L'actualité en continu du pays de Brive


Une plongée dans l’histoire des grands travaux

Tout est parti d’un don que les archives municipales ont transformé en une exposition baptisée « Ingénieur des Ponts, une aventure corrézienne ». Car c’est bien une entreprise d’ici qui en est à l’origine… À découvrir dès les grilles des archives jusqu’au 15 novembre. Entrée libre.

« Un don d’une telle richesse a permis de créer cette exposition qui s’inscrit également dans le contexte actuel des travaux de restauration et de valorisation du viaduc des Rochers Noirs », explique Valérie Imbert qui lui a donné vie. Une ode aux bâtisseurs d’hier et d’aujourd’hui. Cette rétrospective inédite vous immerge dans l’univers des ingénieurs des ponts dont les réalisations monumentales ont façonné nos paysages. Pour compléter le travail archiviste, les donateurs ont également accepté de prêter des tableaux, affiches, sections de câbles de ponts suspendus, permettant de mettre en relief ces impressionnants ponts du quotidien.

Des ouvrages d’autant plus interpellants qu’ils sont l’œuvre trop souvent méconnue d’une entreprise pourtant située à Larche : l’usine des Établissements métallurgiques que Gaston Leinekugel Le Cocq fonda en 1921, héritière de l’entreprise Arnodin créée en 1872. Les clichés tirés du fonds photographique de cette usine dévoilent ces grands moments oubliés. Au cours d’une histoire plus que centenaire, elle a ainsi édifié des centaines de ponts en Corrèze, en France et dans le monde entier.

  • Plans et dessins techniques

Des schémas originaux révèlent les prouesses techniques des ingénieurs des siècles passés. Chaque trait de plume raconte une histoire de défis relevés et de solutions ingénieuses.

  • Photos d’époque

Les clichés montrent les étapes de construction des ponts emblématiques de notre région. Vous découvrirez les efforts colossaux déployés pour ériger ces monuments du quotidien, tirés des archives.

  • Documents Inédits

Ces documents transportent dans le contexte historique et social des grands travaux. Ces pièces rares dévoilent les coulisses des projets et les interactions entre ingénieurs et ouvriers.

Des projections interactives complètent cette exposition extrêmement riche qui s’attire de bons retours de la part des visiteurs, petits et grands. Certains sont stupéfaits de ne pas connaître cette entreprise locale qui a rayonné à travers le monde. À noter pour les enseignants que des ateliers seront organisés autour de l’exposition et adaptés en fonction de l’âge des élèves (contactez directement les archives). Quant aux documents, une fois l’exposition terminée, ils seront conservés et accessibles au grand public sur demande.

Article réalisé avec notre stagiaire Jade Donnadieu. Photos Jade Donnadieu.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

17 − 3 =