L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 26 NOVEMBRE 2018

  • Atelier jeux pour les seniors de 14h30 à 16h à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Gratuit sur inscription obligatoire. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.

************

MARDI 27 NOVEMBRE

  • Atelier famille autour du Père Castor de 10h à 11h30 à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Un atelier qui s’adresse aux grands-parents et aux enfants de moins de 3 ans. Gratuit sur inscription obligatoire. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Conférence. Les deux châteaux de Larche à 14h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une conférence chaque dernier mardi du mois propose par la Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze. Durée: 2 heures. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Ciné danse à 18h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Pour le mois du film documentaire 2018, la médiathèque s’associe avec Les Yeux Verts (Pôle d’Éducation aux images en Nouvelle Aquitaine) et le cinéma Rex autour d’une programmation sur la danse. En avant-première, des élèves du New Danse Studio proposent une chorégraphie intitulée « Traverser le temps » sur l’histoire de la danse. Elle sera suivie de la projection du film Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bauch, réalisé par Anne Linsel et Rainer Hoffmann (2010, 1h32). En 2008, Pina Bausch, quelques mois avant sa mort, décide de reprendre son fameux spectacle Kontakthof, non plus avec sa troupe, mais avec des adolescents de 14 à 18 ans qui ne sont jamais montés sur scène et n’ont jamais dansé. Ce documentaire est leur histoire. Pina Bausch est considérée comme l’une des principales figures de la danse contemporaine et du style danse-théâtre.. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. À noter que le cinéma Rex programme ce samedi 1er décembre à 16h, Le Grand bal de Laetitia Carton, et la projection sera également agrémentée par une chorégraphie du New Danse Studios de Brive.

************

MERCREDI 28 NOVEMBRE

  • Repair café spéciale couture de 10h à 13h à Brive à la Ressourcerie gaillarde, 135 avenue Georges Pompidou. Apportez vos vêtements… et apprenez à les réparer avec l’aide de bénévoles compétents (matériels et outils mis à votre disposition). Minimum de 3 euros de participation. Infos au 05.55.92.59.77 et sur laressourceriegaillarde.fr. Également les mercredis 12 et 22 décembre de 10h à 13h.
  • Cluedo party à 18h30 à Brive au musée Labenche. Vous êtes invités à chasser les esprits et découvrir l’énigme d’un meurtre. Le principe: 30 participants sont répartis en 6 équipes de 5 personnes. Tarif: de 3,50 à 7 euros. Sur réservation. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Également les jeudi 29 et vendredi 30 novembre à 18h30.
  • Théâtre. Les Démons à 19h à Brive au Théâtre municipal. Une création de Sylvain Creuzevault et la compagnie Le Singe. Dostoïevski avait d’abord conçu Les Démons comme une œuvre de dénonciation et de combat, mais son génie visionnaire l’a emporté. Le roman devait faire l’autopsie d’un certain nihilisme révolutionnaire débouchant sur le terrorisme. Au bout de trois ans d’écriture, toutes les figures de cette intrigue foisonnante, qu’elles soient conservatrices ou progressistes, ont conquis leur part d’ombre et leur épaisseur propre. L’énergie de la représentation naît de la tension entre deux pôles : la pluralité des voix et des corps en débat ; l’intimité du sujet refermé sur ses penchants personnels et tenté par les vertiges de la mystique ou de la folie. Pour donner forme à cette tension, Sylvain Creuzevault et ses amis restent fidèles à leur processus de création: s’imprégner de connaissances, s’approprier une masse textuelle, puis « improviser, encore et toujours, jusqu’au moment où le spectacle apparaît ». Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également le lendemain jeudi 29 novembre à 19h.
  • Humour. Maintenant ou Jamel à 20h30 à Brive à l’Espace des Trois Provinces. Jamel Debbouze, seul en scène et décoiffant. Son enfance à Trappes, son déménagement à Saint-Germain-des-Prés, sa famille, son rapport au show-business ou son mariage ont engendré des sketches mémorables, et ce maître du stand-up n’a pas son pareil pour faire rire avec les différences socioculturelles. Tarif de 33 à 45 euros. Réservations à Brive Concert au 05.55.23.43.80, Cultura, Carrefour, Office de tourisme de Brive, et sur les sites Fnac et Ticketmaster.

 

************

JEUDI 29 NOVEMBRE

  • Cluedo party à 18h30 à Brive au musée Labenche. Vous êtes invités à chasser les esprits et découvrir l’énigme d’un meurtre. Le principe: 30 participants sont répartis en 6 équipes de 5 personnes. Tarif: de 3,50 à 7 euros. Sur réservation. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Également vendredi 30 novembre à 18h30.
  • Théâtre. Les Démons à 19h à Brive au Théâtre municipal. Une création de Sylvain Creuzevault et la compagnie Le Singe. Dostoïevski avait d’abord conçu Les Démons comme une œuvre de dénonciation et de combat, mais son génie visionnaire l’a emporté. Le roman devait faire l’autopsie d’un certain nihilisme révolutionnaire débouchant sur le terrorisme. Au bout de trois ans d’écriture, toutes les figures de cette intrigue foisonnante, qu’elles soient conservatrices ou progressistes, ont conquis leur part d’ombre et leur épaisseur propre. L’énergie de la représentation naît de la tension entre deux pôles : la pluralité des voix et des corps en débat ; l’intimité du sujet refermé sur ses penchants personnels et tenté par les vertiges de la mystique ou de la folie. Pour donner forme à cette tension, Sylvain Creuzevault et ses amis restent fidèles à leur processus de création: s’imprégner de connaissances, s’approprier une masse textuelle, puis « improviser, encore et toujours, jusqu’au moment où le spectacle apparaît ». Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Dédicace Marine-Sabine Roger à 19h15 à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Marine-Sabine Roger présente son dernier roman, Les bracassés, publié aux éditions du Rouergue. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.

  • Ciné-débat. Ouaga girls à 20h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une séance en partenariat avec Togo 19, échange à la suite de la projection. Un documentaire de Theresa Traoré Dahlberg. Bien décidées à devenir mécaniciennes, Bintou, Chantale et Dina apprennent le métier à Ouagadougou. Au programme: étincelles sous le capot, mains dans le cambouis et surtout, bouleversements joyeux des préjugés: aucun métier ne devrait être interdit aux femmes. Durée du film: 1 heure 22. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Comédie. L’Aristo du Cœur à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. L’improbable soirée d’un aristocrate lyonnais, d’une bobo parisienne et de… Bébert. Jean-Régis de la Motte Saint-Pierre s’occupe de la location de l’appartement parisien de sa femme. A la fin d’une longue journée de visites, Jean Régis n’a qu’une hâte : retrouver sa maitresse, Gwénaëlle, pour une belle soirée en amoureux. C’est sans compter sur l’arrivée de Bertrand Gorgniol, un potentiel locataire, et d’une porte fermée qui va les projeter tous les 3 dans une soirée absurde, loufoque, pleine de règlements de compte et de rebondissements. Une chose est sûre, Jean-Régis n’est pas l’Aristo du Cœur. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 30 novembre et samedi 1er décembre.

************

VENDREDI 30 NOVEMBRE

  • Conférence. Les jardins de l’Imaginaire à Terrasson à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Françoise Parouty, docteur es lettres. Alors que la municipalité de Terrasson en 1993 gérait depuis quelques temps un Festival du conte du monde entier, elle eut l’idée de créer un lieu représentatif de telles rencontres culturelles, un espace propice aux échanges entre conteurs de tous horizons qui garderait la dimension poétique des récits. Le Festival n’a plus lieu mais son esprit demeure dans les jardins qui prolongent des univers fictifs, mythiques, littéraires, conservant ainsi une mémoire de textes majeurs et de civilisations fondatrices. Contre-point contemporain des jardins classiques du Périgord, ces jardins bénéficient de la reconnaissance “jardin remarquable” et du label “patrimoine du 20e siècle”. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.

  • Nuit de l’eau de 18h à 22h30 à Brive à la Piscine municipale. Une manifestation organisée pendant la quinzaine de la solidarité qui a pour but de recueillir des fonds pour l’Unicef. Avec la participation des clubs usagers de l’équipement. Entrée gratuite de 18h à 22h30. Participation libre demandée à l’entrée au profit de l’Unicef. Le restaurant salon de thé, sera ouvert.
  • Cluedo party à 18h30 à Brive au musée Labenche. Vous êtes invités à chasser les esprits et découvrir l’énigme d’un meurtre. Le principe: 30 participants sont répartis en 6 équipes de 5 personnes. Tarif: de 3,50 à 7 euros. Sur réservation. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Soirée musique à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. Kanazoé Orkestra à 20h30 à Terrasson, au centre culturel. C’est l’histoire d’un griot voyageur, Seydou Diabate dit Kanazoé, qui, lors de son exil, puise le son dans la tradition et le magnifie dans la rencontre. Ses baguettes deviennent invisibles tant elles bondissent sur son xylophone aux notes bien aiguisées. Les mélodies viennent de loin, elles ont cheminé. Bien accompagné, il exulte. La virtuosité de l’artiste et l’élan festif sont les deux clefs de voûte de ce projet. Kanazoé a rassemblé autour de lui une équipe de musiciens du cru, rompus aux sons métissés et leur orchestre offre une musique à la fois dansante, musclée et émouvante. Durée: 1 heure 45. Tout public. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.
  • Comédie. L’Aristo du Cœur à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. L’improbable soirée d’un aristocrate lyonnais, d’une bobo parisienne et de… Bébert. Jean-Régis de la Motte Saint-Pierre s’occupe de la location de l’appartement parisien de sa femme. A la fin d’une longue journée de visites, Jean Régis n’a qu’une hâte : retrouver sa maitresse, Gwénaëlle, pour une belle soirée en amoureux. C’est sans compter sur l’arrivée de Bertrand Gorgniol, un potentiel locataire, et d’une porte fermée qui va les projeter tous les 3 dans une soirée absurde, loufoque, pleine de règlements de compte et de rebondissements. Une chose est sûre, Jean-Régis n’est pas l’Aristo du Cœur. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 1er décembre.
  • Concert. Djamano Quartet à 21h à La Feuillade, salle des fêtes. Une soirée jazz manouche et musiques tsiganes avec ce quartet basé à Bordeaux. Le groupe Djamano (un violon, deux guitares et une contrebasse) revient sur les traces de la musique en proposant des arrangements originaux, entre création et héritage. Au fil des concerts et festivals, la quartet a construit sa force sur l’adaptation. Tarifs: 12 euros, 10 pour les adhérents et gratuit pour les moins de 18 ans. Réservations au 05.53.50.27.16 et 06.61.82.12.73.

************

SAMEDI 1er DÉCEMBRE

  • Foire grasse primée de 8h à 13h à Brive à la salle Georges Brassens. Une foire primée oies et canards, foie et bête entière. Elle rassemble une trentaine de producteurs, essentiellement corréziens, mais aussi du Lot et de la Dordogne. Une vente directe avec une assurance de qualité et de proximité des produits.
  • Dédicace. Florence Levet de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Pour la sortie de son roman policier La maison de l’escalier. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Bourse d’échange cartes à jouer et tournoi à partir de 10h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Un e bourse d’échanges de toutes cartes à jouer et à 15h tournoi Magic. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Repair café petit électroménager et couture de 10h à 13h à Brive à la salle Georges Simon à Gaubre. Avec la Ressourcerie gaillarde de l’avenue Georges Pompidou. Apportez vos petits électroménagers en panne ou cassés… et apprenez à les réparer avec l’aide de bénévoles compétents (matériels et outils mis à votre disposition). Minimum de 3 euros de participation. Infos au 05.55.92.59.77 et sur laressourceriegaillarde.fr.
  • Le P’tit Market de 10h à 19h à Brive au Hall 19, 19 rue Barbecane. Une deuxième édition qui réunit artisans, créateurs, artistes,  pour petits et grands, des animations gratuites tout au long de la journée. Parmi les ateliers créatifs et démonstrations proposés: guirlande de la forêt, masque de beauté, yoga, vannerie, boîte en origami, furoshiki (art de l’emballage japonais), guirlande de flocons scintillants…  De quoi vous démarquer pour ces fêtes avec des créateurs 100% locaux et des idées cadeaux originales. Infos sur la page Facebook de l’événement.

  • Arts de la piste. Le Poil de la Bête à 11h à Tulle au Théâtre. À partir de 4 ans. Elsa Guérin, jongleuse et plasticienne, et Julia Christ, équilibriste, se sont associées pour créer un spectacle très original et particulièrement scénographié autour de la (fausse) fourrure, de l’animalité et des masques, et qui renvoie notamment à un imaginaire issu du monde des contes. Un spectacle pour le jeune public produite par Le Sirque, à Nexon.Un curieux tapis poilu tout en (fausse) fourrure, un univers sonore évocateur de forêts mystérieuses… Un drôle d’humain – un genre de chaperon rouge peut-être ? – qui jongle. Un drôle d’animal – une bête ? un loup ? – le frôle, entre en relation avec lui dans un ballet mi-jonglé, mi-dansé. Leur relation se noue, entre peur et attirance, domination et complicité, dans un jeu insolite d’apparitions et de disparitions, contrastes et métamorphoses des corps, se jouant des frontières entre l’animal et l’humain, l’inanimé et le vivant. Ce beau duo jonglage-équilibre qui détourne les codes du conte convie le spectateur dans un univers sensoriel fantastique, mêlant imagerie du conte et cirque, art chorégraphique et installation plastique. Durée: 36 min. Tarifs: 5 à 10 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Café tricot à 14h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un moment convivial et l’occasion de faire de nouvelles rencontres autour du tricot et de la couture, c’est tendance et ça a lieu chaque 3e samedi du mois. Un ouvrage, un café, un échange… il n’y a pas d’âge pour venir monter les mailles à l’endroit à l’envers. L’idée, favoriser les échanges entre les générations et cultiver du lien social. Chacune apporte l’ouvrage qui lui plaît, ou n’apporte rien, passe simplement boire un café, échanger… Jusqu’à 18h. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Marché de Noël des Rosiers de 14h à 18h à Brive, au centre culturel des Rosiers. Organisé par la paroisse des Rosiers. Vente d’artisanat, spécialités régionales et portugaises, pâtisseries… Entrée libre. Également le lendemain dimanche 2 décembre de 9h à 11h et de 12h à 18h.
  • Café signes à 15h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. La médiathèque accueille ce café signes qui, sous l’impulsion de Virginie Nayrat avec l’aide de Mélanie Crozat et de Damien Bellardie, a vu le jour en décembre 2016. Depuis cette date, le café signes Brive est toujours là et se tient tous les 1ers samedis du mois à 15h au Grand Hôtel, 67-69 avenue Jean Jaurès à Brive. À l’occasion de la semaine de sensibilisation aux handicaps, organisée par la Ville, il se délocalise à la médiathèque. Ouvert à tous et à toutes, entendant-e-s, sourd-e-s, malentendant-e-s, le principal dans ce café signes est de passer un bon moment, de se retrouver, de signer le plus souvent possible et de faire de nouvelles connaissances tout en signant. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Cinéma. Séance spéciale. Le Grand bal à 15h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Dans le cadre du mois du film documentaire. La projection est précédée par une chorégraphie du New Danse Studios de Brive et suivi par un bal populaire. Le Grand bal est un documentaire sur un grand bal tradi qui réunit chaque été pendant une semaine plus de 2000 personnes dans un petit village d’Auvergne. Des corps qui dansent : cela suffit depuis longtemps pour justifier l’existence d’un film. Celui-ci est modeste, tendre, gracieux et à la longue enivrant, si l’on accepte de se laisser guider par son mouvement. La réalisatrice du Grand bal, Laetitia Carton, témoigne des mêmes qualités que dans ses deux précédents films, Edmond, un portrait de Baudoin et J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd. Elle a une manière bien à elle de construire son film en utilisant à petites touches les images d’archives, les silences et une voix off tout à fait singulière, toutes choses qui ne vont pas de soi dans l’art du documentaire. Durée du film: 1 heure 40. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Rencontres percutantes à 18h30 à Brive à l’auditorium Francis Poulenc. Un concert des élèves de classes de percussions de Brive et de Guéret. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Soirée Misters B & T (standards du jazz) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. L’Aristo du Cœur à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. L’improbable soirée d’un aristocrate lyonnais, d’une bobo parisienne et de… Bébert. Jean-Régis de la Motte Saint-Pierre s’occupe de la location de l’appartement parisien de sa femme. A la fin d’une longue journée de visites, Jean Régis n’a qu’une hâte : retrouver sa maitresse, Gwénaëlle, pour une belle soirée en amoureux. C’est sans compter sur l’arrivée de Bertrand Gorgniol, un potentiel locataire, et d’une porte fermée qui va les projeter tous les 3 dans une soirée absurde, loufoque, pleine de règlements de compte et de rebondissements. Une chose est sûre, Jean-Régis n’est pas l’Aristo du Cœur. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 2 DÉCEMBRE

  • Marché de Noël des Rosiers de 9h à 11h et de 12h à 18h à Brive, au centre culturel des Rosiers. Organisé par la paroisse des Rosiers. Vente d’artisanat, spécialités régionales et portugaises, pâtisseries… Entrée libre.
  • Ballet au cinéma. Don Quichotte à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En retransmission différée du Bolchoi. La tête remplie d’histoires héroïques, Don Quichotte prend la route avec son fidèle écuyer Sancho Panza, à la recherche d’ennemis à combattre et d’une femme à aimer. En chemin, Don Quichotte rencontre Kitri, la fille d’un aubergiste en qui il croit reconnaître sa dulcinée. Cette version du Bolchoï combine avec panache le rythme exaltant de cette histoire rocambolesque et des décors et costumes chatoyants à l’espagnole. Incontournable, Don Quichotte est une promesse d’aventure et de virtuosité technique exécutée par des personnages attachants hauts en couleurs. Durée: 2 heures 55. Tarifs: 23 et 17 euros, 10 pour les moins de 14 ans. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Concert de Noël à 17h à Brive, au lycée Bossuet. Un concert de l’Ensemble vocal de Brive sous la direction de Christophe Coro, accompagné au piano par Laurent Bourreau. En partenariat avecle Rassemblement pour le Liban Brive-Limousin. Vente de pâtisseries libanaises à partir de 16h. Entrée: 5 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 06.07.56.14.26.

************

LES EXPOS À VOIR

  • 14-18, regards croisés à Brive au musée Labenche et aux archives municipales. Une exposition sur les deux sites consacrée à la Première Guerre mondiale. Le musée met particulièrement en valeur ses collections d’objets liés à cette période et les archives présentent le quotidien de Brive et des soldats du 126e RI à travers le regard de la Briviste Marguerite Genès qui consigna dans des cahiers ses impressions sur cette période tragique. Témoin direct, cette occitaniste réputée, enseignante et infirmière bénévole, a en effet consigné quasiment quotidiennement dans des cahiers ses impressions et son point de vue sur cette sombre période. redécouverts récemment, ses écrits offrent un regard puissant et poignant sur ce conflit. De son côté, le musée de Brive fondé en 1878, a connu la première Guerre mondiale et son conservateur de l’époque, le peintre Raphaël Gaspéri, fait d’ailleurs partie des nombreux pères à avoir perdu un fils durant le conflit. Le musée expose armes, médailles, portraits, œuvres de propagandes clichés, art des tranchées… Le lien entre les deux établissements se trouve dans une vingtaine de dessins d’Albert Copieux, témoignant de l’horreur du conflit et du quotidien des soldats, et qui ont été prêtée par une Brivsite, petite fille de poilu. Entrée libre. Au musée Labenche: du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi (infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr). Aux archives, rue Massenat: du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et e 13h30 à 17h (infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr). Entrée libre. Jusqu’au 25 novembre 2018.
  • Simon Pasieka à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Né en 1967 en Allemagne, cet artiste est loin d’être un débutant mais la découverte de son œuvre figurative en France (où il a choisi de vivre depuis 1998) est récente. Il s’y est fait un nom grâce au coup de projecteur que lui a consacré la galerie Eric Mircher à Paris, en 2011. Simon Pasieka est surnommé le peintre de l’adolescence. Mais attention, il s’agit bien d’une métaphore car ses toiles sont habitées par des personnages représentant, il le dit lui-même, “un âge indéfini, celui des premières fois”. “Je crée des atmosphères, des situations à la fois impossibles et plausibles.” Cadre naturel peuplé d’architectures mystérieuses, rives de lac, herbes folles, corps nus androgynes, structures de métal rouillé, humidité de l’air, irisation, jeux de reflet et de transparence composent le vocabulaire visuel du peintre. Pasieka travaille d’imagination et pourtant se contraint à un réalisme strict. Ses tableaux d’utopie charrient d’autant plus leur poésie grave et délicate que ce sont justement des mondes possibles. Cette exposition est réalisée en partenariat avec le Centre d’art contemporain de Meymac et la résidence d’artistes de Chamalot qui a accueilli Simon Pasieka durant l’été 2018. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 13 janvier 2019.
  • Les aventures du Père Castor à Brive à la médiathèque municipale. Cette exposition retrace l’histoire du Père Castor, collection de l’éditeur Flammarion qui publie depuis 1931 des ouvrages pour les enfants de 1 à 10 ans.
 Consacrée à l’œuvre de Paul et François Faucher, elle a pour objectif de faire découvrir ou redécouvrir au grand public cette aventure éditoriale. Les textes et les illustrations reprennent les thématiques importantes, les collections et les personnalités émergentes de ces albums devenus au fil du temps des classiques de la littérature jeunesse. L’association des Amis du Père Castor fondée par François Faucher (fils de Paul) en 1996 a comme objectif de “donner à chaque enfant l’envie de grandir et d’entreprendre dans l’enthousiasme” (François Faucher). Elle s’est consacrée aussi à l’aménagement de La Maison du Père Castor, qui est devenue une médiathèque, en 2006, à Meuzac, près de Limoges. En 2017, l’Unesco inscrit les archives du Père castor (documents liés au lancement de la collection, dessins originaux, correspondance…) dans le registre international Mémoire du monde. Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 24 novembre 2018.
  • La Force noire à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Le corps des tirailleurs “sénégalais” et sa participation aux différents conflits: 1re et 2nde Guerres mondiales, Indochine, Madagascar, Algérie… 17 pays du continent africain ont donné des contingents à la « Force noire ». Cette exposition retrace un siècle d’histoire des tirailleurs indigènes enrôlés dans les colonies pour aller se battre au service de la Métropole. Un rappel historique sera fait sur la participation du briviste, le Colonel Germain, capitaine en second de l’expédition Congo-Nil de 1896, qui conduira à la crise de Fachoda. Une exposition en partenariat avec l’ONAC-VG (Office nationale des anciens combattants et victimes de guerre). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 12 janvier 2019.
  • Akileos 15 ans de création à Brive à la galerie Le Cri de la salade, 14 rue de Lestang. Venez admirer les planches originales des auteurs d’Akileos qui fête ses 15 ans d’édition. Petite présentation: d’abord son nom qui est un hommage à la bande dessinée franco-belge Achille Talon. Cette maison d’édition indépendante spécialisée dans la bande dessinée a été fondée en 2002 par Emmanuel Bouteille et Richard Saint Martin, “deux inconscients” comme ils se caractérisent eux-même, rejoints un peu plus tard par une autre, Diane Roy. BD, art-books, beaux livres cinéma, Akileos s’intéresse à l’association de l’image et du texte sous toutes ses formes. C’est notamment l’éditeur francophone de L’Âge de bronze, bande dessinée historique à succès d’Eric Shanower, de la dernière adaptation en bande dessinée de la série télévisée Doctor Who et de plusieurs recueils d’EC Comics (Frontline Combat, Crime SuspenStories, Tales from the Crypt…). Son catalogue se compose pour moitié d’auteurs américains (Ted Naifeh, Eric Shanower), pour moitié d’auteurs européens (Guillaume Griffon, Ronan Toulhoat, Mara) dont des auteurs d’Allemagne. Entrée libre. Ouvert du mercredi au samedi de 14h à 18h. Jusqu’au 1er décembre 2018.
  • Daniel Roblin à Brive à la médiathèque Michel Dumas, place Nelson Mandela Entrée libre. Daniel Roblin, photographe voyageur a ramené de son voyage à Madagascar en 2014, toute une série de photographies. Il présente à la médiathèque Michel Dumas quelques portraits, extraits de cette série, à l’occasion de la soupe de lecture organisée par le Théâtre de la Grange (hors les murs), en collaboration avec l’association Terre de partage Madagascar, le mercredi 21 novembre à 19h à la médiathèque Michel Dumas, dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale. Ouvert lundi, mardi et jeudi de 14h à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h, samedi de 9h à 12h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 27 novembre 2018.
  • Étienne Baluze, un savant illustre à l’ombre des puissants au musée du cloître de Tulle, place Monseigneur. À l’occasion du tricentenaire de la disparition d’Etienne Baluze (1630-1718), le musée et l’association des Amis du musée du Cloître et du Vieux Tulle ont souhaité remettre en lumière cette figure de l’histoire de la ville et son époque. L’exposition présente le parcours de ce jeune tulliste qui après des études de droit devient le bibliothécaire du principal ministre de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert. Elle retrace la carrière et les métiers qu’Etienne Baluze exerce à l’ombre des hommes de pouvoir, cardinaux, archevêques ou ministres, pour lesquels il travaille. L’exposition est aussi l’occasion d’aborder la question de ses relations avec sa ville natale à une période qui voit naître deux savoir-faire identitaires de Tulle : la fabrication d’armes à feu et la dentelle en poinct de Tulle. L’exposition réunit des objets provenant des collections des musées de la ville (musée du Cloître et musée des Armes) ainsi que plusieurs livres et documents exceptionnels du 17e siècle du fonds patrimonial de la médiathèque de Tulle. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (de 14h à 18h à partir du 1er octobre). Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 6 janvier 2019.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.
  • Portraits du président au musée du président Chirac à Sarran. L’exposition est constituée d’œuvres sorties des réserves de conservation et propose d’aborder un sujet largement traité dans les cadeaux officiels ou personnels offerts au président de la République, celui du portrait présidentiel. En effet, le musée conserve plus de 200 portraits du président Jacques Chirac sur tout type de support : céramique, verre, broderie, tapis, métal, bois, marbre, plâtre, dessins, peintures, photographies… Le propos ici est d’étudier les modalités de la mission de représentation dont sont chargés ces portraits : particularité nationale, promotion du savoir-faire, promotion de l’innovation, de l’histoire nationale… tout en les considérant comme les signes tangibles d’un dialogue établi entre les pays. Représentations inventées ou portraits stylisés, chaque artiste et chaque pays apportent référence culturelle, savoir-faire et technique pour représenter en portrait le président de la République. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Entrée: 4,50 euros (3,50 et 3 euros en tarifs réduits). Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentchirac.fr. Jusqu’au 30 novembre 2018.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire