L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 7 JANVIER 2019

  • Atelier jeux pour seniors de 14h30 à 16h à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Connaissances du monde. Viva Argentina, des chutes d’Iguazù à la Patagonie à 14h30 et 20h à Brive au cinéma CGR. Fervent adepte du tango, André Maurice vous entraîne dans la danse et les histoires de l’Argentine profonde, un pays immense, intense. Quartiers urbains colorés, sites patrimoniaux, personnages mythiques peuplent Buenos Aires. Misiones abrite le legs des indiens Guaranis, la forêt subtropicale, les chutes d’Iguazú, les gauchos dans La Pampa. La faune marine et les glaciers gigantesques de la Patagonie rivalisent avec ses moutons. De Salta à Jujuy, les villages de la Cordillère des Andes révèlent des trésors patrimoniaux, des peuples attachants et l’envoûtante mine de Salinas Grandes. Les tisserands de Cachi, les viticulteurs de Cafayate et de Mendoza partagent leur savoir-faire. Les ruines de Quilmes comme les parcs chargés d’attraits géologiques et paléontologiques racontent l’enfance de l’Argentine. Le film se termine par un merveilleux tango argentin dansé la nuit dans les milongas. Durée: 1 heure 30. Tarifs: 8 et 9,50 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

************

MARDI 8 JANVIER

  • Atelier famille de 10h à 11h30 à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Accueil des enfants jusqu’à 3 ans. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également les 15, 22 et 29 janvier.
  • Initiation à l’occitan à 19h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une nouveauté, complémentaire aux ateliers déjà en place à 17h30. Cet atelier s’adresse aux personnes souhaitant apprendre la langue ou se perfectionner à l’écrit et à l’oral. Proposé un mardi sur deux par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure  ou 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également le 22 janvier.

  • Danse. Le Grand Sommeil à 20h30 à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive. Le second spectacle de la jeune metteure en scène Marion Siéfert, interprété par Helena de Laurens, scrute les zones d’ombre de l’enfance: sa part de fantasme, son goût de l’obscène et du monstrueux, sa radicale insolence, son sens du plaisir et du jeu, son exigence vis-à-vis du monde des adultes. Entre théâtre et danse, ce solo d’une rare puissance explore la part sombre de l’enfance dans une société où l’enfant est de plus en plus sécurisé, contrôlé et où toute expérience forte est vécue comme une menace ou un danger. Durée: 1 heure. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

MERCREDI 9 JANVIER

  • Mercredi c’est bibli de 15h à 16h30 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Un atelier destiné aux enfants chaque premier mercredi du mois. Cet atelier “Fabrique ton livre” se déroule en fait cette fois sur deux séances (le 9 janvier et le 6 février), pour éveiller le goût d’imaginer, d’écrire et d’illustrer. La première étape, le 9 janvier, s’intitule “Invente-moi… une histoire”, l’enfant sera accompagné et guidé de manière ludique, dans l’écriture d’une histoire courte. La deuxième étape, “Illustre-moi… une histoire”, le 6 février, sera consacrée à l’illustration. Atelier limité à 10 enfants plus un accompagnateur par enfant. Gratuit mais inscriptions obligatoires. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Ciné goûter. Petits contes sous la neige à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un ciné-goûter de l’Épiphanie. A partir de 3 ans. L’entraide et la créativité sont au rendez-vous dans ce programme de sept courts métrages à destination des plus petits. D’une montagne enneigée en passant par une mer étoilée, d’une ville tranquille à un océan agité, les héros de ces films transportent le spectateur dans leurs histoires joyeuses et poétiques, pour la plupart empreintes d’une magie toute hivernale. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org. Également samedi 12 janvier à 16h mais en simple projection sans goûter.

************

JEUDI 10 JANVIER

  • Cinéma. Séance spéciale. Le Vénérable W à 18h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une séance en partenariat avec Amnesty International. Débat à l’issue de la projection du documentaire réalisé par Barbet Schroeder. Interdit au moins de 12 ans. En Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste très influent. Partir à sa rencontre, c’est se retrouver au cœur du racisme quotidien, et observer comment l’islamophobie et le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90% de la population est bouddhiste, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent. Une plongée fascinante dans la communauté du “Dalaï lama du mal”. Durée du film: 1 heure 40. Tarifs: 7 et 5,50 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Comédie. Mars et Vénus: la guerre des sexes à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Les différences font la richesse du couple ? Alors ces deux là vont être blindés. Lui c’est Mars, comme la barre chocolatée, parce que l’astrologie et l’histoire de l’antiquité c’est pas son truc. Elle c’est Vénus, parce que c’est une femme et que toutes les femmes viennent… de chez l’esthéticienne ou de chez le coiffeur. Ils se sont rencontrés sur Internet, mais le spectacle commence vraiment après un an de vie commune. Pas d’inquiétude les retardataires, vous n’avez pas loupé le premier rendez-vous, la scène du restaurant et le déménagement ; en plus tout ça vous connaissez déjà, non ? Cette histoire là, c’est celle du moment crucial où ils comprennent qu’ils se comprennent pas. Et surtout des conséquences qui vont s’en suivre… Drôles les conséquences, sinon, ça n’a pas d’intérêt. Évidemment ça va vous rappeler des choses… Et ça va peut être vous aider à en résoudre. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 11 et samedi 12 janvier ainsi que la semaine suivante jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 janvier.

************

VENDREDI 11 JANVIER

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Danse. Grrrrr à 11h à Tulle au Théâtre. À partir de 3 ans. Avec la compagnie Sylex. Bruissements de plumes, frottements de peaux et fourrures murmurantes… Au centre d’un cercle des figures étranges apparaissent. Seule en scène, la danseuse Sylvie Balestra invite les plus petits à un drôle de rituel, une danse entraînante dans laquelle elle incarne un fabuleux bestiaire. Inspirée par une multitude de danses du monde (indienne, occitane, africaine…), elle nous transporte dans un univers doux et plein de magie peuplé de créatures extraordinaires. Tigre, oiseau ou encore cheval… Figures hybrides et animaux fantastiques prennent vie tour à tour grâce à un impressionnant costume fait de poils, de laines et de tissus. Au son de rythmes entraînants, nous voici emportés par cette danse puissante, ancestrale et communicative. Un voyage joyeux et sauvage. Durée: 35 minutes. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Conférence. Débats d’hommes, enjeux de femmes, allons-nous vers la fin du patriarcat? à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Danièle Carsenat, agrégée d’histoire et de géographie. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le féminisme qui ébranla le patriarcat. Né avec le monothéisme, il s’imposa avec dureté lors des siècles. Aujourd’hui un nouveau Système Monde est en gestation, une ère de 8 millénaires s’achève. Perçu par tous, mal décrypté par les experts. Tout s’accélère, tout résiste, tout effraie. L’enjeu est immense, l’avenir incertain. Alors, il nous faut comprendre. Durée : 2 heures. Cette conférence sera suivie d’un goûter. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.

  • Danse. Plaisirs inconnus à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. De cinq chorégraphes mystères… Plaisirs inconnus est une soirée à découvrir complètement « à l’aveugle » : fi des noms, réputations et autres titres de gloire. On doit à Petter Jacobsson, directeur artistique du Ballet de Lorraine, cette idée originale : créer un ballet où les créateurs resteraient anonymes pour laisser voir le talent de la compagnie. Une vraie réussite qui offre aux danseurs un exercice de style à la folle liberté. Une carte blanche offerte aux artistes comme aux spectateurs pour déconnecter la création de la signature de ses auteurs, et libérer ainsi la danse du carcan du marketing et des modes. En quoi le nom d’un chorégraphe influence-t-il le rapport du public à son œuvre. Vingt créateurs de différentes générations et parcours se sont prêtés au jeu : serez-vous capables de reconnaître leur patte tout en ignorant leur identité? Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également le lendemain samedi 12 janvier à 19h.

  • Vidéo libre. Munsel, sortir de l’ombre à 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un film de Karine Grenadin et Tristan Leyri
. 
Une séance en présence des réalisateurs
. Chospel, Norzin et Riswanna habitent au Ladakh, région himalayenne de l’Inde. Ils étudient ensemble dans une école spécialisée, la Munsel School, première de la région à accueillir des enfants porteurs de handicap.
 Alors que carences économiques et influences culturelles condamnent souvent ces enfants à l’exclusion, ceux de l’école se projettent dans l’avenir, apprenant à vivre avec les autres, et avec eux-mêmes. Durée: 1 heure 30. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.

  • Concert pop rock et scène ouverte à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Une soirée animée par Raphaël et Priscilla. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Mars et Vénus: la guerre des sexes à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Les différences font la richesse du couple ? Alors ces deux là vont être blindés. Lui c’est Mars, comme la barre chocolatée, parce que l’astrologie et l’histoire de l’antiquité c’est pas son truc. Elle c’est Vénus, parce que c’est une femme et que toutes les femmes viennent… de chez l’esthéticienne ou de chez le coiffeur. Ils se sont rencontrés sur Internet, mais le spectacle commence vraiment après un an de vie commune. Pas d’inquiétude les retardataires, vous n’avez pas loupé le premier rendez-vous, la scène du restaurant et le déménagement ; en plus tout ça vous connaissez déjà, non ? Cette histoire là, c’est celle du moment crucial où ils comprennent qu’ils se comprennent pas. Et surtout des conséquences qui vont s’en suivre… Drôles les conséquences, sinon, ça n’a pas d’intérêt. Évidemment ça va vous rappeler des choses… Et ça va peut être vous aider à en résoudre. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 12 janvier ainsi que la semaine suivante jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 janvier.
************

SAMEDI 12 JANVIER

  • 600x300-livre_jeunesse4La Ronde des histoires à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, secteur jeunesse. Public de 3 à 8 ans. Chaque deuxième samedi du mois, les bibliothécaires convient les enfants à une séance de lecture. Thème de celle-ci: “Youpi, hourra la nouvelle année est là”. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence sur le mieux-être au travail à 15h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Xavier Vanderhaegen, conférencier spécialisé sur le thème du “mieux-être au travail”: conférence stand up “Et si on changeait! Conférence inspirante et décontractée”. Achat des places à Cultura et en billetterie nationale. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Ciné-courts. Petits contes sous la neige à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. A partir de 3 ans. L’entraide et la créativité sont au rendez-vous dans ce programme de sept courts métrages à destination des plus petits. D’une montagne enneigée en passant par une mer étoilée, d’une ville tranquille à un océan agité, les héros de ces films transportent le spectateur dans leurs histoires joyeuses et poétiques, pour la plupart empreintes d’une magie toute hivernale. Durée: 40 min. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Opéra au cinéma. Adriana Lecouvreur à 18h55 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Le trio grandiose Anna Netrebko, Anita Rachvelishvili et Piotr Beczała se livrent aux jalousies amoureuses dans la nouvelle production de Sir David McVicar. Des coulisses du célèbre théâtre français aux somptueuses demeures de bal, la vie parisienne prend possession de la scène Met. Rivales à la vie et à la scène, la célèbre tragédienne de la Comédie-Française Adrienne Lecouvreur et la Princesse de Bouillon sont toutes deux éprises de l’officier Maurice de Saxe. Dans les coulisses du théâtre, la jalousie de l’une conduira à la mort de l’autre, empoisonnée par un bouquet qu’elle croyait recevoir de son amant. Durée: 3 heures 46. Tarifs: 27 et 19 euros, 12 pour les moins de 14 ans. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Danse. Plaisirs inconnus à 19h à Brive au Théâtre municipal. De cinq chorégraphes mystères… Plaisirs inconnus est une soirée à découvrir complètement « à l’aveugle » : fi des noms, réputations et autres titres de gloire. On doit à Petter Jacobsson, directeur artistique du Ballet de Lorraine, cette idée originale : créer un ballet où les créateurs resteraient anonymes pour laisser voir le talent de la compagnie. Une vraie réussite qui offre aux danseurs un exercice de style à la folle liberté. Une carte blanche offerte aux artistes comme aux spectateurs pour déconnecter la création de la signature de ses auteurs, et libérer ainsi la danse du carcan du marketing et des modes. En quoi le nom d’un chorégraphe influence-t-il le rapport du public à son œuvre. Vingt créateurs de différentes générations et parcours se sont prêtés au jeu : serez-vous capables de reconnaître leur patte tout en ignorant leur identité? Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Soirée rock. Free beer and Chicken à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Mars et Vénus: la guerre des sexes à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Les différences font la richesse du couple ? Alors ces deux là vont être blindés. Lui c’est Mars, comme la barre chocolatée, parce que l’astrologie et l’histoire de l’antiquité c’est pas son truc. Elle c’est Vénus, parce que c’est une femme et que toutes les femmes viennent… de chez l’esthéticienne ou de chez le coiffeur. Ils se sont rencontrés sur Internet, mais le spectacle commence vraiment après un an de vie commune. Pas d’inquiétude les retardataires, vous n’avez pas loupé le premier rendez-vous, la scène du restaurant et le déménagement ; en plus tout ça vous connaissez déjà, non ? Cette histoire là, c’est celle du moment crucial où ils comprennent qu’ils se comprennent pas. Et surtout des conséquences qui vont s’en suivre… Drôles les conséquences, sinon, ça n’a pas d’intérêt. Évidemment ça va vous rappeler des choses… Et ça va peut être vous aider à en résoudre. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 janvier.

************

DIMANCHE 13 JANVIER

  • Théâtre d’objets. Wax à 16h à Terrasson, au centre culturel. À voir en famille à partir de 3 ans. Wax signifie “la cire” en anglais: c’est une matière en transformation. Encore chaude, elle est parfaitement malléable. Et il est simple de la faire entrer dans un moule. Au centre du plateau, Justine Macadoux (Stéphanie Félix) nous invite dans son atelier: une fabrique d’êtres de cire, tous semblables. Elle nous invite à faire l’expérience de la matière qui prend forme jusqu’à interroger la fabrique de la norme. Son désir d’organisation de ces êtres qu’il faut bien stocker et agencer sur la scène lui donnera le goût du pouvoir. Mais la matière elle-même échappe et ne résiste pas à l’ordre et, bien vite contrariée, Justine (Stéphanie) devient malgré elle porteuse d’un vent de débordement, découvrant les plaisirs du désordre et les surprises de l’inattendu. À l’intérieur de cette trame dramatique simple, le jeu est guidé par le rythme de ses humeurs instables et les aléas de la matière. Wax interroge comment sortir du moule. Quelle est notre capacité à définir notre libre arbitre? Comment notre identité s’étonne de ses propres contours au-delà des canons sociaux? Durée: 40 min. Tout public. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Paléosculptures à Brive à la bibliothèque du campus universitaire. Une exposition qui vous entraîne à la rencontre d’animaux préhistoriques disparus. Elle est le fruit d’une étroite collaboration entre l’équipe de la bibliothèque universitaire des Sciences et Techniques – Sports, l’artiste-plasticien Joseph Kawerk, et le professeur des universités Daniel Petit. Au carrefour des arts et des sciences, Paléosculptures s’attache à contextualiser techniquement et scientifiquement l’impressionnant travail de reconstitution paléontologique de l’artiste. Les panneaux explicatifs présentés en support permettent de mieux appréhender les méthodes employées par Joseph Kawerk, mais également de comprendre l’importance que représente un solide corpus documentaire dans l’élaboration de son travail. Un éclairage paléozoologique proposé par le biologiste Daniel Petit est également présenté. Venez-vous mesurer à l’ours des cavernes et au dinictis felina. Des visites guidées sont proposées (en contactant l’équipe de la bibliothèque bubrive@unilim.fr). Entrée libre. Du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30 et le samedi de 11h à 18h. L’inauguration est prévue le lundi 21 janvier à 12h. Infos au 05.55.86.48.04. Jusqu’au 31 mars 2019.
  • Simon Pasieka à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Né en 1967 en Allemagne, cet artiste est loin d’être un débutant mais la découverte de son œuvre figurative en France (où il a choisi de vivre depuis 1998) est récente. Il s’y est fait un nom grâce au coup de projecteur que lui a consacré la galerie Eric Mircher à Paris, en 2011. Simon Pasieka est surnommé le peintre de l’adolescence. Mais attention, il s’agit bien d’une métaphore car ses toiles sont habitées par des personnages représentant, il le dit lui-même, “un âge indéfini, celui des premières fois”. “Je crée des atmosphères, des situations à la fois impossibles et plausibles.” Cadre naturel peuplé d’architectures mystérieuses, rives de lac, herbes folles, corps nus androgynes, structures de métal rouillé, humidité de l’air, irisation, jeux de reflet et de transparence composent le vocabulaire visuel du peintre. Pasieka travaille d’imagination et pourtant se contraint à un réalisme strict. Ses tableaux d’utopie charrient d’autant plus leur poésie grave et délicate que ce sont justement des mondes possibles. Cette exposition est réalisée en partenariat avec le Centre d’art contemporain de Meymac et la résidence d’artistes de Chamalot qui a accueilli Simon Pasieka durant l’été 2018. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 13 janvier 2019.

  • Première à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Organisée en partenariat avec le Centre d’art contemporain de Meymac, cette exposition accueillie pour la première fois au musée Labenche, propose de découvrir le travail des jeunes diplômés de l’année des écoles nationales supérieures d’art de Limoges, Bourges et de Clermont-Ferrand: Kamilla Azimova, Emma Baffet, Victor Lecrivain, Grégoire Messeri, Emmy Ols, Marion Perrin, Corenthin Thilloy et Anaïs Tison. Première est une manifestation lancée en 1995 par l’Abbaye Saint-André-Centre d’art contemporain de Meymac. Elle en est à sa 24e édition. Accompagnée d’un catalogue critique édité pour l’occasion, chaque cession permet de prendre acte des préoccupations qui émergent chez les jeunes artistes, toutes disciplines confondues et qui exposent souvent pour la première fois. Les participants de cette 24e édition ont été choisis en 2018 par un comité de sélection constitué de l’artiste Léa Le Bricomte, d’Aurélie Barnier, historienne d’art et commissaire indépendante, et de Maud Cosson, directrice de la Graineterie-Centre d’art contemporain à Houilles. Toutes les pratiques (peinture, dessin, volume, vidéo, photographie, installation) sont représentées même si, cette année, le modelage et la céramique, jusqu’alors peu présents, dominent sans constituer pour autant une pratique exclusive chez aucun des huit artistes invités. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 4 mars 2019.
  • La Force noire à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Le corps des tirailleurs “sénégalais” et sa participation aux différents conflits: 1re et 2nde Guerres mondiales, Indochine, Madagascar, Algérie… 17 pays du continent africain ont donné des contingents à la « Force noire ». Cette exposition retrace un siècle d’histoire des tirailleurs indigènes enrôlés dans les colonies pour aller se battre au service de la Métropole. Un rappel historique sera fait sur la participation du briviste, le Colonel Germain, capitaine en second de l’expédition Congo-Nil de 1896, qui conduira à la crise de Fachoda. Une exposition en partenariat avec l’ONAC-VG (Office nationale des anciens combattants et victimes de guerre). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 12 janvier 2019.
  • Défendons-les à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. À partir du 8 janvier. Des silhouettes pour les défenseurs des Droits Humains. Des femmes et des hommes agissent pour revendiquer et défendre les droits humains, en particulier des plus vulnérables. Ces défenseurs devraient être encouragés et protégés. Mais leur engagement les expose et parfois, il les met en grave danger. Pour faire connaître le rôle de ces défenseurs et leur besoin de protection, Amnesty International a lancé la campagne « Brave ». Cette campagne mondiale, dont le nom rend hommage à celles et ceux qui risquent leur vie pour nos droits, entend faire comprendre leur rôle dans la défense des droits humains. À cette occasion, une trentaine de silhouettes illustrées par des artistes (peintre, dessinateur, illustrateur…) est exposée au Centre culturel. Ces silhouettes représentent des défenseurs des droits. Chaque artiste s’est librement exprimé sur le défenseur de son choix et a imaginé et représenté son portrait. Des œuvres d’une rare sensibilité, très originales qui ne pourront laisser insensibles les visiteurs.
 À noter un apéritif rencontre en présence d’artistes vendredi 18 janvier à 18h30. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 27 janvier 2019.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire