L'actualité en continu du pays de Brive


Grande collecte de sang auprès des étudiants brivistes

L’Établissement français du sang et les Lions clubs de Corrèze organisent pour la toute première fois la grande collecte étudiante sur le campus briviste mardi 29 novembre de 10h à 15h. L’objectif : mobiliser plus de 100 donneurs à l’approche des fêtes de fin d’année, période plus critique pour les besoins.

Pour une meilleure organisation, la prise de rendez-vous reste à privilégier via dondesang.efs.sante.fr mais tous les volontaires seront accueillis dans la mesure des possibilités, avec ou sans rendez-vous. Les jeunes donneurs seront accompagnés tout au long du parcours dans une ambiance festive et conviviale. L’EFS et ses partenaires ont prévu des animations et une collation améliorée.

“Cette collecte est essentielle pour renforcer les réserves avant les congés de fin d’année lors desquels nous connaissons généralement une baisse de la mobilisation.C’est grâce à la générosité des étudiants, et aux poches que nous recueillerons lors de Sang pour sang campus que nous pourrons répondre aux besoins transfusionnels des malades en fin d’année. C’est donc un très fort enjeu pour nous”, insiste Emmanuelle Nieto, responsable EFS des prélèvements de Corrèze. Cette collecte a été initiée en 2008 à Bordeaux par l’EFS et les Lions, mais c’est la première fois qu’elle est relayée en Corrèze.

Il faut savoir que les moins de 30 ans représentent environ 30% des donneurs de la région et parmi eux une large proportion sont des nouveaux donneurs. 
Ces collectes auprès des étudiants sont donc particulièrement importantes pour l’EFS qui doit mobiliser les jeunes générations afin de renouveler la population des donneurs de sang : chaque année 170 000 donneurs quittent cette grande chaîne de solidarité en raison de l’atteinte de la limite d’âge.

L’enjeu majeur de cette collecte auprès des étudiants est donc de recruter parmi eux les donneurs d’aujourd’hui et de demain et de les fidéliser sur un plus long terme, en les incitant à revenir donner plusieurs fois par an. “L’action bénéficie aujourd’hui d’une dimension nationale et continue son développement. Le chemin est encore long tant sont nombreux les campus”, reconnait Denis Hadamar, Lions clubs international, président de la Fédération Sang pour sang campus.

À la recherche de donneurs de sang rares

À noter que l’EFS organise en amont, cette semaine du 14 au 20 novembre, la Semaine de sensibilisation aux sangs rares. Si nous sommes tous familiers des groupes sanguins A, B, O et des Rhésus + et -, nous sommes nombreux à ignorer que la diversité des groupes sanguins est beaucoup plus importante et qu’ils varient en fonction de nos gènes. Or, pour soigner efficacement l’ensemble des malades en leur fournissant des produits sanguins les plus proches possibles de leurs caractéristiques sanguines, il est indispensable que la diversité des donneurs reflète celle des patients.

Les groupes sanguins sont le fruit de l’histoire, de l’origine et des ancestralités de chacun. Ainsi, dans certaines zones géographiques, des groupes sanguins peuvent être fréquents et d’autres beaucoup moins. En France, 250 groupes sanguins rares sont répertoriés et on estime à 700.000 les personnes porteuses d’un sang rare. Les personnes originaires ou ayant des ancêtres originaires du continent africain, de l’océan Indien et des Caraïbes, ont davantage de chances de présenter un de ses groupes particulièrement recherchés pour la transfusion dans notre pays. Par la multiplicité de leurs origines, les étudiants mobilisés sur cette opération représentent donc une belle occasion d’informer, de sensibiliser et de mobiliser ces jeunes donneurs très recherchés et qui ignorent probablement leur particularité.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

10 + six =