L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 17 OCTOBRE 2017

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Musiques actuelles. Boeuf au labo à 20h à Tulle aux Lendemains qui chantent, le Labo, 18 avenue du Lieutenant-colonel Faro. Toute personne ayant envie de partager du son, de rencontrer d’autres musiciens ou de passer une soirée en musique est conviée à participer à ces soirées d’improvisation. Le Labo est équipé avec de supers amplis, micros, sono et batteries à disposition. Invitez vos amis musiciens ou simple aficionados de musique à venir profiter des boeufs. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

************

MERCREDI 18 OCTOBRE

  • Jeune public. Je brasse de l’air à 18h30 à Brive au Théâtre municipal, sur le plateau de la grande salle. À partir de 7 ans. Une performance mécanisée de la Cie L’Insolite mécanique sous l’aile de la Cie Les Anges au Plafond. Magali Rousseau se met en scène avec les mécanismes poétiques qu’elle crée depuis dix ans. Un long parcours, instinctif, pour finalement comprendre que tous ces êtres d’acier font partie de la même histoire. Son histoire. Elle nous dit un texte simple, personnel. Intime. Quelques phrases que l’on devine sorties de l’enfance. On déambule avec elle dans le clair-obscur de cet espace hors du temps, peuplé de machines qui entrent dans la lumière et s’animent tour à tour. Toutes déploient des trésors d’ingéniosité dans des tentatives d’envol que l’on sait vouées à l’échec. Elle nous invite comme dans son atelier, où les rouages sont apparents, et l’émotion des prémices encore palpable. Les mécanismes que l’on découvre sont délicats, intelligents, poétiques, solitaires, touchants. Ils peuplent une zone particulière de notre imaginaire, nourrie de nos espoirs et de nos peurs. Chacun peut y voir un temps un aspect de lui-même. Durée: 40 min. Placement libre et jauge limitée. Plein tarif à 8 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Également samedi 21 octobre à 10h et 11h30.

************

JEUDI 19 OCTOBRE

  • Concert sur le pouce. Latin jazz de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Avec Elagua Jazz Quartet composé de Vincent Laffaire (clavier), Thierry Chèze (saxophone), Damien Gouzou (batterie) et Onel Miranda Ramos (percussions) distillera Calle Reina, Ernan Lopez-Nussa, Don Pullen. Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 16 novembre, pour des Accords d’avant et d’aujourd’hui avec le Duo Algana.
  • Opéra au cinéma. Don Carlos à 18h à Brive au cinéma CGR. En direct de l’Opéra national de Paris. S’il est un opéra qui se joue des frontières à tous les niveaux, dramatiques et dramaturgiques, c’est bien le Don Carlos de Verdi, œuvre d’un Italien créée en français, où le climat de guerre avec l’Espagne et la mélancolie des êtres conduisent à porter le regard vers les Flandres. Les thèmes politiques, religieux, historiques, psychanalytiques, s’imbriquent les uns aux autres, resserrant toujours plus étroitement peurs et tabous entre les protagonistes. Krzysztof Warlikowski dépouille cette tragédie hantée par les fantômes, et fait advenir l’intime au cœur d’une fresque imaginaire – dont la vérité s’avère plus vraie que celle des historiens. Avec Philippe Jordan, il fait découvrir au public la toute première version de ce grand opéra en cinq actes : celle que Verdi avait lui-même amendée pour la création de l’oeuvre en 1867.. Durée: 4 heures 50. Tarifs: 19 et 13 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.
  • Soirée Cotton club standards du jazz à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Musiques actuelles. Machinalis Tarantulae à 20h à Tulle aux Lendemains qui chantent. De l’électro indu. Machinalis Tarantulae s’articule autour d’une viole de gambe électrique reliée à des effets, jouée sur des beats implacables, agrémentés de textes scandés venus des tréfonds. Miss Z (Punish Yourself) rejoint le projet avec tom et guitare électrique. Loin des stéréotypes, le duo tisse un son électro-indus puissant, dense et sombre. Entrée gratuite. Ouverture des portes à 19h. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

[iframe https://www.youtube.com/embed/q_T8FQCq5q4?rel=0 560 315}

  • Arts de la piste. Dans le ventre de la ballerine à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Le théâtre à corps ouvert avec la Cie Anomalie &… Voici un drôle de spectacle, du cirque sans chapiteau mais sur scène, un spectacle où l’on pénètre… dans le ventre de la ballerine. Le théâtre, avec ses câbles, projecteurs, pendrillons, devient un corps à explorer, à découvrir, à analyser. C’est à partir de ce postulat métaphorique un peu fou, le théâtre comme un corps humain, que les circassiens comédiens nous transportent dans une aventure délirante et poétique. à chaque recoin secret du lieu fait écho un organe, une réaction chimique, les explorations débordent de la scène, tout peut faire cirque, même les cintres, même les fauteuils et même… le public. Déjantée et innovante, une proposition qui invite au lâcher-prise. Follement libre. Durée: 1 heure 20. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

  • Comédie. Les hommes sont des femmes comme les autres à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. C’est pas toujours facile d’être une femme… Stéphane, trentenaire célibataire et plutôt macho en fera la douloureuse expérience en se retrouvant dans la peau. D’une superbe bombe latine pendant une nuit. Pris dans un imbroglio infernal avec la belle Joanna et son frère Bruno, il devra se sortir de situations pour le moins très embarrassantes. Les ennuis commencent, et ils ne sont pas prêts de s’arrêter. Amour, quiproquos, rebondissements, exotisme et revolvers, tels sont les ingrédients de ce boulevard moderne aux dialogues percutants et au rythme effréné. Découvrez un trio délirant formé par trois comédiens survoltés. Déjantée, décalée, jubilatoire, une comédie à 100 à l’heure, à voir en couple, entre amis, ou en famille. Durée: environ 1 heure 30. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 20 et samedi 21 octobre.

************

VENDREDI 20 OCTOBRE

  • Conférence. De la fleur au fruit, le miracle d’une métamorphose à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Jean-Yves Maisonneuve, arboriculteur conférencier, fondateur du Jardin de Pomone. Il est difficile pour nous d’imaginer la planète recouverte d’un seul camaïeu de verts sans les couleurs et les parfums des premières fleurs et des premiers fruits. Il est difficile aussi de préciser l’origine des fruits tant elle se dilue dans la lente évolution de l’univers. Le conférencier vous entraine à la découverte de toutes ces merveilles de la nature, les yeux, l’esprit et le cœur grand ouverts pour tenter de comprendre et d’éclaircir le chemin mystérieux emprunté par la plante pour aller de la fleur au fruit. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Concert. The Ginger Accident à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Deuxième concert de l’automne avec une soirée rock blues psychédélique pour Grive la Braillarde. Le groupe The Ginger Accident rend hommage à Slow Joe, le regretté chanteur poète indien décédé l’an dernier, et présentera son album final Let me be gone. En première partie, le groupe briviste Steve Michael & The Artizans. Une soirée pour les amateurs de rock débridé, psyché, saturé et poétique. Tarif unique à 10 euros. Places en ventes sur place et à la librairie Bulles de papier 21 rue du Lieutenant Colonel Faro à Brive ou sur grivelabraillarde.fr.

  • Soirée session acoustique irlandaise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Les hommes sont des femmes comme les autres à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. C’est pas toujours facile d’être une femme… Stéphane, trentenaire célibataire et plutôt macho en fera la douloureuse expérience en se retrouvant dans la peau. D’une superbe bombe latine pendant une nuit. Pris dans un imbroglio infernal avec la belle Joanna et son frère Bruno, il devra se sortir de situations pour le moins très embarrassantes. Les ennuis commencent, et ils ne sont pas prêts de s’arrêter. Amour, quiproquos, rebondissements, exotisme et revolvers, tels sont les ingrédients de ce boulevard moderne aux dialogues percutants et au rythme effréné. Découvrez un trio délirant formé par trois comédiens survoltés. Déjantée, décalée, jubilatoire, une comédie à 100 à l’heure, à voir en couple, entre amis, ou en famille. Durée: environ 1 heure 30. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 21 octobre.
************

SAMEDI 21 OCTOBRE

  • Spectacle petite enfance. Pas de loup à 9h30 et 11h à Brive au Théâtre municipal, dans la petite salle. À partir de 18 mois. Avec la Cie O’Navio d’après l’album de Jeanne Ashbé. Il n’y aura donc pas de loup dans cette histoire. Mais comment peut on être certain, quand on est un lapin, qu’il n’y a pas de loup? On ne peut pas! Il y a toujours ces deux points blancs, là, dans le noir. Deux point blancs qui nous observent et nous disent: “je suis le loup, je suis la peur, il va falloir que tu t’habitues à vivre avec moi!”. Un spectacle pour emmener joyeusement les tout-petits vers le pays de la peur, l’une des expressions les plus impérieuses de leur vie émotionnelle… Durée: 35 minutes. Placement libre et jauge limitée. Tarif unique à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Jeune public. Je brasse de l’air à 10h et 11h30 à Brive au Théâtre municipal, sur le plateau de la grande salle. À partir de 7 ans. Une performance mécanisée de la Cie L’Insolite mécanique sous l’aile de la Cie Les Anges au Plafond. Magali Rousseau se met en scène avec les mécanismes poétiques qu’elle crée depuis dix ans. Un long parcours, instinctif, pour finalement comprendre que tous ces êtres d’acier font partie de la même histoire. Son histoire. Elle nous dit un texte simple, personnel. Intime. Quelques phrases que l’on devine sorties de l’enfance. On déambule avec elle dans le clair-obscur de cet espace hors du temps, peuplé de machines qui entrent dans la lumière et s’animent tour à tour. Toutes déploient des trésors d’ingéniosité dans des tentatives d’envol que l’on sait vouées à l’échec. Elle nous invite comme dans son atelier, où les rouages sont apparents, et l’émotion des prémices encore palpable. Les mécanismes que l’on découvre sont délicats, intelligents, poétiques, solitaires, touchants. Ils peuplent une zone particulière de notre imaginaire, nourrie de nos espoirs et de nos peurs. Chacun peut y voir un temps un aspect de lui-même. Durée: 40 min. Placement libre et jauge limitée. Plein tarif à 8 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Salon bien-être et médecines naturelles de 10h à 19h à Brive à l’Espace des Trois provinces. Santé, relaxation, bio, détente, nutrition, forme et sérénité sont les maîtres mots de ce salon. Cette première édition accueille 80 exposants professionnels du bien-être et des médecines douces, de nombreux ateliers, des conférences et des séances découvertes. Exposition de plantes médicinales. Restauration sur place. Entrée 3 euros pour la journée, donnant accès aux stands, aux ateliers et aux conférences. Gratuit pour les mineurs et les PMR. Infos au 09.71.46.46.95 et sur brivebienetre.com. Également le lendemain dimanche 22 octobre.
  • Café tricot à 14h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un moment convivial et l’occasion de faire de nouvelles rencontres autour du tricot et de la couture, c’est tendance et ça a lieu chaque 3e samedi du mois. Un ouvrage, un café, un échange… il n’y a pas d’âge pour venir monter les mailles à l’endroit à l’envers. L’idée, favoriser les échanges entre les générations et cultiver du lien social. Chacune apporte l’ouvrage qui lui plaît, ou n’apporte rien, passe simplement boire un café, échanger… Jusqu’à 18h. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Goûter spectacle. Rutabaga, poils de chat et barbe à papa... à 16h à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. “Ce soir ze serai la plus laide pour aller danser… danser…” C’est l’histoire de Madiba, cette sorcière malhabile et malheureuse de ne pouvoir être malfaisante. Alors qu’elle s’affaire à son ménage matinal sous le regard taquin de son miroir magique, elle reçoit une invitation inattendue, celle du Grand Bal des Zélées. Pour être sacrée lors de cette soirée, elle doit réussir le sort de l’année et surtout trouver l’être aimé pour l’y accompagner. Mais tout est plus compliqué que prévu pour cette sorcière plus attachante que méchante. Dans un mélange d’amour, d’humour et de magie, Madiba parviendra-t-elle à ses fins? Avec la Cie des Gavroches. Durée: 50 min. Entrée: 12 et 8 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr.
  • Soirée Coro Maltess à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Les hommes sont des femmes comme les autres à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. C’est pas toujours facile d’être une femme… Stéphane, trentenaire célibataire et plutôt macho en fera la douloureuse expérience en se retrouvant dans la peau. D’une superbe bombe latine pendant une nuit. Pris dans un imbroglio infernal avec la belle Joanna et son frère Bruno, il devra se sortir de situations pour le moins très embarrassantes. Les ennuis commencent, et ils ne sont pas prêts de s’arrêter. Amour, quiproquos, rebondissements, exotisme et revolvers, tels sont les ingrédients de ce boulevard moderne aux dialogues percutants et au rythme effréné. Découvrez un trio délirant formé par trois comédiens survoltés. Déjantée, décalée, jubilatoire, une comédie à 100 à l’heure, à voir en couple, entre amis, ou en famille. Durée: environ 1 heure 30. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 22 OCTOBRE

  • Salon bien-être et médecines naturelles de 10h à 19h à Brive à l’Espace des Trois provinces. Santé, relaxation, bio, détente, nutrition, forme et sérénité sont les maîtres mots de ce salon. Cette première édition accueille 80 exposants professionnels du bien-être et des médecines douces, de nombreux ateliers, des conférences et des séances découvertes. Exposition de plantes médicinales. Restauration sur place. Entrée 3 euros pour la journée, donnant accès aux stands, aux ateliers et aux conférences. Gratuit pour les mineurs et les PMR. Infos au 09.71.46.46.95 et sur brivebienetre.com.
  • Vente solidaire de sacs et accessoires féminins de 10h à 18h à Malemort, salle Jean Ferrat. Une manifestation organisée, en cet Octobre rose de mobilisation contre le cancer du sein. La Ligue contre le cancer met en vente sacs, foulards, ceintures, bijoux fantaisie et même cette année lunettes de soleil. Les bénévoles proposeront également thé ou café gourmand dans le cadre d’une exposition “L’amour dans tous ses états” réalisée par des enfants hospitalisés et des élèves du collège Victor Hugo de Tulle. L’an dernier, la manifestation avait permis de récolter 6.000 euros au profit des malades. Une vente solidaire au profit de son Espace Ligue, 60 rue François-Salviat à Brive. Un lieu chaleureux et non médicalisé, pensé pour les malades et leur mieux-être et qui leur propose ce qu’on appelle des soins de support afin de les aider à se ressourcer. Des soins de l’âme qui font beaucoup dans le combat contre cette maladie : soutien psychologique, accompagnement social, soins esthétiques et de bien-être, ateliers de sophrologie, loisirs créatifs, peinture, cuisine, gym douce, taï-chi, art floral…L’Espace compte également deux appartements relais destinés à accueillir les malades trop éloignés du lieu de traitement ou leurs familles qui souhaitent rester à proximité. Infos au 05.55.23.03.42.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Neandertal à la loupe à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Une exposition inédite en partenariat avec le musée national de préhistoire des Eyzies. Présentée en 2016 en Dordogne, avec le concours de l’État, elle a été recentrée au musée Labenche sur le mode de vie des Neandertaliens du bassin de Brive. Cette manifestation est l’occasion de faire découvrir au grand public les dernières découvertes réalisées autour de Neandertal. On a tous quelque chose en nous de Neandertal. Quelques gènes qui nous relient à ce lointain parent qui a vécu en Europe entre 430 000 et 30 000 ans avant notre ère. En apprendre sur lui, c’est donc en apprendre sur soi. Le territoire parcouru et exploité, la gestion des outillages lithiques, la fabrication et l’utilisation du feu ainsi que le traitement des morts sont évoqués à partir de pièces originales issues des nombreux chantiers de fouille. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 22 octobre 2017.
  • Philippe Ségéral dessins à Brive à la chapelle Saint-Libéral et à la médiathèque municipale. À partir du 20 octobre, avec vernissage à 18h à la médiathèque en présence de l’artiste. Résidant depuis une vingtaine d’années en Normandie et à Paris, Philippe Ségéral expose pour la première fois dans sa ville natale. Né en 1954 à Brive, Philippe Ségéral se consacre dès 1982 au dessin, dont il adopte les différentes techniques : mine de plomb sur papier, fusain, encre, pastel.  Adepte des grands formats, cet artiste affectionne particulièrement les paysages auxquels il donne une dimension poétique, puissante et originelle, par un jeu intense sur l’ombre et la lumière. Rêverie et réalité se mêlent ainsi dans ses œuvres, reflets du regard d’enfant que Philippe Ségéral a réussi à préserver à l’âge adulte. Conçue avec l’artiste en deux volets complémentaires et sur deux lieux, l’exposition présente un ensemble de près de 80 œuvres de cet artiste. La médiathèque présente l’attachement de cet artiste à la littérature, à travers ses dessins originaux, illustrations d’ouvrages comme Le fleuve des âges ou Univers préférables de Pierre Bergougnioux  et L’art du bref de Richard Millet. La chapelle accueille les dessins représentant les paysages de son enfance, le bocage corrézien, la forêt profonde, mais aussi ses souvenirs  de la maison de Cressenssac, du stadium ou du barrage. Entrée libre. La chapelle est ouverte du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. La médiathèque, mardi de 9h30 à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 18 novembre à la médiathèque et jusqu’au 14 janvier à la chapelle. À noter une rencontre avec l’artiste samedi 18 novembre à 15h à la médiathèque.
  • La part visible des camps à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Cette exposition itinérante est constituée d’un fonds exceptionnel de photographies, prises par les SS dans le camp de concentration de Mauthausen (1938-1945). Autour des camps de concentration comme Mauthausen, des panneaux portaient l’inscription : «Attention – Limite du camp. Interdiction formelle d’entrer, de s’arrêter et de photographier. Tir à vue !» Seul le service d’identification officiel de l’administration (Erkennungsdienst) était autorisé à prendre des images. Créé à Mauthausen en 1940, ce service photographique était rattaché directement au bureau politique. Il était dirigé par deux officiers SS qui employaient plusieurs détenus chargés du développement et du conditionnement des images, ainsi que de la confection d’albums destinés aux SS… Les photographies officielles devaient fournir une image de la sévérité extrême du régime concentrationnaire. Pourtant, elles sont loin de tout révéler sur le fonctionnement du camp : aucun cliché officiel de la violence quotidienne, de l’entreprise d’épuisement par la faim et le travail, des exécutions par le gaz. Ces documents dérobés et sauvegardés au péril de leur vie par des déportés républicains espagnols, avec la complicité d’un civil autrichien, sont un témoignage rare de la brutalité du régime nazi. Ces clichés sont complétés par d’autres, réalisés à la libération du camp, le 5 mai 1945, par les détenus espagnols et les libérateurs américains. Cette exposition internationale a été réalisée conjointement par les Amicales française et espagnole d’anciens déportés de Mauthausen et le ministère de l’Intérieur autrichien. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 16 décembre 2017.
  • Et pans! à Brive à l’Office de tourisme dans la tour du Château d’eau. À partir du 4 septembre. Les Pans de Travassac comme vous ne les avez jamais vus. 24 photographies composent cette exposition, réalisées en juin 2017 dans les anciennes ardoisières par le photographe Michel Vauquois. Aucun filtre n’a été appliqué, que ce soit lors de la prise de vue ou lors du développement : seul un travail sur les contrastes, sur les couleurs et sur les reliefs a été effectué. L’aspect très pictural de certaines images, intensifié par la texture mate de la toile sur laquelle elles ont été imprimées et par la présentation parfois non conforme à la réalité pourra surprendre les plus curieux. Le but du photographe n’est pas documentaire mais est avant tout de partager un regard original sur un lieu chargé. Entrée gratuite. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h30. Infos au 05.55.24.08.80 et sur brive-tourisme.com. Jusqu’au 31 octobre 2017.
  • Gaston Vuiller chez les magiciens et sorciers de la Corrèze au musée du cloître de Tulle. Le musée du Cloître conserve un fonds important lié à Gaston Vuiller, artiste peintre, dessinateur et voyageur, dont l’œuvre et le nom restent intimement mêlés à la Corrèze et au village de Gimel-les-Cascades. Ce fonds est aujourd’hui constitué de trente-sept dessins, trois gravures, un autoportrait (peinture à l’huile sur bois), deux grands tableaux de paysages (dépôts du Centre National des Arts Plastiques) et cinq livres illustrés. En 1900, la ville de Tulle acquiert un premier ensemble de dessins parus en 1899 dans trois épisodes de la revue Le Tour du Monde dans un article intitulé « Chez les magiciens et les sorciers de la Corrèze ». Restaurés en 2012, ces œuvres sur papier restent néanmoins fragiles et particulièrement sensibles à la lumière, et pour cette raison ne peuvent être exposées de manière permanente. Ce nouvel accrochage est l’occasion de les découvrir une nouvelle fois et de partir à la rencontre des figures que Gaston Vuillier appelle les magiciens et sorciers de la Corrèze… Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 6 janvier 2018.
  • Armand Chassaing alias Mandou à Tulle au Musée des armes. Inauguration jeudi 19 octobre à 18h en présence des fils d’Armand Chassaing. Devoir de mémoire avec ce portrait d’un résistant du corps franc de Tulle de l’Armée secrète. Cette exposition met en lumière six années de la vie d’un Corrézien, Armand Chassaing (1913-1997). De l’année 1939 où jeune officier il est confronté à la guerre et à l’effondrement de 1940 jusqu’aux évènements qui menèrent à la Libération, elle retrace son parcours en tentant d’éclairer l’enchaînement des faits qui amène l’homme, militaire de carrière, à agir en s’évadant lorsqu’il est prisonnier de guerre puis en prenant le maquis dans le secteur de Marcillac-la-Croisille avant de rejoindre l’AS. En 1984, alors que beaucoup de résistants ont choisi le silence, il entreprend de rédiger ses mémoires pour ses fils Patrick et Laurent Chassaing. A partir de premières notes rédigées sur un petit carnet tenu dès sa captivité et intitulé « Ton oeuvre est à toi », son récit autobiographique sous forme de Journal de Marche est livré dans des cahiers manuscrits. Héritiers de cette mémoire familiale, ses fils se sont engagés dans une démarche de transmission, publiant la transcription de ces cahiers (Editions Mille Sources, 2016) et proposant à la Ville trois donations.Entrée libre. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h30 (fermé le mardi), ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 24 février 2018.
  • Bijoux d’orients lointains, au fil de l’or, au fil de l’eau au musée de Sarran. Dans la lignée de l’exposition Bijoux des Toits du Monde qui entraînait sur les sentiers de la Route de la soie, l’exposition propose de suivre la voie maritime de ce chemin mythique grâce à la magie de parures archéologiques ou ethniques. Afin de dévoiler la richesse et la diversité des cultures des royaumes d’Arabie à l’Insulinde, l’or, métal légendaire symbole d’éternité, a été choisi comme le fil conducteur de ce périple au fil de l’eau. Plus de trois cent bijoux, provenant de deux collections privées et resplendissant de mille feux, offriront aux visiteurs un voyage dans le temps et dans l’espace. Ils révèlent par leur magnificence et leur variété envoûtante des civilisations disparues et un univers symbolique menacé d’oubli. À cette présentation s’associeront des textiles yéménites, indiens, thaïlandais et indonésiens issus d’une collection privée. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Entrée: 4,50 euros (3 et 3,5 en tarifs réduits). Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentchirac.fr. Jusqu’au 30 novembre 2017.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire