de son expérience au sein de l’Orchestre national de jazz et de nombreuses créations au carrefour du jazz, des musiques improvisées et contemporaines, la pianiste et compositrice Ève Risser invente un orchestre aux couleurs multiples. À la frontière de la musique de chambre et de l’orchestre jazz, en passant par une énergie rock ou free, plus électrique (guitare électrique, basse électroacoustique, batterie, saxophones…), vers un jazz de chambre plus intime et plus acoustique (basson, flûte, clarinette, trompette, trombone, piano), la palette est belle, multiple. La musique d’Ève Risser fait écho au choc de sa découverte des canyons de l’Ouest américain. Transcrire la tension créée par l’air vibrant dans les canyons, lieux puissants où la Terre nous montre ses vieilles cicatrices, telle est son intention. Un univers poétique et émouvant. Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 7 à 21 euros. Ce Festival propose de découvrir la belle diversité du jazz avec une programmation sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. Pour ne rien rater, une navette à 1 euro est mise en place entre Brive et Tulle. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Comédie. Couple, les dix commandements à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Après Si je t’attrape je te mort! et Fuis moi je te suis!, Olivier Maille signe une nouvelle comédie originale qui vous réconciliera avec l’amour, que vous soyez en couple ou pas! Cédric et Sarah ont tout compris: pour réussir sa vie de couple, rien de plus simple, il suffit de suivre à la lettre les 10 commandements : Tu ne tueras pas ta belle-mère. Mais si tu le fais, arrange-toi pour qu’on ne puisse rien prouver. Tu ne laisseras pas traîner tes chaussettes sales. Tu n’oublieras jamais un anniversaire. Jamais. Pas un seul… Et les 7 autres que vous découvrirez en venant suivre les péripéties sentimentales de ce couple attachant et surprenant dans lequel vous vous reconnaîtrez sûrement. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 2 février.
************

SAMEDI 2 FÉVRIER

  • Dédicace de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Une séance avec Victor Kathémo, auteur de Naître ou ne pas naître noir et Le Requiem de la Colombe suivi de L’empereur Hibou l’affreucain. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Conférence à 15h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Une conférence de Yoéva Jemelgo sur “les fleurs de Bach, au cœur des émotions”. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Café ciné autour de la saga Harry Potter à 18h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Ouvert à tous les curieux qui ont envie de découvrir différents univers cinématographiques. Un Café ciné pour retrouver Harry, Hermione, Ron, Voldemort, Dumbledore et biens d’autres personnages, percer leurs mystères et découvrir les anecdotes de cette saga culte. Largement plébiscité lors du dernier Café ciné, Harry Potter est arrivé en tête des votes du public lors du choix du thème pour le 1er rendez-vous cinématographique 2019 du Centre Culturel. Bastien Champougny vous invite ainsi à redécouvrir la série fantasy adaptée des romans cultes de J.K.Rowling qui retrace les aventures du célèbre sorcier de Poudlard. Entrez dans l’univers magique de ce sorcier exceptionnel à la célébrité internationale et décryptez les secrets de cette success story. Démarrés avant même la parution de l’intégralité des 7 ouvrages et réalisés sur 10 ans, les 8 films de cette saga ont connu un immense succès commercial et culturel. Tout commence en 2001 avec Harry Potter à l’école des sorciers de Chris Columbus qui adapte un an plus tard le 2ème opus. Alfonso Cuarón et Mike Newell réalisent ensuite le Prisonnier d’Azkaban et la Coupe de feu. Puis, à partir de 2007, c’est le cinéaste David Yates qui prend les commandes pour l’adaptation des 3 ultimes tomes, dont le dernier, Les reliques de la mort scindé en deux parties. Gratuit. Jusqu’à 20h. Infos au 05.55.74.20.51.

  • Opéra au cinéma. Carmen à 18h55 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission en français sous titré en français. “Libre elle est née et libre elle mourra”, la sulfureuse Carmen séduit le brigadier Don José qui accepte de déserter par amour pour elle, mais l’indomptable bohémienne se lasse vite de cet amour pour passer au suivant. Alors qu’elle attend son nouvel amant, le torero Escamillo, José tente tout pour la ramener à lui, de la supplication à la menace d’un couteau. Durée: 3 heures 46. Tarifs: 27 et 19 euros, 12 pour les moins de 14 ans. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. L’étoile montante de la scène lyrique Clémentine Margaine interprète la sulfureuse Carmen aux côtés du couple Aleksandra Kurzak-Roberto Alagna. Ce casting de haute voltige donne un nouveau souffle aux airs entêtants de Carmen dans la production de Richard Eyre. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Festival du bleu en hiver. Garibaldi Plop à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Du jazz lyrique avec un trio formé par le pianiste Roberto Negro qui signe les compositions, le violoncelliste Valentin Ceccaldi et Sylvain Darrifourcq à la batterie. Avec Garibaldi Pop, Roberto Negro signe son œuvre probablement la plus ambitieuse: “Giorgio, Nini et Tito sont photographiés en 1945 dans une petite bourgade du Piémont. Ils ont vingt ans et fêtent la n de la guerre”, écrit-il. “Un an plus tôt ils sont trois jeunes résistants qui, a amés, décident de se détacher de la brigade Garibaldi pour passer seuls les lignes ennemies et manger une bonne soupe, avant tout le monde, de l’autre côté des Alpes. Ils font alors un vœu à la Madonne : s’ils en sortent vivants, douze mois plus tard ils commémoreraient leur aventure par un pèlerinage dans leur terre natale. Cette photographie est prise à cette occasion. Elle est la mémoire d’une de ces époques où l’histoire semble basculer et le monde se renverser, une époque dont l’homme sur la gauche est aujourd’hui un des derniers témoins. Puissante et mystérieuse, elle constitue également le point de départ de la pièce composée par Roberto Negro. Une musique urgente d’une grande force évocatrice, parfois féroce, jouant d’humour, longs développements et ruptures soudaines. Une musique qui s’amuse des contrastes et nous entraîne de l’acrobatie au songe.” Durée: 1 heure. Tarifs: 5 et 14 euros. Ce Festival propose de découvrir la belle diversité du jazz avec une programmation sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. Pour ne rien rater, une navette à 1 euro est mise en place entre Brive et Tulle. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Soirée musique à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

  • Festival du bleu en hiver. Chromb! + Sofiane Saidi & Mazalda à 21h à Tulle aux Lendemains qui chantent. Quatuor à cordes, anches, 88 touches, cris et fûts. Chromb! fait du rock sans guitare grouillant de jazz à destination des adultes émotifs et des enfants sauvages. Musique de chambre capitonnée, vertiges pop et mignardises bruitistes en ronds de sorcière, enjôleurs cuivrés et libres de tout : Chromb! est l’enzyme ferreuse, volubile et marsupiale de Soft Machine, The Residents et Jim Black tout à la fois. Durée: 1 heure 15. Avec El Ndjoum, le raï est de retour, Sofiane Saidi est son nouveau roi, Mazalda ses nouveaux hérauts. À gorge déployée, Sofiane Saidi chante l’amour, l’ivresse de ses bonheurs ou l’abîme de ses frustrations. De sa rencontre avec la talentueuse bande de Mazalda, musiciens passionnés affranchis des styles, est né ce répertoire inédit, à la fois fidèle à l’esprit rebelle du raï et entièrement rénové. Synthétiseurs analogiques, saz et cuivres nourris aux phrasés du mezoued se déploient sur une rythmique ultra-dansante articulée autour d’un joueur de derbouka… comme un puits où descendre de plus en plus profond, jusqu’à la lave. Durée: 1 heure 15. Ce Festival propose de découvrir la belle diversité du jazz avec une programmation sur 10 jours en 10 lieux à Tulle et Brive, avec 14 concerts payants (de 7 à 21 euros) et autant de gratuits. Un pass à petit prix (45 euros) permet l’accès à tous les spectacles payants. Pour ne rien rater, une navette à 1 euro est mise en place entre Brive et Tulle. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Comédie. Couple, les dix commandements à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Après Si je t’attrape je te mort! et Fuis moi je te suis!, Olivier Maille signe une nouvelle comédie originale qui vous réconciliera avec l’amour, que vous soyez en couple ou pas! Cédric et Sarah ont tout compris: pour réussir sa vie de couple, rien de plus simple, il suffit de suivre à la lettre les 10 commandements : Tu ne tueras pas ta belle-mère. Mais si tu le fais, arrange-toi pour qu’on ne puisse rien prouver. Tu ne laisseras pas traîner tes chaussettes sales. Tu n’oublieras jamais un anniversaire. Jamais. Pas un seul… Et les 7 autres que vous découvrirez en venant suivre les péripéties sentimentales de ce couple attachant et surprenant dans lequel vous vous reconnaîtrez sûrement. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Première à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Organisée en partenariat avec le Centre d’art contemporain de Meymac, cette exposition accueillie pour la première fois au musée Labenche, propose de découvrir le travail des jeunes diplômés de l’année des écoles nationales supérieures d’art de Limoges, Bourges et de Clermont-Ferrand: Kamilla Azimova, Emma Baffet, Victor Lecrivain, Grégoire Messeri, Emmy Ols, Marion Perrin, Corenthin Thilloy et Anaïs Tison. Première est une manifestation lancée en 1995 par l’Abbaye Saint-André-Centre d’art contemporain de Meymac. Elle en est à sa 24e édition. Accompagnée d’un catalogue critique édité pour l’occasion, chaque cession permet de prendre acte des préoccupations qui émergent chez les jeunes artistes, toutes disciplines confondues et qui exposent souvent pour la première fois. Les participants de cette 24e édition ont été choisis en 2018 par un comité de sélection constitué de l’artiste Léa Le Bricomte, d’Aurélie Barnier, historienne d’art et commissaire indépendante, et de Maud Cosson, directrice de la Graineterie-Centre d’art contemporain à Houilles. Toutes les pratiques (peinture, dessin, volume, vidéo, photographie, installation) sont représentées même si, cette année, le modelage et la céramique, jusqu’alors peu présents, dominent sans constituer pour autant une pratique exclusive chez aucun des huit artistes invités. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 4 mars 2019.
  • Paléosculptures à Brive à la bibliothèque du campus universitaire. Une exposition qui vous entraîne à la rencontre d’animaux préhistoriques disparus. Elle est le fruit d’une étroite collaboration entre l’équipe de la bibliothèque universitaire des Sciences et Techniques – Sports, l’artiste-plasticien Joseph Kawerk, et le professeur des universités Daniel Petit. Au carrefour des arts et des sciences, Paléosculptures s’attache à contextualiser techniquement et scientifiquement l’impressionnant travail de reconstitution paléontologique de l’artiste. Les panneaux explicatifs présentés en support permettent de mieux appréhender les méthodes employées par Joseph Kawerk, mais également de comprendre l’importance que représente un solide corpus documentaire dans l’élaboration de son travail. Un éclairage paléozoologique proposé par le biologiste Daniel Petit est également présenté. Venez-vous mesurer à l’ours des cavernes et au dinictis felina. Des visites guidées gratuites et sans inscription sont proposées samedi 2 février à 14h, mercredi 13 février à 17h, samedi 23 février à 14h, lundi 11 mars à 15h, samedi 23 mars à 14h. La visite dure une heure et est menée par Joseph Kawerk et un membre de l’équipe de la bibliothèque. Infos au 05.55.86.48.04 ou bubrive@unilim.fr.. Entrée libre. Du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30 et le samedi de 11h à 18h. Infos au 05.55.86.48.04. Jusqu’au 31 mars 2019.
  • Jardiner naturellement à Brive à la médiathèque municipale. À partir du 1er février. Aujourd’hui, jardiner c’est tenir compte de la nature telle qu’elle est, la respecter.
 Au travers de différents thèmes (étudier la terre de son jardin, les engrais naturels, attirer les animaux utiles…) cette exposition vous donnera des idées pour être un jardinier à la fois responsable et créatif. Elle a été réalisée par Instants mobiles, avec l’aimable collaboration de Bernard Lafon, pour “Oh! Légumes Oubliés” et “Alimenthus”. Elle est agrémentée de livres sortis des fonds de la médiathèque, dont des livres d’artistes sur la nature. Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 2 mars 2019.
  • Lutetia, 1945. Le retour des déportés à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Pour de nombreux déportés, l’hôtel Lutetia situé à Paris a constitué un moment important de leur retour en France.  Durant quatre mois, du 26 avril à la fin du mois d’août 1945, ce lieu accueillit les rescapés des camps, français mais aussi étrangers. Cette exposition aborde les différents aspects de cet accueil : le choix de ce lieu, la réquisition de l’hôtel, l’encadrement, les équipes médicales, les équipes de militaires chargées du contrôle des arrivants, les bénévoles chargés de la logistique… Si le Lutetia fut un lieu de retour à la vie, il fut aussi celui de la prise de conscience de l’ampleur de la tragédie par la population et surtout par les familles venues, chaque jour attendre leurs proches et chercher des nouvelles. Le bilan est terrible. 166.000 déportés de France, parmi lesquels 76.000 Juifs dont 11.000 enfants. 48.000 d’entre eux sont rapatriés en France, dont 3 000 Juifs. D’après les estimations de notre Fondation, un tiers va passer par le Lutetia. Exposition réalisée par l’AFMD de Paris (Amis de la fondation pour la mémoire de la déportation). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 4 avril 2019.
  • Trompe l’œil et natures mortes à Brive au centre municipal d’arts plastiques, 5 avenue Bourzat. Une exposition de l’association Brive amateur beaux-arts. “Nature morte et encore plus trompe l’œil, c’est l’art de rendre les objets ou les sujets peints avec le plus grand réalisme, faire que l’œil imagine que l’on peut toucher ou caresser ce que l’on voit.” Une douzaine d’exposants présentent une cinquantaine d’œuvres et quelques sculptures. Effets de lumières et de transparence. Entrée libre. Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h, et le vendredi de 9h à 12h. Jusqu’au 8 février 2019.
  • Les Peintres du pays de Brive à Brive à la chapelle Saint-Libéral. L’association Les Peintres du pays de Brive exposent sur le thème de la lumière. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi  de 12h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Jusqu’au 10 février 2019.
  • Kelly Iadowicht à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Née en 1989 dans le Tarn, Kelly ladowicht se passionne pour le dessin depuis son plus jeune age. Artiste autodidacte elle ce perfectionne de jour en jour dans ce domaine inspirée par les thèmes du street art et du fantastique.Vous pouvez dès à présent consulter son travail sur son compte instagram: dessinemoi correze . Infos au 05.55.92.17.53. Jusqu’au 11 février 2019.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire