L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 5 DÉCEMBRE 2017

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

************

MERCREDI 6 DÉCEMBRE

  • Ciné goûter. Ernest et Célestine en hiver à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. A partir de 3 ans. Ernest est un gros ours de Charabie. Il aime jouer de la musique et manger de la confiture. Il a recueilli chez lui Célestine, une petite souris orpheline et ils partagent désormais une maison. Les deux compères ne s’ennuient jamais ! À l’approche des premiers flocons, ils se préparent à l’hibernation d’Ernest : il faut s’occuper de Bibi, leur oie sauvage, qui s’envolera avant les grands froids, se rendre au bal des souris et y fêter le premier jour de l’hiver. Enfin, il ne faut surtout pas oublier de cuisiner de bons gâteaux pour qu’Ernest s’endorme le ventre plein. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org. Également samedi 9 décembre à 16h.

  • Soupe de lecture à 20h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Les soirées lecture initiées depuis plusieurs années, permettent à des personnes aimant lire à haute voix de faire partager leurs coups de cœur littéraire sur le plateau de la Grange. Une fidélisation de lectrices et lecteurs s’est naturellement établie, apportant avec elle l’affirmation d’une confiance nécessaire pour aborder plus facilement la lecture à haute voix devant un auditoire. Avec des formes différentes: lectures à plusieurs voix, des mises en espace pourraient être envisagées, le tout au rythme et au goût de chacun. Cinq soirées sont retenues pour ces moments d’échange, dont la dernière qui sera, pour la cinquième année, consacrée à la lecture du scénario primé lors du Festival du moyen métrage de Brive. N’hésitez pas à assister, participer, lire, écouter lire. Gratuit. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr. Également les mercredis 7 février, 25 avril et 6 juin.
  • Théâtre jeune public. Le Préambule des étourdis à 18h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dès 7 ans. Avec la Compagnie Hippolyte a mal au cœur. Un bijou de délicatesse et d’intelligence théâtrale. Anatole traîne toujours derrière lui sa petite casserole. Une petite casserole qui intrigue, éloigne ou effraie. Une casserole qui demande du temps, complique la vie, empêche parfois d’avancer, de dormir ou d’embrasser. Autour d’Anatole il y a les autres. Ceux qui s’inquiètent, ceux qui rigolent. Ceux qui médisent, tricotent, chuchotent. Et puis il y a Miette… Estelle Savasta adapte librement à la scène l’album jeunesse d’Isabelle Carrier La petite casserole d’Anatole, subtile évocation du thème du handicap. S’appuyant sur une scénographie très visuelle, nous entrons dans l’univers d’Anatole et apprenons à voir le monde par ses yeux. Un magnifique récit sur la différence.. Durée: 1 heure. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

JEUDI 7 DÉCEMBRE

  • Concert sur le pouce. Septième art de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Avec le Trio Ebony: Jean Espuna (clarinette), Ariane Louys (violoncelle) et Laurent Bourreau (piano). Au programme: Rota, Bock, Sviridov, Grusin… Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce et dernier de l’année, jeudi 21 décembre, pour un programme Sonates et trio.
  • Théâtre. Ce ne andiamo per non darvi altre preoccupazioni à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. “Nous partons pour ne plus vous donner de soucis” titre ce spectacle en italien surtitré en français qui a obtenu le Prix Ubu 2014 nouveauté italienne. Dans le cadre des Spectacles sans frontières proposés par les Treize Arches. Fiction ou réalité? Au cœur de la crise économique grecque, on retrouve mortes quatre retraitées. Elles se sont suicidées, laissant un billet: “Nous avons compris que nous sommes un poids pour l’État, pour les médecins, et pour toute la société. Nous partons donc pour ne pas vous donner d’autres soucis. Vous allez faire des économies sur nos retraites et vous vivrez mieux”. Ce spectacle est né de cette image forte, surgie du Justicier d’Athènes – deuxième volet, écrit en 2011, de la “trilogie de la crise” du romancier grec Pétros Márkaris. Il se propose comme une investigation à l’intérieur et à l’extérieur de ces quatre figures dont on ne connaît rien, à part leur choix final. Un parcours fait des questions qui sont les leurs, mais aussi de celles des acteurs : ils se présentent au public avec toute leur impuissance à représenter ces vies, à en restituer le trajet et surtout à trouver par le théâtre une réponse constructive à la débâcle qu’elles incarnent. L’humour de ce spectacle, où la représentation est sans cesse confrontée à sa limite, prend peu à peu les spectateurs au jeu d’une évocation poignante: toutes fictives qu’elles soient, ces quatre femmes nous forcent à regarder notre monde tel qu’il est. Durée: 1 heure. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Soirée boeuf jazz blues à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar et les Brivoiseries. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Musiques actuelles. Pili Coït à 19h à Tulle aux Lendemains qui chantent. Guilhem Meier, bruiteur fleuve et batteur pieuvre chez PoiL, PinioL, uKanDanZ + Jessica Martin Maresco, les cordes bien roulées aux quatre coins de langue chez Mercurial, Saddam Webcam, Little Coquette, et la dernière mouture de Meï Teï Sho. Ensemble, on les retrouvait déjà entortillés dans Icsis et Le Grand Sbam. En 2014, ils décident de créer la musique de leur intimité, de leur descente de lit. Vivre à deux la route et la scène, et de tout enregistrer à la maison. Ils baptisent le duo du nom d’une composition: Billy Goat. Mais le prononce avec l’accent alsacien, car c’est bien plus drôle et plus tranchant. Sur scène, Pili Coït reproduit le bruit du sable après l’orgasme avec un bidon, des guitares électriques, un synthé-drum, un tom basse, des pédales, et le mélange de leurs genres dans la bouche.. Entrée gratuite. Ouverte des portes à 18h30. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Le coach à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Énorme succès à Paris et au Festival d’Avignon. Quand on ne sait pas gérer sa vie professionnelle, familiale et amoureuse, est-ce la bonne solution d’engager un coach de vie? Patrick Marmignon souffre d’une maladie rare : il est trop gentil et ne sait pas dire “non”. Tout le monde profite de lui : sa mère abuse de son temps, sa soeur de son argent et son patron de sa bonne volonté. Il partage son bureau avec Vanessa, une jolie jeune femme dont il est éperdument amoureux. Malheureusement, celle-ci ne voit en lui qu’un confident à qui elle raconte ses histoires amoureuses. Un jour où il est particulièrement déprimé, Patrick lit une annonce vantant les mérites d’Assuérus Chêne, un coach personnel réputé. Patrick prend son courage – et son chéquier – à deux mains et décide de l’engager. À partir de cet instant, plus rien ne sera comme avant dans la vie de Marmignon… Et les vrais ennuis commencent ! Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 8 et samedi 9 décembre ainsi que la semaine suivante jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 décembre.

************

VENDREDI 8 DÉCEMBRE

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Parade de Noël à partir de 17h à Brive dans le cœur de ville. Lancement des animations de Noël avec une première cette année: une grande parade avec des lutins baladins et tous ceux et celles qui voudront s’y joindre. Rendez-vous devant le théâtre municipal, place Aristide Briand, pour une arrivée du Père Noël par la voie des airs. Puis déambulation à travers les rues pour arriver au marché de Noël, au pied de la collégiale Saint-Martin, qui sera alors inauguré. Enfilez votre bonnet lumineux pour venir accueillir le plus sympa des barbus. Des bonnets lumineux sont offerts par les commerçants partenaires de l’animation (à récupérer dans les boutiques du centre-ville). Diverses animations sont proposées jusqu’au 31 décembre. À noter que les spectacles de rue ont été entièrement renouvelés cette année. Gratuit.
  • Vidéo libre. Artisanat en Chine Xian et scènes de la vie dans le Sud à 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un film de Nelly Charpentier. La Chine, une des plus anciennes civilisations sur terre. Ce pays est fondé sur des rites et des coutumes extraordinaires. Célèbre pour ses monuments, il est porté par des milliers d’années d’érudition. Possédant le plus grand nombre d’habitants sur la planète, un milliard trois cents millions, l’empire du milieu après une longue période de tourmente et de déclin, est sorti de son sommeil. Après Découverte de la Chine, projeté l’an passé et qui faisait pénétrer dans l’histoire et la vertigineuse ascension du pays sorti de son sommeil, voilà 30 ans, ce second film présente l’artisanat traditionnel à Pékin, Shanghai et à Xian: l’armée enterrée en terre cuite qui constitue une des plus extraordinaires découvertes archéologiques au monde et visite d’un atelier de poterie. Dans la plaine de Guilin, nous assisterons à un spectacle nocturne sur la rivière Li, au milieu des pains de sucre sculptés par l’érosion. Nous visiterons des rizières en terrasses à Longsheng, cultivées par une minorité ethnique. Dans ce décor intemporel, pêcheurs au cormoran et paysans vaquent à leurs occupations peu soucieux des touristes. En Chine: se perdre dans la foule, aller dans les marchés, côtoyer des gens chaleureux et accueillants, goûter aux subtilités et aux saveurs multiples de la cuisine, participer à la gymnastique matinale dans les rues, le dépaysement est total. Durée: 1 heure 30. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Jazz manouche à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Avec le guitariste Gaël Rouilhac et la violoniste la violoniste Caroline Bugala. Infos sur la page Facebook, au 06.85.67.72.81 ou 06.20.69.34.63.
  • Soirée Corto Maltesse version rock à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. Également le lendemain samedi 9 décembre.
  • Musiques actuelles. Jam session en salle de 20h à minuit à Tulle aux Lendemains qui chantent. Des Lendemains ouvre les portes de sa grande salle à une deuxième jam session, totalement ouverte aux musiciens. En groupe déjà existant ou non, venez jouer de la musique, rencontrer de nouveaux musiciens et expérimenter le grand plateau. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.
  • Comédie. Le coach à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Énorme succès à Paris et au Festival d’Avignon. Quand on ne sait pas gérer sa vie professionnelle, familiale et amoureuse, est-ce la bonne solution d’engager un coach de vie? Patrick Marmignon souffre d’une maladie rare : il est trop gentil et ne sait pas dire “non”. Tout le monde profite de lui : sa mère abuse de son temps, sa soeur de son argent et son patron de sa bonne volonté. Il partage son bureau avec Vanessa, une jolie jeune femme dont il est éperdument amoureux. Malheureusement, celle-ci ne voit en lui qu’un confident à qui elle raconte ses histoires amoureuses. Un jour où il est particulièrement déprimé, Patrick lit une annonce vantant les mérites d’Assuérus Chêne, un coach personnel réputé. Patrick prend son courage – et son chéquier – à deux mains et décide de l’engager. À partir de cet instant, plus rien ne sera comme avant dans la vie de Marmignon… Et les vrais ennuis commencent ! Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 9 décembre ainsi que la semaine suivante jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 décembre.
************

SAMEDI 9 DÉCEMBRE

  • Spectacles de rue. Les Fanfarfadets à 14h30 et à 16h30 à Brive autour de la collégiale Saint-Martin. Les Fanfarfadets, ce sont des lutins trublions. Signes particuliers: ils dansent, crachent du feu, sculptent des ballons mais ne fabriquent aucun cadeau. Leur mission: à bord du traîneau lumineux qu’ils lui ont emprunté, ils distribueront un maximum de cadeaux avant le passage du Père Noël. Diverses animations sont proposées jusqu’au 31 décembre. À noter que les spectacles de rue ont été entièrement renouvelés cette année. Gratuit.
  • Rencontre dédicace polar à 15h à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Rencontre avec deux auteurs brivistes: Frank Klarczyk qui signe Mort point final dans la toute nouvelle collection Plumes noires de Lucien Souny et Corinne Champougny pour son Souris, tu ne peux pas tous les tuer. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com. Vous pouvez consulter notre article Mort point final de Frank Klarczyk.
  • Ciné goûter. Ernest et Célestine en hiver à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. A partir de 3 ans. Ernest est un gros ours de Charabie. Il aime jouer de la musique et manger de la confiture. Il a recueilli chez lui Célestine, une petite souris orpheline et ils partagent désormais une maison. Les deux compères ne s’ennuient jamais ! À l’approche des premiers flocons, ils se préparent à l’hibernation d’Ernest : il faut s’occuper de Bibi, leur oie sauvage, qui s’envolera avant les grands froids, se rendre au bal des souris et y fêter le premier jour de l’hiver. Enfin, il ne faut surtout pas oublier de cuisiner de bons gâteaux pour qu’Ernest s’endorme le ventre plein. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Concert. Noël à Saint-Petersbourg à 17h à Brive en la collégiale Saint-Martin. Musique a cappella. Les Ateliers de La Tempête vous invitent à fêter Noël à Saint-Pétersbourg à travers un concert aux tonalités russes. Au programme des extraits des Vêpres de Rachmaninov mais aussi des œuvres de Prokoviev, Tchesnokov, Nystedt et Pärt. Tarifs: 5 et 10 euros. Réservations au 01.72.38.82.61 ou contact@compagnielatempete.com.
  • Spectacle de rue. Les Amants du ciel à 18h à Brive, au théâtre municipal, place Aristide-Briand. Ce sont des danseurs tout terrain, adeptes des ballets à la verticale, des portés en altitudes et des scènes de ménages en public. Il s’appelle Marco, elle Alessandra. Les Amants du ciel vont valser sur les murs pour un duo aérien tragi-comi-romantique. Un extraordinaire duo en suspension à 10m du sol. Acrobates, bonimenteurs issus de la meilleure tradition de rue jongle avec ironie, habileté et précision. D’autres animations sont proposées jusqu’au 31 décembre. À noter que les spectacles de rue ont été entièrement renouvelés cette année. Gratuit. Également le lendemain 10 décembre à 18h.

  • Café ciné de 18h à 20h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Le centre culturel a initié un café ciné ouvert à tous les curieux ayant envie de découvrir différents univers cinématographiques. Un moment mêlant discussion, projection et documents. Après Tim Burton, c’est l’univers de Hayao Miyazak, génie de l’animation à qui l’on doit Mon voisin Toroto ou Le voyage de Chichiro, qu’abordera le second rendez-vous. L’échange sera animé par Bastien Champougny, étudiant en cinéma à la Sorbonne. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Concert de Noël à 20h30 à Brive en l’église Saint-Antoine. Un concert de gospels et chants de Noël, proposé par Chante Brive sous la direction de Christelle Peyrodes. Gospels traditionnels mais aussi nouveaux gospels. Ils sont arrangés ou composés par Pierre-Gérard Verny, spécialiste du jazz vocal, récompensé par une victoire de la Musique. Les choristes seront accompagnés par trois musiciens professionnels: Magali Delvaux au piano, Dominique Bénété à la contrebasse et Lilian Foussat à la batterie. De sa voix puissante, Richard Griffouillère interviendra également en tant que soliste sur quelques morceaux. Les chants seront ponctués par les interventions de Daniel Faucher qui contera l’histoire du Gospel. Tarif: 12 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos sur chantebrive.fr. Également le vendredi 15 décembre à Objat en l’église Saint-Barthélémy.
  • Show laser à 20h30 à Brive à la patinoire municipale. Une soirée animée par un DJ professionnel jusqu’à 23h. Tarifs: 3,30 euros sans location de patins, 6,70 euros avec location de patins, 5,30 euros pour les scolaires avec location de patins et 1,50 euro pour les visiteurs en gradins.
  • Soirée Corto Maltesse version rock à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Le coach à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Énorme succès à Paris et au Festival d’Avignon. Quand on ne sait pas gérer sa vie professionnelle, familiale et amoureuse, est-ce la bonne solution d’engager un coach de vie? Patrick Marmignon souffre d’une maladie rare : il est trop gentil et ne sait pas dire “non”. Tout le monde profite de lui : sa mère abuse de son temps, sa soeur de son argent et son patron de sa bonne volonté. Il partage son bureau avec Vanessa, une jolie jeune femme dont il est éperdument amoureux. Malheureusement, celle-ci ne voit en lui qu’un confident à qui elle raconte ses histoires amoureuses. Un jour où il est particulièrement déprimé, Patrick lit une annonce vantant les mérites d’Assuérus Chêne, un coach personnel réputé. Patrick prend son courage – et son chéquier – à deux mains et décide de l’engager. À partir de cet instant, plus rien ne sera comme avant dans la vie de Marmignon… Et les vrais ennuis commencent ! Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 décembre.

************

DIMANCHE 10 DÉCEMBRE

  • Musique. Concert symphonique Mexique-Argentine à 16h à Brive au Théâtre municipal. Avec 50 musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Limoges, Richard Galliano (bandonéon) et Liat Cohen (guitare). Portraits musicaux croisés d’Amérique latine. Après les basses températures, sur les terres froides de la Russie, de la Finlande ou l’Écosse, le climat se réchauffe pour l’Orchestre de l’Opéra de Limoges: l’Amérique latine est à l’honneur. Richard Galliano nous mettra à l’abri d’une Argentine trop touristique, sa vision de Piazzolla est fidèle à l’esprit tango nuevo du compositeur, un tango savant, européen, mais tout aussi féroce et virtuose que l’original. Il sera accompagné dans ce concerto magnifique de Liat Cohen. Pionnière de la renaissance de la guitare classique et de la création contemporaine, celle ci est surnommée “princesse de la guitare classique”. (La Critique) Lors de ce concert, l’Orchestre jouera également, sous la direction de son chef Robert Tuohy, de belles pages musicales de trois compositeurs mexicains peu connus mais fort talentueux avec des musiques métissées des années 50 et 60 nous permettant d’aborder des rivages colorés et étonnants. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Spectacle de rue. Les Amants du ciel à 18h à Brive, au théâtre municipal, place Aristide-Briand. Ce sont des danseurs tout terrain, adeptes des ballets à la verticale, des portés en altitudes et des scènes de ménages en public. Il s’appelle Marco, elle Alessandra. Les Amants du ciel vont valser sur les murs pour un duo aérien tragi-comi-romantique. Un extraordinaire duo en suspension à 10m du sol. Acrobates, bonimenteurs issus de la meilleure tradition de rue jongle avec ironie, habileté et précision. D’autres animations sont proposées jusqu’au 31 décembre. À noter que les spectacles de rue ont été entièrement renouvelés cette année. Gratuit.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Roger Laplénie ou le paysage intimiste à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Une rétrospective de ce peintre (1911-1995) natif de Brive. Roger Laplénie passa l’essentiel de sa vie dans la cité gaillarde où il repose aujourd’hui. Travailleur acharné, cet artiste productif, bienveillant et apprécié de tous était profondément épris de notre région et la représenta abondamment. S’il est connu essentiellement pour ses paysages “néo-impressionnistes”, il s’essaya aussi tout au long de sa vie à d’autres genres et à d’autres styles, dans sa quête d’une perfection artistique à laquelle il aspirait. Impliqué dans de nombreuses associations, celui qui fut également professeur de dessin et de peinture n’a jamais ménagé sa peine pour faire partager au plus grand nombre son amour de la l’art et de la nature et pour encourager des vocations, laissant ainsi un souvenir vivace dans notre ville où un square porte même son nom. L’art était, selon ses propres mots, “une raison de vivre, un refuge parmi toutes (l)es vilenies de la vie actuelle”. Toutefois, timide à l’extrême – ce qui fut un frein à la reconnaissance qu’il méritait -, Roger Laplénie reste par certains aspects un mystère, même pour les personnes qui ont eu la chance de le connaître. L’exposition est accompagnée d’un catalogue. Entrée libre. Volet en salle d’expositions temporaires : du lundi au samedi de 12h à 18h ; le dimanche de 15h à 18h ; fermeture le mardi. Volet en salle permanente: tous les jours, sauf le mardi, de 14h à 18h. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 19 mars 2018.
  • Philippe Ségéral dessins à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Résidant depuis une vingtaine d’années en Normandie et à Paris, Philippe Ségéral expose pour la première fois dans sa ville natale. Né en 1954 à Brive, Philippe Ségéral se consacre dès 1982 au dessin, dont il adopte les différentes techniques : mine de plomb sur papier, fusain, encre, pastel. Adepte des grands formats, cet artiste affectionne particulièrement les paysages auxquels il donne une dimension poétique, puissante et originelle, par un jeu intense sur l’ombre et la lumière. Rêverie et réalité se mêlent ainsi dans ses œuvres, reflets du regard d’enfant que Philippe Ségéral a réussi à préserver à l’âge adulte. La chapelle accueille les dessins représentant les paysages de son enfance, le bocage corrézien, la forêt profonde, mais aussi ses souvenirs de la maison de Cressenssac, du stadium ou du barrage. Entrée libre. La chapelle est ouverte du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 14 janvier à la chapelle.
  • Images sans frontières à Brive en centre-ville, au Théâtre municipal, à la librairie La Baignoire d’Archimède et à Cultura centre. Une exposition photos de Daniel Roblin dans le cadre du dans le cadre du Festival Spectacles sans frontières par Les Treize arches. Âgé de 64 ans, Daniel Roblin balade, depuis une vingtaine d’années son appareil photo de Corrèze à Aurillac en passant par l’Argentine, Madagascar, New Delhi, l’Éthiopie, l’Inde et bien d’autres lieux à travers le monde. Grand voyageur depuis l’âge de 21 ans, il a vagabondé sur tous les continents avec “une envie perpétuelle de découvrir les autres dans leur diversité et leur singularité, rechercher des civilisations et cultures fortes, de populations souvent en souffrance, sources de documents très puissants, des regards, des sourires et surtout des rencontres, des échanges”. Un chemin qui sort des senties battus, même dans les pays “touristiques”, et avant tout porté par la rencontre de l’autre. À travers le centre-ville, vous pourrez croiser sur les façades ses “Enfants du monde”: “Ils représentent l’innocence, le singulier, la pluralité et la diversité de notre planète et de ces cultures ; mais ils incarnent avant tout le demain de notre terre”. Au Théâtre, “Portraits chinois”: “Présenter ces portraits, dont une partie est tronquée, escamotée, est pour moi une façon de rappeler ce que ces gens ont eu à subir durant la Révolution Culturelle, ce que ces femmes et ces hommes ont y perdu à jamais, comme si une partie de leur vie leur avait été volée. Cette série de photos se veut aussi un hommage à tous ces chinois qui n’ont pu trouver de place dans les wagons de ce TGV qu’est devenue aujourd’hui la Chine. À la librairie la Baignoire d’Archimède, “De Xian à Shanghai, culture et patrimoine”: “Je garde l’impression très forte que la Chine est probablement la plus “gigantesque” bétonnière que la terre ait connue. Et il semble qu’elle veuille tourner encore un long moment”. Et à Cultura centre (avenue de Paris), un volet intitulé “Villes chinoises, une vision démesurée”: “La Chine est l’une des plus anciennes et des plus grandes civilisations de l’humanité. Son patrimoine est gigantesque et ses cultures nombreuses et tellement diverses”. Jusqu’au 8 décembre 2017.
  • Du pain et des hommes à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède. À partir du 4 décembre. Photographies de Geneviève Hofmann qui a publié Histoires de pains: le simple mélange de la farine et de l’eau aux éditions Kéribus distribué par Actes Sud, un livre de 256 pages. Geneviève Hofmann est allée de fournil en fournil pendant plus de trois ans et a remonté la chaine de la fabrication du pain. Comment, du simple mélange de la farine et de l’eau dans l’air ambiant, le boulanger obtient-il quelque chose de si vivant que la pâte ? Ma fascination reste entière à chaque fois que sous les mains qui pétrissent, le corps prend forme, bouge, réagit à la pression du doigt, dessine des cicatrices ou des fleurs, sur cette peau merveilleusement chaude et douce. Puis ce sera l’épreuve du feu et l’infinie variété des croûtes et des formes qui s’y logent. Tout compte dans la fabrication du pain et la qualité de ce produit si simple en apparence, fruit de la rencontre des quatre éléments, terre, eau, air et feu, va varier selon la qualité de la farine employée, donc des blés utilisés, et aussi de la manière dont il a été moulu. C’est ainsi que ce voyage à travers les matières et les histoires de pain m’a menée des couches au pain, du pain au moulin, du moulin au blé, à travers le savoir-faire des hommes et des femmes de la grande chaîne nécessaire à sa fabrication, boulangers, paysans, meuniers, fabricants de moulins, etc… Voyage photographique au cœur du pain, voyage dans nos paysages intimes. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com. Jusqu’au 30 décembre 2017.
  • Matières à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Avec vernissage jeudi 7 décembre à 18h30. Rendez-vous annuel avec l’Atelier photographique briviste qui a choisi pour cette édition de mettre en valeur le travail de ses adhérents autour d’un vaste sujet: la matière. “Présentes dans tout notre environnement via différents aspects, des plus ordinaires au plus insolites, les matières sont présentées dans cette exposition sous une multitude d’angles. Des matières qui invitent à rêver. Les photographies de pierres, de métal, de tissu, de sucre… donnent aux visiteurs l’irrésistible envie de toucher, sentir, déguster… Une quarantaine de clichés explore et révèle la matière sans artifice en mettant en exergue la beauté de ce qui nous entoure au quotidien.” Et de s’en référer à Marcel Proust: “La matière est réelle parce qu’elle est une expression de l’esprit.” Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 décembre 2017.
  • La part visible des camps à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Cette exposition itinérante est constituée d’un fonds exceptionnel de photographies, prises par les SS dans le camp de concentration de Mauthausen (1938-1945). Autour des camps de concentration comme Mauthausen, des panneaux portaient l’inscription : «Attention – Limite du camp. Interdiction formelle d’entrer, de s’arrêter et de photographier. Tir à vue !» Seul le service d’identification officiel de l’administration (Erkennungsdienst) était autorisé à prendre des images. Créé à Mauthausen en 1940, ce service photographique était rattaché directement au bureau politique. Il était dirigé par deux officiers SS qui employaient plusieurs détenus chargés du développement et du conditionnement des images, ainsi que de la confection d’albums destinés aux SS… Les photographies officielles devaient fournir une image de la sévérité extrême du régime concentrationnaire. Pourtant, elles sont loin de tout révéler sur le fonctionnement du camp : aucun cliché officiel de la violence quotidienne, de l’entreprise d’épuisement par la faim et le travail, des exécutions par le gaz. Ces documents dérobés et sauvegardés au péril de leur vie par des déportés républicains espagnols, avec la complicité d’un civil autrichien, sont un témoignage rare de la brutalité du régime nazi. Ces clichés sont complétés par d’autres, réalisés à la libération du camp, le 5 mai 1945, par les détenus espagnols et les libérateurs américains. Cette exposition internationale a été réalisée conjointement par les Amicales française et espagnole d’anciens déportés de Mauthausen et le ministère de l’Intérieur autrichien. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 16 décembre 2017.
  • Gaston Vuiller chez les magiciens et sorciers de la Corrèze au musée du cloître de Tulle. Le musée du Cloître conserve un fonds important lié à Gaston Vuiller, artiste peintre, dessinateur et voyageur, dont l’œuvre et le nom restent intimement mêlés à la Corrèze et au village de Gimel-les-Cascades. Ce fonds est aujourd’hui constitué de trente-sept dessins, trois gravures, un autoportrait (peinture à l’huile sur bois), deux grands tableaux de paysages (dépôts du Centre National des Arts Plastiques) et cinq livres illustrés. En 1900, la ville de Tulle acquiert un premier ensemble de dessins parus en 1899 dans trois épisodes de la revue Le Tour du Monde dans un article intitulé « Chez les magiciens et les sorciers de la Corrèze ». Restaurés en 2012, ces œuvres sur papier restent néanmoins fragiles et particulièrement sensibles à la lumière, et pour cette raison ne peuvent être exposées de manière permanente. Ce nouvel accrochage est l’occasion de les découvrir une nouvelle fois et de partir à la rencontre des figures que Gaston Vuillier appelle les magiciens et sorciers de la Corrèze… Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 6 janvier 2018.
  • Armand Chassaing alias Mandou à Tulle au Musée des armes. Devoir de mémoire avec ce portrait d’un résistant du corps franc de Tulle de l’Armée secrète. Cette exposition met en lumière six années de la vie d’un Corrézien, Armand Chassaing (1913-1997). De l’année 1939 où jeune officier il est confronté à la guerre et à l’effondrement de 1940 jusqu’aux évènements qui menèrent à la Libération, elle retrace son parcours en tentant d’éclairer l’enchaînement des faits qui amène l’homme, militaire de carrière, à agir en s’évadant lorsqu’il est prisonnier de guerre puis en prenant le maquis dans le secteur de Marcillac-la-Croisille avant de rejoindre l’AS. En 1984, alors que beaucoup de résistants ont choisi le silence, il entreprend de rédiger ses mémoires pour ses fils Patrick et Laurent Chassaing. A partir de premières notes rédigées sur un petit carnet tenu dès sa captivité et intitulé « Ton oeuvre est à toi », son récit autobiographique sous forme de Journal de Marche est livré dans des cahiers manuscrits. Héritiers de cette mémoire familiale, ses fils se sont engagés dans une démarche de transmission, publiant la transcription de ces cahiers (Éditions Mille Sources, 2016) et proposant à la Ville trois donations.Entrée libre. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h30 (fermé le mardi), ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 24 février 2018.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire