L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 26 JUIN 2018

  • Conférence à 14h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une conférence chaque dernier mardi du mois propose par la Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze. Durée: 2 heures. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

************

MERCREDI 27 JUIN

  • Conférence. Giorgio La Pira, un mystique en politique à 14h30 à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Dans le cadre des Mercredis de Michelet. Avec Agnès Brot, petite-fille d’Edmond et Marie Michelet, qui a consacré une biographie à Giorgio La Pira (chez Desclée de Brouwer). Ce démocrate-chrétien italien, longtemps maire de Florence, incarne l’engagement d’un catholique en politique, qui prit l’Évangile au pied de la lettre.Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr.
  • Enquête au musée à 18h30 à Brive au musée Labenche. À partir de 14 ans. Une visite insolite du musée en partenariat avec l’escape game Évadez-vous et la boutique Pot’Ô Jeux. Une des pièces les plus précieuses parmi les collections du musée Labenche est conservée sous haute protection. La nouvelle direction du musée souhaite exposer prochainement cette pièce. Malheureusement, la seule personne qui a créé tous les codes secrets est l’ancienne directrice décédée brutalement. Tout ce que l’on sait du système de protection qu’elle avait mis en place pour cet objet, c’est qu’un carnet de notes permet de le déverrouiller. Ce carnet s’appuie sur les collections du 2e étage pour coder les cadenas de protection. Nous comptons sur la collaboration de tous pour pouvoir exposer au public cette pièce majeure du musée. Sur réservation et paiement préalable. Tarif: 7 euros et 3,5 euros pur étudiants et moins de 18 ans. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Également jeudi 28 et vendredi 29 juin.
  • ThéâtreHistoire aux cheveux rouges à 20h30 à Brive au centre Raoul Dautry. Ce spectacle clôt le festival Tous en scène qui présentait depuis  le 6 juin des pièces jouées par les ateliers théâtre du centre socioculturel municipal Raoul Dautry. Depuis plus de 20 ans, le centre propose ainsi des ateliers théâtre avec Séverine Garde Massias, tout au long de l’année, pour les enfants et les adolescents des quatre coins de la ville. Ce soir Histoire aux cheveux rouges de Maurice Yendt. “Un jeune homme aux cheveux rouges est contraint à l’éxil. Il doit quitter le pays de cuivre où le soleil ronge la terre qui ne nourrit plus les hommes. Muni d’un certificat, chèrement payé à un passeur, il va tenter sa chance de l’autre côté de la ligne, dans ce Pays bleu où, paraît-il le travail abonde. Mais le Pays bleu est soumis à la pression délirante de l’ordre bleu: vivre bleu, travailler bleu, parler bleu, boire bleu et manger bleu. Très vite, Amer, l’homme aux cheveux rouges, se trouve confronté au racisme, à intolérance envers tout ce qui est différent.”. Entrée: 1,15 euro adulte et 0,65 enfant. Infos au 05.55.23.02.78.

************

JEUDI 28 JUIN

  • Enquête au musée à 18h30 à Brive au musée Labenche. À partir de 14 ans. Une visite insolite du musée en partenariat avec l’escape game Évadez-vous et la boutique Pot’Ô Jeux. Une des pièces les plus précieuses parmi les collections du musée Labenche est conservée sous haute protection. La nouvelle direction du musée souhaite exposer prochainement cette pièce. Malheureusement, la seule personne qui a créé tous les codes secrets est l’ancienne directrice décédée brutalement. Tout ce que l’on sait du système de protection qu’elle avait mis en place pour cet objet, c’est qu’un carnet de notes permet de le déverrouiller. Ce carnet s’appuie sur les collections du 2e étage pour coder les cadenas de protection. Nous comptons sur la collaboration de tous pour pouvoir exposer au public cette pièce majeure du musée. Sur réservation et paiement préalable. Tarif: 7 euros et 3,5 euros pur étudiants et moins de 18 ans. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Également vendredi 29 juin.
************

VENDREDI 29 JUIN

  • Enquête au musée à 18h30 à Brive au musée Labenche. À partir de 14 ans. Une visite insolite du musée en partenariat avec l’escape game Évadez-vous et la boutique Pot’Ô Jeux. Une des pièces les plus précieuses parmi les collections du musée Labenche est conservée sous haute protection. La nouvelle direction du musée souhaite exposer prochainement cette pièce. Malheureusement, la seule personne qui a créé tous les codes secrets est l’ancienne directrice décédée brutalement. Tout ce que l’on sait du système de protection qu’elle avait mis en place pour cet objet, c’est qu’un carnet de notes permet de le déverrouiller. Ce carnet s’appuie sur les collections du 2e étage pour coder les cadenas de protection. Nous comptons sur la collaboration de tous pour pouvoir exposer au public cette pièce majeure du musée. Sur réservation et paiement préalable. Tarif: 7 euros et 3,5 euros pur étudiants et moins de 18 ans. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Théâtre. Après la pluie à 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. La troupe La Décadrence présente cette pièce de Sergi Belbel. Sur la terrasse d’un immeuble, siège d’une multinationale, employés, directrices, coursiers, secrétaires, se retrouvent pour une pause interdite. Deux années de sécheresse ont fini par détraquer le comportement des salariés : affaires de cul, de cœur, affaires tout court, tout s’exacerbe dans l’attente de la pluie… Une comédie grinçante et grave, aux dialogues particulièrement acérés, qui stigmatise les jeux du pouvoir dans la vie de bureau. La Décadrence en propose une adaptation par le jeu de masque, pour donner sa propre lecture encore plus décalée de la pièce. L’humour est la ligne directrice de ce travail pour mieux servir le message sociétal que véhicule cette œuvre théâtrale. Les personnages, hauts en couleur, portent ce message dans la relation qu’ils entretiennent et les rapports hiérarchiques qu’ils connaissent au sein de l’entreprise. Cette situation et la météo vont progressivement les faire évoluer jusqu’au dénouement. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
************

SAMEDI 30 JUIN

  • Dédicace. Juvénal Abita de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Pour son livre Mon nom est horizon. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Rencontre dégustation Cheesecakes du jardin à 11h45 à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Photographe indépendante depuis vingt ans, Virginie Quéant est spécialisée dans le domaine du jardin et de la cuisine du végétal. Amatrice de belles, bonnes et surprenantes recettes, elle invite les fruits, fleurs et légumes de sa colline corrézienne à franchir le seuil de sa cuisine. Les 40 recettes de son nouveau livre Cheesecakes du jardin (éditions Terre vivante) sont réalisées à base d’ingrédients sains : fruits, fleurs, légumes, herbes aromatiques, plantes sauvages, fromages bio, tofu soyeux, crèmes végétales, purées d’oléagineux… Il revisite les cheesecakes en version bio, vitaminée et savoureuse. Classées par saison, elles se déclinent de l’apéritif au dessert, cuites ou crues, parfois végétaliennes et toujours gourmandes. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.
  • Soirée musicale à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

************

DIMANCHE 1er JUILLET

  • Brocante mensuelle de 8h à 18h à Brive sous la halle Brassens. Cette année, la brocante ne s’interrompt pas pendant l’été et vous donne rendez-vous le premier dimanche du mois, en juillet comme en août.

  • Journée de découverte pleine nature du Pôle Causse corrézien Saillant Vézère. Les sites du lac du Causse et du Saillant qui forment à eux deux un pôle de pleine nature, vous ouvrent gratuitement leurs portes pour vous faire découvrir leur potentiel d’activités terrestres, aquatiques et même aériennes. Rendez-vous de 9h à 12h et de 14h à 17 à la base nautique pour le Causse corrézien et de 10h à 12h30 et de 14h à 18h à la base de la Lombertie au Saillant. Pas besoin de réserver, il suffit juste de se présenter. La découverte fonctionne sur la base de roulements entre 5 minutes à 1 heure selon l’activité. Seules activités avec un horaire de rendez-vous précis sont la marche nordique (10h pour un départ à 10h15. et 14h pour un départ à 14h15) et le VTT (9h15 pour départ à 9h30 et 14h45 pour un départ à 

15h). Infos auprès de Brive Tourisme au 05.55.24.43.70 ou 
service.ingenierie@brive-tourisme.com.
  • Concert d’été à 15h30 à La Feuillade, salle des fêtes. Avec la Chorale De si de la de La Feuillade accompagnée des chorales du Lardin Saint Lazare et de Sarlat. Au programme: des chants occitans et de la variété française. Entrée: 5 euros, gratuit pour les moins de 18 ans. Infos au 06.61.82.12.73.
************

LES EXPOS A VOIR

  • Le loup en Corrèze, de la “mâle bête” à l’animal à Brive aux archives municipales. Une exposition réalisée par les archives départementales de la Corrèze. Elle présente les relations entre l’homme et l’animal au cours de l’histoire en Corrèze. En Corrèze, le loup est partout : au rocher du loup, à Peyrelevade, mais aussi dans la maison du loup d’Espartignac, ou encore dans le nom des fleurs, puisque la digitale pourpre y est appelée la gola de lop (la gueule de loup) et la parisette à quatre feuilles, l’estrangla-lops (l’étrange-loup). Au-delà des histoires et mythes qui ont marqué les mémoires et les imaginations, cette réalisation des Archives départementales permet aujourd’hui de replacer dans son contexte historique la présence du loup. Cette exposition présente successivement la façon dont l’animal a été perçu et décrit au fil du temps, et ses relations complexes avec l’homme : ses attaques mais aussi la lutte contre lui et pour finir son éradication. Une borne vidéo présente également un documentaire sur le loup européen. Un éclairage contemporain sans entrer dans un débat public, que les siècles n’ont pas estompé. Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et e 13h30 à 17h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Jusqu’au 16 septembre 2018.

  • Serge Labegorre à Brive à la chapelle Saint-Libéral. À partir du 29 juin. “L’art est inutile mais l’inutile est essentiel. C’est comme la culture, ça ne sert à rien mais on ne peut vivre sans.” Serge Labegorre, né en 1932 près de Bordeaux, est l’un des plus grands peintres expressionnistes français. Ses grands portraits en pied, où les rouges et les verts sombres éclatent sur des fonds noirs, sont présents dans de nombreux musées à Paris, Bordeaux, Bruxelles, Genève, Londres, Porto, Tokyo, New-York, San Francisco. Admirateur de Lucian Freud et de Francis Bacon, il présente dans cette exposition des œuvres récentes qui témoignent de sa sensibilité pour la couleur et nous parlent avec force de la tragédie de l’âme humaine. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 23 septembre 2018.

  • Parcours des Harkis et de leurs familles à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Harkis: depuis la fin de la guerre d’Algérie, le mot se décline en une infinité de sens. Loyalistes et légalistes pour les uns, traîtres et collaborateurs pour les autres, les Harkis font toujours – un demi-siècle après la guerre – l’objet d’un enjeu entre la France et l’Algérie. En parler revient presque toujours à rouvrir des plaies plus ou moins cicatrisées et, dans la plupart des cas, à susciter incompréhension et malaise que masquent difficilement une indifférence ou une méconnaissance. Après 1962, le mot Harki s’impose comme terme générique pour désigner l’ensemble des Français qui ont servi dans l’armée française en tant que supplétifs. Cette exposition veut avant tout montrer, donner à voir et susciter l’intérêt en s’appuyant sur de nombreux documents d’archives et une masse iconographique considérable et organisée. Elle offre aux visiteurs des clefs pour les amener à réfléchir, à mieux comprendre cet épisode marquant de l’Histoire de France. Réalisée par l’ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), elle retrace l’histoire de ces familles, au travers de photographies et de cartes, depuis le début de la présence française en Algérie (1830, jusqu’à nos jours). Mêlant récit commun et parcours individuels, elle permet de revenir sur différents aspects de cette histoire complexe. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 16 septembre 2018.
  • Corrèze pittoresque à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Consacrée à l’essor du tourisme ferroviaire autour de Brive, cette exposition sera axée sur une collection exceptionnelle d’affiches éditées par les chemins de fer Paris-Orléans à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, et dans lesquelles sont mis en avant des paysages historiques incontournables et une Corrèze pittoresque. Cette collection assemblée par un collectionneur privé est complétée par des guides de voyages de l’époque tirés des fonds du musée. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 17 septembre 2018.
  • Photographies sur alu à Brive dans la tour de l’Office de tourisme, place du 14 juillet. Après Art-doise, une exposition à l’automne dernier entièrement consacrée aux Pans de Travassac, l’artiste revient avec de nouvelles photographies. Son inspiration reste identique: la couleur des oxydes ferriques, du schiste ardoisier, des lichens, des champignons, du calcaire et des mousses que dame Nature a pris soin d’organiser en multiples tableaux abstraits qui nous font oublier qu’il s’agit bien-là de photographie et non de peinture. Les créations de Michel Vauquois sont autant de paysages où chacun donnera libre cours à son imaginaire. Entrée libre et gratuite aux heures d’ouverture de l’Office: en juin du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h30 et en juillet tous les jours de 9h à 19h et de 11h à 17h les dimanches et jours fériés. Jusqu’au 30 juillet 2018.
  • Peintures de Hyun Kim à Brive à La Providence, 11, boulevard Jules Ferry. À partir du 1er juillet. Hyun Kim est de nationalité coréenne, habite, elle habite à Séoul en Corée du Sud. Toute jeune, elle se passionne pour l’art et la peinture. Elle voue son temps à peintre, à lire, à étudier l’art, à visiter des musées, mais aussi à observer la beauté de la nature. Dans une recherche de perfectionnisme et de création, elle passe un diplôme en Art moderne occidental dans l’université reconnu de Hongik. Ce qui fut son passe temps, devient en 2002 sa carrière. Elles est membre de l’association coréenne de l’Art, directrice général et membre de Eunpyeong Art Association et a déjà réalisé une quinzaine d’exposition à Séoul, mais aussi au Japon, en Chine, aux États-Unis et en Espagne. Cette exposition, en rapport avec la nature, compte une vingtaine de toiles, avec possibilité de vente. Ouvert de 10h à 12h30 et de 13h à 18h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Jusqu’au 31 juillet 2018.
  • Vie quotidienne à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Une exposition photographique d’Yves Mathe, sous-titrée “Urban and rural street photography”. C’est le graffiti qui a amené vers la photo Yves Mathe, né en 1975, originaire de la banlieue parisienne et installé aujourd’hui en Corrèze. “Je gribouillais sur mes cahiers, sur les murs, et après chaque nouvelle œuvre je prenais un cliché souvenir.” Mais photographier les briques recouvertes de peinture, l’a vite lassé, préférant les ambiances. Infos au 05.55.92.17.53. Jusqu’au 9 juillet 2018.
  • En ateliers à Brive à la médiathèque municipale. À partir du 26 juin. Les ateliers du centre socioculturel Raoul Dautry exposent leurs travaux. Peinture, peinture sur soie, peinture sur porcelaine, patchwork, photographie, poterie, encadrement… Le centre propose tout au long de l’année des activités culturelles variées, ouvertes à tous, enfants et adultes. Cette exposition est l’occasion de présenter au plus grand nombre les réalisations de chaque adhérent. Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 7 juillet 2018.

  • Ateliers créatifs à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Une exposition des ateliers créatifs du centre, BD, manga, encadrement, reliure, loisirs créatifs…. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 juin 2018.
  • Soraya Hocine à Saint-Pantaléon de Larche à la Métairie des arts, 71, place du général Couloumy. L’association Images plurielles ou 06.15.10.13.86 présente deux expositions photographiques de Soraya Hocine. À l’issue d’une résidence de cinq mois sur le site de l’hôpital psychiatrique François Tosquelles de Saint-Alban sur Limagnole (en Lozère), Soraya Hocine réalise “Serai-je vivant demain plutôt qu’aujourd’hui?”. Elle plonge au cœur d’un entre-deux fictionnel où les corps et les murs se fondent et se confondent dans un labyrinthe d’histoires enfouies au cœur du Peigne, bâtiment emblématique d’une page d’histoire de l’hôpital. “Je (ne)suis!”, la seconde exposition est le fruit d’un atelier sur l’autoportrait avec les patients du même hôpital psychiatrique. Elle est le résultat d’un ensemble de disciplines artistiques mêlant peintures, photographies et textes. Entrée libre. Ouvert au public du jeudi au samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Infos au 06.20.13.59.40 ou 06.15.10.13.86 et sur imagesplurielles.net. Jusqu’au 13 juillet 2018.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire