L'actualité en continu du pays de Brive


Une spécialiste de kinésiologie à Brive

Camille Diop, 26 ans vient d’ouvrir son cabinet de kinésiologie, 31 rue de la Fontaine Bleue à Brive. Une pratique qui s’appuie sur la tonicité des muscles pour identifier stress, blocages et charges émotionnelles non évacuées.

 

« La kinésiologie c’est une pratique de santé globale. On travaille sur tous les aspects du corps. On prend en considération la personne dans son ensemble. L’énergie qui circule dans son corps. On va travailler sur les stress engrammé dans le cerveau. C’est à dire que l’on va travailler sur un événement stressant qui est resté inscrit dans la mémoire en utilisant différentes techniques. La kinésiologie c’est être à l’écoute de ce que le corps a à nous dire. Et le corps c’est le reflet de l’inconscient. On peut masser une zone du corps, contacter des points d’acupuncture, faire respirer la personne », explique la kinésiologue. Dans ce contexte très anxiogène, je peux accompagner les gens ».

 

Après avoir beaucoup voyagé et s’être beaucoup interrogée sur un sens à donner à sa vie, la jeune femme est rentrée en terre corrézienne. « J’ai un parcours assez atypique ! », convient Camille. «  A la base, je rentre dans la case de la bonne élève studieuse, sérieuse, j’ai fait des études de droit et d’économie mais je me suis toujours posée beaucoup de questions. En licence, je me suis demandée mais pourquoi je fais ça ? J’ai obtenu mon diplôme et je suis partie en voyage. En Nouvelle-Zélande. Cinq mois. C’était en 2015. Cela a été un premier voyage à la rencontre de moi-même. Je me suis rendue compte que ce qui m’animait, c’était d’aller à la rencontre des gens. De les aider, les soigner. Mais je ne savais pas vers quel métier m’orienter, confie Camille. Kinésithérapeute ? Ostéopathe ? Psychologue ? »

La jeune femme rentre en France et commence une formation. « J’avais entendu parler des médecines alternatives. J’ai entamé une formation de psycho-bio-acupressure, puis comme cette pratique était très utilisée en Nouvelle-Calédonie, à la Réunion et au Canada, je suis repartie voyager. Après tout ça, je suis revenue en Corrèze. J’ai travaillé à Bossuet avec des enfants à haut potentiel et c’est là que j’ai eu une révélation. Je me suis un peu reconnue en eux. J’ai décidé de faire un voyage initiatique en Asie. » Laos, Vietnam, Thaïlande, Cambodge, Birmanie, la Briviste cherche et trouve sa voie. « C’est au Cambodge que j’ai entendu parler de la kinésiologie, j’ai fait des recherches sur Internet, j’ai tout de suite senti que c’était fait pour moi », se rappelle Camille Diop.

La jeune femme est décidée, ça sera kinésiologue. Changement de décor, elle entame une formation au sein de l’école Korévie à Montereau-Fault-sur-Yonne en Seine-et-Marne. Elle sort diplômée et démarre à Brive sa nouvelle vie. «  Maintenant que je suis installée, je souhaite travailler en collaboration avec les médecins, les naturopathes, des ostéopathes, des kinésithérapeutes. Il est essentiel dans le contexte actuel de revenir à une santé préventive. Il ne faut pas attendre le dernier moment et de se retrouver en burn-out. Il faut prendre soin de soi ! », lance Camille Diop.

 

Infos et rendez-vous au 06.71.62.09.12 ou camilleaidadiop@gmail.com

 

 

 

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire