L'actualité en continu du pays de Brive


Une station d'épuration mellifère

Miel de la SAUR et de la CAB 1pano

On ne s’attendrait pas forcément à trouver des ruches dans une station d’épuration. C’est pourtant le cas de celle de Gourgue-Nègre sur la commune de Saint-Pantaléon-de-Larche, appartenant à l’Agglo de Brive et exploitée par la SAUR. L’abeille fait son retour en milieu urbain ou péri-urbain. Des ruches ont été installées sur une terrasse à la fin du printemps et la première récolte a eu lieu cet après-midi.

Miel de la SAUR et de la CAB 5Une station d’épuration n’est pas un endroit où l’on ne trouve que des eaux sales et de mauvaises odeurs. C’est pour casser cette image que l’Agglo de Brive et la SAUR, qui s’affirme déjà très engagée dans le développement durable, ont souhaité aller plus loin en introduisant sur le site de Gourgue-Nègre celle sans qui l’humanité n’existerait pas: l’abeille. Trois ruches ont donc été installées au mois de juin dernier sur l’une des terrasses du bâtiment administratif. Un projet mené avec le concours d’apiculteurs professionnels de la société API Environnement, spécialisée dans l’implantation de ruches en milieu urbain.

Miel de la SAUR et de la CAB 7Les butineuses ont travaillé tout l’été. Elles étaient jusqu’à 50.000 par ruche au plus fort de la saison et cette première récolte est déjà prometteuse, et le miel, toutes fleurs, devrait être de qualité. Miel de la SAUR et de la CAB 6La station d’épuration de Gourgue-Nègre est située dans un environnement “nature” avec beaucoup de prairies, d’arbres, et une réserve de pollen quasi inépuisable juste à coté, les serres municipales et leurs centaines de fleurs.

Cette initiative fait partie d’un projet global de la SAUR et de l’Agglo de Brive qui ont décidé de réimplanter, en milieu urbain, sur ces installations, des colonies d’abeilles. Cet insecte, dont la mortalité est très élevée depuis plusieurs années en raison notamment de l’utilisation des pesticides, représente un enjeu déterminant pour la préservation de la biodiversité et reste le marqueur de la qualité environnementale.

Le miel récolté sera mis en pot après filtrage par API Environnement dont le siège est à Saint-Méard en Haute-Vienne. La SAUR et l’Agglo de Brive envisagent de l’offrir ensuite aux élus et aux visiteurs de la station d’épuration.

Miel de la SAUR et de la CAB 9

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire