L'actualité en continu du pays de Brive


Une solisphère pour la paix

intro solisphere

Beaucoup d’émotion ce matin au collège Jean Moulin pour la présentation de la solisphère réalisée par les élèves. Un projet réalisé en partenariat avec le Mouvement pour la paix qui sera également présent pour le marché de la solidarité, samedi autour de la collégiale. Le projet s’attachait au développement durable dans le cadre de la semaine de la solidarité pour un meilleur partage des richesses de notre planète, mais les attentats de Paris ont ajouté une dimension fraternelle et unitaire face à la violence et la haine.

colombeUne centaine d’élèves participaient, en fin de matinée, sous un léger crachin, à la présentation de la solisphère réalisée par certains d’entre eux, les élèves de la SEGPA, la section d’enseignement général et professionnel adapté. 58 jeunes, répartis en 4 classes de la 6e à la 3e, qui ont travaillé durant plusieurs mois sur ce projet en voulant, à travers cette solisphère qui représente la terre, montrer à quel point, aujourd’hui, la solidarité entre les peuples est une nécessité. depots de messagesUne solidarité que ces jeunes voulaient matérialiser autour de la prise de conscience du gaspillage des ressources, de l’impératif de les protéger, et surtout de partager ces richesses à l’heure où, de part le monde, des millions d’enfants et d’adolescents n’ont pas de moyens d’accéder à l’école.

Un travail citoyen qui, malheureusement, a été rattrapé par l’actualité dramatique des attentats de Paris. C’est donc tout naturellement que d’autres élèves sont venus ajouter leurs témoignages de paix et de fraternité sur la solisphère. Des textes ont été écrits, des dessins ont été réalisés, lus et présentés ce matin par une enseignante.les dessins presentes au public Des messages ont été accrochés. Avec la volonté de voir la solidarité être un levier d’éducation à la paix, un moyen jugé incontournable pour faire reculer la désespérance, la misère, l’ignorance et le fanatisme. les chantsCe message a été souligné par le chant choral qui a débuté cette petite cérémonie: Le Chant de la paix, tiré du film Swing, une chanson qui invite à la rencontre des cultures, chantée en arabe, en rom et en yiddish.

Le résultat du travail de ces jeunes se trouve dans la cour du collège Jean Moulin. Une grande sphère de papier sur laquelle on retrouve une colombe, un visage ou le signe de la paix (peace and love) réalisés à partir de matériels scolaires de récupération. messagesDes post-it, des copeaux de taille-crayon, de vieux feutres et stylos, des feuilles, autant de choses qui, au lieu de finir à la poubelle, témoignent aujourd’hui à Jean Moulin de l’espoir de ceux qui feront le monde de demain.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire