L'actualité en continu du pays de Brive


Une prépa Sciences Po ouvre à Bossuet

ensemble scolaire Edmond Michelet

L’ensemble scolaire Edmond Michelet innove et ouvre, à compter de la rentrée 2014, une classe préparatoire aux concours de Sciences Po Paris, Bordeaux ainsi qu’à ceux, communs, des six instituts d’études politiques. Le dossier de candidature est à renvoyer avant le jeudi 19 juin.

“Suite à une demande venant des lycéens de son établissement qui souhaitaient passer les concours Sciences Po, le directeur de l’ensemble scolaire Edmond Michelet, François David, a réfléchi à une manière efficace de les accompagner dans leur projet”, situe Anne-Marie Prévot, enseignante de français nouvellement retraitée et responsable de la formation de préparation aux concours de Sciences Po.

Depuis, l’idée a germé et elle s’était mise en place de manière assez informelle ces dernières années. A compter de la rentrée 2014, l’établissement officialise les choses et ouvre une véritable préparation à ces concours. “A ma connaissance, il n’existe pas d’organisation officielle de cette ampleur dans la région.”

Or, c’est “une formation qui a le vent en poupe”. Et pour cause: elle ouvre beaucoup de portes.  Et la responsable de lister de manière non exhaustive: le journalisme, la diplomatie, les carrières administratives… Ouverte aux élèves de première et terminale d’enseignement général et aux bacheliers Bac+0, cette préparation vise à fournir à l’élève une parfaite connaissance des exigences de “ces concours ardus qui ne s’improvisent pas”, martèle Anne-Marie Prévot.

Questions contemporaines, histoire, langues vivantes, les exigences sont nombreuses, vastes et pointues. “L’épreuve la plus redoutable est celle d’histoire. Elle requiert une capacité de discernement, des qualités d’analyse qui sont supérieures à ce qu’on leur demande pour le bac.” Elle poursuit: “Nous avons choisi de mettre en place une formation qui couvre les trois épreuves: celles de Paris et Bordeaux ainsi que celles, communes, des six instituts d’études politiques de province car, souvent, l’élève ne tente pas qu’un seul concours mais aussi car certaines présentent des similarités.”

“Cette prépa va exiger beaucoup d’investissement de la part de l’élève”, continue-t-elle en insistant sur les nécessaires motivation et capacité d’organisation. Sans compter que cette prépa ajoutera, de septembre à mai, entre 80 et 90 heures de cours, à une année déjà chargée, surtout la terminale. Ces cours, pour lesquels tous les professeurs ont été recrutés au sein comme à l’extérieur de l’établissement, se dérouleront les samedis, vraisemblablement entre 9h et 17h. “Tant que c’était informel et destiné aux élèves de l’établissement, nous pouvions donner ces cours en semaine entre 13h et 14h par exemple. Maintenant que les choses sont officielles et que cette prépa s’ouvre à tous les jeunes des établissements de Brive et même au-delà , indique-t-elle en citant l’ouverture escomptée vers ceux de Limoges, Cahors ou même Périgueux, il était nécessaire de les prévoir le samedi.”

Le dossier de candidature est à renvoyer avant le 19 juin. Les résultats des élèves compteront dans la sélection des candidats qui s’appuiera aussi sur une lettre de motivation. Enfin, un entretien de sélection se déroulera le 4 juillet avec les responsables pédagogiques de la formation. Une quinzaine de jeunes seront retenus.

Tarif: 1.200 euros. Plus d’infos auprès de l’établissement au 05.55.86.74.00 et sur le site www.edmichelet-brive.fr

 

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire